En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

05.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

06.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

07.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 2 heures 59 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 5 heures 20 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 6 heures 13 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 8 heures 11 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 8 heures 35 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 9 heures 7 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 9 heures 38 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 10 heures 15 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 10 heures 45 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 10 heures 52 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 4 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 5 heures 52 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 7 heures 14 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 8 heures 22 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 8 heures 48 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 9 heures 28 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 9 heures 59 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 10 heures 35 min
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 10 heures 51 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Covid-19 hors de contrôle : les nouveaux tests feront-ils (enfin) la différence ?

il y a 11 heures 51 min
© PATRICK KOVARIK / AFP
© PATRICK KOVARIK / AFP
Bonnes feuilles

Le peuple français est-il une fiction ? : la France face au spectre de l’identité

Publié le 25 janvier 2020
Paul-François Paoli publie "Aux sources du malaise identitaire français" aux éditions de L’Artilleur. Depuis la disparition du général de Gaulle, un spectre hante toujours plus la France : celui de l'identité. Les Français ne savent plus qui ils sont. Extrait 1/2.
Paul-François Paoli
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Paul-François Paoli est l'auteur de nombreux essais, dont Malaise de l'Occident : vers une révolution conservatrice ? (Pierre-Guillaume de Roux, 2014), Pour en finir avec l'idéologie antiraciste (2012) et Quand la gauche agonise (2016). En 2018, il...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Paul-François Paoli publie "Aux sources du malaise identitaire français" aux éditions de L’Artilleur. Depuis la disparition du général de Gaulle, un spectre hante toujours plus la France : celui de l'identité. Les Français ne savent plus qui ils sont. Extrait 1/2.

Un spectre hante donc la France : celui de l’identité. Cachez ce mot que je ne saurais voir sans rougir. Surtout ne l’utilisons qu’avec des pincettes et un pince-nez tant ce mot sent la terre, l’origine, l’ethnique. Les intellectuels français dans leur ensemble mais aussi les journalistes ont ce mot en horreur, sauf quand il s’agit des autres peuples. Regardez-les se mobiliser pour le « peuple kurde » par exemple. Il est cocasse de lire les articles que FOG ou BHL écrivent pour soutenir la cause d’une nation frustrée d’État et de terre. S’il y a un peuple kurde c’est bien qu’il existe une identité kurde car s’il n’y en avait pas, à quoi bon parler d’un peuple kurde ? Si celui-ci existe c’est bien qu’il est fondé sur un certain nombre de traits communs qui forment ni plus ni moins une « identité ». Le peuple français ? Des citoyens du monde qui habitent en France mais pourraient aussi bien pérégriner ailleurs. FOG et BHL aiment la France à leur manière, déterritorialisée et mondialisée. La France c’est la République, point final. Tous les peuples ont le droit à une identité qui les spécifie dans l’espace et le temps, nous avons, nous, d’abord et avant tout le devoir d’avoir des « valeurs ».

On a l’impression dès qu’il est question d’identité que cette notion relève d’un registre flou ou abracadabrant. Existe-t-il une identité que l’on peut qualifier de nationale ? Essayons d’en circonscrire le sens. L’identité est à notre sens constituée par plusieurs éléments qui s’associent entre eux pour former une conscience commune. Le premier élément est tautologique puisqu’il s’agit du territoire. La France n’existerait pas sans l’hexagone qui en constitue l’essentiel. Elle pourrait existait sans Wallis et Futuna et sans la Guyane et elle a existé 800 ans sans la Corse. La France serait évidemment diminuée symboliquement si elle perdait la Corse mais elle continuerait de subsister. On est affligé de devoir rappeler à certains que l’Hexagone se situe en Europe de l’Ouest et que c’est en Europe que les événements les plus fondamentaux de son histoire se sont déroulés. Le peuple français était constitué en grande majorité de gens d’origine européenne jusqu’à ce que des vagues successives d’immigration provenues de l’extérieur de l’Europe et notamment de son ex-empire colonial en modifient la composition ethnique pour reprendre l’expression du Général de Gaulle. En 1946 celui-ci s’inquiétait déjà du changement de composition ethnique de la population française et souhaitait naturaliser des Allemands plutôt que des Maghrébins ! Cette réalité est fondamentale pour comprendre la crise d’identité que subit ce pays depuis trente ans. Car la deuxième composante de l’idée d’identité est évidemment celle de la culture et des mœurs que l’on oublie en France quand il s’agit de définir un peuple. Le peuple américain est-il pensable sans le puritanisme ? Le peuple polonais sans le catholicisme ? Le peuple français a été marqué par un « esprit gaulois », notamment une grande liberté sexuelle mais aussi par un épicurisme, un art du quotidien hédoniste. Force est de constater que ces états d’esprit sont difficilement compatibles avec un islam de masse normatif et puritain. L’apparition de cet islam dans le paysage français a donc crée une rupture dans les mœurs qui n’est pas contestable et que contestent pourtant ces idéologues qui prônent la cohabitation enthousiaste avec des populations où les femmes cessent d’être visibles. Les héritiers de Foucault et de Bourdieu qui prônent tout à la fois les délices de la Gay Pride et la liberté des salafistes de ne pas serrer la main aux femmes ont-ils perdu la raison ? Le communautarisme idéologique absolutise le droit des minorités sans voir que, tôt ou tard, ces minorités vont s’affronter entre elles tout simplement parce que leurs représentations sont incompatibles sur un même territoire.

L’américanisation de la France déplorée par Régis Debray et son islamisation partielle procèdent en fin de compte du même phénomène : un pays qui n’a plus de référent commun devient l’objet de toutes les dérives.

Extrait du livre de Paul-François Paoli, "Aux sources du malaise identitaire français", publié aux éditions de L’Artilleur

Lien vers la boutique Amazon : ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
clo-ette
- 25/01/2020 - 15:57
Le peuple français
C'est quoi? C'est l'Alsace, la Corse, l'Auvergne, la Bretagne, le Marais poitevin, ,j'en passe et des meilleures, mais ce n'est pas ni le Maghreb, ni le Portugal, l'Italie oui, tout est dans la nuance et surtout le "temps" .