En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

03.

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

07.

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 32 min 28 sec
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 1 heure 42 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 2 heures 21 min
décryptage > France
Appel aux autorités

Dans la peau d’un autiste

il y a 2 heures 46 min
pépites > Politique
Police
Emmanuel Macron aurait été choqué par la vidéo montrant un producteur de musique frappé, et aurait recadré Gérald Darmanin
il y a 3 heures 19 min
décryptage > International
Opérations américaines en Afrique

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

il y a 3 heures 45 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?
il y a 4 heures 2 min
pépites > Société
Couac
A peine voté, l'article 24 de la loi sécurité globale va être réécrit par une commission indépendante : la majorité est énervée
il y a 4 heures 48 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Violences contre un producteur : ce problème d’encadrement de la police nationale auquel doit absolument s’attaquer le gouvernement

il y a 5 heures 16 min
décryptage > International
Attractivité

Shanghai remplace Londres comme ville la plus connectée au reste du monde : l’Asie a-t-elle définitivement supplanté l’Occident avec le Covid ?

il y a 5 heures 59 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 1 heure 7 min
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 2 heures 8 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 2 heures 22 min
light > Culture
Star
Isabelle Huppert meilleure actrice du monde au XXIe siècle selon le New York Times
il y a 2 heures 54 min
décryptage > Terrorisme
Justice

Procès de l’attentat de Villepinte : l’Iran en ligne de mire

il y a 3 heures 30 min
pépites > International
Petit pas
Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"
il y a 3 heures 50 min
décryptage > Europe
Wirecard, Volkswagen...

Peut-on encore avoir confiance dans le capitalisme allemand ? Une série de scandales laissent planer le doute

il y a 4 heures 25 min
décryptage > Economie
Solutions pour sauver les emplois

Voilà comment le Covid-19 a exacerbé la fracture entre travailleurs qualifiés et non qualifiés malgré les dispositifs de chômage partiel

il y a 4 heures 51 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Recul du Covid : ces (mauvais) chiffres qui relativisent le satisfecit que décerne Olivier Véran à la France

il y a 5 heures 34 min
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 21 heures 41 min
© DR
© DR
Poumons en danger

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

Publié le 21 janvier 2020
Depuis début janvier, une maladie venue d'une nouvelle souche de coronavirus se diffuse en Chine. Elle a causé la mort de trois personnes en dégénérant en un syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). La possibilité d'une contagion entre humains est désormais prise de plus en plus au sérieux, et inquiète.
Stéphane Gayet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Gayet est médecin des hôpitaux au CHU (Hôpitaux universitaires) de Strasbourg, chargé d'enseignement à l'Université de Strasbourg et conférencier. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis début janvier, une maladie venue d'une nouvelle souche de coronavirus se diffuse en Chine. Elle a causé la mort de trois personnes en dégénérant en un syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). La possibilité d'une contagion entre humains est désormais prise de plus en plus au sérieux, et inquiète.

Atlantico : Le fait que cette souche de coronavirus touche les poumons doit-il inquiéter ? Les virus pulmonaires sont-ils plus graves que les autres ?

Stéphane Gayet : Dans le corps humain, on distingue les organes nobles ou vitaux, des organes communs ou non vraiment vitaux. Les organes nobles sont le cœur, le cerveau, les poumons, le foie et les reins. Ces cinq organes (plus exactement sept puisque deux sont doubles) sont bien sûr indispensables à la vie. Ils consomment beaucoup d’oxygène et de glucose. Quand ils sont le siège d’une infection, celle-ci peut évoluer de façon grave et même aboutir à la mort. Heureusement, ces organes nobles se défendent assez bien contre les infections, à part les poumons qui sont particulièrement exposés, du fait de leur fonction (ils sont alimentés par de grandes quantités d’air inspiré qui véhicule beaucoup d’éléments étrangers), et qui sont relativement fragiles, si on les compare par exemple au foie et aux reins.

Qu’elles soient virales ou bactériennes, les infections pulmonaires peuvent toujours entraîner le décès. C’est dû au fait que le tissu pulmonaire (le parenchyme) est tendre et très vascularisé, ce qui explique qu’une infection puisse progresser très rapidement ; et au fait que, lorsque les deux poumons sont atteints par une infection, l’appareil respiratoire peut très vite se trouver en état de défaillance, ne parvenant plus à oxygéner suffisamment le corps (insuffisance respiratoire aiguë), et dans ce cas tout le corps est en état de souffrance, ce qui l’empêche de reprendre le dessus sur l’infection.

Les pneumonies à pneumocoque, à staphylocoque, à klebsielle, à chlamydophila, à légionelle, la tuberculose pulmonaire, la fièvre Q, la peste pulmonaire sont des pneumonies bactériennes qui peuvent tuer. Les pneumonies grippale, rougeoleuse, varicelleuse, à coronavirus… sont elles aussi potentiellement mortelles. Et il n’est pas exceptionnel qu’une personne meure d’une pneumonie infectieuse sans que l’on ne parvienne à en identifier l’agent infectieux.

Donc, toute pneumonie virale sévère est inquiétante, car elle peut devenir « maligne », alors que bien sûr les antibiotiques sont sans action aucune (si le virus grippal est en cause, l'oseltamivir, TAMIFLU, et le zanamivir, RELENZA, n'agissent que les tout premiers jours de la grippe, donc bien avant le début de la pneumonie qui ne leur est donc plus sensible).

Plusieurs éléments rassurants ont été d'abord mis en avant par le gouvernement chinois, comme une faible transmission entre humains. La maladie pourrait-elle devenir plus contagieuse ? Via quel processus ?

Les précédents foyers épidémiques d'infection pulmonaire humaine à coronavirus provenaient d'un réservoir animal, car il s'agissait de souches virales animales. Ces virus animaux avaient réussi à franchir la barrière d'espèce qui les séparait de l'espèce humaine, à la faveur de contacts étroits entre l'animal (réservoir de virus) et l'être humain.

Cette fois-ci, il semble bien s'agir du même phénomène, ce qui rend compte de la faible contagiosité pour l'Homme : d'une part, l'être humain ne se contamine pas facilement à partir de l'animal, et d'autre part, la transmission interhumaine est relativement faible, en comparaison des virus grippaux et para-grippaux qui se transmettent très facilement.

Les Coronavirus sont des virus à ARN enveloppés. C'est également le cas des virus grippaux, mais leur famille, c'est-à-dire celle des Orthomyxovirus, est très éloignée de celle des Coronavirus. Les Influenzavirus (les virus grippaux) ont un génome segmenté, ce qui explique qu'ils puissent se modifier assez facilement, d'où leur dangerosité. De cet éloignement et cette différence résulte que la possibilité d'une hybridation accidentelle entre un Coronavirus et un Influenzavirus est improbable.

Toutefois, bien qu'il ne soit pas segmenté, le génome à ARN des Coronavirus est quand même doué d'une grande plasticité, ce qui explique les sauts d'espèce tels que celui en cause dans ces foyers épidémiques de syndrome respiratoire aigu sévère ou SRAS à coronavirus. Sachant qu'il existe des coronavirus humains très contagieux (alpha coronavirus), responsables de rhumes et de rhino-pharyngites aiguës virales, on pourrait imaginer que les virus du SRAS (les SRAS-CoV qui sont des bêta coronavirus) voient leur génome se modifier, en acquérant les gènes des coronavirus humains et permettant de ce fait que l'infection de l'être humain puisse s'effectuer facilement (ils deviendraient alors de vrais virus respiratoires humains).

Cette hypothèse est plausible, mais on ne sait pas très bien quelles circonstances pourraient permettre sa réalisation.

Quelles seraient les conséquences d'une mutation en ce sens ?

Dans l'hypothèse où une ou plusieurs souches de virus SRAS-CoV deviendrait une vraie souche humaine, c'est-à-dire avec une affinité d'espèce pour l'Homme, on pourrait s'attendre à des épidémies meurtrières d'infection pulmonaire virale. Et cela d'autant plus que l'on ne possède pas d'antiviral efficacel sur ces virus, ni du reste de vaccin (vaccin qu'il serait bien sûr toujours possible de développer, mais en combien de temps et avec quelle efficacité et quel coût ?).

Ainsi, malgré le caractère limité de ce nouveau foyer épidémique d'infection respiratoire aiguë sévère à coronavirus et en dépit de sa faible contagiosité humaine actuelle, on peut tout de même avoir quelques inquiétudes. La vigilance sanitaire est activée et cet épisode est très observé et étudié, tant par la Chine que par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Le gorille
- 23/01/2020 - 00:47
Le virus foudroyant
Diable, les nouvelles ignorent l'informatique ! En lisant une source locale, j'en suis déjà à 17 morts ! Pas du tout réjouissant votre virus. Bon, on a connu tout un bataclan à l'aéroport contre le précédent SRAS : l'expérience est acquise, c'est rodé. Ce qui est nouveau, c'est que les Chinois mettent au goût du jour la bonne vieille quarantaine ! Ici aussi on connaît.... plutôt on connaissait, car le lieu choisi a disparu sous la modernité. Et il est vrai qu'elle n'avait guère été efficace.... C'était contre la rougeole, qui avait alors ratiboisé la population. Que le ciel ne tombe pas sur la tête, par Toutatis !