En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute

03.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

04.

« Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

05.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

06.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

07.

Le nouveau mal français : la baisse du niveau de vie

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

05.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

06.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Problème en vue ?

Grève un effet désastreux sur le long terme

il y a 1 heure 37 min
décryptage > Science
Atlantico Santé

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

il y a 3 heures 57 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment le communisme a révolutionné les rapports sociaux par la violence

il y a 5 heures 40 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment le prolétariat s'est réfugié dans le vote contestataire et vers le Rassemblement national

il y a 5 heures 42 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le "génie" et le "mal" français selon Alexis de Tocqueville

il y a 5 heures 46 min
décryptage > Santé
Crise de la santé

« Il est urgent de sortir l’hôpital de l’impasse comptable dans laquelle on l’a enfermé depuis les ordonnances Juppé de 1995 »

il y a 6 heures 4 min
décryptage > Environnement
Atlantico Green

Pourquoi la reforestation de la planète lui fait parfois plus de mal que de bien

il y a 6 heures 37 min
décryptage > Politique
Vote par défaut

Succès passager ? Attention bulle politique en vue chez les Verts

il y a 7 heures 1 min
décryptage > Politique
Tocqueville, un théoricien pour notre époque

« Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

il y a 7 heures 40 min
light > Science
Flashs cosmiques
La compréhension d'un des derniers phénomènes cosmologiques identifié se poursuit mais sera encore longue
il y a 22 heures 58 min
décryptage > Religion
Allah était-il au courant ?

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

il y a 3 heures 23 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Donald Trump : le porte-parole des sans-voix

il y a 5 heures 40 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

il y a 5 heures 41 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment la gaullôlatrie a accéléré la disparition du gaullisme

il y a 5 heures 44 min
décryptage > International
Sanction Iraniennes

Le poids des sanctions économiques écrase le peuple iranien sans parvenir à le libérer

il y a 5 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le cœur dans le rétroviseur

il y a 6 heures 23 min
décryptage > International
Primaire démocrate

Pourquoi la stratégie de Michael Bloomberg pourrait vraiment payer (et lui coûter très cher)

il y a 6 heures 52 min
décryptage > Social
Données personnelles

70 ans de la mort d’Orwell : pourquoi l’auteur de 1984 aurait été horrifié de nous voir nous inscrire sur des sites de rencontre (sans parler du reste de notre vie en ligne…)

il y a 7 heures 20 min
pépites > Politique
La saga Huawei
Le Royaume-Uni est soumis à la pression accrue de son allié américain pour l'interdiction de la controversée Huawei
il y a 21 heures 35 min
pépite vidéo > Faits divers
Catastrophe climatique
L'est de l'Espagne sous le choc de la tempête Gloria
il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
Illustrations
© Reuters
Illustrations
Réforme des retraites

Retrait de l’âge de pivot : ce à quoi pourrait ressembler le cocktail idéal de mesures pour garantir le financement des retraites

Publié le 14 janvier 2020
Le gouvernement a décidé, suite à la réforme des retraites et à la grève, de ne pas mettre en place "l'âge pivot". Quelles vont donc être les alternatives ? Marc de Basquiat, conseil en politiques publiques répond à nos questions.
...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc de Basquiat
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le gouvernement a décidé, suite à la réforme des retraites et à la grève, de ne pas mettre en place "l'âge pivot". Quelles vont donc être les alternatives ? Marc de Basquiat, conseil en politiques publiques répond à nos questions.

Atlantico : Afin de renouer le dialogue avec les partenaires sociaux, notamment les syndicats réformistes, Edouard Philippe vient de mettre entre parenthèse la question de l'âge pivot, en attendant des propositions alternatives des syndicats. Selon vous quelles mesures peuvent permettre au pays de sortir de cette crise politique ? Quelle serait la réforme des retraites idéale à vos yeux ? 

Marc de Basquiat : Equilibrer un système de retraite par répartition est d’une rare simplicité, ne combinant que quatre paramètres : (1) le niveau des pensions, (2) la durée moyenne des retraites (l’espérance de vie), (3) le niveau et (4) la durée des cotisations. Sachant que la grande majorité des baby boomers a maintenant atteint la retraite, avec des pensions relativement confortables et une espérance de vie assez longue, les actifs sont confrontés à une rude contrainte pour équilibrer l’équation. Augmenter le taux des cotisations serait suicidaire, alors que les prélèvements et le coût du travail sont déjà particulièrement élevés en France. Le Premier Ministre l’a rappelé dans sa lettre du 11 janvier : « les mesures destinées à rétablir l’équilibre ne devront [pas] entraîner [de] hausse du coût du travail, pour garantir la compétitivité de notre économie ». On ne peut donc jouer que sur le paramètre 4 : la durée de cotisation. C’est une certitude largement partagée.

Ce raisonnement simple n’est valable que parce qu’on est dans une logique de répartition où, mois après mois, les retraités se partagent grosso modo la masse de cotisations versées par les actifs. Le hic est que le gouvernement réfute l’hypothèse d’une « baisse des pensions, pour préserver le pouvoir d’achat des retraités ». Si la population active stagne ou diminue, en même temps que le nombre de retraités explose, l’équilibre du système va nécessiter un allongement conséquent de la durée de cotisation… Facteur aggravant, le gouvernement envisage d’indexer les pensions sur l’évolution des salaires, plus forte que l’inflation. Est-ce raisonnable ?
Il existe deux modèles de systèmes de retraite auto-équilibrés. Le premier est le schéma de répartition « à cotisations définies », où le montant des pensions diminue automatiquement lorsque la démographie s’affaisse. Les actifs consacrent toujours le même pourcentage de leurs revenus à financer les pensions des retraités… qui ne peuvent plus que regretter de ne pas avoir fait davantage d’enfants lorsque c’était leur tour. 

L’autre modèle consiste à obliger chacun à se doter d’un capital personnel pour ses vieux jours, en l’accompagnant d’un mécanisme assurantiel qui permet d’ajuster la valeur du capital à la durée de vie réelle du retraité. Lorsqu’Albert part à la retraite à 64 ans avec un capital d’un million d’euros, il ne sait pas s’il va l’utiliser pendant 10 ans ou 40 ans. Prélever 8 000 euros par mois ou 2 000, ce n’est pas du tout le même train de vie. L’assureur retraite lui dit alors : « Confiez-moi votre million. Je m’engage à vous verser à vie 4 000 euros par mois, même lorsque vous serez centenaire ». Le système s’auto-équilibre grâce à la mutualisation des cas de Bernard-1 et Bernard-2, qui décèderont au bout de 10 ans après n’avoir utilisé que la moitié de leurs millions, avec Bernard-3 qui consommera deux millions en devenant centenaire. 

Certains assureurs privés proposent à Albert de lui verser 5 000 euros par mois, en faisant fructifier son épargne sur les marchés financiers. Mais comment pourraient-ils garantir qu’ils ne feront pas faillite dans les prochaines décennies ? Aussi, l’Etat français pourrait choisir d’instaurer un système de retraite « par capitalisation non spéculative » qui ne verserait « que » 4 000 euros par mois à Albert (indexés sur l’inflation), mais sans risque de faillite. Ce schéma a l’avantage de ne pas peser sur la génération suivante, utilisant les réserves créées par les générations nombreuses pour leurs propres retraites. 

Avec cette proposition Edouard Philippe place la balle dans le camp des syndicats, qui pour autant semblent extrêmement divisés sur les réponses à apporter à la crise. Ont-ils aujourd'hui les moyens de proposer une alternative crédible au gouvernement ?

Marc de Basquiat : Nous allons subir pendant trois mois des discussions oiseuses sur la façon d’équilibrer le système sans que personne ne paie, ni ne rogne sur ses avantages particuliers. Prévoyons que ce sera pénible, une débauche de mauvaise foi de la part d’acteurs qui feindront d’ignorer les contraintes les plus triviales pour équilibrer le système. Le jeu des syndicats du type CGT et FO consiste à engranger le maximum d’adhésions en tenant une ligne dure face au gouvernement. Pourquoi deviendraient-ils raisonnables et proposeraient-ils de réelles solutions pour équilibrer le système ? Le mécontentement général est le vivier de leur prospérité. Les syndicats réformistes sont dans une position plus délicate, ne pouvant ignorer la difficulté de l’exercice mais devant cependant satisfaire les revendications d’adhérents qui ne sont pas disposés à renoncer à des avantages historiques. 
Parions qu’à la fin du sketch le gouvernement imposera une réforme à peu près raisonnable. Toute la difficulté de l’exercice est de permettre à tous les acteurs de sauver les apparences. 

La prise en compte de la pénibilité du travail apparaît comme une prise de position majeure du gouvernement, qui l'amènerait à conserver de facto certains régimes spéciaux. Qu'en pensez-vous ? 

Marc de Basquiat : La question de la pénibilité est souvent mal posée. Si des employeurs proposent des postes avec des conditions de travail pénibles, ils doivent en supporter le coût financier. L’armée cotise à un niveau très élevé pour la retraite de soldats partant en opération. Pourquoi des industriels ou des sociétés de services privés ne seraient-ils pas obligés de compenser l’usure prématurée de leurs travailleurs en les dotant généreusement pour leur retraite ? En tous cas, il n’y a aucune légitimité à faire subventionner par la collectivité nationale les retraites plus généreuses versées aux salariés qui ont accepté de travailler pour un employeur – public ou privé – dans des conditions hors normes. 
L’autre paramètre de la pénibilité est l’âge du départ à la retraite. Là, on ouvre la boîte de Pandore. Comment évaluer de façon rationnelle les conditions qui justifieraient un départ précoce ? Un conducteur de TGV a-t-il vraiment une vie plus difficile qu’un employé de bureau qui subit pendant des années l’humeur exécrable d’un chef atrabilaire ou manipulateur ? 

En réalité, chacun est seul juge de la pénibilité de son job et de ses circonstances de vie. Il serait donc logique que chacun puisse décider raisonnablement la date de son propre départ à la retraite, en arbitrant l’inconfort de sa situation présente et le niveau médiocre d’une pension de retraite calculée en fonction des cotisations acquises et de son espérance de vie à la date de liquidation de ses droits. Le choix d’un départ prématuré pourrait d’ailleurs être réversible, un ras-le-bol à 50 ans pouvant être suivi d’un sursaut d’énergie productive et créatrice à 55. 

Pour répondre à la difficile question de l’âge de départ à la retraite – pénibilité ou pas – la meilleure réponse est peut-être la liberté ? Cette hypothèse impose que les règles du jeu soient suffisamment simples, claires et stables pour que chacun réalise son arbitrage en mesurant pleinement les conséquences de son choix pour le reste de sa vie. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute

03.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

04.

« Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

05.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

06.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

07.

Le nouveau mal français : la baisse du niveau de vie

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

05.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

06.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
REAGAN
- 14/01/2020 - 15:25
retraite
dans le pays qui est champion du monde des prélèvements obligatoires( 56%)il faudrait commencer a faire comme en Allemagne réduire le poids de l état et si on baisse les impôts taxes ect ect par une meilleure gestion de l état on trouve l argent et en baissant les impôts alors les français pourront si ils le veulent prendre des points
mais là il n y a plus personne bien au contraire cela continue a augmenter
en conclusion
ou passe le pognon des français