En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

05.

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

06.

La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus

07.

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 43 min 54 sec
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 3 heures 27 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 3 heures 42 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 3 heures 57 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 4 heures 10 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 4 heures 48 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 4 heures 52 min
décryptage > Politique
On y pense à l’Elysée

Etrangers fichés S : vers un Guantanamo à la française ?

il y a 4 heures 57 min
décryptage > Economie
Phénoménale dette

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

il y a 4 heures 57 min
light > Politique
"Make America Great Again"
L'expert en sécurité Victor Gevers serait parvenu à se connecter au compte Twitter de Donald Trump en devinant son mot de passe
il y a 18 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 49 min 17 sec
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 3 heures 34 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 3 heures 45 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 4 heures 6 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 4 heures 45 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseil à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 4 heures 52 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’Occident : un coupable idéal aux yeux de la pensée décoloniale

il y a 4 heures 56 min
décryptage > Economie
L'impossible Budget 2021

Récession Covid : le grand écart s'accentue entre ceux qui vont bien et ceux qui coulent

il y a 4 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sublime royaume" de Yaa Gyasi : de la relation mère-fille entre science et spiritualité, un roman qui ne peut laisser indifférent

il y a 17 heures 49 min
pépites > Santé
IHU Mediterranée
Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine
il y a 19 heures 22 min
© Reuters
Illustrations
© Reuters
Illustrations
Nouvelles technologies

Plus besoin de télécommande, ni de manette, votre cerveau pourrait bientôt contrôler ordinateurs et jeux vidéos

Publié le 07 janvier 2020
De nouveaux gadgets pour pouvoir contrôler des appareils tels que des ordinateurs ou des télévisions en utilisant votre cerveau. Voici un concept innovant qui a été récemment lancé et qui donne de quoi réfléchir...
Jocelin Morisson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jocelin Morisson est journaliste scientifique, auteur et traducteur. Depuis plus de vingt ans, il s’intéresse aux états modifiés de conscience, à la physique quantique et ses implications philosophiques, ainsi qu'aux liens entre science, culture et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De nouveaux gadgets pour pouvoir contrôler des appareils tels que des ordinateurs ou des télévisions en utilisant votre cerveau. Voici un concept innovant qui a été récemment lancé et qui donne de quoi réfléchir...

De nombreuses start-ups comme NextMind investissent dans des gadgets (casquettes connectées, casques etc.) qui pourront, à terme, permettre aux utilisateurs de contrôler leurs ordinateurs avec leur cerveau. 

Atlantico : Que pensez-vous de ces innovations ? Comment fonctionnent-elles ?

Jocelin Morisson : Le produit récemment lancé par NextMind est un dispositif portable, non-invasif, de détection des ondes cérébrales en provenance du cortex visuel. Ces signaux sont traduits en commandes numériques d’ordinateurs ou de consoles de jeux. Ceci revient à contrôler un ordinateur, un jeu vidéo ou un univers de réalité virtuelle directement par la fonction visuelle. C’est une vraie innovation mais qui est un peu survendue par le marketing de ces sociétés comme un système de commande « par la pensée », ce qui n’est pas tout à fait le cas. La main ou la commande vocale devient inutile et on pense bien sûr en premier lieu à l’intérêt de ces dispositifs pour les personnes en situation de handicap. Pour le grand public, les applications concernent avant tout l’univers du jeu, mais on n’aura pas forcément envie de se placer une machine sur la tête pour pouvoir utiliser son smartphone ou son ordinateur sans les mains. La technologie anticipe et pousse des usages qui ne verront pas forcément le jour.

Ces innovations peuvent-elles s'étendre à d'autres domaines ? Si oui, lesquels ? 

Les interfaces cerveau-machine sont soient invasives, c’est-à-dire implantées dans le cerveau, soit semi-invasives, c’est-à-dire externes mais raccordées à la matière grise via des trous dans la boite crânienne, soit non-invasive comme celle évoquée ci-dessus. Le premier cas concerne a priori seulement des personnes souffrant de handicaps, pour lesquelles c’est une vraie avancée. Les dispositifs semi-invasifs sont développés notamment par la société Neuralink d’Elon Musk, qui promet des dispositifs plus fins qu’un cheveu pénétrant dans la boîte crânienne. La question est : pour faire quoi ? Pour l’heure, il s’agit essentiellement de supprimer le clavier et la souris de l’ordinateur ou les commandes d’une console. Les applications sont dans le ludique, le ludo-éducatif, la réalité virtuelle ou augmentée. Dans le domaine du handicap au sens large, on va pouvoir agir aussi sur des déficits émotionnels, des troubles de l’humeur, en ciblant des zones précises à stimuler. Il y a aussi inévitablement des applications dans le domaine militaire pour plus « d’efficacité ». Un domaine intéressant est le secteur du développement personnel, du bien-être, etc., avec des « mind machines » qui induisent des états de conscience particuliers à la demande, en agissant sur les ondes cérébrales.

Existe-t-il un danger lié à ces gadgets ? Sommes-nous en train de basculer dans la première phase du transhumanisme ?

Les dangers se situent évidemment sur le terrain de l’éthique. La frontière est très fine entre un homme réparé et un homme augmenté. Il faut la vigilance des philosophes et des chercheurs en sciences humaines sur ces développements. La science-fiction elle-même nous met largement en garde contre les dérives possibles. Tant qu’on est dans le registre du ludique, tout cela reste assez léger et inoffensif. Mais les promoteurs les plus décomplexés ont bien sûr un discours transhumaniste, comme Elon Musk qui dit clairement qu’il veut réaliser une symbiose, une fusion de l’humain et de l’intelligence artificielle. A ce stade, c’est encore de l’ordre du fantasme puisque la détection et l’utilisation de signaux cérébraux dans les zones sensorielles consistent à court-circuiter la chaine sensorielle mais pas à décoder ou encoder la conscience elle-même. Le danger réside aussi dans le fait que ces machines auront la capacité d’enregistrer et de stocker des données issues directement de notre activité cérébrale…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zelectron
- 08/01/2020 - 09:28
On est encore loin de la télépathie
avec une forêt de câbles du cerveau à l'interface d'amplification et tri des zones connectées . . .