En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

04.

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

07.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

05.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

ça vient d'être publié
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 41 min 40 sec
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 2 heures 1 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 2 heures 25 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 3 heures 2 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 3 heures 55 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 4 heures 25 min
pépites > Santé
Vacances
Isolement de 7 jours au retour pour les Français qui sont partis faire du ski en Suisse ou en Espagne
il y a 5 heures 10 min
décryptage > Politique
Occupation de temps de cerveau disponible

La démocratie, malade du syndrome Darmanin ?

il y a 5 heures 43 min
décryptage > Economie
Atantico Business

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

il y a 6 heures 34 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 19 heures 29 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 1 heure 16 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 2 heures 16 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 2 heures 48 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 3 heures 26 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 3 heures 55 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 5 heures 3 min
décryptage > Politique
Fractures émotionnelles

La colère et la peur dominent les émotions des Français concernant l’état du pays. Mais ceux qui les ressentent ne sont pas du tout les mêmes

il y a 5 heures 34 min
décryptage > France
Débat public

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

il y a 5 heures 56 min
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 19 heures 5 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 19 heures 56 min
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Affiches

Alliance Vita : interdits de cité

Publié le 04 janvier 2020
Alliance VITA a lancé une campagne d’affichage dans les gares. Les affiches ont été considérées comme étant anti-IVG et anti-PMA. La société Mediatransports a décidé de retirer les visuels le jeudi 2 janvier. Tugdual Derville, délégué général d’Alliance VITA, publie une tribune suite à cette décision.
Tugdual Derville
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tugdual Derville est fondateur d’A Bras Ouverts, délégué général d’Alliance VITA et co-initiateur du Courant pour une écologie humaine. Son dernier livre, Le temps de l’Homme, est paru chez Plon en juin 2016. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alliance VITA a lancé une campagne d’affichage dans les gares. Les affiches ont été considérées comme étant anti-IVG et anti-PMA. La société Mediatransports a décidé de retirer les visuels le jeudi 2 janvier. Tugdual Derville, délégué général d’Alliance VITA, publie une tribune suite à cette décision.

Deux mots : paternité, maternité. Deux mots auxquels l’immense majorité des Français restent très attachés, quelle que soit leur histoire personnelle, quels que soient les débats de société. Deux mots soudain interdits de cité à Paris ? Ils figuraient simplement sur deux des trois affiches d’une campagne de vœux pour 2020, signée par Alliance VITA. Une présence insupportable à quelques jours de la réouverture du débat bioéthique en première lecture au Sénat ? Car il a suffi que s’active un groupuscule, lancé par un compte twitter anonyme… L’entreprise MediaTransport a cédé sur le champ. Alors que des contrats en bonne et due forme avaient été signés et que les visuels avaient été validés par le comité chargé des vérifications déontologiques, sa présidente s’est aplatie, via twitter. Sans même prendre le soin de contacter son client, notre association, mais en réponse à un journaliste qui l’interpellait, Valérie Decamp a assuré que « les deux visuels relatifs à la protection de la maternité et de la paternité » (sic) seraient retirés le soir même. Les accusant d’entorse à la neutralité, elle s’est justifiée par des « dysfonctionnement liés à la grève ». Censure donc sur « La société progressera à condition de respecter la paternité » et « …la maternité ». Le même réseau avait pourtant imposé, il y a peu, aux usagers des transports en commun la campagne-choc d’un groupe animaliste où figuraient un cochon et une poule affirmant de concert : « Je suis quelqu’un. Ne me mangez-pas. » Étrange neutralité vis-à-vis des millions de consommateurs de viande, sans compter les éleveurs, bouchers et autres restaurateurs qu’on tentait de culpabiliser par cette injonction. Le contraste est saisissant. Il faut trouver une logique : les murs porteurs de l’écologie humaine, que sont d’une part la parité homme-femme dans l’engendrement et d’autre part la différence entre les êtres humains et les animaux, sont simultanément attaqués par la pensée unique. C’est l’humanité qu’on déconstruit. Nous sommes au cœur du débat bioéthique. Qu’est-ce que l’humanité ? Et le troisième visuel, où figure une jeune fille en fauteuil roulant prend alors tout son sens : « La société progressera à condition de respecter la différence ». Ceux-là n’ont pas osé l’interdire. Mais tout est lié. L’accueil des êtres humains les plus fragiles et le soutien aux parents, dans leurs rôles uniques, voilà les preuves d’humanité dont notre société a tant besoin.

Au contraire des publicités provocatrices faites pour choquer (qu’on songe aux affiches de certains sites de rencontre prônant l’adultère), nos visuels sont fondés sur une approche paisible d’un débat de société sérieux, pour lequel nous sommes reconnus et auditionnés à tous les niveaux de l’Etat, grâce à notre expertise d’aide aux familles et aux personnes en difficulté. Ils sont aux antipodes de la caricature que certains font de nous, comme Madame Hidalgo. En tant que maire de Paris, elle a fait injonction – toujours via twitter – aux deux réseaux d’affichage de retirer les visuels. A son tour, le second réseau vient d’obéir sans sourciller, prenant juste le soin de nous prévenir du retrait immédiat de la campagne (toute la campagne ?) « à la demande de l’autorité concédante ». Nous voilà donc bannis de Paris. Victimes en quelque sorte d’un délit de sale gueule, alors même que nous sommes partenaires des services sociaux dans l’aide aux femmes et aux couples en difficulté. Illogique injustice !

Le soutien public aussitôt apporté à notre association par des personnalités qui, pour nombre d’entre elles, affirment ne pas partager nos engagements, est réconfortant. Toutefois, nous pouvons nous interroger avec inquiétude sur l’état du débat démocratique, sur la liberté de contracter et sur la liberté d’expression.

Le masque « Je suis Charlie » n’en finit pas de tomber. Les amoureux du vrai débat contradictoire ne s’y tromperont pas : imaginons que certains élus soient dotés de davantage de pouvoir de coercition, de plus de forces, croyez-vous qu’ils se priveront d’écraser leurs adversaires, au nom de leur conception du bien ? La pensée unique est déjà totalitaire. Et l’histoire de France ne montre que trop à quels extrêmes peut conduire la volonté des uns d’étouffer la voix des autres.

Nous ne nous tairons pas. Nous saisissons immédiatement la justice par référé et nous irons jusqu’au bout des procédures judiciaires, pour obtenir réparation. Parce que les causes que nous défendons nous sont chères ; et parce que la liberté de les partager est notre droit, notre devoir même. Ces actions auront pour tous le mérite de vérifier jusqu’où s’étend, en pays des droits de l’homme, le pouvoir de censure.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gré
- 04/01/2020 - 23:10
" ... le mérite de vérifier
" ... le mérite de vérifier jusqu’où s’étend, en pays des droits de l’homme, ..." Mais arrêtez ! Arrêtez de ressassez sans arrêt que la France est le pays des droits de l'homme. C'est franchement du grand n'importe quoi. Si elle l'a jamais été - ce dont je doute - elle ne l'est plus depuis longtemps ...
Onc Donald
- 04/01/2020 - 19:29
Censure
Une fois de plus les "esprits éclairés", détenteurs de la Vérité exercent la censure et criminalisent ceux qui osent penser autrement.Il y a lieu de s'inquiéter face à la progression de cette "anti démocratie " qui s'impose chaque jour davantage dans notre pays.
Le gorille
- 04/01/2020 - 18:59
L'animalité
Un seul mot : la loi des singes a amené le peuple français à n'être considéré que comme une horde de singes. Seule l'animalité du corps compte. L'homme, en fait l'humain, a une caractéristique qui le différencie de l'animal : l'esprit. L'époque veut le tuer. L'arme a été validée par des singes. Qui n'entendent pas s'en dessaisir. Quelques voix s'élèvent. Les singes les font taire : ces voix leur sont insupportables, car elles sont l'écho de leur âme, qu'ils veulent réduire au silence, elle aussi, s'ils ne l'ont pas tuée.