En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

03.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

04.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

05.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

06.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

07.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 6 heures 43 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 8 heures 22 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 11 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 12 heures 10 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 13 heures 16 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 14 heures 21 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 15 heures 14 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 15 heures 38 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 16 heures 17 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 16 heures 42 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 7 heures 15 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 9 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 11 heures 48 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 12 heures 56 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 13 heures 32 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 15 heures 1 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 15 heures 28 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 16 heures 11 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 16 heures 35 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 16 heures 43 min
© Pixabay
© Pixabay
Bonnes résolutions

Opération détox : janvier vegan, une bonne idée… Vraiment ?

Publié le 04 janvier 2020
Après les fêtes de fin d'année, de plus en plus de personnes adoptent un régime, une diète ou le veganisme pour changer d'alimentation après les excès et les nombreux repas du mois de décembre. Quels sont les principaux effets sur le corps de ce changement et est-ce véritablement recommandé ?
Catherine Grangeard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Grangeard est psychanalyste. Elle est l'auteur du livre Comprendre l'obésité chez Albin Michel, et de Obésité, le poids des mots, les maux du poids chez Calmann-Lévy.Elle est membre du Think Tank ObésitéS, premier groupe de réflexion...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après les fêtes de fin d'année, de plus en plus de personnes adoptent un régime, une diète ou le veganisme pour changer d'alimentation après les excès et les nombreux repas du mois de décembre. Quels sont les principaux effets sur le corps de ce changement et est-ce véritablement recommandé ?

Atlantico.fr : En ce début d'année, de nombreuses personnes suivent des régimes, basculent dans une alimentation vegan ou s'imposent des diètes après les bons moments passés à table lors du repas de Noël ou à l’occasion du repas de la Saint-Sylvestre et des fêtes de fin d’année.

Les régimes et les choix de restrictions alimentaires (la mode du "veganuary", les diètes ou les décisions radicales sur le plan de l'alimentation lors des bonnes résolutions en début d’année) sont-ils si répandus en France ? Faut-il vraiment "culpabiliser" après les fêtes sur la question du poids, de l’alimentation et du régime en cas de repas trop excessifs ?

Catherine Grangeard : C’est évidemment néfaste de passer d’un excès à un autre !

Plus on se restreint, plus l’envie de se lâcher s’exerce. Comme des soupapes de sécurité qui s’ouvriraient, et ça fonctionne dans l’autre sens aussi. On a trop mangé, trop bu alors vite se reprendre en mains. Mais le corps n’aime pas ça. Ça casse l’ambiance !

La culpabilité peut être au rendez-vous si l’on estime que l’on a exagéré. Autoévaluation très subjective. Un même comportement pouvant être vécu comme grave ou anodin, selon les personnes et même selon les moments. Alors, est-ce bien utile de s’en vouloir ? Si ça s’est bien passé, pourquoi gâcher son plaisir ? Dans le cas inverse, pourquoi aggraver l’insatisfaction ?

En partant de ces deux réflexions, on comprend qu’il vaut mieux réguler tranquillement son alimentation plutôt que prendre des mesures drastiques qui vont entraîner des frustrations.

Le choix de l’alimentation devrait relever de la liberté individuelle. Quand on opte pour un comportement, en principe, on a ses raisons. Aussi, en s’appuyant sur de réelles motivations, les choses peuvent se faire en douceur, en cohérence interne et non pour suivre les modes.

Ce qui serait bien ce serait d’arrêter de prendre des résolutions qui ne sont généralement pas suivies bien longtemps. Se souvenir des dernières fois, des efforts, des regrets et des reproches que l’on a reçus ensuite, éventuellement des autres et à coup sûr de soi-même. A quoi servent ces résolutions si ce n’est à se flageller ? En revanche, changer les comportements qui sont jugés mauvais demande une préparation. Ainsi, bien étayées, ces modifications deviennent de nouvelles habitudes de vie, stables, durables. Efficaces.

Quel est l’impact sur le plan de la santé et pour le corps de tels régimes et de tels choix de se restreindre sur le plan alimentaire après les agapes de fin d’année ? Y-a-t-il des risques de changer ou de faire évoluer son alimentation et de se restreindre en hiver si soudainement après les fêtes de fin d'année ? Quels seraient les besoins idéaux à cette époque de l’année sur le plan alimentaire.  

L’impact est néfaste à la fois sur le corps physique et sur la psyché. Un effet de manque se produit. Un glissement vers une nourriture plus saine et raisonnable a l’intérêt de ne pas créer de frustrations. Rééquilibrer est l’objectif. Le corps se sent mieux rapidement. L’apaisement est apprécié après les déchainements des agapes. Quand on est à son écoute, quand on est relié à ses propres ressentis, une diète est bienvenue. Mais il ne s’agit pas de crier famine, vous voyez. On a besoin d’alléger les apports quand le corps a eu trop à faire dernièrement.

Ainsi, en hiver, il n’est pas question de restreindre des apports nécessaires mais d’éviter ceux qui sont inutiles, fatigants pour cette raison. Les besoins sont ceux qui permettent de faire face aux microbes, au froid, à la marche à pieds pour les Parisiens en ce moment… D’ailleurs, se dépenser physiquement est plutôt une bonne chose pour éliminer les excès ! Selon notre activité, les dépenses doivent s’ajuster.

L’idéal, c’est l’équilibre. C’est de se donner à soi-même ce qui fait envie mais pas uniquement pour le goût mais pour la vitalité que la nourriture apporte. Ou les boissons. La différence entre un soda et un jus de fruit pressé est une évidence nutritionnellement parlant. Pour se désintoxiquer de certains sodas, ce que votre corps appréciera, il est intéressant de faire l’expérience des jus de fruits frais. Ils offrent une résistance grâce aux vitamines et on en a besoin en ce moment. Après les éventuels abus d’alcool, mettre son foie au repos lui fera le plus grand bien et vous constaterez retrouver une énergie bienvenue. Sauf si l’alcool a pour objet de résoudre des problèmes, s’il n’est pas que festif. Alors, mieux vaut régler ces problèmes qui ne vont pas se dissoudre dans les alcools. « Avoir le culot » (je cite un patient) de se libérer de fausses bonnes solutions, quand elles deviennent le problème, c’est ce que je peux vous conseiller pour bien démarrer l’année et la décennie même !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires