En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

02.

Coup de gueule de François Cluzet contre les acteurs et humoristes qui participent au "climat anxiogène actuel"

03.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

04.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

05.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

06.

Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"

07.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Terrorisme
Biopic
Le réalisateur Clint Eastwood sera convoqué au procès de l'attentat du Thalys
il y a 4 heures 53 min
pépites > France
Hommage national
Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"
il y a 6 heures 20 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 11 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 13 heures 1 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 14 heures 37 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 15 heures 14 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 15 heures 31 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 16 heures 5 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 16 heures 26 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 16 heures 44 min
pépite vidéo > France
Hommage national
Retrouvez l’hommage d’Emmanuel Macron à Samuel Paty
il y a 5 heures 37 min
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 10 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 12 heures 39 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 14 heures 15 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 15 heures 4 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 15 heures 26 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 15 heures 42 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 16 heures 13 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 16 heures 31 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 16 heures 44 min
© Valentine ZELER / AFP
© Valentine ZELER / AFP
Bilan des années 2010

Les années 10 ou la décennie où les smartphones ont pris le contrôle de nos vies

Publié le 30 décembre 2019
A l'occasion de la fin de l'année 2019, Atlantico a demandé à ses contributeurs les plus fidèles de dresser un bilan de la décennie, des années 2010. Nathalie Nadaud-Albertini revient aujourd'hui sur l'arrivée du smartphone et comment il a changé notre rapport au monde.
Nathalie Nadaud-Albertini
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Nadaud-Albertini est docteure en sociologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et correspondante au Centre de Recherche sur les Médiations de l’Université de Lorraine.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A l'occasion de la fin de l'année 2019, Atlantico a demandé à ses contributeurs les plus fidèles de dresser un bilan de la décennie, des années 2010. Nathalie Nadaud-Albertini revient aujourd'hui sur l'arrivée du smartphone et comment il a changé notre rapport au monde.

En 2007, lorsqu’Apple lance l’iPhone, un téléphone tactile relié à Internet, le produit était très attendu. Steve Jobs allait jusqu’à le présenter comme une innovation technologique majeure comparable au Macintosh en 1984 et à l’iPod en 2001. Malgré des critiques portant sur l’absence de certaines fonctionnalités comme la radio FM ou le défaut d’accusé de réception pour l’envoi d’un message,  il s’est peu à peu imposé jusqu’à devenir un mot générique progressivement remplacé par le terme « smartphone ». Avec des forfaits et des appareils le rendant plus abordable financièrement, l’objet s’est démocratisé au début des années 2010 et a changé notre rapport au monde au cours de la décennie.  

Une extension de soi qui transforme notre rapport au temps et à l’espace 

Le smartphone a tout d’abord modifié notre rapport au monde, parce qu’il est vécu comme une extension de soi, un prolongement du pouvoir de sa propre main comme de la présence de son propre corps. Il permet en effet d’agir à distance, qu’il s’agisse de communiquer avec des personnes physiquement très éloignées autrement que par un appel téléphonique (c’est-à-dire via des photos, des vidéos, des appels en visio, des sms, ou tout échange permis par les réseaux sociaux) ou d’effectuer des activités qui autrefois nécessitaient une présence physique, comme faire ses courses. Non seulement le smartphone permet de les réaliser à distance, mais en plus il permet de les faire dans l’endroit de son choix, à la terrasse d’un café par exemple. De cette façon, notre rapport à l’espace et aux limites physiques change, mais pas uniquement. En effet, c’est également notre rapport au temps qui se trouve modifié, car le cloisonnement entre temps libre et temps contraint devient poreux si ce n’est obsolète et l’on apprend à vivre des temporalités fragmentées où l’on superpose et mélange des activités de nature différente. 

La modification du partage public/privé

Autre changement de taille qui s’opère avec le smartphone : la modification du partage entre public et privé. En effet, en permettant de mettre en ligne dans l’espace public des éléments très personnels, comme des photos de soi ou de ses enfants prises dans le cadre du foyer ou d’une activité privée, le smartphone rompt avec le partage public/privé en vigueur dans nos sociétés depuis la fin de la société cour. 

Le concept de sphère privée s’est en effet créé en réaction à la société d’Ancien Régime où à tout moment de la journée, le comportement de l’individu pouvait décider de son succès social ou inversement de son insuccès. Le privé s’est ainsi mis en place comme un espace qui appartient en propre à l’individu et lui permet de se reposer un temps du contrôle que la société exerce sur lui. Avec le smartphone, c’est un autre rapport à l’intimité qui se s’installe : l’extimité, une forme d’intimité mise en scène et exposée publiquement. Autrement dit, une intimité qui, par définition, n’en est plus vraiment une. 

La transformation des relations interpersonnelles

Dans cet autre rapport à l’intime, le statut des relations interpersonnelles changent également, car l’espace numérique devient un espace social où l’on peut se rencontrer et interagir au même titre qu’à l’intérieur d’espaces physiques. On peut ainsi entretenir des relations interpersonnelles de longue durée avec des personnes que l’on n’a jamais rencontrées physiquement, mais que l’on connaît par le biais de leurs écrits, de leurs photos ou de leurs vidéos. Dans ce contexte, la rencontre IRL (« in real life ») prend un autre statut. Plus rare, elle devient plus précieuse et vient attester l’authenticité, l’intensité ou l’importance d’une relation. 

L’évolution du rapport à l’écrit 

De la même façon, le smartphone a modifié notre rapport à l’écrit. Il l’a en effet partagé entre l’oralité écrite qu’il génère à travers ses différents modes de conversation (sms, emails, WhatApps,Facebook, Twitter etc.), et une revalorisation de l’écrit à la main et sur papier. Par rapport à la banalisation de l’écrit-oral, l’écrit manuel est perçu autrement que comme une simple nécessité requise par l’échange. Il se charge en effet de plus de valeur, parce qu’il demande un effort supplémentaire, génère une attente ou une surprise à la réception. On l’apprécie également davantage parce qu’il exprime par la calligraphie et le tracé des lettres un moment particulier où une personne a considéré qu’on lui était suffisamment cher pour qu’elle prenne le temps et la peine de coucher des mots sur papier, de les choisir, d’y réfléchir ou inversement pour qu’elle se laisse aller à l’émotion de l’instant qu’une rature ou un tracé hésitant révèlent. Aujourd’hui, on voit dans une lettre écrite à la main autant une marque d’authenticité de la relation qu’un témoignage de l’unicité de son auteur parce qu’elle a été en rapport de contiguïté avec son corps, ainsi qu’un autre rapport au temps, linéaire, continu et plus lent, celui d’un temps un peu mythifié où l’on prenait le temps pour les êtres chers.  

En conclusion, avec le smartphone, un nouveau paysage normatif se dessine où l’on distingue trois formes de temps et d’espace : - le temps et l’espace des écrans où notre rapport au monde est à la fois décorporéisé et fragmenté en activités superposées, 

- le temps et l’espace pour soi dont on est demandeur à travers des activités qui nécessitent d’être présent dans l’instant et par son corps, comme le yoga ou la méditation en pleine conscience, et servent à contrebalancer le rapport au temps et à l’espace décorporéisé et fragmenté des écrans,

- le temps et l’espace avec autrui hors publicité où se dessinent une autre forme d’intimité qui s’éloigne de l’extime, s’exerce à l’abri des regards et en présence physique. Elle s’ancre dans un rapport au corps réaffirmé dans un « ici et maintenant » qui se double d’un « uniquement entre toi et moi ». 

À travers ces trois formes de temps et d’espace, ce sont les contours d’une redéfinition de la liberté que l’on cherche et que l’on questionne dans un mouvement de balancier : choisit-on la liberté que donne l’abolition des contraintes d’espace et de temps permises par le smartphone ou en désire-t-on une autre ? À quel(s) moment(s) la souhaite-t-on ? Avec qui ? Comment ? 

Autant de questions du rapport à soi et à autrui qui clôturent la décennie sur un point d’interrogation que la décennie prochaine permettra peut-être de lever.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pauldu44300
- 31/12/2019 - 01:08
Emancipation Collective
Il faut rajouter que sur une cinquantaine de métaux fréquemment utilisés dans le numérique, l’une des meilleures usines du monde n’est capable d’en recycler qu’une vingtaine.
Fin 2018, au terme de 10 mois d’enquête, l’Autorité de la concurrence italienne vient de sanctionner Apple et Samsung pour leurs « pratiques commerciales malhonnêtes ». Elle leur reproche d’avoir lancé des mises à jour logicielles nuisibles au bon fonctionnement de leurs smartphones pour pousser leurs clients à changer d’appareil.

Venez découvrir et réagir à notre couveuse d'idées qui est en ligne sur notre nouveau site internet:
https://www.emancipation-collective.fr/couveuse-didees/
N'hésitez pas à la diffuser un maximum

Je vous mets ici le lien de notre boîte à idées à propos d'une écologie radicale mais sociale, la société des communs, une activité pour tous épanouissante et le partage des richesses
https://www.emancipation-collective.fr/une-ecologie-radicale-mais-sociale/
Audois
- 30/12/2019 - 13:02
Et quid des risques ???
On peut regretter que votre article ne mentionne pas les risques considérables que cet objet fait courir aux plus jeunes.
Je recommande la lecture de :
La Fabrique du crétin digital
Michel Desmurget
Editions du Seuil