En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

07.

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

06.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 4 min 12 sec
décryptage > Politique
Fractures émotionnelles

La colère et la peur dominent les émotions des Français concernant l’état du pays. Mais ceux qui les ressentent ne sont pas du tout les mêmes

il y a 35 min 2 sec
décryptage > France
Débat public

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

il y a 57 min 8 sec
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 14 heures 5 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 14 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 15 heures 30 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 17 heures 40 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 18 heures 25 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 19 heures 54 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 20 heures 26 min
pépites > Santé
Vacances
Isolement de 7 jours au retour pour les Français qui sont partis faire du ski en Suisse ou en Espagne
il y a 10 min 41 sec
décryptage > Politique
Occupation de temps de cerveau disponible

La démocratie, malade du syndrome Darmanin ?

il y a 43 min 39 sec
décryptage > Economie
Atantico Business

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

il y a 1 heure 34 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 14 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 15 heures 16 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 16 heures 12 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 18 heures 13 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 19 heures 43 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 19 heures 55 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 21 heures 28 min
© shark robotics DR / Facebook
© shark robotics DR / Facebook
Shark Robotics / Thales

Robotique : vers un nouveau gâchis ?

Publié le 20 décembre 2019
La société française Shark Robotics a remporté l'Award de la meilleure compagnie par l'association américaine des ingénieurs en robotique. L'entreprise est également connue pour son robot Barakuda. Le groupe Thales pourrait-il s'inspirer de cet exemple et s'investir dans la robotique militaire?
Bruno Alomar
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Alomar, économiste, auteur de La Réforme ou l’insignifiance : 10 ans pour sauver l’Union européenne (Ed.Ecole de Guerre – 2018)  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La société française Shark Robotics a remporté l'Award de la meilleure compagnie par l'association américaine des ingénieurs en robotique. L'entreprise est également connue pour son robot Barakuda. Le groupe Thales pourrait-il s'inspirer de cet exemple et s'investir dans la robotique militaire?

Shark Robotics, société française basée près de la Rochelle, s’est vue décerner il y a quelques jours l’Award de la meilleure compagnie par l’association américaine des ingénieurs en robotique. Shark Robotics s’est faite connaître récemment lorsqu’elle a présenté au salon des Forces Spéciales Sofins (avril 2019), le Barakuda. Ce robot « mule », pensant de l’ordre de 350 kilogrammes, est capable de transporter jusqu’à une tonne de matériel sur n’importe quel terrain (et donc un soldat blessé), et son autonomie est supérieure à tout ce qui existe en l’état sur le marché. Ce faisant, Shark Robotics a fait une entrée remarquée dans la famille des fabricants de robots militaires, à côté de General Dynamics (américain), Milrem (Estonien), Roboteam (israelo-américain).

Disons-le tout net : une telle récompense, qui laisse surtout à penser que les américains pourraient rapidement faire une offre sur cette entreprise, ne doit pas être l’arbre qui cache la forêt. Car les années récentes nous montrent qu’en matière de virages technologiques, notamment militaires, plusieurs opportunités ont été gâchées. Que l’on songe par exemple aux drones, domaine dans lequel un retard important a été pris, alors que l’actualité récente a vu un Patroller de Safran s’écraser au décollage. 

Dès lors, il convient de s’interroger sur les raisons pour lesquelles, au-delà de Shark Robotics, tout indique que la France est en train de passer à côté de la robotique militaire. 

Bien sûr, les mêmes causes produisant les mêmes effets, l’on pourrait pointer, pêle-mêle, l’incapacité des autorités publiques (notamment Bercy et la DGA), l’absence de culture de soutien aux Petites et Moyennes Entreprises tant de la part de la puissance publique que des grands groupes, une forme de frilosité à l’égard des technologies de rupture etc.

Est-ce à dire qu’aucun acteur de taille significative ne puisse relever le gant du marché de la robotique militaire ? Sans doute pas. Après tout, plusieurs succès indéniables, le plus emblématique étant celui du Rafale, montrent que les industriels français n’ont rien à envier aux meilleurs de leurs concurrents en matière d’excellence technologique. Encore faut-il, pour ce qui concerne la robotique, que les acteurs capables de s’y investir pénètrent le marché. Un acteur de taille serait bien placé pour s’y faire une place : le Groupe Thales. Cette entreprise dispose en effet de l’ensemble des technologies nécessaires en la matière. Parmi ces technologies, l’une des clefs du succès est en effet la maîtrise de l’automatisation et du contrôle commande, deux domaines dans lesquels Thales possède les savoir-faire nécessaires. 

Reste que l’on voit mal, en l’état, Thales s’investir résolument dans la robotique militaire, pour au moins deux raisons. La première, c’est que tel l’âne qui n’a pas soif, l’on voit mal le Groupe Thales s’investir dans un domaine à l’égard duquel son Président n’a pas fait mystère de ses réserves « éthiques » au cours des derniers mois. La seconde, plus prosaïquement, c’est que les déboires commerciaux et boursiers rencontrés par Thales au cours des derniers mois, qui eux-mêmes s’expliquent par des difficultés de management interne, incitent peu à faire preuve de volontarisme dans un secteur disruptif comme la robotique militaire

Au total, il y a donc bien à craindre que la France passe à côté de la robotique militaire. Ce serait, une nouvelle fois, oublier qu’en matière militaire et économique, être le meilleur ou faire partie des meilleurs n’est pas un choix de convenance, surtout pour un pays comme la France : c’est une obligation.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Audois
- 20/12/2019 - 17:36
Pas clair...
Article obscur avec au centre une affirmation non justifiée, pour le moins étonnante pour un non spécialiste : pourquoi diable Thales devrait-il entrer sur ce marché des robots de théâtre d'opération si Shark Robotics y est déjà présent et propose d'excellents produits ??? Pour le simple plaisir de faire jouer la concurrence dans les appels à propositions de la DGA ? Cela paraît absurde.
De plus la dernière phrase est une merveille de discours creux et ronflant digne de l'ENA et de Science Po. S'il y a une obligation pour la France, laquelle est-ce ? Que devrait être en ce cas l'action concrète du gouvernement ? Faut-il voter une loi ? Acheter des équipements à Shark Robotics ? Donner de l'argent public à Thales ? Et pourquoi? Avec la meilleure bonne volonté, le lecteur n'y comprend rien. Article inutile.