En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 2 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 2 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 2 jours
© BERTRAND GUAY / AFP
© BERTRAND GUAY / AFP
Plan B

Train annulé ? Petit guide des solutions de secours pour ceux qui ne savent pas encore comment rejoindre leur famille pour Noël

Publié le 19 décembre 2019
La SNCF tente de rassurer ses usagers pour la période des fêtes de fin d'année et afin d'assurer un maximum de trains pour la période de Noël. Quels sont véritablement les droits des usagers face à la grève à la SNCF ? Quelles sont les solutions à utiliser en remplacement d'un train annulé ?
Alain Bonnafous
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Bonnafous est Professeur Emérite de l’Université de Lyon et chercheur au Laboratoire d’Economie des Transports dont il a été le premier directeur. Auteur de nombreuses publications, il a été lauréat du « Jules Dupuit Award » de la World Conference...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La SNCF tente de rassurer ses usagers pour la période des fêtes de fin d'année et afin d'assurer un maximum de trains pour la période de Noël. Quels sont véritablement les droits des usagers face à la grève à la SNCF ? Quelles sont les solutions à utiliser en remplacement d'un train annulé ?

Atlantico.fr : Le ministre des transports ainsi que la SNCF cherchent à rassurer les usagers sur le maintien du nombre de places dans les trains pour le week-end avant Noël. Malgré ces déclarations, nombre d'usagers sont encore de l'incertitude ou n'ont pas encore de solutions pour rentrer chez eux...

Quels sont les droits des usagers dans la situation actuelle face à la SNCF ?

Alain Bonnafous : Le droit le plus clair est un doit à l’information des usagers. La loi de 2007 prescrit que la SNCF a l’obligation d’informer tout voyageur, précisément et de manière fiable, sur le service assuré et surtout que cette information aux usagers doit être délivrée au plus tard vingt-quatre heures avant le début de la perturbation. C’est cela qui implique des règles sur la déclaration préalable de grève des cheminots.

Mais l’on voit bien qu’il n’est pas si facile d'assumer ces obligations pour la SNCF. Si l’on essaie de comprendre le point de vue des usagers, on voit bien que les précisions qui sont données pour les prochains jours laissent de grandes incertitudes pour les retours d’après Noël.

Pour les trains de la vie quotidienne, les TER relèvent de conventions entre la SNCF et les autorités organisatrices qui en assurent la plus grande part du financement. Il peut donc y avoir des différences entre régions selon la rigueur ou le laxisme de l’autorité organisatrice. En général, les abonnés sont relativement protégés du point de vue de ce qu’ils ont payé car une période sans service pour fait de grève se traduit le plus souvent par un prolongement équivalent de la période d’abonnement. Il faut noter que dans de nombreux cas, les directions régionales de la SNCF ont affréter des autocars là où les services étaient bloqués par la grève.

Quels sont les moyens de transports les plus faciles à utiliser en remplacement d'un train annulé ? Comment s'arranger quand on a des enfants ?

S’agissant de ces voyages de fin d’année, le cas le plus fréquent sera traité par l’automobile là ou étaient prévus des voyages en train. Bien évidemment, cette solution ne concerne que ceux qui disposent d’une voiture, la solution de la location de voiture etant d’ores et déjà saturée. Le reste sera partiellement traité par les « cars Macron » et par le covoiturage qui devrait exploser. Mais celui-ci ne concerne qu’une partie des usagers : ceux qui sont seuls ou en couple et plutôt jeunes. En outre, les autocars ne représentent pas une offre infinie, même si une flotte importante est libérée du fait que le ramassage scolaire ne fonctionne plus dans cette période. Au total, il y aura certainement une proportion importante de déplacements annulés.

En remplacement d'un avion ou d'un train, vaut-il mieux viser un covoiturage ou un bus ? 

C’est vraiment une question qui appelle des réponses différentes selon les circonstances. Une famille avec enfants, un couple de personnes âgées ou un étudiant ne se posent pas le problème de la même manière.

La solution de l’autocar est normalement très fiable et apaisante, mais l’offre sera très vite saturée et il est clair que les tarifs vont s’envoler car il ne s’agit pas d’une délégation de service public mais d’une activité commerciale.

Le covoiturage devrait pulvériser ses records, même si l’on sait que des usagers potentiels auront des réticences.

Peut-on conserver ces règles du jeu concernant le droit de grève dans le service public ?

Le coût social de ces grèves, avec à peine plus de 10 % de grévistes à la SNCF, révèle un rapport de force que l’on peut qualifier de pathologique. Un Gouvernement responsable devrait traiter ce problème, mais on se doute que ce ne sera pas le cas dans l’après crise. Ce sujet pourrait être un élément fort du prochain débat présidentiel. Ce sera l’une des conséquences de ces péripéties avec le renforcement des intentions quant à l’ouverture à la concurrence des TER. Les responsables régionaux qui ont d’ores et déjà fait ce choix s’en trouvent renforcés.

Une autre conséquence est la disparition probable et définitive de Fret SNCF qui voit tous ses efforts de redressement ruinés par cette crise, y compris au sens financier du terme. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Loupdessteppes
- 19/12/2019 - 15:58
Autocars fiables ? La bonne blague...
Aucun autocar n'arrive à l'heure et pollue à donf. Et ensuite ces clowns vont donner au peuple des leçons d'écologie... Le co-voiturage : "des réticences" ? Expliquez donc pourquoi si vous osez dépasser la bienséance du discours fonctionnarisé...La disparition du ferroutage : programmée pour remplir les caisses des autoroutes les plus chers d'Europe.
La solution : établir les cantons indépendants comme en Suisse, puis une fédération en abaissant le nombre de fonctionnaires aux discours aussi mielleux qu'inutiles...