En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

04.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

05.

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

06.

Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement

07.

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

01.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

02.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

03.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

04.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

05.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

06.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

03.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

04.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

05.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

06.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

ça vient d'être publié
pépites > France
Attaque
Lyon : un prêtre orthodoxe blessé par balle ; l'assaillant en fuite
il y a 1 heure 49 min
pépite vidéo > Culture
Disparition
15 des meilleures scènes de Sean Connery en Bond, James Bond
il y a 5 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Menhir d'or" : Du pur Goscinny et Uderzo, en images et en sons

il y a 7 heures 35 min
pépite vidéo > Religion
Religions
L'archevêque de Toulouse, Robert Le Gall, se dit contre le droit au blasphème
il y a 8 heures 35 min
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 9 heures 38 min
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 10 heures 30 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 11 heures 19 sec
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 11 heures 9 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 11 heures 11 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 11 heures 12 min
pépites > France
On en a gros
Reconfinement : des maires refusent la fermeture des commerces non-alimentaires
il y a 4 heures 17 min
light > Culture
Disparition
L'acteur Sean Connery est décédé à l'âge de 90 ans
il y a 6 heures 3 min
pépites > Terrorisme
Danger
Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement
il y a 8 heures 15 min
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 8 heures 56 min
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 10 heures 23 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 10 heures 40 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 11 heures 9 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 11 heures 9 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 11 heures 11 min
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 11 heures 13 min
© Reuters
© Reuters
Hidalgexit

Gestion de la Ville de Paris : je veux que les Parisiens en aient pour leur argent !

Publié le 17 décembre 2019
La maire du 7ème arrondissement publie en exclusivité une tribune sur la dégradation des conditions de vie des parisiens.
Rachida Dati
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rachida Dati est une femme politique française.Porte-parole de Nicolas Sarkozy lors de la campagne de 2007, elle occupe la fonction de ministre de la Justice au sein des gouvernements François Fillon I et Fillon II jusqu'au 23 juin 2009.Elle est...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La maire du 7ème arrondissement publie en exclusivité une tribune sur la dégradation des conditions de vie des parisiens.

Paris est une ville où les conditions de vie ne cessent de se dégrader

Depuis des mois, les Parisiens me décrivent leur quotidien et leurs exaspérations : des rues laissées à l’abandon, des trottoirs jonchés de déchets, du mobilier urbain détérioré, des barrières de travaux qui s’éternisent sur les trottoirs. Ils me parlent du prix élevé de la cantine, des difficultés pour leurs enfants à avoir des activités de loisirs, de leur déception de n’avoir pas accès au conservatoire. Ils me parlent aussi de leurs logements sociaux dégradés, des ascenseurs cassés, des espaces communs sans éclairages, des escaliers tagués, de mises aux normes tardives, de travaux interminables effectués sans aucun respect des résidents.

Pourtant, ils payent leurs loyers et leurs charges, leurs taxes et leurs impôts. Ils payent leurs places de stationnement, inutilisables parfois comme j’ai pu le constater Porte de la Chapelle, lorsque ces places sont squattées de manière ostentatoire par des taxis clandestins.

Et, quand ils rendent visite à des amis ou à des proches de l’autre côté du périphérique, en petite ou grande couronne, ils s’étonnent de tous les services, de toutes les facilités et de tout le soutien souvent apportés par leurs communes... pourtant bien moins riches que Paris !

Le plus gros budget des villes de France… 

Avec 8,6 milliards d’euros de recettes prévues pour 2020, Paris peut compter sur le plus gros budget des villes de France. La majorité de gauche, qui se targue de se battre contre la hausse du prix de l’immobilier, en a été la première bénéficiaire, sans le dire !  Sans qu’elle n’ait rien à faire, les droits de mutation ont constitué une manne venant augmenter d’années en années le budget de la ville. Malgré cela, le contribuable parisien a été lourdement ponctionné. La taxe foncière a augmenté de 80% entre 2008 et 2018 selon l’union nationale des propriétaires immobiliers, le coût de l’accès au conservatoire a doublé pour la tranche la plus élevée, certains droits de scolarité ayant atteint 1324 euros par an ! Le prix des cantines augmente tendanciellement depuis 10 ans au gré de l’inventivité de l’exécutif en place : création d’une grille en 2010 permettant de faire augmenter le tarif des cantines pour 30% des familles, grille à 10 tarifs en 2015, augmentant le coût du repas jusqu’à 7 euros pour la dernière tranche…

Des tarifs municipaux à la fiscalité locale, en passant par les "forfaits post-stationnement", tous les leviers financiers ont été utilisés pour ponctionner les Parisiens. Si seulement cette politique avait permis d’éviter l’endettement... Même pas ! Le montant de la dette de Paris est passé de 1 milliard en 2001 à 6,14 milliards aujourd’hui. La dernière mandature en est largement responsable.

… mais pour quoi faire ? 

Aujourd’hui, malgré l’augmentation considérable du budget de la Ville, les Parisiens n’ont pas le sentiment de vivre dans une ville aux finances si abondantes, où ils pourraient bénéficier au quotidien du produit de leurs impôts. Ils n’ont pas le sentiment que la masse salariale qui a littéralement explosé ces dix dernières années se soit traduite par de meilleurs services, une plus grande proximité. C’est tout le contraire qui se passe, et dans le plus grand flou.

Cela est complètement anormal. La Ville se dégrade, et plus elle se dégrade plus on oppose les habitants de l’Est à ceux de l’Ouest, les piétons aux automobilistes, les jeunes aux seniors, en renonçant à conduire une politique pour tous. Une majorité de gauche qui se targue d’écologie se retrouve aujourd’hui aux commandes d’une ville fracturée, aux arrondissements repliés sur eux-mêmes, qui n’a jamais été aussi embouteillée et où le nombre de maladies respiratoires a explosé, notamment dans les quartiers du Nord et de l’Est.  

Les collectifs de riverains qui ont été créés en grand nombre depuis dix ans portent systématiquement une contestation des projets municipaux. Les propositions d’amélioration exprimées par les Parisiens sont invariablement écartées, toujours avec une bonne raison. Excédés, méfiants, ils sont entrés dans une logique de résistance à l’égard de leur mairie.                                                                                         

La Ville a engagé en parallèle des projets pharaoniques, toujours réévalués en cours de route. C’est un Chantier des Halles dont le coût s’est élevé à plus d’un milliard d’euros. C’est une augmentation constante des subventions aux associations sans retour sur leur efficacité ou leur utilité. Ce sont 150 millions d’euros en moyenne qui sont dépensés chaque année pour transformer des logements privés déjà occupés en logements sociaux, sans créer un seul logement supplémentaire. Sur la promenade plantée sous le métro à La Chapelle, qui a coûté plus de 8 millions d’euros, une marelle sert de point de rendez-vous aux dealers, les jardinières toutes neuves sont devenues des urinoirs. Avec pas moins de 417 agents, la communication de la Mairie de Paris est une entreprise au cœur de l’Hôtel de Ville. L’addition finale est énorme, cela en valait-il la peine ? Non, car cela n’a rien changé à la vie des Parisiens ou alors en pire !

Je veux que les Parisiens en aient pour leur argent ! 

Je veux réorienter l’action de la ville en direction des Parisiens. Je le dis clairement, je veux qu’ils en aient pour leur argent ! Comme maire de Paris, je renouerai avec des principes simples de bonne gestion des deniers publics. 

Je m’engage ainsi à stabiliser la dette dès mon élection et amorcer sa décrue sur l’ensemble de la mandature. Chaque euro économisé sera redistribué au bénéfice des Parisiens, de tous les Parisiens. 

Je m’engage donc à diminuer l’ensemble des tarifs des services publics municipaux, à commencer par le tarif des cantines dont le prix passera à 3,50 euros maximum contre 7 euros aujourd’hui, dès la rentrée 2020. J’instaurerai une aide directe aux familles pour qu’elles puissent conserver un logement à Paris quand elles s’agrandissent. Je mettrai un moratoire sur la création de nouveaux logements sociaux tant que le parc existant ne répondra pas à des critères satisfaisants en matière de sécurité, de qualité du bâti ou de cadre de vie. Je développerai des activités pour rompre l’isolement et améliorer le bien-être de nos aînés. Je ferai en sorte que les étudiants puissent se voir offrir de meilleures conditions de logement, aient accès à beaucoup plus de lieux de vie et de structures sportives.

Je m’attacherai tout simplement à ce que les Parisiens retrouvent la Ville à laquelle ils sont attachés, parce qu’ils y sont nés ou parce qu’ils l’ont choisie. Parce que l’effort doit être récompensé, je veux que ceux des Parisiens soient valorisés par des services municipaux adaptés, nombreux, accessibles.

Je veux un budget qui prépare l’avenir au lieu de le compromettre. C’est la qualité de vie des Parisiens et leur désir de rester dans la capitale et d'y élever leurs enfants qui sont en jeu. À travers un budget assaini et maîtrisé, nous pourrons relancer l’attractivité de Paris, dont les Parisiens sont les premiers ambassadeurs.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
evgueniesokolof
- 20/12/2019 - 20:21
DATI DANIELLE NE RIGOLE PAS
http://kelenborn.e-monsite.com/pages/nouvelles-1/les-aventures-de-macroleon/dati-danielle-contre-ses-concurrents-depraves.html
Wortstein
- 18/12/2019 - 08:34
pas mal Dati
finalement. Elle va finir par être crédible si elle propose de baisser les impôts et de suspendre la thune filée aux associations d'ultra gauche sensées célébrer le leben zusammen aux dépends des autres...
JBL
- 18/12/2019 - 08:25
Triste constat et triste réalité de ce pays !
Les génies ne savent pas se vendre, et ceux qui savent se vendre ne sont pas des génies !