En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

06.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

07.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

ça vient d'être publié
pépite vidéo > People
L'adieu du Prince
Harry l'affirme: il n'avait "pas le choix" que de partir
il y a 25 min 33 sec
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

il y a 1 heure 24 min
décryptage > Politique
Cachoteries parlementaires

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

il y a 6 heures 20 min
décryptage > Religion
Les imams comme les curés?

Macron prépare un plan contre l'islamisme! Et il sera prêt - pure coïncidence? - avant les municipales

il y a 6 heures 51 min
décryptage > Economie
Bismarko Scanner

La France devrait-elle négocier avec l’Allemagne comme les Etats-Unis viennent de le faire avec la Chine?

il y a 7 heures 20 sec
décryptage > Santé
Sans (aucun) risque ?

Retrait de médicaments : pourquoi la France ne devrait pas avoir peur de vivre une épidémie d'addiction aux opioïdes à l’américaine

il y a 11 heures 23 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

il y a 11 heures 59 min
décryptage > Société
Multi-facettes

Politique, sociale ou purement criminelle, la violence s’impose partout en France. Est-il encore possible d’échapper à la spirale infernale ?

il y a 12 heures 21 min
light > Politique
Une nouvelle vie
Royaume-Uni : le prince Harry et son épouse Meghan Markle renoncent à leur titre d'altesse royale
il y a 1 jour 1 heure
pépites > Politique
Numéro 1
Municipales 2020, Paris : Anne Hidalgo prend la première place
il y a 1 jour 4 heures
pépites > Social
Enfants en danger
Les nouvelles failles de l'Aide sociale à l'enfance
il y a 55 min 13 sec
pépites > Environnement
Total à la porte du campus
L'implantation de Total sur le campus de Polytechnique contestée au nom de l'environnement
il y a 2 heures 4 min
décryptage > Santé
La vérité (et le problème) sont ailleurs

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

il y a 6 heures 40 min
décryptage > Economie
Erreur de calcul ?

Age pivot, travail des séniors…et si l'essentiel pour l’équilibre des retraitées était ailleurs ?

il y a 6 heures 55 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Petit guide des multiples moyens employés par Facebook pour vous traquer en ligne
il y a 11 heures 9 min
décryptage > Science
Evolution stellaire

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

il y a 11 heures 51 min
décryptage > Economie
Âge d'or

Voilà pourquoi l’âge d’or qu’ont représenté les années 2010 pour les riches ne devrait pas se poursuivre dans la décennie qui vient de s’ouvrir

il y a 12 heures 4 min
pépites > Politique
A torts ou à raison ?
Violences policières : Sibeth Ndiaye défend les forces de l'ordre
il y a 23 heures 38 min
pépites > Politique
"10, 9, 8... boum"
Donald Trump raconte l'élimination du général Qassem Soleimani par les forces américaines
il y a 1 jour 2 heures
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Proxima Centauri c : y a-t-il une superterre à 4,2 années-lumière du Soleil ? ; Bételgeuse : sa baisse de luminosité décryptée par Sylvie Vauclair
il y a 1 jour 5 heures
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Bonnes feuilles

Lutte et prévention contre le terrorisme : l'impérieuse nécessité d'adopter une vision globale afin d'éviter l'impression du pansement sur une jambe de bois

Publié le 14 décembre 2019
Eric Delbecque et Christian Chocquet publient "Quelle stratégie contre le djihadisme ?" (VA éditions). Sommes-nous vraiment en guerre contre le terrorisme ? Faute de stratégie complètement adaptée, cette "guerre d’un nouveau genre" ne peut être gagnée. Extrait 1/2.
Christian Chocquet a consacré sa carrière aux questions de sécurité en tant que général de gendarmerie puis en tant que préfet. Il est docteur en science politique et auteur de plusieurs ouvrages. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Delbecque a occupé des fonctions au sein du secteur public et privé dans le domaine de la sécurité nationale. Il travaille sur l'analyse du phénomène terroriste et l'adaptation des réponses opérationnelles des entreprises et des organisations en...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Chocquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Chocquet a consacré sa carrière aux questions de sécurité en tant que général de gendarmerie puis en tant que préfet. Il est docteur en science politique et auteur de plusieurs ouvrages. 
Voir la bio
Eric Delbecque
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Delbecque a occupé des fonctions au sein du secteur public et privé dans le domaine de la sécurité nationale. Il travaille sur l'analyse du phénomène terroriste et l'adaptation des réponses opérationnelles des entreprises et des organisations en...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Delbecque et Christian Chocquet publient "Quelle stratégie contre le djihadisme ?" (VA éditions). Sommes-nous vraiment en guerre contre le terrorisme ? Faute de stratégie complètement adaptée, cette "guerre d’un nouveau genre" ne peut être gagnée. Extrait 1/2.

Face au terrorisme, qui est une forme éminemment expressionniste de la violence, on ne peut nier l’importance qu’il y a à pratiquer le « rassurisme » et de mettre en scène des gages tangibles de l’engagement du gouvernement dans la prévention des attentats. Mais la visibilité des dispositifs n’a d’intérêt que dans les jours qui suivent la commission des attaques. Dans la durée, ils véhiculent, à l’inverse de l’effet souhaité, une image anxiogène que relèvent nombre de visiteurs étrangers. Les militaires patrouillant six par six dans les lieux publics, équipés comme s’ils s’apprêtaient à réduire une poche de résistance dans les faubourgs de Mossoul, accréditent l’idée que les djihadistes ont ouvert un front sur notre territoire. Puisqu’il faut l’Armée pour nous défendre c’est que nous sommes en danger. Si la police et la gendarmerie ne sont pas en mesure de faire face, c’est que les terroristes disposent de véritables moyens de guerre. C’est que le « front de Gao au Trocadéro » est une réalité... C’est que l’on a vite fait, toujours pour des raisons de visibilité et d’intelligibilité, de donner dans le raccourci facile : les frères Kouachi disposaient de Kalachnikov, les auteurs des attaques du 13 novembre également... c’est donc que la menace a changé de nature. Il y a des années que des groupes criminels qui n’ont rien à voir avec le terrorisme trafiquent les armes de guerre, des années que l’on tire au lance-roquette antichar sur les fourgons blindés des convoyeurs de fonds. Les services de police judiciaire ont-ils pour autant cédé la place à l’infanterie de marine dans la lutte contre la grande criminalité ?  

La réalité est que si quelques-uns des attentats d’envergure ont été commis par des djihadistes porteurs d’armes de guerre, la très grande majorité des attentats est le fait d’individus ne disposant d’aucune formation et équipés de moyens de fortune : couteaux de cuisine, camion de location voire linge sale en guise de détonateur pour faire exploser des bouteilles de gaz... Si les stratèges du djihadisme sont des professionnels, les petites mains ne sont, fort heureusement, que très rarement au niveau de technicité voulu. Dans la quasi-totalité des situations nécessitant leur intervention, les militaires du dispositif Sentinelle constituent même la cible des agresseurs. Sentinelle, à cet égard, provoque plus d’attentats qu’il n’en évite. 

La mauvaise gestion des dispositifs préventifs constitue une débauche de moyens publics pour une efficacité très limitée. Les évolutions malheureusement prévisibles des modes d’action terroriste n’ont pas fait l’objet d’une véritable réflexion. Les leçons de notre propre histoire n’ont d’ailleurs pas été tirées. Nous avons cru passer, dans la nuit du 13 novembre 2015, à une nouvelle forme de terrorisme : l’attentat non ciblé qui frappe aveuglément un stade de football, une salle de concert et des terrasses de restaurants. Cette évolution était malheureusement prévisible, car autour de nous, la multiplication des attentats de masse non ciblés attestait de la banalisation de ce mode d’action. Par ailleurs, il n’était pas besoin d’être un grand spécialiste du terrorisme pour se souvenir que l’attaque de masse non ciblée n’était pas nouvelle sur notre territoire : l’Airbus pris d’assaut en 1995 à Marignane par le GIGN était destiné à une frappe sur Paris. Les attentats de 1985/86 et de 1995/96 visaient les transports en commun et n’avaient pas fait plus de victimes qu’en raison du manque de professionnalisme de leurs auteurs. Nous avons pu croire, après les attaques de Mohamed Merah dans une école juive ou celle des frères Kouachi à Charlie Hebdo, que les cibles pouvaient être discriminées. Quand tel est le cas, des dispositifs de sécurité renforcée peuvent présenter leur intérêt même si l’on a vu avec Charlie Hebdo que ces modes d’action n’apportaient pas une sécurité absolue.  

Or il est rapidement devenu évident que tout rassemblement de personnes, quel que soit son objet, est devenu désormais une cible : les écoles, qu’elles soient laïques ou religieuses, les centres commerciaux, les moyens de transport, les spectacles et événements sportifs... De même, tous les sites susceptibles de revêtir une importance quelconque peuvent être considérés comme des objectifs potentiels. L’insécurité est partout et nulle part. Des mesures destinées à améliorer la protection des lieux recevant du public présentent toujours un intérêt potentiel, mais il ne faut pas se méprendre : les frappes les plus meurtrières portent sur des « cibles molles », c’est-à-dire n’importe qui de préférence.  

La protection des populations ne réside pas dans un renforcement permanent des mesures de surveillance, des gardes statiques, des militaires de Sentinelle, des vigiles ou des palpations de sécurité. Il y aura toujours des « ventres mous », des cinémas, des marchés, des fêtes de la musique, des vide-greniers... Où frappent les djihadistes salafistes en Iraq ? Sur les marchés. Saura-t-on jamais mettre en œuvre des dispositifs assurant une sécurité absolue en tout temps et en tout lieu ? Non, à l’évidence. Puisque tout est cible, celui qui veut commettre un attentat frappera au défaut de la cuirasse. Les dispositifs ont vocation à être contournés. Il faut donc se concentrer sur ceux qui présentent une sensibilité identifiée. Tenter de tout sécuriser, c’est s’exposer à ne rien maîtriser. En fait, la focalisation sur les effets des attentats nous éloigne de l’essentiel : identifier clairement les causes pour tarir le flot des recrutements, car c’est bien la prolifération des djihadistes qui rend le phénomène difficile à maîtriser.   

Extrait du livre d'Eric Delbecque et Christian Chocquet, "Quelle stratégie contre le djihadisme ? : Repenser la lutte contre la violence radicale", publié chez VA éditions. 

Lien vers la boutique : ICI 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

06.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

07.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires