En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

03.

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

04.

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

05.

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

06.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

01.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

02.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

03.

Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia

04.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

05.

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

06.

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 6 jours 10 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 6 jours 15 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 6 jours 16 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 6 jours 16 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 6 jours 17 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 6 jours 18 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 6 jours 18 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 6 jours 19 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 6 jours 19 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 6 jours 19 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 6 jours 13 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 6 jours 15 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 6 jours 16 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 6 jours 17 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 6 jours 17 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 6 jours 18 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 6 jours 18 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 6 jours 19 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 6 jours 19 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 6 jours 20 heures
© Capture d'écran // Gallimard
© Capture d'écran // Gallimard
Atlanti-culture

Livre : "Le ciel par-dessus le toit" de Natacha Appanah : Un roman familial, puissant et émouvant

Publié le 11 décembre 2019
Valérie de Menou pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Valérie de Menou est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

"Le ciel par-dessus le toit"

de Natacha Appanah

Editions Gallimard

128 pages

RECOMMENDATION

Excellent

THÈME

Phénix, femme marginale à la beauté terrassante, dos tatoué d’un immense dragon, s’appelait autrefois Eliette. Ses parents la trouvaient si jolie et si douée pour la chanson qu’ils la déguisaient et l’offraient au regard des autres dans des spectacles de quartier. Rejetant cette comédie, Eliette s’enfuit après avoir mis le feu à leur maison. Devenue Phénix, elle donne naissance à deux enfants, sans père, Paloma et Loup, qu’elle ne sait pas aimer. Devenue adulte, Paloma partira loin et Loup, enfant fragile, traversera le pays en voiture, sans permis, pour la retrouver en provoquant un accident.

Son incarcération amènera cette famille à la dérive à se retrouver.

POINTS FORTS

-Le texte est court mais d’une grande puissance, comme si chaque ligne avait été soupesée par l’auteur. Natacha Appanah nous livre ainsi des scènes d’une force impressionnante, à l’image de Phénix, le personnage central. On retiendra la scène de l’accouchement, où la précision de l’écriture, à la fois lumineuse et animale, laisse le lecteur en état de sidération. 

La scène du gâteau au chocolat, « une forêt noire », exécrée par les enfants,  est également saisissante de réalisme.

-Un portrait émouvant de femme, a priori froide et distante, mais en réalité perdue et éperdue de     chagrin.

- Une  réflexion parfois douloureuse sur l’hérédité, sur les projections que nous pouvons avoir sur nos enfants alors qu’ils nous échappent. Le choix des prénoms est hautement symbolique, Eliette choisit de s’appeler Phénix, l’oiseau de feu qui renaît de ses cendres et nomme son fils Loup, un fauve, comme pour le protéger du monde, alors qu’il ne sera qu’un enfant doux et étrange. 

- Une fin qui donne place à l’espoir, à la résilience. Tout n’est pas perdu.

POINTS FAIBLES

Il n’y en a pas.

EN DEUX MOTS ...

Une famille décomposée, murée dans l’incompréhension et les silences, sur trois générations qui s’entrecroisent sans savoir s’aimer. C’est l’enfermement de Loup, le petit dernier, qui finalement, permettra d’ouvrir une porte au mal d’amour. Ce roman nous interroge sur la transmission d’un mal être d’une génération à une autre et sur les destins qu’il brise.  

Il est porté par l’écriture de Natacha Appanah qui nous offre un texte d’une grande beauté.

UN EXTRAIT

 « Il ne faut rien regretter parce qu’il faut bien que ça se termine, ce faux-semblant qu’est l’enfance, il faut bien que les masques soient retirés, les imposteurs démasqués, les abcès crevés, il faut bien que cesse toute velléité du mieux, du magnifique, du meilleur, il faut bien en finir avec les belles paroles, les bons sentiments, les rêves doucereux, il faut bien, un jour, arracher à coups de dents sa place au monde » (page 46)

L'AUTEUR

Natacha Appanah est une journaliste et écrivain d’origine Mauricienne dont la famille est issue d’engagés indiens à Maurice. Elle vit en France depuis 1998. 

Son premier roman Les Rochers de Poudre d’or reçoit le prix RFO 2003,  Le dernier frère  publié en 2007 a reçu de nombreux prix littéraires. 

 Tropique de la violence , en 2016, rencontre un grand succès public et remporte le premier prix Femina des lycéens ainsi que de nombreux autres prix. 

 Le ciel par-dessus le toit est son 10e roman.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires