En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute

04.

Nicolas Baverez : « Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

05.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

06.

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

07.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Problème en vue ?

Grève un effet désastreux sur le long terme

il y a 2 heures 39 min
décryptage > Science
Atlantico Santé

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

il y a 4 heures 59 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment le communisme a révolutionné les rapports sociaux par la violence

il y a 6 heures 42 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment le prolétariat s'est réfugié dans le vote contestataire et vers le Rassemblement national

il y a 6 heures 44 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le "génie" et le "mal" français selon Alexis de Tocqueville

il y a 6 heures 48 min
décryptage > Santé
Crise de la santé

« Il est urgent de sortir l’hôpital de l’impasse comptable dans laquelle on l’a enfermé depuis les ordonnances Juppé de 1995 »

il y a 7 heures 6 min
décryptage > Environnement
Atlantico Green

Pourquoi la reforestation de la planète lui fait parfois plus de mal que de bien

il y a 7 heures 39 min
décryptage > Politique
Vote par défaut

Succès passager ? Attention bulle politique en vue chez les Verts

il y a 8 heures 3 min
décryptage > Politique
Tocqueville, un théoricien pour notre époque

Nicolas Baverez : « Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

il y a 8 heures 42 min
light > Science
Flashs cosmiques
La compréhension d'un des derniers phénomènes cosmologiques identifié se poursuit mais sera encore longue
il y a 1 jour 14 sec
décryptage > Religion
Allah était-il au courant ?

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

il y a 4 heures 25 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Donald Trump : le porte-parole des sans-voix

il y a 6 heures 42 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

il y a 6 heures 43 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment la gaullôlatrie a accéléré la disparition du gaullisme

il y a 6 heures 46 min
décryptage > International
Sanction Iraniennes

Le poids des sanctions économiques écrase le peuple iranien sans parvenir à le libérer

il y a 6 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le cœur dans le rétroviseur

il y a 7 heures 25 min
décryptage > International
Primaire démocrate

Pourquoi la stratégie de Michael Bloomberg pourrait vraiment payer (et lui coûter très cher)

il y a 7 heures 54 min
décryptage > Social
Données personnelles

70 ans de la mort d’Orwell : pourquoi l’auteur de 1984 aurait été horrifié de nous voir nous inscrire sur des sites de rencontre (sans parler du reste de notre vie en ligne…)

il y a 8 heures 22 min
pépites > Politique
La saga Huawei
Le Royaume-Uni est soumis à la pression accrue de son allié américain pour l'interdiction de la controversée Huawei
il y a 22 heures 37 min
pépite vidéo > Faits divers
Catastrophe climatique
L'est de l'Espagne sous le choc de la tempête Gloria
il y a 1 jour 2 heures
© PASCAL PAVANI / AFP
© PASCAL PAVANI / AFP
SOS productivité

L’efficacité des organisations : grande oubliée de la réflexion en matière de politiques publiques et privées

Publié le 10 décembre 2019
Lorsque les sujets des échecs de politiques publiques ou des difficultés d’entreprises privées sont évoqués, le rôle spécifique des dysfonctionnements organisationnels et humains reste souvent insuffisamment pris en considération.
Les Arvernes sont un groupe de hauts fonctionnaires, de professeurs, d’essayistes et d’entrepreneurs. Ils ont vocation à intervenir régulièrement, désormais, dans le débat public.Composé de personnalités préférant rester anonymes, ce groupe se veut l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Arvernes
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Arvernes sont un groupe de hauts fonctionnaires, de professeurs, d’essayistes et d’entrepreneurs. Ils ont vocation à intervenir régulièrement, désormais, dans le débat public.Composé de personnalités préférant rester anonymes, ce groupe se veut l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lorsque les sujets des échecs de politiques publiques ou des difficultés d’entreprises privées sont évoqués, le rôle spécifique des dysfonctionnements organisationnels et humains reste souvent insuffisamment pris en considération.

Des services publics qui coûtent trop cher à ceux qui les financent. Une productivité des facteurs de production, travail et capital, réunis dans le concept économique de Productivité Globale des Facteurs (la PGF dans le modèle de Solow), dont la faiblesse est la grande interrogation des économistes, et qui nourrit le risque de « grande stagnation » inventé par Larry Summers pour désigner la baisse tendancielle du taux de croissance naturelle des économies occidentales. Qu’ont en commun ces deux réalités économiques et politiques fondamentales ? En leur cœur, une grande oubliée, ou plutôt une grande négligée : l’efficacité des organisations publiques et privées. 

Disons-le tout net : la façon dont les grandes organisations publiques et privées dysfonctionnent n’est pas un objet inconnu, tant pour la sociologie, que pour l’économie ou le management. Des auteurs tels que Galbraith ou Coase s’en sont emparé il y a plusieurs décennies. Pourtant, il faut bien constater que lorsque l’on parle des échecs de politique publiques ou des difficultés d’entreprises privées, le rôle spécifique des dysfonctionnements organisationnels et humains reste souvent insuffisamment pris en considération. Deux exemples, l’un public, l’autre privé, l’attestent. 

A tout seigneur tout honneur : l’Etat. Notre Etat, pour reprendre le titre d’un ouvrage vieux de près de vingt ans, qui déjà s’alarmait de ses dysfonctionnements, auquel nous sommes si attachés. Qu’est-il devenu, et pourquoi rencontre-t-il autant d’échecs ? Pour des raisons évidentes et pourtant largement méconnues par ceux qui ne le connaissent pas de l’intérieur. Cet Etat est, ni plus ni moins, une organisation, une machine, qui fonctionne de moins en moins bien. Une machine qui devrait être l’outil premier pour analyser les problèmes, ébaucher des solutions, les mettre en œuvre, en assurer le suivi etc. Plus que des options politiques (interventionniste/ non interventionniste ; de droite ou de gauche etc.), ce qui caractérise l’Etat c’est qu’il fonctionne de moins en moins. Réunions stériles, solutions bancales, incapacité à traiter les sujets en profondeur, manque d’agilité et de rapidité : tels sont ses travers bien connus, qui ne sont pas nés d’hier, mais qui n’ont eu de cesse de s’aggraver au cours des vingt dernières années. Les raisons en sont simples, mais se réunissent en une : l’efficacité n’est plus son principe moteur. Comment cela pourrait-il être le cas si une telle organisation ne choisit plus ses chefs – Ministres, Directeurs - selon leur compétence, mais selon des critères autres (politiques, sexuelles etc.). Comment l’Etat pourrait-il être efficace alors qu’il est notoirement incapable de recruter une partie des meilleurs d’une société ? Qui peut croire, pour prendre un exemple parlant, que les meilleurs en finance sont à Bercy ? Ils sont, chacun le sait, dans un système financier qui sait rémunérer – parfois avec excès – le talent. Comment pourrait-il fonctionner alors que la compétence qui devrait être son principe dynamique est partout empêchée par les conservatismes, l’esprit de corps qui, loin de se réduire alors que l’Etat se fragilise, se renforce ?

Le secteur privé n’est pas en reste en matière de bureaucratisation. Si les exemples abondent, qu’il soit permis de prendre ici celui du Groupe Thales, dont les problèmes ont fait l’actualité récente. Cette entreprise connaît depuis quelques mois des difficultés, notamment boursières, reflet de problèmes commerciaux, qui pourraient étonner. En effet, elle est présente dans un secteur très porteur, et destiné à le demeurer, celui des industries de défense. Elle bénéficie – peut-être trop d’ailleurs au risque de succomber à des comportements de rentière – des effets de bord qu’autorise la bonne santé de l’export français en matière de défense ; ainsi, chaque fois que Naval Group ou Dassault vend une frégate ou un Rafale, Thales, qui équipe ces matériels, est gagnante. Elle assoit son excellence technologique sur des savoir-faire de pointe, qui eux-mêmes s’expliquent par la très grande qualité des ingénieurs français, l’une des forces de notre pays. Et pourtant, malgré ces atouts, Thales souffre. Beaucoup de raisons l’expliquent. Des erreurs de communications sans doute. Une certaine arrogance du haut management peut-être. Mais, comme l’Etat, la raison est plus profonde. Elle tient à l’organisation. Thales, comme beaucoup d’entreprises dont l’ADN est technologique, éprouve des difficultés à transformer des ingénieurs, souvent de talents, en managers. Car les qualités nécessaires pour faire un bon ingénieur ne suffisent pas à faire un manager ou un chef de projet capable d’animer une équipe, de faire émerger de nouveaux talents, de concevoir une stratégie de conquête commerciale. Ainsi, trop souvent dans une entreprise comme Thales, qui n’est pas seule confrontée à cette difficulté mais pour laquelle elle est particulièrement pénalisante, le délicat passage du niveau technologique au niveau commercial n’est pas maîtrisé à suffisance.

C’est dire, en définitive, quelles sources inexploitées de productivité et d’efficacité gisent au sein des acteurs publics et privés. Mobiliser de telles ressources impose aux organisations de ne pas se laisser étouffer par la bureaucratie et de se souvenir, selon le mot de Bodin, qu’il n’est bien de richesse que d’hommes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute

04.

Nicolas Baverez : « Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

05.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

06.

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

07.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Roundwood
- 10/12/2019 - 19:00
Une vérité trop souvent oubliée en effet
Une vérité trop souvent oubliée en effet. Pour se développer, une société a besoin d'une ossature, surtout pour pallier la qualité changeante des hommes qui la composent. Pour une démocratie, la question de la qualité de son organisation est essentielle et vitale.