En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

05.

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

06.

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

07.

La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 54 min 57 sec
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 3 heures 38 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 3 heures 53 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 4 heures 8 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 4 heures 21 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 4 heures 59 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 5 heures 3 min
décryptage > Politique
On y pense à l’Elysée

Etrangers fichés S : vers un Guantanamo à la française ?

il y a 5 heures 8 min
décryptage > Economie
Phénoménale dette

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

il y a 5 heures 8 min
light > Politique
"Make America Great Again"
L'expert en sécurité Victor Gevers serait parvenu à se connecter au compte Twitter de Donald Trump en devinant son mot de passe
il y a 18 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 1 heure 20 sec
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 3 heures 45 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 3 heures 56 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 4 heures 17 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 4 heures 56 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseil à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 5 heures 3 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’Occident : un coupable idéal aux yeux de la pensée décoloniale

il y a 5 heures 7 min
décryptage > Economie
L'impossible Budget 2021

Récession Covid : le grand écart s'accentue entre ceux qui vont bien et ceux qui coulent

il y a 5 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sublime royaume" de Yaa Gyasi : de la relation mère-fille entre science et spiritualité, un roman qui ne peut laisser indifférent

il y a 18 heures 35 sec
pépites > Santé
IHU Mediterranée
Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine
il y a 19 heures 33 min
© Capture d'écran twitter
© Capture d'écran twitter
Censure

Boycotts pub : bien pire que l’activisme des Sleeping Giants, la lâcheté des marques qui cèdent à la pression

Publié le 08 décembre 2019
Valeurs Actuelles, Boulevard Voltaire et CNews ont subi les dénonciations des Sleeping Giants, une organisation d'extrême-gauche qui milite contre les "fascistes de la pensée" en demandant aux annonceurs de retirer leurs publicités des magazines, journaux ou émissions de télévision qui promeuvent la "haine".
Yves Michaud
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Michaud est philosophe. Reconnu pour ses travaux sur la philosophie politique (il est spécialiste de Hume et de Locke) et sur l’art (il a signé de nombreux ouvrages d’esthétique et a dirigé l’École des beaux-arts), il donne des conférences dans le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Valeurs Actuelles, Boulevard Voltaire et CNews ont subi les dénonciations des Sleeping Giants, une organisation d'extrême-gauche qui milite contre les "fascistes de la pensée" en demandant aux annonceurs de retirer leurs publicités des magazines, journaux ou émissions de télévision qui promeuvent la "haine".

Atlantico : Que pensez-vous de l'organisation Sleeping Giants, qui fait pression sur les annonceurs pour taper au portefeuille les médias qui ne leur plaisent pas ? Qu'en est-il de la liberté d'expression ?

Yves Michaud : Première chose qui me frappe : nous avons affaire à la section française d’une communauté activiste née aux USA prétendument pour contrer Trump et ses partisans. J’emploie à dessein le mot « section », pour ceux qui se souviendront qu’il y a eu des sections du Komintern ou des sections des Internationales, qui ne valaient pas mieux que les sections des Sleeping Giants. Entre parenthèses, je trouve ce nom à la Ayn Rand, sainte patronne de l’égoïsme rationnel et du libéralisme industrialiste, déjà bien suspect. Vous avez dit « d’extrême gauche », j’en doute, ou alors c’est l’extrême gauche de Maduro (Venezuela), Iglesias (Podemos Espagne) et Mélenchon (LFI) – pas loin d’un fascisme de gauche.

Or d’autres communautés américaines, populistes ou prétendument « intellectuelles », exportent en ce moment de la même manière  leurs idéologies post-coloniales, dé-coloniales, queer, transenres ou ultra-féministes. Je regrette les temps pas si lointains où il y avait en Europe une conscience politique, à droite comme à gauche, assez lucide pour dénoncer l’impérialisme américain, fût-il prétendument moral ou « de gauche ».

Première dénonciation qui s’impose donc, celle de cet impérialisme qui vient nous « donner », tel un vulgaire vendeur de Tulipes à la Koons, des leçons de vertu et de correction politique. On a déjà la Scientologie, les missionnaires Mormons, sans oublier de très opaques ONG comme WWF. Merci, messieurs les Américains, au lieu de venir nous dire ce que nous devons faire, faites un peu le ménage dans votre porcherie trumpienne. On verra ensuite pour la vertu.

Seconde remarque : beaucoup, en France et en Europe, dénoncent les ingérences ouvertes ou barbouzeuses de la Russie de Poutine, mais l’intervention des « Géants qui dorment » est-elle si différente de celle des barbouzes et hacktivistes de Poutine sous prétexte qu’elle serait « morale » et « de gauche » ? Une ingérence est une ingérence, comme aurait dit Gertrude Stein, une américaine qui aimait tellement son pays qu’elle passa sa vie en France…

Troisième remarque : je suis très mal à l’aise avec les « collectifs anonymes ». Une certaine « Rachel-quand-du-Seigneur », pour parodier La Juive de Halévy se répand dans les médias pour expliquer tout le bien qu’il faut penser de l’action de son collectif. Mais c’est qui cette Rachel ? L’anonymat des collectifs est, croit-on, très bien quand ils sont vertueux et très mal quand ils sont méchants, mais qui nous dit où est le mal ? Après tout le Klu-Klux Klan est un sympathique collectif américain anonyme, tout comme la Camorra à Naples et la Mafia en Sicile - à Chicago et à New York. Il faut toujours se méfier des gens en cagoule ! Ça commence avec l’Inquisition et là aussi, nous avons donné. Le problème est qu’avec les « réseaux sociaux » on peut se faire un Klu-Klux Klan vite fait, bien fait. Je ne peux pour ma part écouter que des gens qui parlent à visage découvert en donnant leur nom et en assumant leurs responsabilités.

Du coup, ma position sur de telles actions est claire et nette : elles sont inadmissibles et doivent faire l’objet de poursuites.

Comprenez-bien que je ne juge pas sur le fond des arguments mais sur le mode d’action. Que Madame Rachel ait raison ou non de considérer que Zemmour sème la haine n’a aucun intérêt. Elle n’a pas le droit d’agir de cette manière – tellement américaine, tellement made in USA ce pays d’hypocrites obsédés par la morale, le sexe et l’argent.

Les vraies coupables ne sont-elles pas les marques qui acceptent les demandes de cette organisation ? Pourquoi acceptent-elles de telles demandes ?

On a toujours le droit de critiquer un média que l’on considère néfaste, mais dans le cadre du droit. On a le droit de ne pas le suivre, de ne pas l’acheter, de ne pas lui « faire de publicité », de dénoncer ses fautes – encore faudrait-il les établir au lieu de procéder par accusations vagues et générales dans le genre « prêcheur de haine ». Il y a des lois sur l’incitation à la haine – et elles sont  déjà bien trop ambiguës et manipulables par les gens et associations communautaires mal intentionnées.  Il faut passer par la loi et non pas prétendre la faire régner comme un cow-boy trumpien derrière son mur au Nouveau Mexique.

Quant aux firmes qui obéissent à ces menaces, que voulez-vous que je vous dise ? Ce qui les intéresse, ce sont leurs budgets et leurs clients. Le problème est ailleurs : c’est celui de la lâcheté ambiante. Surtout pas de vagues, surtout être correct, bien propre sur soi, aboyer avec les chiens qui passent, être bienveillant, vouloir sauver la planète. Quand j’ai accepté d’aller dialoguer avec Zemmour, je n’ai pas eu le sentiment de mettre en péril mon âme : c’est la moindre des choses d’être prêt à argumenter avec quiconque argumente, même mal ou pas comme vous voulez.  Si une firme est assez convaincue de l’intérêt du media pour faire de la publicité sur Cnews, il faut qu’elle soit encore plus hypocrite et peureuse pour se retirer dès que madame Rachel lui fait des gros yeux...

Est-il possible de contrer cette organisation ? Comment se fait-il que personne (dans la classe politique, intellectuels etc) ne s'en émeuve ?

Contrer des gens aussi nuisibles et aussi ennemis du droit est tout à fait possible. Je rappelle qu’il existe un délit de dénigrement qui peut entraîner de très lourdes amendes. Il consiste à discréditer publiquement une personne ou une entreprise. C'est un usage fautif de la liberté d'expression, au sens de l'article 1382 du Code civil, puisque l'auteur du dénigrement a le dessein de porter préjudice à la personne ou l’entrperise qu’il dénigre.

Le silence des politiciens, déjà bien encombrés par leurs gilets jaunes, leurs électeurs en fuite et les casseroles qu’ils se sont attachés eux-mêmes à la queue, ne me surprend pas. Ce n’est pas chez eux qu’il faut chercher du courage. Des intellectuels ? Il n’y en a plus beaucoup. Ils préfèrent parler de Polanski. La montée sans aucune dénonciation de pratiques comme celles de ces Géants est un symptôme de plus de la crise profonde de nos régimes démocratiques européens. Trump et Poutine jouent sur du velours et « Rachel » leur donne un sacré coup de main.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
salamander
- 08/12/2019 - 20:17
Le jour où Zemmour
Sera interdit d antenne en France, le gauchisme culturel , sans électeurs, aura gagné'
.
Liberte5
- 08/12/2019 - 20:00
Il est difficile à la gauche de ne pas taper sur D. Trump .
En quoi D. Trump est-il responsable de l'activisme des Sleepings Giants ? En rien. Il est lui-même victime de cette extrême gauche, qui avant même qu'il ne soit élu , lui contestait son élection. La gauche s’autorise à décerner les brevets du bien et du mal. Aujourd'hui la gauche est devenue le mal, elle porte tous les signaux d'un système totalitaire. Ce n'est pas D. Trump qui menace la démocratie , ce sont tous ces mouvements d'extrême gauche qui rêvent d'un système totalitaire. Quant aux marques qui cèdent, nous devons les boycotter. C'est notre devoir.
zelectron
- 08/12/2019 - 16:54
Les hommes politiques seraient-ils des dénigrants par défaut ?
Parmi leurs innombrables qualités , celle du "pas-faire-de-vagues" est si remarquable que c'est à ça qu'on les reconnait.