En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon « Le Monde », Abdouallakh Anzorov, l’auteur de l’attentat, a donné plusieurs centaines d’euros à des élèves du collège en échange d’informations pour identifier le professeur

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

04.

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

07.

Comment les comparateurs en ligne menacent la survie de pans entiers de l’industrie des services en France

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Emmanuel Macron, le Gorbatchev de la technostructure française ?

ça vient d'être publié
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 4 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 4 heures 40 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 6 heures 20 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 7 heures 27 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 10 heures 5 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 10 heures 25 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 11 heures 6 min
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 12 heures 16 min
décryptage > Terrorisme
Reculer pour mieux sauter

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

il y a 12 heures 49 min
décryptage > Finance
Impact de la pandémie

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

il y a 13 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 4 heures 24 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 5 heures 31 min
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 6 heures 55 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 9 heures 29 min
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 10 heures 18 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 10 heures 38 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 11 heures 31 min
pépite vidéo > France
Lutte contre le fondamentalisme
Conflans-Sainte-Honorine : "Nous ne pouvons pas laisser faire ce genre de fatwas en ligne", selon Gérald Darmanin
il y a 12 heures 30 min
décryptage > Politique
Stratégie

LR contraint de s’allier à LREM pour survivre ? Les faux calculs de Christian Estrosi

il y a 13 heures 13 min
rendez-vous > Santé
Zone Franche
Coronavirus : le scandale caché du sous-investissement mortuaire
il y a 13 heures 50 min
© KHALIL MAZRAAWI / AFP
© KHALIL MAZRAAWI / AFP
"Le projet"

Alexandre del Valle : "Les islamistes jouent avec les valeurs occidentales pour mener à bien leur projet politique de domination"

Publié le 24 novembre 2019
Alexandre del Valle et Emmanuel Razavi publient "Le Projet: La stratégie de conquête et d'infiltration des frères musulmans en France et dans le monde" (ed. de L'Artilleur). Pour Atlantico, Alexandre del Valle revient sur la stratégie des islamistes et sur l'influence des Frères musulmans.
Alexandre Del Valle
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France Soir, Il Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est chercheur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre del Valle et Emmanuel Razavi publient "Le Projet: La stratégie de conquête et d'infiltration des frères musulmans en France et dans le monde" (ed. de L'Artilleur). Pour Atlantico, Alexandre del Valle revient sur la stratégie des islamistes et sur l'influence des Frères musulmans.

Atlantico : Vous expliquez que le projet de conquête de type néo impérialiste des Frères musulmans mérite d'être mis en contradiction. De quelle façon cachent-ils leur suprématie totalitaire et leur antisémitisme, derrière une rhétorique antifasciste et une alliance avec la gauche progressiste et antiraciste ?

Alexandre Del Valle : C'est le cas en France et dans les démocraties occidentales en général : le discours n'est pas le même que dans les pays musulmans. 

Les Frères musulmans sont une organisation qui a été créée en 1928 en Egypte dans un contexte de collaboration étroite entre ce mouvement et son fondateur, Hassan El-Banna, et les nazis qui avaient déjà des antennes en Egypte. Il y a eu une très grande proximité entre les nazis et les Frères-musulmans. Lorsque les Frères musulmans se sont installés en Europe, c'est le gendre du fondateur Hassan El-Banna, Saïd Ramadan, le grand-père de Tarik Ramadan, qui est allé en Suisse et s'est allié avec d'anciens nazis, notamment avec le banquier du IIIème Reich, le fameux François Genoux. D'autres nazis historiques ont été structurellement liés aux Frères musulmans, comme Johann von Leers, qui était un grand dignitaire allemand nazi, et aussi le grand mufti de Jérusalem El Husseini. 

Quand on sait que cette mouvance a été pro nazie pendant les années 1930 et 40, et qu'elle est restée très liée à des figures du nazisme quand elle s'est répandue en Europe après la Seconde Guerre Mondiale dans les années 60, 70, 80, on est stupéfait du fait que les Frères musulmans aujourd'hui soient alliés à la gauche antiraciste et se comparent aux Juifs, et fassent croire qu'ils seraient l'équivalent des Juifs dans les ghettos, qu'il y aurait un "racisme d’Etat". La grande escroquerie de cette organisation, c'est qu'elle est historiquement liée au nazisme, elle est très antisémite, mais elle se fait passer pour « antiraciste » en Occident!. L'un des leaders des Frères musulmans, le fameux Youssef Al Qaradawi dit que les Juifs seront tués, et même s'ils se cachent derrière les pierres et les arbres, la nature parlera pour les dénoncer et les musulmans pourront les tuer... Il s'agit donc de fatwas d'une rare violence. Ce fameux Qaradawi, qui est le patron des Frères musulmans en Europe et qui dirige le Conseil de la prédication et de la fatwa à Dublin, qui est le président d'honneur de l'institut de formation des imams à St-Léger-de-Fourgeret, a même dit qu'il faut frapper les juifs régulièrement, et qu'Hitler leur a donné une leçon. 

Les Frères musulmans traitent systématiquement de « racistes », « islamophobes" et de xénophobes-populistes ceux qui critiquent l’islam ou l’islamisme, ils disent toujours qu'ils sont les victimes de "l'extrême droite » et de l’Etat raciste républicain, mais ils portent en eux-mêmes la plus grande forme d'antisémitisme, qui est l'antisémitisme islamiste, et ceux eux-mêmes généalogique ment pro-nazis, racistes anti-occidentaux et judéophobes-christianophobes et athéophobes! Sans oublier homophobes et misogynes! Mais ils donnent des leçons de morale aux côtés des défenseurs des minorités dans le cadre d’une « intersectionnalité » ou d’une « convergence des luttes » rouges-vertes. C'est donc une véritable inversion des valeurs, un renversement des responsabilités, une immense imposture intellectuelle qui est mise en oeuvre par eux et qui fonctionne puisque une grande partie de l'extrême gauche mord à l’hameçon. Précisons d’ailleurs que les islamistes partagent avec l’extrême-gauche la même duplicité qui consiste à masquer l'antisémitisme derrière l’antisionisme, leur habileté étant de ne pas le dire clairement leur racisme bien réel déguisé en pseudo-antiracisme. L’imposture des Frères consiste à porter le pire antisémitisme (ou judéophobie) puisque les Frères-musulmans apprennent que les juifs sont maléfiques en soi, l'ennemi suprême, tout en osant surfer sur l’antifascisme, en se faisant passer pour les équivalents des juifs hier, et l'extrême gauche qui partage en partie dette haine envers les Juifs sous couvert de pro-palestinisme fait comme si elle ne savait pas. En fait elle sait qu’elle est alliée à de vrais fascistes islamistes foncièrement anti-juifs, mais elle masque cela en ne chassant que les fascistes blancs occidentaux. Dans cette indignation ou cette vigilance antifasciste à géométrie variable, la gauche et l'extrême gauche "anti racistes », indigéniste, néo"racisées", ou "intersectionnelles", comme Rokhaya Diallo ou autres mouvances néo-trotskistes révolutionnaires anti-occidentales, nous prennent pour des imbéciles car elles savent très bien que ses alliés islamistes sont foncièrement anti-juifs et historiquement bien plus «  assistés-nazis-extrême-droite » que les «  populistes européens islamophobes". Et j'accuse cette gauche complice des islamistes d'être indirectement anti juive, même si elle donne des leçons "d‘antiracisme » à tout le monde. C'est quand même assez fort de collier de traiter tout le monde de «  fascistes-nazis", sauf leurs alliés barbus islamistes fréro-salafistes littéralement obsédés par le «  complot juif » sachant que dans le monde aujourd’hui, ceux qui tuent le plus et agressent le plus les Juifs, physiquement et idéologiquement, sont les forces islamistes et les pays musulmans. Alors qu'aujourd'hui le nouveau nazisme est en train de revenir par l'islamisme, on ne parle que des «  populistes", c'est une véritable inversion. 

Le projet des Frères musulmans est ouvertement de rétablir le Califat. Quel est leur rôle dans la matrice idéologique du totalitarisme islamiste ? 

La première organisation qui a célébré le Califat et qui a appelé à son rétablissement afin que la "charia règne sur toute la terre", ce sont les Frères-musulmans, la première organisation néo-califale. Daech et Al-Qaida n'ont fait que du copier-coller avec les directives données par Hassan El-Banna, et surtout, l'un des cadres dirigeants des Frères musulmans qui avait été pendu par Nasser, le fameux Saïd Qutb. Ce dernier a été le premier à dire que le djihadisme devait servir d'avant-garde pour un jour rétablir le Califat par la guerre, qu’il fallait renverser tous les gouvernements apostats et impies par les armes et que le jihad contre les non-musulmans était un pilier de l’islam en soi. Qutb était maladivement et obsessionnellement antisémite, antichrétien, et antioccidental. Il inspire jusqu’à aujourd’hui l’ensemble de la mouvance islamiste mondiale, sunnite, mais aussi chiite khomeyniste, car Qutb est un héros en Iran où la République islamique lui a dédié des rues. Qutb est hélas aussi vénéré par les Frères-musulmans européens les plus « légaux », il a été un de leurs cadres importants, et il inspire à la fois les Frères tendance « modérée » et les pires jihadistes d’Al-Qaïda et de Daesh. Les Frères musulmans portent un véritable néo racisme néo-impérial de type suprématiste qui pose le musulman comme «  supérieur" et qui prône la soumission de toute la terre aux Los de l’islam et à la communauté musulmane (Oumma) réunie un jour en Califat universel, qui est la "meilleure communauté suscitée parmi les hommes » (III, 103), et qui doit commander les autres peuples. C'est absolument terrifiant, c'est une forme de nazisme religieux. Et cette idéologie qui masque son totalitarisme en Europe en s’alliant avec les forces « progressistes » est foncièrement raciste, impérialiste et obscurantiste. 

Vous dénoncez les acteurs de "l'islamistement correct" dans les médias et le milieu de la culture. Quelle forme prennent-ils en France précisément ?

Les acteurs de l'islamistement correct sont en premier lieu les Frères-musulmans, mais on peut aussi ajouter les milieux islamistes turcs depuis qu'Erdogan est au pouvoir en Turquie, et qui ont pris le pouvoir sur le Conseil français du Culte musulman en France depuis plusieurs années en collaboration avec les Frères-musulmans, leurs grands alliés partout en Europe. L'islamistement correct, consiste à empêcher de parler ("couper les langues"), traiter de "raciste" ou "d'islamophobe" tous ceux qui font obstacle au PROJET d'islamisation mondiale porté par les Frères-musulmans et autres pôles islamistes internationaux (Pakistan, Turquie de l'AKP néo-ottomane, Qatar, Koweït, Wahhabites saoudiens, etc). Et comme la gauche tiersmondiste anti-occidentale a pour but de déstabiliser "l'Etat-Bourgeois-occidental-judéo-chrétien" honni, l'ensemble de la mouvance islamiste européenne a fait alliance avec elle. Certes, la gauche sait très bien que la société française et occidentale n'est pas "islamophobe", qu'il n'existe pas de "racisme d'Etat" comme veut le faire croire le CCIF, mais elle fait croire qu'elle croit à ces sornettes de "racisme islamophobe d'Etat" et de "haine anti-musulmans des Gaulois-occidentaux"" car l'idée est de recruter des prolétaires de réserve, des électeurs, mais aussi des révolutionnaires de réserve, car à long terme l'extrême gauche veut détruire l'ordre établi en lui-même: la famille, l'Etat, la Nation. C'est la fameuse société sans Etat et sans classe de Marx.

Parmi les associations qui œuvrent en ce sens, on a bien-sûr le fameux CCIF,  mais aussi le MRAP, une vieille association antiraciste très connue, créée par des résistants de gauche de confession juive mais qui a été détournée de ses buts initiaux anti-racistes pour être récupérée par les pro-islamistes et les antisionistes les plus radicaux. Dans les années 1980-1990, ce mouvement a été fagoté en effet par des antisionistes musulmans maghrébins radicaux comme Mouloud Aounit, qui a transformé cette association au départ certes communiste mais très laïque et judéophile en une officine pro-islamique, pro-arabe et antisioniste extrême. C'est en effet la première association qui a défendu les sœurs voilées de Créteil : les premières affaires de voile où les filles venaient exprès voilées dans un lycée alors que c'était interdit pour ensuite se plaindre "d'islamophobie" (Créteil) furent appuyées par le MRAP, certes liée au PC, mais très proche des Frères-musulmans et en particulier à l'époque de Tarik Ramadan. On parle rarement du MRAP, mais il existait bien avant le CCIF et sa récente manifestation contre l'islamophobie. Le MRAP avait "vingt ans d'avance" dans l'alliance "islamo-gauchiste" dont on parle tant, et qui est le coeur de la Stratégie d'entrisme des Frères-musulmans en Europe. Il y a eu à l'époque d'autres exemples avec la Ligue des droits de l'Homme : dans les années 1997-1999, la France voulait expulser un terroriste islamique qui s'appelait Chalabi, et cela n'a pas pu se faire, parce que la Ligue des droits de l'Homme et son réseau d'avocats l'ont alors défendu (Coutant-Peyre, notamment, également avocate et épouse du terroriste vénézuélien pro-palestinien Carlos devenu lui-même salafiste pro-Al-Qaïda en prison). C'est que pour l'extrême-gauche, il faut défendre tout ce qui est contre l'Etat français, des Frères-musulmans "coupeurs de langues" aux jihadistes "coupeurs de têtes", tous bénéficiaires de circonstances atténuantes puisque devenus radicaux en "réaction" au supposé "racisme occidental anti-musulmans".... C'est la même chose dans les réunions des No-global-ATAC, puisque Tarik Ramadan, Qardaoui et autres leaders frères-musulmans sont souvent intervenus dans les grands congrès anti-Mondialisation d'extrême-gauche. Cette gauche occidentale révolutionnaire collaboratrice des Islamistes a en particulier misé sur les Frères-musulmans qui se présentent comme un "barrage face aux djihadistes", car islamistes mais non-violents, et dont la violence bien réelle attestée au Proche-Orient par le soutien aux Frères musulmans terroristes du HAMAS est dissimulée en Europe de façon tactique dans le cadre d'un double jeu permanent et d'une incroyable manipulation-désinformation.

Quelles sont les prémisses du projet Tamkine en France ? 

Ce projet central des Frères musulmans propose carrément de conquérir l'Humanité pour faire régner la loi d'Allah sur toute l'humanité. «Tamkine Dine Allah», concept issu du Coran, désigne la "territorialisation" ou «stabilisation »/« autonomisation», ce qui signifie au sens plus large le fait de donner à la communauté islamique (Oumma), future Califat universel) "l’autorité", les moyens concrets s’établir de sur un territoire et y exercer un pouvoir politico-religieux global. L'idée est donc à terme la domination de l’État, au moyen d'une forme de révolution subversive. En 1992, lorsque les forces de la sécurité égyptiennes ont arrêté des hauts dirigeants de la ‘Salsabil Computer Company’ (Frères musulmans), le Projet de domination globale des Frères a été dévoilé au grand jour puisque les plans secrets découverts proposaient de renverser le gouvernement égyptien et ensuite du monde entier au moyen de la "pénétration" des institutions (syndicats, médias, institutions judiciaires, Education, écoles, Parlement, armée et police). Une version "européenne" de ce Plan de Tamkine/Hakimmya global a été saisie en 2001 à Lugano, au domicile d'un chef important des Frères en Europe et dirigeant de la Taqwa Bank, et ce texte était intitulé, comme mon livre, LE PROJET. L'idée des Frères-musulmans en Occident est qu''il n'y a pas d'obstacles majeurs pour étendre l'islam, grâce à la liberté de culte accordée aux musulmans ici mais interdite aux non-musulmans en terre d'islam. Or dès lors qu'il n'y a pas de religion ou pouvoir forts en Europe qui fassent obstacle au prosélytisme islamique conquérant (Daàwaà), grâce à la perméabilité de la démocratie et des sociétés pluralistes de plus en plus juridicisées, dont les jurisprudences sont de plus en plus favorables aux minorités étrangères et religieuses, aux migrants, même clandestins, et même laxistes envers ceux-là mêmes qui s'opposent aux valeurs de l'occident libéral-sécularisé, alors les Frères-musulmans affirment que l'Europe est "mure", à terme, pour une conquête légale, pacifique et non-militaire. Les Frères ont en effet théorisé depuis plusieurs années, notamment avec le fameux Youssouf al-Qaradawi, l'idée que bien que normalement un musulman ne peut avoir que des rapports de guerre avec une société non-musulmane non-soumise (dar al-harb), l'Europe ouverte à sens unique et perméable à l'islamisation démographique et religieuse n'est plus "terre de la guerre" mais "terre de la prédication" ou du "témoignage" (dar al-Shahada ou dar al-Dawaà). Pour pénétrer l'Europe en vue de l'islamiser et de la conquérir, les Frères ont donc affirmé qu'il vaut mieux pratiquer l'entrisme, la subversion des valeurs occidentales, instrumentaliser les valeurs de démocratie, de laïcité, de droits de l'homme, de droits de la femme, d'où le fameux "féminisme islamique" en faveur du voile. Par exemple, depuis 30 ans, Tarik Ramadan dit que la "vraie laïcité", c'est de permettre aux femmes d'être voilées et d'aller à la piscine sans être regardées par les hommes. Depuis des années, le pluralisme, l'ouverture, la tolérance sont instrumentalisés comme de véritables armes de guerre pour que les Frères musulmans puissent instaurer leur islamisation progressive de manière pacifique et non pas guerrière au nom de nos propres valeurs détournées et au nom d'un victimisme culpabilisateur visant à inhiber-diaboliser les "mécréants" qui feraient obstacle au Tamkine des Frères, donc à leur Projet de conquête universelle... 

Le Tamkine, ce fameux projet, explique qu'il faut procéder "par étapes" : par l'éducation, l'infiltration, les pressions politiques, l'alliance avec des forces "progressistes" comme la gauche athée-marxiste, y compris la gauche "décadente" pro LGBT, certes mécréantes pour les islamistes, mais "utile" car immigrationniste et pro-islamiste par combat commun anti-occidental. De l'autre côté, les forces de gauche tiersmondistes antisionistes se disent la même chose : normalement elles sont les ennemies de l'islamisme, mais dans la logique de l'impératif de déstabilisation de l'Etat bourgeois occidental, elles voient dans la force mobilisatrice et combattive anti-occidentale des islamistes une réserve extraordinaire de prolétaires, de main d'œuvre syndicale et de "révolutionnaires". Les islamistes sont en effet très présents dans les syndicats, les entreprises, la politique, l'éducation, les grandes écoles. On est arrivé à un  niveau de pénétration (conforme au Projet et au Tamkine) assez impressionnant. L'entrisme est général au sein des tissus associatifs, éducatifs et politiques des Etats occidentaux en vue de prendre un jour le pouvoir par le bas, de manière progressive. Ce plan de conquête par l'infiltration et le noyautage n'est pas un phantasme de l'extrême-droite ou des "islamophobes", mais est annoncé noir sur blanc dans le document des Frères précité, Le Projet, qui fut découvert par les services suisses en 2001 au domicile du chef de la banque Al-Taqwa près de Lugano, le fameux milliardaire Youssef Nada, très haut-dignitaire et financier international de la Confrérie. Un véritable Plan de pénétration-conquête des sociétés mécréantes via la subversion des valeurs et l'entrisme tous azimuts. Les Frères musulmans sont par ailleurs très bien formés pour instrumentaliser une très grande faiblesse des Européens : la culpabilisation. Beaucoup d'hommes politiques tapent sur les "populistes" et autres "identitaires" assimilés aux Nazis, mais vont être beaucoup plus indulgents, voire complaisants envers les identitaires islamistes, quant à eux réellement pro-nazis historiquement et totalement judéophobes, suprématistes et racistes anti-mécréants. L'idée est de pardonner ces obscurantistes car "victimes du racisme islamophobe". Ici, la culpabilité joue en plein : le judéo-chrétien-occidental-blanc-patriote ou simplement républicain cohérant est d'emblée suspecté d'être raciste-ex-colonisateur., donc c'est plus facile et "porteur médiatiquement" de taper sur un "facho-blond" gaulois ou un "sioniste" que sur un facho barbu non-européen et antisioniste radical mais supposé "fils de colonisé". Aujourd'hui, si vous voulez être un facho-nazi-pro Hitler et si vous voulez taper sur les Juifs sans trop avoir de problème, "mieux vaut" donc être islamiste que d'extrême-droite occidentale.  Et c'est ce deux poids deux mesures qui permet au fascisme islamiste de prospérer en Occident librement. C'est par ailleurs plus difficile pour les hommes politiques de dénoncer les antisémites lorsque ceux-ci sont les présidents d'une association islamique qui représente des voix au niveau local, parce qu'il y a un côté électoral. Dans La Stratégie de l'intimidation, j'expliquais également que taper sur l'islamisme, c'est plus risqué que de taper sur les chrétiens.... Si on tape sur les Hindous, les Bouddhistes ou même les Tziganes, il ne va pas y avoir beaucoup de conséquences, car aucun groupe "antiraciste" influent vous tombera dessus. La seule religion pour laquelle il y a des conséquences physiques et juridiques lorsqu'on se moque d'elle, c'est la religion musulmane. Il n'y a pas d'hommes assassinés parce qu’ils ont dit qu'ils détestaient Jésus ou Moise. Le seul système de pensée totalitaire qui tue systématiquement, agresse, menace, intente de procès, donc INTIMIDE, fait peur, c'est la religion musulmane dans sa version islamiste, certes, car les musulmans modérés, laïques ou athées sont les premières victimes de ce totalitarisme.  

Les hommes politiques savent très bien qu'au niveau des médias, ça passe mieux de taper sur l'extrême droite que sur l'extrême gauche, puis de stigmatiser les chrétiens plutôt que les musulmans. Certaines phobies sont plus tolérées que d'autres... 

Après l'intimidation, donc, donc le deuxième levier de deux-poids deux mesures qui explique cette tolérance envers l'islamisme prosélyte en Europe, est la culpabilisation et le troisième l'électoralisme, notamment dans des endroits où il y a de plus en plus un électorat islamiste courtisé. A Bruxelles, il y a eu 23 élus musulmans élus avec un programme de défense de la sharià et où des musulmans alors que personne ne les persécute et que les imams sont payés par l'Etat ainsi que les cours de religion à l'école publique! En Belgique, il y a des élus salafistes qui prônent la charia comme seule source de la loi!. C'est comme monsieur Hamon, en France, lorsqu'il était en campagne présidentielle, qui allait voir les pires salafistes qui soient dans les banlieues, pourtant racistes anti-juifs et totalitaires, tout en tapant violemment sur le RN et la droite de M. Wauquiez ou de Dupont-Aignan.  Très bizarre et incohérent en effet de courtiser des antisémites salafistes ouvertement totalitaires, misogynes, homophobes, anti-occidentaux, anti-laïques, anti-marxistes, anti-athées, bref qui représentent tout ce que la gauche déteste, tout en stigmatisant le seul racisme des blonds aux yeux bleus gaulois. Et enfin 4èeme point : l'argent. Les Frères musulmans ont quand même un parrain sérieux, qui a les deuxièmes réserves de gaz au monde : le Qatar, avec 300 000 habitants, dispose d'une richesse équivalente au niveau énergétique à ce que peut produire la Russie. Imaginez à quel point cet allié est précieux pour le plan de conquête des Frères-musulmans en Europe, avec leurs centaines de projets de mosquées, écoles islamiques et centres religieux.  Aujourd'hui, rien qu'en Sicile, il y a 25 projets parrainés par eux! C'est en Italie que le Qatar a le plus investi pour implanter des mosquées des Frères musulmans, suivie de la Suède, de l'Allemagne, de la France, notamment avec les projets de Mulhouse, Lyon, Marseille, etc… Cet entrisme est grave car les Frères musulmans ne veulent pas un islam apaisé, républicain, qui prône l'intégration et le vivre-ensemble. Leur peur est que les musulmans s'intègrent, car c'est possible : regardez les journalistes Mohamed Sifaoui ou Sonia Mabrouk, regardez la famille de mon ami Razavi, d'origine iranienne co-auteur du livre Le Projet, et tant de musulmans "normaux", non fanatisés qui ont réussi à s'intégrer et ne déplorent aucun "racisme" d'Etat en France. La phobie bien réelle des Frères musulmans et de leurs alliés du Milli Görüs turc ou autres est que les musulmans d'Occident quittent l'islam, acte puni de mort par la loi officielle de l'islam (Ridda/apostasie). Pour éviter cela, et parce que les Frères musulmans sont habiles et duplices, la stratégie subversive et rhétorique consiste à affirmer auprès des musulmans : "Nous sommes victimes de racisme, d'islamophobie, l'Occident nous traite mal, nous sommes des enfants de colonisés… donc accordez-nous des concessions "réparatrices". Le génie des Frères musulmans, c'est d'avoir utilisé la culpabilisation, le complexe des Occidentaux et de faire croire que les musulmans seraient "persécutés" pour justifier un programme néo-colonialiste/obscurantiste visant à faire des musulmans une communauté séparée : c'est la stratégie de la "paranoïsation". Cette stratégie a fonctionné puisque, d'après une étude de l'Institut Montaigne, 1/3 des musulmans penserait déjà que la charià serait supérieure aux lois de la République... Une bombe à retardement géopolitique.

Comment comprendre que nos politiques dénoncent constamment le péril identitaire et populiste, tout en étant complaisant avec l'islamisme hyper-identitaire beaucoup plus violent et solidement ancré ? 

J'ai déjà répondu à cette question! EN bref, pour compléter, sachez que nos services de renseignement savent parfaitement que la menace populiste ou d'extrême droite en France est beaucoup moins violente et menaçante pour notre civilisation et notre société que l'extrême gauche radicale et ses alliés islamistes anti-Etat, antirépublicains, anti-chrétiens, anti-juifs et anti-occidentaux. Nos polices et armée savent que la grande majorité des actes antisémites est le fait de groupes issus de mouvances islamistes et de cités des banlieues hors contrôle majoritairement issues de l'immigration arabo-afro-musulmane. Tout le monde le sait, c'est un secret de polichinelle. 99% des actes antisémites ont pour origine l'islam radicalisé et néo-identitaire-violent. Nos politiques le savent forcement également, car ils reçoivent des notes très bien documentées par nos services CHAQUE JOUR. Mais la politique, c'est une concurrence pour le pouvoir; et pour ceux qui en vivent, hélas, (les politicards), donc qui ne voient que l'impératif de la réélection et mettent au dernier plan la défense de la Nation et de la civilisation occidentale, la vie politique représente une rente de situation. Donc n'importe électeur est bon à prendre, quitte à concocter une "pax islamica" et à se compromettre avec des forces islamistes localement implantées et supposées encadrer/contrôler des "jeunes" hors-la-loi et hors-République abreuvés de ventes de drogue, de rap haineux anti-gaulois et d'identitarisme islamique communautariste et suprémaciste. Mais le moteur majeur du laxisme envers le Projet de conquête islamiste est la culpabilisation. Les Frères musulmans sont de véritables maitres pour culpabiliser le mécréant judéo-chrétien traumatisé par les croisades, l'inquisition et la colonisation et les guerres mondiales. A contrario, les Frères musulmans, qui veulent ouvertement rétablir un Califat néo-impérial conquérant et sont fiers que l'islam califal ait colonisé jadis l'Espagne, la Sicile, les Balkans, etc, ne culpabilisent pas d'avoir un projet suprématiste, c'est-à-dire qui pose la "communauté musulman" (Oumma) comme "supérieure" au reste de l'Humanité (sourate III;103), ce qui est une forme de racisme politico-religieux et civilisationnel flagrant. Mais qui rappelle que le premier à avoir prôné le rétablissement du Califat islamique mondial et la Sharià sur la terre entière, après leur abolition par "l'apostat" Atätürk", fut le Créateur des Frères-musulmans: Hassan al-Banna? 

Propos recueillis par Aliénor Barrière

Alexandre del Valle et Emmanuel Razavi publient "Le Projet: La stratégie de conquête et d'infiltration des frères musulmans en France et dans le monde" aux éditions de L’Artilleur

Lien vers la boutique Amazon : ICI

Voici un premier extrait du livre d'Alexandre del Valle et d'Emmanuel Razavi publié sur le site d'Atlantico : ICI

Voici un second extrait du livre d'Alexandre del Valle et d'Emmanuel Razavi publié sur le site d'Atlantico : ICI 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
PhloxxX
- 27/11/2019 - 05:26
Parti anticolonialiste Gaulois
Il faut créer un parti anticolonialiste Gaulois pour se révolter contre cet état de fait dont les trois décennies d'hommes politiques, au pouvoir depuis trente ans, sont responsables.
Que sommes nous d'autre actuellement qu'un pays colonisé par une minorité qui s'approprie nos richesse avec la complicité passive d'une "junte" politique bien pensante ?
lasenorita
- 25/11/2019 - 16:48
Alexandre del Valle et Emmanuel Razavi ont écrit un article...
montrant la complaisance des gauchistes envers les islamistes..Les gauchistes et les islamistes veulent ''déstabiliser l'Etat bourgeois occidental judéo-chrétien''..cet article est très intéressant!L'aveuglement des gauchistes favorise l'islamisation de la France et de nos valeurs!Les gauchistes sont pour la destruction de notre république et de notre démocratie!
jurgio
- 25/11/2019 - 16:16
Nous sommes tous sans toujours le savoir des islamophiles
et nous avons un pays, avec ses lois, sa justice, sa bienveillance... qui met à disposition tous les moyens utiles à nos chers Mahométans pour parachever leur œuvre.