En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

02.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

03.

La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris

04.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

05.

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

06.

Pour la France, la dette est magique, plus on en fait, plus on s’enrichit... alors pourquoi se priver ?

07.

Le risque d’une généralisation de l’épidémie à toute la France est pris très au sérieux par les chefs d’entreprise, mais pas par les Français. Alors pourquoi ?

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

05.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

06.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
A voté

Oui, il faut abaisser à 16 ans l’âge du droit de vote

il y a 19 min 10 sec
décryptage > Société
Etincelles

Ce qui se passe vraiment lorsqu’un parfait inconnu devient un ami proche quasi instantanément

il y a 40 min 22 sec
pépite vidéo > Politique
Démocrates Vs Républicains
Présidentielle américaine : retrouvez le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden
il y a 1 heure 9 min
décryptage > International
Course à la Maison Blanche

Trump - Biden : un débat chaotique qui ne devrait pas changer les lignes

il y a 1 heure 27 min
pépites > International
Ring
Trump face à Biden : un pugilat confus, un match de boxe, plutôt qu'un débat
il y a 2 heures 8 min
décryptage > Justice
Garde des Sceaux

Rébellion corporatiste des magistrats : il faut sauver le soldat Dupond-Moretti

il y a 3 heures 8 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Pour la France, la dette est magique, plus on en fait, plus on s’enrichit... alors pourquoi se priver ?

il y a 3 heures 32 min
pépites > Politique
Signatures
Pétitions citoyennes : l'Assemblée nationale lance officiellement sa plateforme
il y a 18 heures 13 min
pépites > France
Craintes pour les rémunérations
Covid-19 : des agents de la SNCF testés positifs auraient continué à travailler
il y a 20 heures 12 min
pépites > Terrorisme
Profil
Attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo : l'assaillant a reconnu être âgé de 25 ans et non de 18
il y a 21 heures 12 min
light > Economie
Crise
Disney supprime 28.000 emplois sur 100.000 employés dans ses parcs aux USA
il y a 25 min 18 sec
décryptage > Science
Imagination

Bonne nuit les petits (cyborgs) : le MIT développe une technologie pour téléguider les rêves

il y a 54 min 16 sec
light > High-tech
Sécurité
Amazon One : un nouveau système de paiement en magasin, un scanner qui analyse votre main
il y a 1 heure 19 min
décryptage > Economie
Espoir

Les ménages américains ont connu un boom de leur pouvoir d’achat pendant les années 2010. Voilà les leçons que l’Europe pourrait en retenir

il y a 1 heure 53 min
décryptage > Politique
Campagne électorale

LR intermittent : mais à quoi a donc joué Gérard Larcher pendant les sénatoriales ?

il y a 2 heures 29 min
décryptage > International
On ne change pas un Ottoman qui gagne

Conflit du Haut-Karabakh : une nouvelle guerre du croissant contre la croix

il y a 3 heures 31 min
pépites > Société
Solidarité
Le congé du proche aidant indemnisé va entrer en vigueur ce jeudi
il y a 17 heures 43 min
light > Santé
Coronavirus
Covid-19 : Alexandre Benalla est sorti de l'hôpital après une semaine en réanimation
il y a 18 heures 40 min
pépites > Politique
Organigramme
LREM : Aurore Bergé est nommée "présidente déléguée" des députés marcheurs
il y a 20 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Nez" de Nikolaï Gogol : une farce nasale et masquée

il y a 21 heures 38 min
© MARTIN BUREAU / AFP
© MARTIN BUREAU / AFP
Mesures

Plan d'urgence pour l'hôpital public : comment le gouvernement ménage dangereusement la chèvre et le chou

Publié le 20 novembre 2019
Le Premier ministre Edouard Philippe et la ministre de la Santé Agnès Buzyn ont dévoilé ce mercredi plusieurs mesures afin de répondre à la crise au sein de l'hôpital public et afin de répondre au malaise du personnel hospitalier.
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Premier ministre Edouard Philippe et la ministre de la Santé Agnès Buzyn ont dévoilé ce mercredi plusieurs mesures afin de répondre à la crise au sein de l'hôpital public et afin de répondre au malaise du personnel hospitalier.

Edouard Philippe a annoncé ce matin des mesures d’urgence pour les hôpitaux publics. Ce plan était très attendu, et avait été présenté, grâce à des fuites organisées par le gouvernement, comme une grande victoire d’Agnès Buzyn sur Bercy. Finalement, le détail des décisions prises montre l’incapacité de l’équipe en place à penser de vrais chocs systémiques et sa stratégie de mesures techniques modérées et savamment pensées. Avec 500 millions supplémentaires en moyenne par an pendant trois ans, on doute que les personnels soient vraiment convaincus par l’exercice…

Après la grève des hôpitaux de la semaine dernière, et avant la grève du 5 décembre qui devrait paralyser le pays, le gouvernement avait annoncé qu’il abattrait un atout pour renverser le cours du jeu. Après plus de six mois de grève pacifique dans les services d’urgence, exténués par une organisation bureaucratique de plus en plus étouffante, l’Etat employeur s’est enfin décidé à jouer son rôle de décideur.

Seulement voilà, les annonces qui sont tombées ce matin ont six mois de retard (on retrouve ici le retard à l’allumage déjà cruel au moment de la crise des Gilets Jaunes) dont le pouvoir exécutif macronien est coutumier paraissent bien pâles par rapport aux attentes que le gouvernement avaient lui-même nourries.

Des demi-mesures pour les hôpitaux

Edouard Philippe voulait frapper fort. Il a annoncé 1,5 milliards supplémentaires mobilisés sur trois ans, dont 300 millions supplémentaires dès 2020. Il a aussi annoncé une reprise de 30% de la dette des hôpitaux par l’Etat, ce qui devrait donner un peu de mou sur la corde budgétaire très tendue. Il promet une prime annuelle de 800 euros pour les personnels soignants d’Ile-de-France gagnant moins de 1.900 euros mensuels.

Point par point, ces mesures ne manqueront pas de paraître fades. Pourquoi reprendre 10 milliards seulement sur les 30 gros milliards de dettes actuelles ? Pour ne pas plomber les comptes publics pardi. Sauf qu’il en reste 20 à charge pour les hôpitaux, qui trouvent ici un peu de respiration, mais certainement pas le grand bol d’air frais attendu. Quand à la prime de 800 euros, le diable, comme toujours, se cachera dans les détails.

On sait d’expérience que ce genre de mesure crée toujours autant de frustrations chez ceux qui ne la perçoivent pas que de satisfaction chez ceux qui la perçoivent.

Une insatisfaction très prévisible

Outre que ce plan, nous l’avons dit, est très tardif, il pose une vraie difficulté : il est très en-deçà des attentes exprimées par les grévistes. Ainsi, au moment de la grève de la semaine dernière, la CGT avait expliqué de façon carrée qu’elle voulait un ONDAM hôpital de 4% (pour une inflation spontanée estimée des dépenses de santé d’environ 4,5%). Autrement dit, les syndicalistes les mieux organisés ont donné la semaine leur feuille de route au gouvernement : il faut augmenter le budget des hôpitaux de 4% au moins.

Selon la Fédération des Hôpitaux de France (FHF, qui regroupe les hôpitaux publics), le plan d’Edouard Philippe permet d’atteindre un ONDAM en hausse de 2,5%, contre les 2,1% actuellement discutés en projet de loi de financement de la sécurité sociale. Politiquement, on est donc loin du compte.

De leur côté, les organismes complémentaires santé ont annoncé une hausse de leurs tarifs de 3% pour 2020. Le gouvernement peinera donc à plaider que les tarifs de la santé publique ne peuvent guère suivre ceux de la santé privée. Tout indique que le plan annoncé comme un atout majeur apparaisse comme une carte secondaire dans un jeu déjà bien engagé.

La manie de la demi-mesure bourgeoise perdra Emmanuel Macron

On retiendra donc de ce plan qu’il est tout entier oint de la prudence bourgeoise qui caractérise le style Macron. Ce qui paraît un geste énorme pour ceux qui ont fait une clé de bras à Bercy a un goût de mièvre pour le reste du pays. Alors que la dette française dépasse les 2.000 milliards, une reprise de 10 milliards supplémentaires est présentée comme un effort surhumain. Alors que les Français sont fondamentalement attaché à un système de santé proche d’eux et de bon niveau, le gouvernement peine à trouver 300 millions en 2020 pour panser les plaies, et présente cette laborieuse trouvaille comme une nouvelle page de l’histoire qui s’écrit.

Jamais on n’a vu un tel décalage entre les attentes ordinaires et la ridicule incapacité d’imagination du pouvoir en place. Au lieu de se camper en grand faiseux, Edouard Philippe apparaît comme un arbitre timide entre la volonté du pays et l’avarice de Bercy.

Ce faisant, il ne contente ni les uns, ni les autres, et c’est bien ce qui perdra ce gouvernement, et probablement ce régime. A force de pratiquer la demi-mesure avec le ton du bretteur gascon, l’exécutif va se griller définitivement les ailes et susciter une exaspération dont il n’a probablement pas l’idée.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
NIKKO
- 20/11/2019 - 18:55
2000 milliards ..
-Comment en est-on arrivé là ??
Un petit quizz pour retrouver le sourire. Ne riez pas (..) eux, ils y croient. Si on ne relève pas la tête après ça !!

- http://france-presidentielle.fr/candidats.php
Adrien Dufourquet
- 20/11/2019 - 16:55
Un bon candidat.
J'accuse président! J'accuse président! J'accuse président!
Enfin des propositions originales!
Qui est prêt pour le comité de soutien?
J'accuse
- 20/11/2019 - 16:35
Un plan plan-plan
L'incapacité totale à baisser la dépense publique (pas de réelle suppression de postes de fonctionnaires) empêche de réduire les impôts et de dégager des crédits pour améliorer les services publics, dont l'hôpital.
L'incapacité à repousser l'âge de la retraite pour certaines professions, par souci d'égalitarisme imbécile tout en conservant des privilèges indus, empêche le gouvernement de faire une réforme digne de ce nom.
La santé et la retraite sont pourtant des enjeux majeurs pour tous les citoyens, et le pouvoir macronien mégote, par lâcheté et idéologie.
L'opposition PS et LR n'ont rien à dire: la macronie est essentiellement constituée de politiciens de chez eux qui ont retourné leur veste, et qu'avaient-ils fait de mieux quand ils étaient majoritaires ?