En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Donald Trump pourra-t-il survivre à la perte de l’électorat blanc qui l’avait pourtant soutenu jusque là contre vents et marées ?

03.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

06.

Le juppéisme, cette obsession gestionnaire des élites françaises tuée par Emmanuel Macron

07.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

04.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

05.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

06.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

03.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

04.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

05.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

06.

L’Oréal a décidé de supprimer les mots "clair" et "blancheur" de ses produits cosmétiques !

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les secrets de la Maison Blanche" de Nicole Bacharan et Dominique Simonnet : Lincoln, incroyable !

il y a 4 min 31 sec
light > Culture
Joie des touristes
Post-Covid-19 : le Musée du Louvre va réouvrir ce lundi 6 juillet
il y a 52 min 9 sec
pépite vidéo > Politique
Nouveau Premier ministre
Retour sur le parcours politique de Jean Castex
il y a 2 heures 1 min
light > High-tech
Game over
Le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot, annonce des sanctions après des accusations de harcèlement sexuel
il y a 5 heures 46 min
pépites > Politique
Fin du suspense
Michèle Rubirola est élue maire de Marseille
il y a 6 heures 39 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le courage du personnel soignant face au Covid-19 : une médecine de guerre sans protection

il y a 9 heures 7 min
décryptage > Politique
Choix stratégique

Le juppéisme, cette obsession gestionnaire des élites françaises tuée par Emmanuel Macron

il y a 11 heures 35 min
décryptage > Politique
Campagne électorale

Donald Trump pourra-t-il survivre à la perte de l’électorat blanc qui l’avait pourtant soutenu jusque là contre vents et marées ?

il y a 12 heures 35 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée
il y a 13 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les records de l'histoire" de Stéphane Bern : récréation idéale pour l'été, pour parcourir l'histoire en s'amusant

il y a 23 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Peau d'homme" de Zanzim et Hubert : une fable "genrée"

il y a 31 min 54 sec
pépites > Santé
Négociations
Le Ségur de la santé a été prolongé en l’absence d’un accord
il y a 1 heure 24 min
pépites > Politique
Plus que quelques heures à patienter ?
Gouvernement de Jean Castex : "le remaniement est bouclé", selon un dirigeant de l'exécutif
il y a 3 heures 18 min
pépites > Politique
Première visite officielle
Le nouveau Premier ministre, Jean Castex, effectue son premier déplacement sur le site de production de X-Fab
il y a 6 heures 17 min
pépite vidéo > International
Campagne électorale
Donald Trump estime que l'Amérique doit être fière de son histoire
il y a 7 heures 55 min
décryptage > Santé
Trop, c’est trop

Si la pandémie vous a rendu maniaque de la propreté, voilà ce que vous devriez savoir pour tempérer vos ardeurs

il y a 9 heures 38 min
décryptage > Politique
Suite de "Passions"

Exclu Atlantico : Nicolas Sarkozy devrait publier le tome 2 de ses mémoires dès ce mois de juillet

il y a 12 heures 3 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

il y a 13 heures 8 min
décryptage > Politique
Premier ministre

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

il y a 13 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La sentence" de John Grisham : un thriller qui maintient sous pression

il y a 1 jour 1 sec
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Lettre

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

Publié le 20 novembre 2019
A la suite d'un contrôle de l'inspection du travail dans un restaurant trois étoiles du sud de la France, la ministre du Travail Muriel Pénicaud aurait adressé au restaurateur un courrier jugé "complaisant" par les organisations syndicales.
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A la suite d'un contrôle de l'inspection du travail dans un restaurant trois étoiles du sud de la France, la ministre du Travail Muriel Pénicaud aurait adressé au restaurateur un courrier jugé "complaisant" par les organisations syndicales.

Atlantico.fr : La ministre du travail, Muriel Pénicaud, a envoyé une lettre à l'attention d'un chef étoilé sous le coup d'une enquête de la part de l'inspection du travail afin de lui apporter son soutien.

Même si l'inspection du travail est, bien-sûr, autonome, Muriel Pénicaud n'aurait-elle pas dû s'interroger publiquement sur ces pratiques plutôt que soutenir ce chef en particulier ?

Eric Verhaeghe : L'affaire tombe mal quelques semaines après un redressement URSSAF infligé à un chef à qui l'on reprochait de manger sa propre cuisine. Les Français ne peuvent qu'en ressortir avec un sentiment d'appartenir partialité des pouvoirs publics. D'un côté, le vulgum pecus éreinté par des impôts arbitraires, de l'autre les amis du pouvoir protégés contre les abus de l'administration. Ce manque de retenue est une erreur lourde et l'entourage de Macron devrait comprendre les risques d'image encourus dans ce genre de moments.

Sur le fond, on voit bien comment le gouvernement cède à la tentation de ne plus réformer l'Etat, mais d'accorder des passe-droits ou des privilèges à ses obligés pour compenser les dysfonctionnements qui étouffent le pays. S'agissant du chef incriminé au secours de qui Muriel Penicaud a volé, il serait pourtant utile d'entamer une réflexion beaucoup plus générale sur la compatibilité du code du travail avec le développement d'activités économiques en France. 

Sur ce point, la comptabilisation des heures de travail est un sujet sensible et compliqué dans sa mise en œuvre, même s'il est simple sur le papier. Dans certains secteurs comme la restauration, il pose des problèmes majeurs. La ministre serait dans son rôle en ouvrant le débat. On a l'impression que le pouvoir exécutif se focalise dans ce dossier sur une forme de clientélisme et non sur l'intérêt général.

Dans quelle mesure l'inspection du travail produit-elle une normalisation excessive du monde du travail ?

L'inspection du travail est d'abord faite d'hommes et de femmes avec leurs qualités et leurs défauts. En tant que chef d'entreprise, j'ai croisé des inspecteurs intelligents qui s'efforçaient de prendre des positions intelligentes. Mais j'en connais aussi qui nourrissent une véritable hargne contre les entreprises et les entrepreneurs, et qui sont là pour aligner et pour sanctionner.

Ceux-là nourrissent une angoisse excessive des chefs d'entreprise et poussent l'organisation du travail vers ce qu'elle a de plus rigide. Dans cette structure de pensée où tout finit par être tourné vers la faute et la sanction, le code du travail devient une arme par projection qui explique le pire de ce qui nous arrive.

Par exemple, c'est la législation sur les apprentis qui interdit à un menuisier en formation de monter sur un tabouret, sous peine de lourdes sanctions pécuniaires et d'une faute inexcusable de l'employeur en cas d'accident. Par exemple, c'est la réglementation sur l'hébergement pendant les vendanges qui expliquent que le raisin de nos vignes soit désormais récolté par des Bulgares ou des Roumains détachés. Aucun vigneron ne veut plus être aligné parce qu'il fait dormir les vendangeurs français dans un dortoir au lieu de lui fournir une chambre d'hôtel. Donc on fait du chômage plutôt que de l'emploi.

Qu'est-ce qui pourrait être fait pour réduire le nombre de situations ubuesques ?

Les Américains règlent ce genre de problème en rendant les fonctions électives. Le Marshall est élu. Cela aide à remettre l'intérêt général au cœur de l'application des lois. Il ne serait pas absurde d'imaginer un système de ce genre en France, et de proposer aux salariés de choisir eux-mêmes les "tribuns de la plèbe" chargés de les protéger. 

Dans tous les cas, il faudrait que les inspecteurs du travail aient un mandat intégrant explicitement la prise en compte des contraintes économiques qui pèsent sur l'entreprise. Il est essentiel de protéger les salariés contre des abus caractérisés. Mais il est tout aussi essentiel de ne pas faire le jeu des mauvais coucheurs qui ne "pardonnent rien" à leur employeur et cherchent systématiquement à maximiser leurs bénéfices par du pinaillage.

Ce genre d'équilibre n'est pas facile à trouver. Mais le moment vient d'expliquer clairement qu'une application aveugle du droit du travail condamnerait ce pays à la mort économique. 

Propos recueillis par Aliénor Barrière

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 20/11/2019 - 17:46
Il suffit de savoir que
Il suffit de savoir que Gérard Filoche et Anne Hidalgo sont d'anciens inspecteurs du travail pour comprendre que la méfiance vis à vis de ces gens là est une question de survie....
J'accuse
- 20/11/2019 - 16:58
Ils sont tous irresponsables, ministres en tête
Ce sont les shériffs qui sont élus, les marshalls étant nommés. Les Américains élisent aussi les procureurs et des juges. Est-ce mieux pour autant ?
Je ne crois pas: c'est introduire de la démagogie dans ces fonctions, sans forcément les améliorer. Les juges prud'homaux sont-ils meilleurs parce qu'élus ?
Que de lois, de décrets, de circulaires et de normes, qui paralysent en prétendant bien faire ! Il est impossible de travailler en respectant tout: il n'y a aucune cohérence dans ces contraintes législatives, administratives, normatives qui viennent de partout et sont chaque jour plus nombreuses. Quoi qu'on fasse, on viole quelque chose, et l'administration se fait un plaisir de vous sanctionner (financièrement bien sûr) pour prouver son utilité.
Le code du travail est aussi inintelligible et injuste que le code général des impôts: il faut les réécrire totalement, en supprimant les deux tiers des lois.
Pourquoi Pénicaud fait-elle ce qu'elle fait (n'importe quoi) ? Pour éviter d'avoir à faire ce qu'elle devrait faire. Comme tous ses collègues.
zelectron
- 20/11/2019 - 16:54
L'INQUISITION DU TRAVAIL
Eric est trop gentil avec les aigris, jaloux, envieux et autres acariâtres qui ne sachant rien faire de leurs dix doigts (Hidalgogo?) et se vengent sur les entreprises de toutes tailles et secteurs d'activités, son idée d'élire les inspecteurs est parfaitement viable , terminé le copinage, le socialisme caché, larvé, des sangsues ou encore la corruption avec enveloppe pour les "bonnes œuvres" !