En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 2 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 3 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 3 jours
© Thomas SAMSON / AFP
© Thomas SAMSON / AFP
Rapport

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

Publié le 20 novembre 2019
Le Conseil d'orientation des retraites (COR), présidé par Pierre-Louis Bras, va présenter son rapport au gouvernement ce jeudi. Le déficit du système des retraites sera compris en 7,9 milliards et 17,2 milliards d'euros en 2025, selon les hypothèses de croissance retenues.
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Conseil d'orientation des retraites (COR), présidé par Pierre-Louis Bras, va présenter son rapport au gouvernement ce jeudi. Le déficit du système des retraites sera compris en 7,9 milliards et 17,2 milliards d'euros en 2025, selon les hypothèses de croissance retenues.

Atlantico.fr : Le Conseil d'Orientation des Retraites (COR) remettra au gouvernement un rapport ce jeudi, rapport dont la plupart des orientations principales ont d'ores et déjà été publiées dans les médias. 

Selon le rapport, le déficit du système des retraites sera compris en 7,9 milliards et 17,2 milliards d'euros en 2025, selon les hypothèses de croissance et de comptabilité démographique retenues. Le rapport reprend pour beaucoup celui qui avait été publié en juin. Quelles sont les hypothèses qui ont été retenues en juin et qui devraient être encore à la base de ce rapport ?

Philippe Crevel : Ce sont les hypothèses démographiques qui n'ont pas changé entre juin et maintenant : l'évolution du taux de fécondité, du taux de mortalité, l'espérance de vie, sont identiques en juin et maintenant, évidemment. Au niveau économique, déjà au mois de juin avait été pris en compte le ralentissement de l'économie française et de l'économie mondiale, donc là-dessus, pas de grands changements en ce qui concerne le contexte économique. 

Ces hypothèses sont-elles trop optimistes ?

Dans le passé, le COR n'était pas connu pour être très pessimiste, c'est un organisme plutôt de tempérament positif et optimiste. Depuis quelques années, il faut reconnaître qu'il a étendu ses scénarios. Il retient, sur la croissance économique en particulier, plusieurs options qui vont d'une croissance très faible à une croissance difficile à atteindre; donc évidemment il faut regarder les différents scénarios et pas forcément uniquement le scénario qui est souvent présenté pour avoir les possibles et futures possibles du déficit en matière d'assurance vieillesse. On peut considérer que le COR aujourd'hui croit quand même à la diminution du taux de chômage. Il avait intégré plusieurs niveaux de chômage possibles : ça va du plein emploi à un taux de chômage de 10%, ce qui est globalement réaliste. 

Quelle évaluation du déficit du système vous semble plus vraisemblable ?

J'espère à titre personnel que le scénario optimiste soit au rendez-vous, il faut évidemment l'espérer. Après c'est vrai que ces dernières années, la croissance s'est révélée plus faible, le taux de chômage diminue très lentement, donc on peut craindre évidemment que ce ne soit pas le déficit le plus faible qui se réalise, et il faudra le regretter, mais c'est vrai qu'en matière de financement de retraite, il faut se préparer à tous les cas de figure, même à ceux qui ne sont pas favorables. 

La réforme actuelle peut-elle résoudre une partie de ce déficit ? On parle notamment d'un retour de l'âge pivot...

Il faut que la réforme soit faite, et ce n'est pas encore gagné. Il y a deux réformes en une : la réforme de l'équilibre, pour mettre à l'équilibre le régime des retraites, et la réforme systémique, de l'ordre du changement du mode de calcul des retraites. Quoi qu'il arrive, quel que soit le système, on aura un système de financement des retraites déficitaire dans les 30 prochaines années parce qu'il y a l'augmentation du vieillissement de la population, l'augmentation du nombre de retraités. Il y aura 25 millions de retraités en 2060 quand aujourd'hui il en a 16 millions. Par définition, il va falloir trouver des solutions pour à la fois assurer le niveau de vie des retraités, à la fois ne pas tuer l'économie française, et d'éviter de tout faire reposer sur l'endettement, c'est-à-dire sur les générations futures. Tous les Gouvernements sont donc confrontés aujourd'hui à une équation difficile, et ce n'est pas la réforme systémique qui résoudra tout. Il faudra avoir le courage de poser la question de l'âge du départ à la retraite, que ce soit l'âge pivot ou l'âge légal. La France est aujourd'hui une exception en la matière avec la base de 62 ans qui ne correspond plus du tout à ce qu'on peut aujourd'hui maintenir pour assurer un équilibre des régimes de retraites. La moyenne des autres pays est au-delà de 65 ans.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
JG
- 20/11/2019 - 18:08
@zelectron et GPO
Parfaitement exact.
La CARMF (caisse des médecins...) est excédentaire de 7 milliards d'euros (car bien gérée...) . Somme sur laquelle lorgnent ces feignants de cheminots et autres agents RATP...
Je ne sais pas ce qui me retient de les virer à coups de pieds au cul de ma consultation quand j'en vois un, la compassion pour les malades peut-être....ou la bêtise....
zelectron
- 20/11/2019 - 16:20
L'état et le gouvernement sont des ladres et des foireux
Étant donné que l'état ponctionne abusivement le régime général pour les retraites cheminots et autres, qu'il prélève indument (iniquement) des sommes rondelettes aux régimes excédentaire (régimes bien gérés et précautionneux), il est normal qu'il remette la mains à la poche pour contribuer à son tour ! ! !
Gpo
- 20/11/2019 - 15:15
Car il y a aussi des caisses de retraite
qui ne sont pas déficitaires telles celle des avocats..mais les politiques veulent piocher dans leur caisse pour les autres celles des cheminots ratp fonction Edf...
Ce conseil est à la solde du gouvernement..