En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

04.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dé mem brer" de Joyce Carol Oates : un excellent recueil de 7 nouvelles cinglantes à propos de 7 femmes presque ordinaires

il y a 6 heures 11 min
pépites > International
Contaminations
Coronavirus au Brésil : le président Jair Bolsonaro a été testé positif
il y a 6 heures 58 min
light > Politique
Génération Covid
Emmanuel Macron a félicité les nouveaux bacheliers avec un message sur TikTok
il y a 8 heures 25 min
pépites > Santé
Cour de justice de la République
Coronavirus : l'enquête judiciaire de la CJR contre Edouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn est ouverte
il y a 10 heures 56 min
décryptage > Environnement
Wiki Agri

Julien Denormandie : un proche d'Emmanuel Macron devient ministre de l'Agriculture

il y a 12 heures 34 min
décryptage > Environnement
Politique climatique

Le Pacte vert : le bon, la brute et le truand

il y a 13 heures 10 min
décryptage > France
Raison garder

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

il y a 13 heures 56 min
décryptage > High-tech
Espionnage chinois ?

Des pirates informatiques anonymes alertent sur les risques de logiciels espions qui seraient présents dans TikTok

il y a 14 heures 36 min
décryptage > Politique
Castex 1

Un nouveau gouvernement qui envoie moult signaux... mais y aura-t-il des Français pour les détecter ?

il y a 16 heures 3 min
décryptage > Politique
Changement de parrain

La République En Mutation : de juppéo-bayrouiste, le gouvernement devient crypto-sarkozyste

il y a 16 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Contre les barbares" de Maurizio Bettini : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

il y a 6 heures 23 min
light > Justice
Bombes à retardement
Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein
il y a 7 heures 26 min
pépites > Politique
Confiance des citoyens ?
Remaniement : les Français approuvent le choix des ministres du gouvernement de Jean Castex mais ne se font pas d'illusion sur la politique qu'ils mèneront
il y a 9 heures 15 min
pépite vidéo > Justice
Ministre de la Justice
Eric Dupond-Moretti : "Mon ministère sera celui de l’antiracisme et des droits de l’Homme"
il y a 11 heures 32 min
décryptage > Environnement
Bonne méthode

Parc éolien dans le Groenland, une double bonne idée pour l’énergie verte

il y a 12 heures 51 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

L'impérialisme turc à l'assaut de la Libye

il y a 13 heures 31 min
décryptage > Sport
Activité physique

Et les sports les plus tendances de l’été 2020 sont...

il y a 14 heures 18 min
décryptage > France
Ordre Public

Sécurité : maîtriser la spirale de violences dans laquelle s’enfonce la France est-il vraiment hors de portée ?

il y a 15 heures 16 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

il y a 16 heures 24 min
décryptage > Environnement
Innovation et évolution

Psychose collective : ces énormes progrès environnementaux que ne veulent pas voir les déprimés de la planète

il y a 16 heures 49 min
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

Publié le 19 novembre 2019
La Française des Jeux attirent les petits actionnaires pour plus d’un 1 milliard d’euros et l’Etat va sans doute pouvoir vendre plus cher qu’il ne le pensait. C’est un vrai succès politique. Parce que pour le reste, c’est une autre histoire.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Française des Jeux attirent les petits actionnaires pour plus d’un 1 milliard d’euros et l’Etat va sans doute pouvoir vendre plus cher qu’il ne le pensait. C’est un vrai succès politique. Parce que pour le reste, c’est une autre histoire.

Bruno Le Maire a raison de se féliciter du succès de la privatisation de la Française des jeux.  Il suit au jour le jour les promesses de souscription et à priori, la première introduction se présente plutôt bien puisqu'à trois jours de l’évènement, la demande des particuliers dépasserait déjà 1 milliards d’euros. Ce qui est énorme et qui devrait conduire l’Etat à demander aux autorités boursières de fixer un premier prix de vente aux alentours de 18 euros, c’est à dire dans le haut de la fourchette qui avait été proposée. 

Cette perspective a trois intérêts : 

D’abord, elle montre que les Français que l'on dit allergiques à la bourse sont sans doute prêts à y aller, pourvu que l'entreprise leur soit connue et sécurisée au niveau de la gestion. Ensuite, cette opération peur encourager Bruno Le Maire à envisager la mise sur le marché des participations de l’Etat dans Engie puis plus tard, de procéder à la privatisation de Aéroport de Paris dès que l'on connaitra le résultat de la consultation populaire qui a été demandée, même s’il est peu probable que les résultats permettent d’empêcher la privatisation. 

Enfin, le gouvernement peut en tirer un bénéfice populaire et par conséquent politique. 

Parce que ça se présente effectivement comme un succès politique. Reste à savoir si cette opération sera sur le terrain économique et financier à la hauteur de la promesse. 

1er point, pour l’actionnaire, la valeur est sure. L’entreprise FDJ est bien gérée et délivre un rendement régulier et plutôt confortable qui doit représenter entre 3 et 4%. Avec une garantie de l’Etat qui est sanctuarisée.  C’est donc une bonne valeur de père de famille, y compris en cas de crise où on sait que les jeux d’argent et les loteries ne souffrent pas, bien au contraire. Sur la valeur du titre, il va seulement falloir être prudent parce que la Française des Jeux va se vendre cher (pour cause de forte demande), il existe donc un risque pour que la valeur du titre mette du temps à progresser derrière. Bref, FDJ n’a rien d'une valeur de croissance spéculative. Mais tout le monde le sait. Donc peu de plus-value, mais puisque le rendement est sécurisé, l’actionnaire n’aura pas à se plaindre. 

2e point, pour l’Etat, ce n’est pas forcément une très bonne opération financière. Il récupère plus d’un milliard d’euros en cash, certes, dont il nous dit qu‘il va consacrer cet argent au désendettement et à l’investissement dans l’innovation technologique. Le discours est intéressant mais on oublie quand même de dire que l’Etat va perdre les dividendes de 3 à 4%. Ce milliard de cash va donc lui couter 3 à 4% alors qu’il pouvait le trouver sur le marché obligataire à taux zéro ou négatif. La seule vraie raison est encore une fois très politique. L’opération permet de participer au désendettement, c’est à dire au respect des normes maastrichtienne des 3%. 

Cette opération pourrait être rentable si le fait de privatiser la FDJ allait profondément modifier sa gestion et rendre l’exploitation beaucoup plus profitable. Or, avec la Française des Jeux, ça ne sera pas le cas. Le management ne sera pas changé, les produits et services ne seront pas modifiés, et le contrôle de l’Etat restera ce qu’il est. 

Les privatisations d’Aéroport de Paris ou d’Engie seront totalement différentes. Elles devront permettre une gestion différente, une plus grande liberté pour affronter la concurrence internationale et pour conquérir de nouveaux marchés. Il faudra forcément l’expliquer. D’autant que les risques sont forcément plus grands.  

La privatisation de FDJ sera un succès politique, incontestable. C’est un pied de nez à tous ceux qui s’y opposaient pour des raisons idéologiques. Mais ce succès ne garantit absolument l’issue des autres privatisations, ni les résultats économiques et financiers pour l’Etat et les actionnaires. C’est le jeu normal du marché.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vieux croco
- 20/11/2019 - 13:31
enfin gagnant!
C'est le pari de tous ces joueurs perdants réguliers mais là aussi c'est un jeu et au final ils ne gagneront rien .
moneo
- 19/11/2019 - 16:11
@henir 33
c est exactement cela une fois l'euphorie passée , on raclera les fonds de tiroir pour ajouter quelques taxes pour financer une bonne cause et de s bonnes causes,
ça ne manque pas
henir33
- 19/11/2019 - 12:04
conflits d'intérêts
le gouvernement va augmenter les taxes sur les jeux et l'Etat taxateur se trouvera en conflit d'intérêts avec l'Etat actionnaire, mais on peut être sûr que le premier l'emportera au détriments des petits porteurs, aussi j'ai décidé de ne pas en acheter