En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

05.

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

06.

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

07.

La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 48 min 49 sec
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 3 heures 32 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 3 heures 47 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 4 heures 2 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 4 heures 15 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 4 heures 53 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 4 heures 57 min
décryptage > Politique
On y pense à l’Elysée

Etrangers fichés S : vers un Guantanamo à la française ?

il y a 5 heures 2 min
décryptage > Economie
Phénoménale dette

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

il y a 5 heures 2 min
light > Politique
"Make America Great Again"
L'expert en sécurité Victor Gevers serait parvenu à se connecter au compte Twitter de Donald Trump en devinant son mot de passe
il y a 18 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 54 min 12 sec
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 3 heures 39 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 3 heures 50 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 4 heures 11 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 4 heures 50 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseil à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 4 heures 57 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’Occident : un coupable idéal aux yeux de la pensée décoloniale

il y a 5 heures 1 min
décryptage > Economie
L'impossible Budget 2021

Récession Covid : le grand écart s'accentue entre ceux qui vont bien et ceux qui coulent

il y a 5 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sublime royaume" de Yaa Gyasi : de la relation mère-fille entre science et spiritualité, un roman qui ne peut laisser indifférent

il y a 17 heures 54 min
pépites > Santé
IHU Mediterranée
Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine
il y a 19 heures 27 min
© ERIC FEFERBERG / AFP
© ERIC FEFERBERG / AFP
Rhétorique hochet

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

Publié le 14 novembre 2019
Alain Finkielkraut était invité de La Grande confrontation sur LCI ce mercredi 13 novembre 2019. Le philosophe est évidemment aussi hostile au viol que la première Caroline de Haas venue, mais qu’est-ce qui pousse une armée d’indignés à prétendre le contraire sur les réseaux sociaux ?
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Finkielkraut était invité de La Grande confrontation sur LCI ce mercredi 13 novembre 2019. Le philosophe est évidemment aussi hostile au viol que la première Caroline de Haas venue, mais qu’est-ce qui pousse une armée d’indignés à prétendre le contraire sur les réseaux sociaux ?

Ça n’est pas scientifique pour un rond, adossé à aucune stat, juste de l'ordre de l'intuition, mais je crois que les gens aiment bien communier dans la haine. Que c’est une satisfaction plus grande que l’inverse. Dans le cas contraire, il y aurait certainement moins de gilets jaune, de skinheads en bombers et de syndicalistes étudiants (sic) fracassant tout sur leur passage au nom de leurs « valeurs » et davantage de bénévoles aux Restos du coeur.

Toute cette énergie collective négative se transformerait en énergie collective positive et, qui sait, il n’y aurait peut-être même plus besoin de Restos du coeur au bout d’un moment…

Cette réflexion me vient à l’observation d’un petit clip circulant sur les réseaux sociaux, permettant à des milliers d’outragés du clavier de réclamer la tête de Finkielkraut, lequel aurait fait l’apologie du viol en direct à la téloche ! Du viol ! A la téloche ! Excusez du peu.

Bon, bien entendu, à l’exception d’une poignée d’authentiques demeurés totalement inaccessibles à l’art de la rhétorique, on saisit bien que la majorité de ces indignés de circonstance aura parfaitement compris que le bonhomme répond en fait par antiphrase à Caroline de Haas, la start-uppeuse identitaire avec laquelle il tente d’échanger, et que non, il ne viole pas vraiment sa femme tous les soirs ! Et que, pas davantage, il n’appelle ses camarades porteurs de bistouquettes à faire de même !

Mais qu’importe, ça re-poste et ça re-tweete à tire-larigot car, on l’a vu, ça permet d’être sur la même longueur d’ondes conformiste que son voisin et, à la limite, c'est tout bénéfice parce qu’on n’a pas besoin de braver le crachin automnal pour intégrer la lynch mob du jour en cramant une bibliothèque universitaire, un abribus ou un Arc de Triomphe.

Ce qui est tout de même ironique (et je ne dis pas ça pour être méchant car on a vu que je préférais la gentillesse), c’est que cette Caroline de Haas si scandalisée par le rhéteur Finkie l’était beaucoup moins par certains de ses co-randonneurs du 10 novembre, lesquels portent pourtant un regard autrement plus dérangeant sur le viol conjugal.

Bah, elle doit préférer la litote à l'antiphrase...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
TPV
- 16/11/2019 - 09:22
Permis de 2eme degré
Exigé pour les débats avec poufihaas progressiste.
2bout
- 15/11/2019 - 20:48
Barbouillage, s'approprier, réifier …
Ayant fait de longues études en Recherches sur wikipédia, je peux dire qu' "en psychologie, la réification peut désigner le fait de considérer autrui comme un objet, d'annuler autrui pour parvenir à ses fins, par exemple en se faisant servir, en ne considérant l'autre que comme une source de jouissance mais en niant le lien social, l'empathie, la réciprocité", … et même, s'approprier l'image de quelqu'un pour en faire l'usage que l'on en souhaite.
Est-ce cela le "racisme" ?
And what about du camouflage vestimentaire, ou d'une marche exigeant un moratoire sur la lapidation des femmes adultères ?
clo-ette
- 15/11/2019 - 14:39
excellent article
qui a décrit le" quart d'heure de haine" à la Orwell ;