En direct
Best of
Best of du 20 au 26 juin
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

02.

Bilan post-Covid-19 : les Français totalement déboussolés à l’insu de leur plein gré

03.

Le journaliste Carl Bernstein révèle les édifiantes conversations privées de Donald Trump avec Vladimir Poutine, Recep Tayyip Erdogan, Emmanuel Macron ou bien encore Angela Merkel

04.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

05.

Libye : cette responsabilité française qu’Emmanuel Macron ne doit pas oublier quelles que soient celles de la Turquie aujourd’hui

06.

C’est la procureure générale de Paris, Catherine Champrenault, qui va enquêter sur l’affaire ! Et qui va enquêter sur Catherine Champrenault ?

07.

Des chercheurs identifient en Chine un nouveau virus de la grippe ayant le potentiel de déclencher une pandémie (mais quels sont les risques d’en subir deux coup sur coup…?)

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Qualité nutritionnelle : et voilà la liste des 100 meilleurs aliments au monde

03.

Coronavirus : l’hypothèse de l’un des principaux dissidents chinois sur le plan machiavélique de Pekin pour contaminer l’Occident est-elle crédible ?

04.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

05.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

06.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

03.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

04.

Toutes ces erreurs que le Défenseur des droits commet dans son rapport sur la discrimination en France

05.

Désordres publics : la lourde facture des dérives de la lutte contre le racisme et les violences dans la police

06.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

ça vient d'être publié
pépites > France
Candidature
Défenseur des droits : l'Elysée envisage de remplacer Jacques Toubon par Claire Hédon
il y a 12 heures 14 min
Représailles
L’Inde décide d’interdire 59 applications chinoises, dont TikTok et WeChat, pour raisons de "sécurité"
il y a 13 heures 41 min
pépites > Politique
Fin de la langue de bois
Le journaliste Carl Bernstein révèle les édifiantes conversations privées de Donald Trump avec Vladimir Poutine, Recep Tayyip Erdogan, Emmanuel Macron ou bien encore Angela Merkel
il y a 14 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La rafle des notables" de Anne Sinclair : magnifique témoignage sur un camp de concentration méconnu, celui de Royallieu, réservé aux Juifs pendant la guerre de 1940

il y a 16 heures 46 min
pépites > Justice
PNF
Affaire des "écoutes" de Nicolas Sarkozy : Nicole Belloubet demande l'ouverture d'une inspection sur les investigations du parquet national financier
il y a 17 heures 49 min
décryptage > Europe
Politique européenne

Election présidentielle en Pologne : l’occasion pour la France d’un nouveau départ avec Varsovie

il y a 19 heures 5 min
décryptage > Environnement
Débat orienté ?

Convention citoyenne pour le climat ou vengeance de la bourgeoisie des centres-villes contre les Gilets jaunes ?

il y a 20 heures 7 sec
décryptage > Santé
Alerte sanitaire

Des chercheurs identifient en Chine un nouveau virus de la grippe ayant le potentiel de déclencher une pandémie (mais quels sont les risques d’en subir deux coup sur coup…?)

il y a 21 heures 33 min
décryptage > Société
Bienfaits

Fermetures ou restrictions sur les piscines post-Covid : l’été de la nage en eaux sauvages est devant nous (mais attention aux risques)

il y a 22 heures 24 min
décryptage > France
Impact politique de la crise

Bilan post-Covid-19 : les Français totalement déboussolés à l’insu de leur plein gré

il y a 23 heures 8 min
pépite vidéo > Environnement
Pollution
L'eau des égouts a été déversée par erreur sur une plage d'Acapulco
il y a 12 heures 55 min
light > Media
Validation de l’offre de reprise
Soulagement pour Presstalis qui va devenir France Messagerie
il y a 14 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les parfums" de Grégory Magne : une comédie dramatique aux fragrances et aux émotions délicates…

il y a 16 heures 29 min
pépites > Economie
Licenciements
Airbus : les aides de l'Etat pourraient sauver 2.000 emplois en France, selon Jean-Baptiste Djebbari
il y a 17 heures 10 min
pépite vidéo > International
Inquiétudes pour les libertés
Loi sur la sécurité : la répression des autorités se poursuit à Hong Kong
il y a 18 heures 32 min
décryptage > Environnement
Du cap Sizun au cap Fréhel

Respecter l’environnement, c’est aussi ne pas massacrer les paysages

il y a 19 heures 25 min
décryptage > International
Diplomatie

Libye : cette responsabilité française qu’Emmanuel Macron ne doit pas oublier quelles que soient celles de la Turquie aujourd’hui

il y a 20 heures 38 min
décryptage > Europe
"Rupture dans la continuité"

Plan de relance européen : l’élan franco-allemand peine à convaincre le reste de l’Union

il y a 22 heures 1 min
décryptage > High-tech
Technologie

Petits conseils de méthode si vous voulez vous lancer dans le live stream ou le podcast

il y a 22 heures 47 min
décryptage > Europe
Atlantico Business

Angela Merkel prend la présidence de l’Union européenne avec toutes les cartes en main pour sortir l'Europe de l'asphyxie ou de l‘isolement

il y a 23 heures 42 min
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

Publié le 14 novembre 2019
Cette rétrospective dédiée à l'artiste Dominikos Theotokopoulos dit El Greco se déroule au Grand Palais du 16 octobre 2019 au 10 février 2020.
Tristan Vyskoc
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tristan Vyskoc est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cette rétrospective dédiée à l'artiste Dominikos Theotokopoulos dit El Greco se déroule au Grand Palais du 16 octobre 2019 au 10 février 2020.

"Greco"

INFOS & RÉSERVATION
Grand Palais, Galerie Sud-Est
3 avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
Tél. : 01 40 13 48 00
http://www.grandpalais.fr
Jusqu’au 10 février 2020

 

RECOMMANDATION
En priorité

 

THÈME
Première grande rétrospective consacrée en France à cet artiste, comportant 76 œuvres dont 71 du Greco, qui retrace son parcours, de la Crète à Venise, et de Rome à Tolède. Redécouvert à la fin du XIXe siècle et ayant inspiré un grand nombre d’artistes, cette exposition très complète nous plonge dans une œuvre intemporelle.

Mêlant un parcours chronologique et des salles réservées aux portraits ou aux grandes commandes, la scénographie dans la nef donne une solennité qui s’apparente à une cathédrale et permet par l’utilisation du fond blanc de montrer toute la modernité du Greco.   

 

POINTS FORTS
* Dernier grand maître de la Renaissance et premier grand peintre du Siècle d’Or, Greco a dû se réinventer par rapport à la crise de l’image de son époque. Par son obstination sans compromis à donner de la force à l’image, il privilégie la sensation à la représentation.

* Dès l’entrée de l’exposition, devant l’Assomption de la Vierge, nous savons que nous sommes face à l’œuvre d’un artiste hors norme. Avoir la chance d’être plongé dans l’univers d’un génie qui a profondément marqué l’histoire de l’art permet de mieux comprendre l’influence qu’il va exercer sur des générations de peintres.

* Velasquez, Zurbaran, Rembrandt, Cézanne, Picasso, Bacon… fauvistes, cubistes, expressionnistes…Greco a profondément influencé l’art de son époque et du XIXe siècle jusqu’à aujourd’hui. 

* Une des figures majeures de la peinture française contemporaine, Gérard Garouste, qui vient d’entrer officiellement à l’Académie des Beaux-Arts, avoue sa profonde admiration pour la violence des couleurs, « la folie » et le mysticisme de l’œuvre du Greco. 

 

POINTS FAIBLES
Pour des raisons que nous ne connaissons pas, il n’y a aucune œuvre prêtée par le musée du Prado qui détient la plus importante collection du Greco. On peut regretter que des chefs-d’œuvre de l’artiste ne soient pas présentés au Grand Palais. 

 

EN DEUX MOTS
« Peintre éternellement contemporain », comme le déclare Guillaume Kientz, commissaire de l’exposition.

POUR ALLER PLUS LOIN : se rendre à la Galerie Templon, pour voir le travail de Gérard Garouste, profondément influencé par Greco ou au Musée Picasso pour se replonger dans sa période bleue. 

 

L'AUTEUR
Dominikos Theotokopoulos dit El Greco, est né en 1541 à Candie (actuelle Héraklion) en Crète, possession de la République de Venise depuis 1204. Maître-peintre en 1566, il est formé dans la tradition byzantine et réalise de nombreuses icônes. De 1567 à 1570, il séjourne à Venise, où son travail sera influencé par Titien, Tintoret et Bassano. Greco rejoint Rome en 1570 et se met au service du Cardinal Alexandre Farnèse. Ses positions à l’encontre du travail de Michel-Ange et son statut de peintre étranger, le poussent à rejoindre l’Espagne à partir de 1576, en pleine période du Siècle d’Or, où le roi Philippe II, grand admirateur de Titien, lui passe des commandes.

Ses œuvres étant jugées peu conformes au Concile de Trente, il s’éloigne du Roi et de la Cour et s’installe à Tolède, centre de la vie artistique de l’Espagne ; les commandes affluent et lui permettent d’affirmer son talent. Son fils né en 1578, assiste son père. A partir de 1606, une série de procès et l’état de santé du Greco se dégradant à partir de 1608, plongent le peintre dans une grave crise financière. Il meurt en 1614.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires