En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

05.

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : un suspect au profil très atypique

06.

Lutte contre la montée de l’extrême-droite : pourquoi l'Allemagne multiplie les gesticulations sans se poser les bonnes questions

07.

Moins de morts, moins d’impact économique : ces voisins européens dont la France devrait urgemment s’inspirer pour ne plus être la mauvaise élève du Covid

01.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

02.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

03.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

04.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

05.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

06.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

06.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

ça vient d'être publié
pépites > France
Enquête
Attaque à Paris : le suspect "assume son acte" et pensait attaquer Charlie Hebdo
il y a 15 min 12 sec
pépite vidéo > Politique
Pathétique
"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé
il y a 1 heure 38 min
light > Culture
Figure de la droite
L'écrivain et polémiste Denis Tillinac est décédé
il y a 2 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les 100 plus belles planches de la bande dessinée" : La BD est un art qui vaut le détour !

il y a 3 heures 57 min
décryptage > Terrorisme
Menace diffuse

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : un suspect au profil très atypique

il y a 6 heures 19 min
décryptage > Société
Et Dieu (Jupiter) créa l’homme

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

il y a 7 heures 48 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment le chef de l'Etat Emmanuel Macron a jonglé avec les libertés fondamentales lors de son quinquennat

il y a 7 heures 51 min
décryptage > International
Influence des activités humaines

Incendies en Californie : ce dérèglement climatique qui a décidément bon dos...

il y a 7 heures 51 min
décryptage > International
Urgence énergétique

Liban : aussi une urgence énergétique géopolitique

il y a 7 heures 53 min
décryptage > Environnement
Rendement

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

il y a 7 heures 54 min
pépite vidéo > Insolite
Les joies du télétravail
Argentine : un député embrasse le sein nu de sa femme en pleine visioconférence
il y a 26 min 58 sec
pépite vidéo > International
Tragédie
26 morts dans le crash d’un avion militaire en Ukraine
il y a 1 heure 52 min
pépites > Politique
Polémique
Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine
il y a 2 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une bête aux aguets" : un roman dément et addictif

il y a 4 heures 3 min
décryptage > Europe
Crier au loup

Lutte contre la montée de l’extrême-droite : pourquoi l'Allemagne multiplie les gesticulations sans se poser les bonnes questions

il y a 7 heures 39 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces acteurs clés du quotidien auprès des plus fragiles face à l'explosion de la dépendance

il y a 7 heures 51 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

OPA sur la droite : le pari risqué de Marion Maréchal

il y a 7 heures 51 min
décryptage > International
Accord global

Derrière aujourd'hui, il y a demain (Proverbe Libyen)

il y a 7 heures 53 min
décryptage > Société
Urgence

10 000 morts dans les Ehpad dans une quasi indifférence générale : voilà pourquoi les racines de notre manque d'empathie envers les seniors sont profondes

il y a 7 heures 54 min
décryptage > Santé
Stratégie contre le virus

Moins de morts, moins d’impact économique : ces voisins européens dont la France devrait urgemment s’inspirer pour ne plus être la mauvaise élève du Covid

il y a 7 heures 55 min
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

Publié le 13 novembre 2019
Anne-Claude Ambroise-Rendu pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anne-Claude Ambroise-Rendu est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

"Vous n'aurez pas le dernier mot"

De Diane Ducret 

Mise en scène : Jérémie Lippmann 

Avec Stéphane Bern 

 

INFOS & RÉSERVATION
Théâtre Montparnasse
31 rue de la gaité
75014 Pars
Tél. : 01 53 25 02 85
http://www.theatremontparnasse.com/
Du jeudi 17 octobre 2019 à 19h00 au lundi 16 décembre 2019. Lundi: 20h ; mardi, mercredi, jeudi et vendredi à 19h ; dimanche à 18h

 

RECOMMANDATION
Bof


THÈME
Seul en scène composé à partir d’un montage de citations plus ou moins fameuses censées avoir été proférées par des personnalités dans l’ensemble célèbres à l’instant de leur trépas. Où l’on croise, entre autres célébrités, Shakespeare, Flaubert, Mazarin, Marie-Thérèse et Louis XIV, Catherine de Médicis, La Pompadour, Mata Hari, Hugo, Voltaire, Freud, Baudelaire, Jaurès, Clemenceau, Kant, Proust, Oscar Wilde, mais aussi un poilu de la Grande guerre à la veille de sa mort.

 

POINTS FORTS
La mise en scène est une réussite qui, à elle seule, donne son unité et sa tenue à ce spectacle, à la fois sobre et vivante.

Le décor est également assez réussi : composé d’un canapé Louis-Philippe sur lequel est jeté un manteau royal de fantaisie et qui est entouré de deux lustres, l’un simplement posé au sol. L’écran géant encadré de lumière contribue à animer la scène de portraits photographiques ou filmés et d’images d’archives évocatrices.

 

POINTS FAIBLES
Ils sont, hélas, de poids. 

* Stéphane Bern n’est pas un comédien et cela se voit. Il joue, non sans grâce au demeurant, de sa notoriété de défenseur du patrimoine, présentant au passage une vision de ce qui est patrimonial qui n’étonnera pas mais laisse tout de même un peu pantois : « une œuvre qui compte pour l’humanité ». C’est un peu court tout en n’étant ni très explicite ni très imaginatif, comme du reste cette invocation des « grands hommes ». 

* Les applaudissements qui saluent son entrée en scène sont à la fois délicieux et embarrassants, disant assez que ce que le public est venu voir c’est l’homme de télévision, le défenseur du patrimoine, l’animateur aimé beaucoup plus qu’un spectacle de théâtre.

* Et tant mieux au demeurant, puisque le texte est exempt de cet esprit du XVIIIe siècle tant vanté qui, s’il avait été au rendez-vous, nous aurait valu quelques saillies d’une autre tenue. Si on ne peut guère lui reprocher ses approximations historiques (Voltaire n’est pas mort quai Voltaire qui alors s’appelait le quai des Théatins), on peut déplorer qu’il charrie autant de banalités et de platitudes.

* Tout ceci serait sans gravité si tout en prétendant faire de l’histoire, ce spectacle n’évacuait pas toute "historicité", et donc tout enjeu politique, le plus frappant étant la mort de Jaurès réduite à son supposé amour de la tarte aux fraises, comparé à la guerre des tranchées qui se déclenche ensuite, sans que ne soit mentionnée la raison de son assassinat, qui est quand même son pacifisme actif...

* Cet impair montre assez à quel point il est absurde de s'intéresser aux "derniers mots des écrivains", précisément parce que ce sont des écrivains. L’évocation des derniers instants de Proust dont les mots ultimes et fictifs auraient commencé par " longtemps je me suis couché de bonne heure" est pitoyable et relève du contresens décrivant un écrivain qui a cherché à travailler La recherche jusqu'à son dernier souffle …

 

EN DEUX MOTS 
A mi-chemin entre la représentation de patronage (de luxe tout de même) ou de collège et le cabotinage du one man show, ce spectacle offre une vision de la littérature et de l’histoire et de ce qui mérite d’être conservé dans « les annales » très conservatrice et convenue. On sourit parfois malgré la vulgarité de l’ensemble, mais on ne rêve pas, on n’apprend rien qu’on n’oubliera dans l’instant, on ne réfléchit pas, on ne s’émerveille pas, on ne frémit pas. Convoquer autant de grands esprits et de figures de pouvoir pour créer si peu de magie et d’émotion c’est bien dommage…

 

UN EXTRAIT
Flaubert : « Cette pute de Bovary va vivre et moi je vais mourir comme un chien ».

Louis XIV : « Je meurs mais l’Etat demeure ».

Mata Hari : « Eh ben c’est bien la 1ère fois qu’on m’aura pour 12 balles »

 

L'AUTEUR
Auteure de romans et d’essais dont certains furent composés à partir d’archives, Diane Ducret est aussi chroniqueuse de radio et de télévision (Europe 1, France 2 avec Secrets d’histoire en collaboration avec Stéphane Bern) et de magazines (Lire). Ses émissions, qui délivrent une vision de l’histoire de France organisée autour des têtes couronnées, font polémique depuis des années.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires