En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 37 min 30 sec
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 1 heure 42 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 2 heures 49 min
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 3 heures 22 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 4 heures 21 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 4 heures 40 min
décryptage > Social
La réforme venait du froid

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

il y a 5 heures 6 min
décryptage > Santé
Journée “hôpital mort”

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

il y a 5 heures 53 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L'Express voit Macron paralysé; Rachida Dati fait face à ses ennemis; Ségolène Royal veut faire taire les siens, et le PS qu'elle arrête de détourner son temps de parole; Retraite: plus les Français sont âgés, plus ils la souhaitent tardive
il y a 6 heures 30 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 21 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 45 min 15 sec
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 2 heures 8 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 3 heures 10 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 3 heures 57 min
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 4 heures 35 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?
il y a 4 heures 49 min
décryptage > Economie
BCE

"En finir avec une politique monétaire insensée ?" Petite démolition argumentée d’un raisonnement 100% faussé

il y a 5 heures 23 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’offensive de Disney, Amazon, Google et Apple, les chaînes de télé et le cinéma risquent d’être définitivement dépassés

il y a 6 heures 19 min
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 18 heures 41 min
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 21 heures 23 min
© Reuters
© Reuters
Du paradis à l'enfer...

Voitures électriques : quand le paradis californien se transforme en cauchemar

Publié le 06 novembre 2019
Les automobilistes de voitures électriques en Californie sont en colère. En cause ? Des feux de forêts et des intempéries qui créent des pannes massives du réseau électrique, entraînant de fait une immobilisation totale de leur véhicule.
Laurent Meillaud est journaliste, écrivain et consultant spécialisé dans l'automobile et les nouvelles technologies. Il anime le blog Voitures du Futur.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Meillaud
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Meillaud est journaliste, écrivain et consultant spécialisé dans l'automobile et les nouvelles technologies. Il anime le blog Voitures du Futur.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les automobilistes de voitures électriques en Californie sont en colère. En cause ? Des feux de forêts et des intempéries qui créent des pannes massives du réseau électrique, entraînant de fait une immobilisation totale de leur véhicule.

Atlantico : Comment l'exemple californien montre-t-il que le tout électrique n'est pas une solution dans toutes les parties du monde? Notamment en ce qui concerne la mobilité et l'automobile ? 

Laurent Meillaud : La Californie a toujours connu des problèmes chroniques de réseau électrique. J'ai souvenir d'un séjour dans la Sonoma Valley, où mon hôtel de luxe a été plongé dans le noir et pendant des heures suite à une panne de courant. C'était il y a plus de 15 ans. Si le véhicule électrique est à la mode, parce que jugé plus écolo, il faut se poser la question du réseau. On voit bien en France que lors des pics de froid, il y a des régions qui ont du mal à avoir du courant quand tout le monde met le chauffage (région PACA, Bretagne) parce qu'elles sont mal raccordées. Si demain on ajoute en plus des véhicules électriques qui se branchent en même temps, on ajoute un problème de plus. Contrairement à une idée reçue, on ne va pas devoir construire des centrales nucléaires pour développer la mobilité électrique. La France peut accueillir facilement jusqu'à 9 millions de véhicules avant que ne se posent des questions. Néanmoins, il va falloir apprendre à recharger à bon escient, de préférence la nuit. A plus long terme, la batterie pourra servir de réserve tampon et redonner de l'électricité au réseau. Le problème qui peut se poser est celui de la charge rapide, voire de la recharge ultra rapide. Ces chargeurs ont un impact sur le réseau et ont un coût. Par ailleurs, leur disponibilité et leur performance peuvent fluctuer par forte chaleur ou quand il fait très froid. Une fois qu'on a dit ça, et alors que la France a un réseau plutôt solide, on imagine ce qui peut se passer dans certains pays qui n'ont pas cette chance, particulièrement en Asie du sud est. Par ailleurs, l'origine de l'électricité (charbon au lieu du nucléaire) relativise aussi le discours sur le bilan global. 

Y a-t-il d'autres alternatives que la voiture électrique qui seraient moins émettrices de CO2 et qui ne seraient pas dépendantes du réseau électrique ?

Il y en a déjà une, qui est complémentaire et qui a pour nom l'hydrogène. Ce vecteur d'énergie permet de stocker pendant une longue durée les énergies intermittentes comme le solaire et l'éolien. L'électricité verte ainsi obtenu peut être utilisée dans de l'eau et faire ainsi une électrolyse. L'énergie obtenue sous forme gazeuse peut être utilisée directement comme "carburant" pour de la mobilité (vélos, voitures, camions, bus, trains), ou reconvertie plus tard à nouveau en courant électrique. Il est à noter que l'hydrogène est de plus en plus cité comme étant une alternative pour le chauffage, la production d'électricité dans une maison, mais aussi pour d'autres usages comme les groupes électrogènes. Dans la mobilité, les chariots-élévateurs sont aussi des candidats pour cette forme d'énergie. La mobilité lourde (utilitaires, camions) sera le premier marché, l'automobile n'étant prévue en masse que bien plus tard (et dans un premier temps plutôt pour des SUV). Il ne faut pas oublier non plus le gaz, ou plus exactement le biogaz, qui peut être produit de manière vertueuse à à partir de déchets agricoles. On peut alors produire de l'énergie en circuit court, de la ferme à la pompe. Le biométhane rejette 20 % de CO2 en moins par rapport à l'essence (et bien moins si l'on prend en compte le bilan du puits à la roue). Pour l'anecdote, il y a en Californie un projet qui a pour nom Tri-Gen. Il s'agit d'une usine qui va produire de l'électricité et de l'hydrogène à partir du fumier. Le site, dont l’exploitation doit démarrer en 2020, produira approximativement 2,35 mégawatts d’électricité et 1,2 tonne d’hydrogène par jour. Soit, des quantités d’énergie suffisantes pour alimenter l’équivalent d’environ 2 350 foyers et assurer les besoins quotidiens de près de 1 500 véhicules. Sinon, il y a une solution qui permettrait de conserver le moteur thermique et l'infrastructure existante. Il s'agit des e-fuels, ou carburants synthétiques. Réalisés à partir de CO2 et de biomasse, ils peuvent être formulés de façon à réduire la pollution. Ce ne sont pas les solutions qui manquent. 

Au global, existe-t-il un défaut de prise en compte des cas locaux dans la transition vers une croissance plus respectueuse de l'environnement ?

Il y a aujourd'hui une pensée unique qui décrète que l'électrique est la seule solution. C'est une impasse. Il suffit de voir comment un acteur comme Renault, chantre de la mobilité électrique depuis plus de 10 ans, arrive aujourd'hui à proposer de l'hybride et de l'hydrogène dans sa gamme... tout en continuant à proposer des modèles thermiques. Plutôt que de dicter un choix technique, les gouvernements et l'Europe seraient bien plus inspirés de fixer des seuils et de laisser le soin aux industriels la liberté de proposer des solutions. Ces derniers réclament une neutralité technologique. Les choix de motorisations dépendent des usages et des types de véhicules. C'est pour cela qu'un petit véhicule pourrait être électrique pour la ville, mais plutôt hybride rechargeable pour des trajets périurbains alors que le gaz ou l'hydrogène seraient plus pertinents pour de la longue distance. A l'échelle du monde, il faut avoir conscience que bien des parties du globe ne voient pas du tout l'électrique comme une solution. Le Brésil mise par exemple sur l'éthanol, l'Inde sur le gaz

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hoche38
- 07/11/2019 - 11:35
Un beau feu d'artifice!
Dans un pays où nos gentlemen des banlieues brulent en moyenne 110 voitures par jour, imaginez ce qu'on pourrait faire avec des voitures à hydrogène dont chacune porte la charge explosive d'une bombe de 30kg.
Le gorille
- 06/11/2019 - 18:40
Charger de jour...
Mais oui ! Une marque reconnue (non, très reconnue et cotée) propose un SUV de luxe hybride rechargeable... Succès local ! En pratique, il permet d'utiliser le courant issu de capteurs solaires qui, à ce niveau d'aisance, séduisent. Au bilan, la voiture se recharge avec le soleil ! C'est-y pas beau, ça ? Et la pompe ? Elle se fait oublier, me dit-on !
AZKA
- 06/11/2019 - 12:49
Le monde des métropoles
À 650 000 euros le loft.
Pleurer sur le boboelectrique??? :) :)