En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

04.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

05.

Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis

06.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

07.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

03.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

04.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

05.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

06.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépites > Education
Génération Covid-19
Bac 2020 : 95,7 % de réussite après la première session de rattrapage
il y a 6 heures 55 min
pépite vidéo > France
Mort du conducteur agressé
Bayonne : Gérald Darmanin promet des mesures pour les chauffeurs de bus de toute la France
il y a 7 heures 46 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

L’instinct de survie : cet atout majeur de l’espèce humaine pour surmonter ses peurs, les obstacles et les accidents de la vie

il y a 14 heures 37 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Retour de l’Etat de droit : la difficile et délicate mission de la lutte contre le narcobanditisme

il y a 15 heures 44 min
décryptage > Economie
Marché du travail

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

il y a 16 heures 30 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

il y a 17 heures 44 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis
il y a 18 heures 26 min
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 1 jour 9 heures
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 1 jour 11 heures
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 1 jour 13 heures
pépites > France
Viviane Lambert
L’émotion de la mère de Vincent Lambert, un an après la mort de son fils
il y a 7 heures 22 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : comment la candidature de Rachida Dati a assuré la survie de la droite à Paris

il y a 14 heures 7 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Comment le coronavirus a bouleversé et totalement relancé la course à la Maison Blanche entre Joe Biden et Donald Trump

il y a 15 heures 20 min
décryptage > Environnement
Stratégie gouvernementale

La récession économique n’empêchera pas le gouvernement de mettre en oeuvre son programme (de punition) écologique

il y a 16 heures 6 min
décryptage > Environnement
Carburant du futur ?

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

il y a 17 heures 1 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

il y a 18 heures 14 min
décryptage > Environnement
Gaspillages

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

il y a 18 heures 40 min
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 1 jour 10 heures
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 1 jour 12 heures
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 1 jour 13 heures
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Rallumer la flamme

L’égalité hommes-femmes, mauvaise nouvelle pour le désir

Publié le 28 octobre 2019
C’est du moins ce que révèle une étude menée par Osmo Kontula, professeur à l'Institut de recherche sur la population, sur la libido des Finlandaises qui serait en chute libre depuis quelques années. L'égalité de genre peut-elle troubler le désir ?
Marie-Aude Binet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie-Aude Binet est conseillère conjugale et sexologue. Infidélités et crises conjugales: Comprendre et sortir de la crise, Odile Jacob, 2017.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C’est du moins ce que révèle une étude menée par Osmo Kontula, professeur à l'Institut de recherche sur la population, sur la libido des Finlandaises qui serait en chute libre depuis quelques années. L'égalité de genre peut-elle troubler le désir ?

Atlantico.fr : La Finlande est un des pays phares dans la mise en place d'une égalité politique et économique entre les genres. Pourtant, une étude (lire ici, en anglais) montre un fort recul statistique des pratiques sexuelles, et notamment une baisse importante dans la libido des femmes. Quelle peut être la place de la recomposition de la place des hommes et des femmes dans cette perte de désir ? Dans un moment de recomposition, peut-il y avoir un affaiblissement de la libido ?

Marie-Aude Binet : La Finlande fait partie des pays du Nord où la sexualité est beaucoup moins taboue qu’en Europe du Sud. Ces pays ont mis en avant le consentement avant tout acte sexuel dans un souci d’échapper à la domination masculine afin de protéger les femmes de toute agression sexuelle. Même si des mesures sont à prendre face à des violences inacceptables, cette obligation à s’assurer du consentement de manière écrite ou avec insistance retire une forme de spontanéité dans l'approche de l'autre. La séduction devient plus réglée et calculée, là où c'est le désir et l'attirance sous l'effet des hormones qui président au rapprochement. Les femmes comme les hommes vivent de cette spontanéité qui permet d'aller vers l'autre au-delà des peurs. Or, avec la méfiance qui s'est installée envers les hommes, il devient compliqué pour ceux-ci d'entreprendre une rencontre et pour les femmes de se laisser aller en toute confiance. La confiance en effet est un élément essentiel pour s'abandonner sensuellement et sexuellement. Le corps à corps se nourrit d’un cœur à cœur, dans ces conditions-là le respect mutuel permet de se donner l’un à l’autre plus simplement.

De manière plus générale, l'égalité homme-femme sur le plan économique et politique conduit à une unification des rôles sociaux des deux partenaires. Est-ce que cela peut avoir un impact négatif sur la libido ? 

L'égalité ne veut pas dire gommer les différences. En effet, naturellement les hommes et les femmes sont différents physiquement et physiologiquement, vivent et expriment leur désir de manière diverse. La montée en excitation se fait dans un rythme décalé (20 mn chez la femme, d’où son besoin de préliminaires, 3 mn chez l'homme), les zones érogènes sont plus développées chez la femme qui développe des aptitudes érotiques et sensuelles supérieures, l'homme est plus direct et exprime sa pulsion quand la femme a besoin d'une qualité relationnelle et de préliminaires pour se détendre. Les hommes en deviennent gênés voire n’osent plus exprimer leur « force » qui est naturellement produite par la testostérone et les femmes deviennent plus inaccessibles, oubliant leur côté doux et empathique qui les conduit à être davantage dans la relation. Nos sociétés ont tendance à faire croire que plus se masculiniser pour les femmes leur permettrait de tenir le combat face aux hommes et se féminiser serait pour les hommes une garantie d’acceptation. Nous avons tous du féminin et du masculin en nous, il ne s’agit pas de se singer ou de se transformer mais vivre plus en harmonie. Ces différences sont à apprendre dans un dialogue renouvelé afin de vivre ensemble un plein épanouissement sexuel. Dialogue qui permet de partager ce qu'on aime ou pas, les gestes acceptés ou pas. Cela ne s'improvise pas, la sexualité s'apprend et est unique à chaque couple.

Comment, dans un couple où les rôles sont identiques, entretenir le désir ?

Les fonctions sont identiques - être conjoints et parents - pas les rôles. Ils sont propres à chacun et exercés en fonction du sexe, de l'éducation reçue, de l'environnement, de la culture, des valeurs, des projets du couple. Ce sont justement ces rôles que la révolution culturelle des années 70 est venue bouleverser : les hommes à l’extérieur et les femmes au foyer n’est plus d’actualité. C'est à chaque couple de créer son intimité et de la réveiller régulièrement en remettant toujours le couple en premier car cela demande du temps et de l'espace. Le dialogue reste essentiel afin de ne pas se perdre de vue comme l’utilisation des excuses pour ne pas se retrouver ensemble : écrans, enfants, travail, loisirs, amis... Le couple est central et le reste en périphérie. Le désir s’entretient grâce aux compliments, à la gratitude, à la capacité de réconciliation qui donnent envie de rentrer chez soi. Et bien sûr à la séduction comme aux premiers jours à entretenir afin de ranimer régulièrement la flamme amoureuse. La tendresse est vraiment avec le dialogue ce qui permet à chacun de vivre à sa place, à égalité une relation d’amour et de confiance dans le temps qui donne vie au couple malgré les épreuves. La sexualité est épanouissante aussi bien pour l'homme que pour la femme quand la relation est stable, calme et où chacun se sent accueilli, écouté et compris dans un climat de tendresse quotidienne. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Hiris
- 29/10/2019 - 08:46
Que vient faire l égalité là dedans ?
Tous les prétextes sont bons pour que l on retourne à la niche ! Et si c était plutôt un phénomène qui se répand partout dû sans doute a la violence de nos sociétés, la menace du sida,les arnaques journalières sur les sites de rencontre,l égocentrisme des nouvelles générations, le temps phénoménal passé sur les réseaux sociaux ,et les jeux,cette soif de cocooning et en même temps d ouvrir ses ailes et se réaliser coûte que coûte, la peur de vivre engendrée par tous ces pseudo écolo qui nous matraquent d annonces apocalyptiques sur le monde d aujourd'hui et de demain !!!!Et si ce phénomène on le retrouvait aussi chez nous avec cette explosion du nombre de célibataires voulu et non subi ? Et si on refusait de voir la mutation très importante due aux phénomènes cités plus haut et bien d autres ,ces générations qui réinventent une société avec leur propres règles nous qui n avons eu de cesse de détruire les piliers de nos sociétés pour les remplacer par des concepts fumeux ,utopiques et destructeurs ? Alors en final qui sont les responsables sinon nous les plus de 40 ans qui les avons abreuvés de tout et son contraire jusqu' à ce qu' ils ne sachent plus où ils habitent et qui ils sont
Paulquiroulenamassepasmousse
- 28/10/2019 - 15:28
Les musulmans auraient--ils
Les musulmans auraient--ils flairé le problème ?...... L'Europe serait-elle en train de devenir arc en ciel et LGBT, les chars Leclerc seront-ils bientôt templacés par ceux de la Gay-pride...... J'ai du mal à le croire !
clo-ette
- 28/10/2019 - 11:13
On tend vers cela
Une société asexuée , si l'on efface au maximum les différences. De plus le vrai instinct en la matière ( exactement comme dans l'espèce animale ) est le désir de procréer, si la procréation n'est plus la même, tout changera, il faut savoir ce que l'on veut .