En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

04.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

05.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

07.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 8 min 52 sec
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 56 min 46 sec
décryptage > Politique
Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

il y a 1 heure 21 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Trump ou Biden : les deux candidats ont un seul et même remède pour sauver l’économie, endetter l’Amérique

il y a 1 heure 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 15 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 15 heures 43 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 17 heures 13 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 21 heures 7 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 22 heures 11 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 22 heures 29 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 30 min 56 sec
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 1 heure 14 min
décryptage > Politique
Cendres et bouillie

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

il y a 1 heure 24 min
décryptage > Economie
Mesures d'urgence

Sommet social : et s’il y avait une seule réforme à faire par ces temps de pandémie, laquelle serait-elle ?

il y a 1 heure 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 15 heures 31 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 16 heures 31 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 18 heures 18 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 21 heures 38 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 22 heures 16 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 22 heures 46 min
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Le prix Nobel de physique Serge Haroche.
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Le prix Nobel de physique Serge Haroche.
Gâchis

Physique quantique : comment la France est en train de perdre l’avance qu’elle avait

Publié le 27 octobre 2019
La France dispose de chercheurs très brillants en physique et mathématiques, mais n'a pas les moyens financiers nécessaires pour passer à l’étape appliquée et industrielle.
Jocelin Morisson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jocelin Morisson est journaliste scientifique, auteur et traducteur. Depuis plus de vingt ans, il s’intéresse aux états modifiés de conscience, à la physique quantique et ses implications philosophiques, ainsi qu'aux liens entre science, culture et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La France dispose de chercheurs très brillants en physique et mathématiques, mais n'a pas les moyens financiers nécessaires pour passer à l’étape appliquée et industrielle.

Atlantico : Alors que le Français Serge Haroche a obtenu un prix Nobel de physique en 2012 pour ses découvertes sur la superposition quantique, la  France reste à la traîne sur le secteur des ordinateurs quantiques. En parallèle Google a annoncé avoir atteint la "suprématie quantique". En quoi est-ce que ces découvertes sont majeures pour l'avenir de l'informatique ?

Jocelin Morisson : L’informatique quantique est une « nouvelle frontière technologique », comme l’a qualifiée le secrétaire d’Etat au numérique, Cédric O, lors de sa nomination. C’est une technologie qui repose non plus sur l’utilisation de bits d’information classiques, qui peuvent prendre la valeur de 0 ou de 1, mais sur l’utilisation de qubits, ou bits quantiques, qui peuvent prendre les deux valeurs en même temps, selon le principe de la superposition quantique. Ceci permet de démultiplier la puissance de calcul des ordinateurs, notamment en effectuant des opérations en parallèle. Les difficultés reposent aujourd’hui sur les processus de corrections d’erreurs. La notion de « suprématie quantique » désigne un seuil de puissance d’un ordinateur quantique (en nombre de qubits) au-delà duquel un superordinateur classique n’a plus les capacités techniques de rivaliser. C’est pourquoi Google a affirmé avoir atteint ce niveau avec un calcul effectué en 200 secondes là où un superordinateur aurait besoin de 10 000 ans. Mais cette affirmation tient plus de l’opération de communication car IBM l’a immédiatement contestée en disant que le calcul en question prendrait 2,5 jours à un ordinateur classique  grâce à une technique alternative. D’autres chercheurs estiment également que Google a atteint une étape intermédiaire décisive mais qu’il ne s’agit pas encore de la véritable « suprématie quantique ». Ces questions donnent lieu à des déclarations qui sont à la frontière du scientifique et de la communication économique et financière car les enjeux sont énormes puisque l’intelligence artificielle de demain reposera sur cette puissance de calcul des algorithmes.

Comment expliquer que, malgré son Nobel, la France soit incapable de tenir la cadence par rapport aux multinationales ? Pourquoi ce retard ?

C’est le fossé classique entre la recherche fondamentale et la science appliquée. La France dispose de chercheurs très brillants en physique et mathématiques, notamment, mais passer à l’étape appliquée et industrielle demande des moyens colossaux qu’un Etat ne peut pas avoir en comparaison d’entreprises comme Google, IBM ou Intel. Une structure comme le CNRS offre à ses chercheurs une liberté qui permet la créativité, mais pendant longtemps il était difficile à un chercheur de créer une entreprise (spin-off) à partir de ses découvertes ou de contracter avec des entreprises existantes en vue de développer des concepts démontrés en laboratoire. Des mesures ont permis de faciliter les choses en ce domaine mais le retard accumulé vient de là, et cette recherche publique reste par définition très administrée. La recherche privée effectuée dans les laboratoires des grandes multinationales dispose d’un cadre plus souple et de moyens beaucoup plus grands.

Quelles pistes la France doit-elle explorer pour développer une vraie stratégie d'avenir sur le secteur ? Est-il seulement possible rattraper de ce retard accumulé ? 

En l’absence d’entreprise poids lourd du secteur, la France nomme des secrétaires d’Etat et crée des commissions parlementaires, mais une stratégie d’avenir efficace dans ce domaine ne peut se faire qu’au niveau européen, pour disposer d’une puissance de feu comparable à celles des multinationales américaines. On voit qu’un consortium comme Airbus est devenu capable de rivaliser avec une entreprise comme Boeing. En matière d’informatique quantique, la Commission Européenne a lancé une telle initiative en octobre 2018 (Quantum Flagship), et les chercheurs français comme Serge Haroche ou Alain Aspect jouent un rôle important dans des projets qui associent des acteurs publics comme le CEA et des acteurs privés comme l’entreprise Atos. On note que l’actuel Pdg de cette dernière, Thierry Breton, est candidat au poste de Commissaire européen, et cette « superposition » constante de l’économique et du politique, du privé et du public, est peut-être plus un frein qu’un avantage. L’avenir dira si l’Europe peut revenir dans la course comme elle l’a fait dans l’aéronautique, d’autant que la Chine est également présente dans ce secteur.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ajm
- 27/10/2019 - 15:34
Subventionner la fabrique des crétins.
Ce n'est pas nécessairement une question de moyens financiers, que d'ailleurs le gouvernement Français n'hésite pas à engager massivement pour subventionner le premier groupe de crétins en vogue. Pour faire payer la PMA pour les lesbiennes en mal d'enfants on n'hésite pas, pas plus que pour financer la maternité infinie de femmes immigrées en situation illégale ou pour encourager la mise en place de moulins à vent. L'ambition première de nos gouvernants est de faire prospérer la fabrique des crétins et de pousser au rencart ou à l'exil nos (vrais) élites. Plutôt que de s'occuper de physique quantique avec de vrais scientifiques on préfère porter au pinacle des fumistes, journaleux ou politiciens qui font de la com pour nous annoncer la fin du monde et la decabornisation de l'univers. On a ce que l'on mérite.
zelectron
- 27/10/2019 - 15:32
Les chercvheurs du CNRS cherchent, cherchent, cherchent
il vaudrait mieux qu'ils trouvent . . . La connexion avec le privé est une bonne chose en soi, mais sous l'égide de quelques fonctionnaires "spécialistes" le taux d'échec reste alarmant. Il y a probablement mieux à faire avec les PMI/ETI (en éliminant les CAC40 et consorts qui une fois les aides (non remboursables) encaissées se désintéressent du sujet.
NIKKO
- 27/10/2019 - 14:00
Humour .. et compliments !!
"" La France dispose de chercheurs très brillants en physique et mathématiques, mais n'a pas les moyens financiers nécessaires pour passer à l’étape appliquée et industrielle. ""

J'espère que personne (..) ne lit Atlantico en dehors des frontières !! Là, on est mal ( ils sont déjà au courant !! ah bon .. )