En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

03.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Quelles mesures rapides pour stopper la multiplications des violences au quotidien ?

06.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Eva" de Simon Liberati

il y a 4 heures 3 min
pépites > International
Catastrophe
Liban : des dégâts importants et de nombreux morts après deux fortes explosions au port de Beyrouth
il y a 5 heures 54 min
pépites > Politique
Travaux parlementaires
Benjamin Griveaux sera chargé d'une mission parlementaire sur l'alimentation des jeunes
il y a 9 heures 38 min
pépites > High-tech
Failles exploitées
Covid-19 : Interpol alerte sur une hausse des cyberattaques "exploitant la peur"
il y a 10 heures 32 min
décryptage > International
Tensions entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan

Haut-Karabagh : plaidoyer d’un député français pour la paix et l’avenir

il y a 11 heures 51 min
décryptage > Culture
À la recherche du tube de l'été

Foxylight, avec son dernier titre "Past Vision", ouvre la voie au rock néo-psychédélique français. Et c'est très réussi

il y a 14 heures 9 min
décryptage > France
C’est la faute du confinement

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

il y a 14 heures 50 min
décryptage > Europe
Politique migratoire

Immigration illégale : traduire Matteo Salvini devant les tribunaux est-il vraiment une bonne idée ?

il y a 15 heures 37 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Malgré la pandémie, les entreprises françaises devraient maintenir les projets d’augmentations de salaires prévues avant le Covid

il y a 16 heures 21 min
décryptage > Société
IMG

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

il y a 16 heures 55 min
pépite vidéo > International
Scènes de chaos
Liban : les images de la catastrophe et des explosions au port de Beyrouth
il y a 4 heures 53 min
light > Media
Délai supplémentaire
France Télévisions : confirmation de l'arrêt de France Ô "à compter du 23 août", la fin de France 4 est reportée d'un an
il y a 8 heures 56 min
pépite vidéo > Europe
Deux ans après le drame
Italie : les images de l'inauguration du nouveau pont de Gênes
il y a 10 heures 13 min
pépites > Politique
Soutien du chef de l'Etat
Emmanuel Macron annonce le versement de la prime Covid pour les aides à domicile
il y a 11 heures 9 min
décryptage > Politique
Antifascisme de pacotille

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

il y a 13 heures 8 sec
décryptage > Santé
Bienfaits salvateurs

Au temps du Covid, le sourire aussi est contagieux, mais pour notre plaisir !

il y a 14 heures 28 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : avec le Cassis Colosseum, la crème de cassis trouve sa place au premier rang de la photo de classe

il y a 15 heures 19 min
décryptage > High-tech
Données personnelles

Pourquoi TikTok vous menace même si vous ne l’utilisez jamais

il y a 15 heures 54 min
décryptage > Environnement
Politiques énergétiques

Dérèglement climatique : une nouvelle étude écarte le scénario du pire. Mais aussi le meilleur…

il y a 16 heures 37 min
pépites > Santé
Lutte contre la pandémie
Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam
il y a 1 jour 2 heures
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Ligue des Champions

Bruges - PSG : 0-5, Avec un Mbappé fulgurant, le PSG caracole en tête de son groupe

Publié le 23 octobre 2019
En maître incontesté des phases de poules, Paris a, dans les grandes largeurs, consolidé hier soir sa place de leader du groupe A. Un doublé d'Icardi (7e et 63e) et un triplé de l'ouragan Mbappé (61e, 79e et 83e) donnent désormais aux Parisiens cinq points d'avance sur le Real Madrid, vainqueur à Galatasaray.
Olivier Rodriguez
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Rodriguez est entraîneur de tennis... et préparateur physique. Il a coaché des sportifs de haut niveau en tennis.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En maître incontesté des phases de poules, Paris a, dans les grandes largeurs, consolidé hier soir sa place de leader du groupe A. Un doublé d'Icardi (7e et 63e) et un triplé de l'ouragan Mbappé (61e, 79e et 83e) donnent désormais aux Parisiens cinq points d'avance sur le Real Madrid, vainqueur à Galatasaray.

Le football est un peu comme l'armée, parfois, faut pas chercher à comprendre. Parce que franchement, bien peu auraient parié sur une situation telle que celle-là à l'orée de la troisième journée des phases de poules. Bon, que le PSG joue pour remporter un troisième match de rang, dans une compétition aussi déséquilibrée, c'était presque dans la logique des choses... mais que le dauphin du groupe soit le FC Bruges... et que les joueurs du Real Madrid jouent déjà leur survie en essayant de sauver la tête de leur entraîneur, avouez que tout cela était difficilement prévisible. Mais en football en général, et en Ligue des Champions en particulier, les surprises ont souvent une espérance de vie très courte. Et la logique sportive, ou si vous préférez, le poids économique, ramènent bien souvent à la réalité les rêveurs et les utopistes.

Côté Parisien, malgré une victoire (très large) et une qualification à portée de main, il n'y a paradoxalement pas de quoi pavoiser. Et oui, on peut gagner 5/0 à l'extérieur et susciter des doutes, des questionnements. Pourtant, en ouvrant rapidement  le score et en dominant totalement le premier quart d'heure, l'équipe avait tout fait pour se faciliter les choses. Oui, tout allait bien jusqu'à ce que Di Maria rate l'occasion de knockouter les Belges. Parce qu'à partir de là, la magie des grands soirs a disparu, pour laisser la place à la fébrilité, aux approximations et à l'absence de pressing. Jusqu'à quand ? Jusqu'à l'heure de jeu. C'est-à-dire le moment choisi par Tuchel pour faire rentrer Mbappe. Un joueur d'exception, un joueur qui change tout. Lui, tant qu'on pouvait s'en passer, on s'en passait bien, mais dorénavant, on ne pourra plus le faire. Ce buteur névrotique et compulsif a compris que la modération ne menait nulle part. Alors, il marque, encore et encore... encore et toujours.Trois buts, une passe décisive, le tour était joué et le match était plié. Le rêve pour tout entraîneur. Alors, avec cette affaire, que conclure ? Qu'avec une kyrielle d'absents majeurs, et en jouant plutôt mal, cette équipe marque cinq fois à l'extérieur ? Ou que face à un adversaire valeureux mais limité, une petite poignée de joueurs a fait une grande différence ? L'avenir nous le dira. Au delà de la belle opération comptable qui permet au PSG de comptabiliser désormais cinq points d'avance sur le second, avec une différence de but très confortable, il faut tout de même considérer les faiblesses affichées par certains acteurs. Si Di Maria (trois passes décisives en étant impliqué directement sur les cinq buts !) et Thiago Silva auront, encore une fois, été les tauliers de l'équipe, certains n'ont pas marqué des points. On pense à Verratti, Herrera et Choupo-Moting. Ce dernier est un vrai mystère, sa côte de popularité étant inversement proportionnelle à son rendement durant les matchs... Hier soir, le contraste était autant spectaculaire que dévastateur: il y a eu un match sans lui et un autre avec Mbappé. Quand aux Belges, la leçon est sévère... lorsqu'on sort une belle partie et qu'on en prend cinq à domicile, on s'offre surtout un bouquet de mauvais souvenirs.

Dans ce groupe, la chose n'est pas courante, le dauphin est un roi. Et pas n'importe lequel. On savait la situation critique pour les joueurs du Real Madrid et leur entraîneur, et tous ont répondu présents. Car ces temps-ci, rien n'est simple pour Zinedine Zidane, l'homme qui prouve que l'on peut avoir été canonisé de son vivant et pourtant ne plus être en odeur de sainteté. Les griefs de ses dirigeants à son endroit sont nombreux: peur du fiasco européen, jeu en berne, mercato raté, cadres amorphes, blessés en cascades... bref, le pot au noir avec en prime l'ombre de Mourinho. Le toutim. Mais Zidane reste un compétiteur hors norme et si, hier soir, il a peut-être sauvé sa peau, c'est tout sauf une surprise. En s'appuyant sur ses cadres habituels (Benzema, Ramos et Kroos buteur à la 18è) et en pouvant enfin compter sur un bon Courtois, il a gagné du temps, du répit, une respiration. Et si Bernabeu n'est pas encore (loin s'en faut), le jardin d'Eden, on peut parier que ce Real, cette bête blessée, ne sera pas bonne à jouer dans les semaines à venir...

Cette large victoire Parisienne est donc presque synonyme de qualification pour les huitièmes de finale. Juste avant l'hiver, c'est déjà du bonheur rangé dans une armoire. Au delà du résultat brut, ce succès fastueux donnera surtout, pour quelques heures durant, le sourire aux plus fidèles des supporters. Vous savez, ceux dont on parle presque jamais. Parce qu'un petit bonheur pour ces gens-là, non seulement ce n'est pas rien, mais c'est déjà beaucoup. Attention, il n'est pas question ici d'évoquer un public. C'est souvent bête un public, c'est versatile. Il ne s'agit pas non plus de parler des fans. Les fans aiment les vedettes et les idoles qui finissent en écharpes, en mugs ou en porte-clefs... Non, nous parlons là des vrais supporters, des purs. Ceux qui n'insultent pas, qui ne déversent pas leur haine mais leur trop plein d'amour... ceux qui ont inventé une autre façon d'aimer, à guichets fermés... et qui sont capables de vivre leur passion au-dessus de leurs moyens. L'existence de ces supporters, liée fidèlement à un club (ne dit-on pas son "club de coeur" ?), c'est tout de même quelque chose. C'est respirer en fonction des résultats, des transferts... c'est mener une vie ballottée par les victoires ou les défaites... et donc se conformer à ce qui ne dépend pas de soi. Et puisque le vrai supporter a compris qu'à l'inverse du club, il n'était que de passage, c'est qu'il accepte l'angoisse existentielle absolue, laquelle est enchaînée à l'inexorable fuite du temps. Montrer humblement sa fidélité, la persistance de sa passion, voilà ses motifs. Parce qu'il est traversé régulièrement par des émotions de toutes sortes, la plénitude, la déception, la futilité, l'ennui... le football lui permet d'exprimer l'ineffable... le tout avec le luxe suprême de pouvoir jeter son dévolu sur un club, donc de pouvoir choisir sa souffrance. Que peut-on demander de plus ? 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires