En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 41 min 36 sec
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 1 heure 47 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 2 heures 53 min
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 3 heures 26 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 4 heures 25 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 4 heures 44 min
décryptage > Social
La réforme venait du froid

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

il y a 5 heures 10 min
décryptage > Santé
Journée “hôpital mort”

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

il y a 5 heures 57 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L'Express voit Macron paralysé; Rachida Dati fait face à ses ennemis; Ségolène Royal veut faire taire les siens, et le PS qu'elle arrête de détourner son temps de parole; Retraite: plus les Français sont âgés, plus ils la souhaitent tardive
il y a 6 heures 34 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 21 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 49 min 21 sec
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 2 heures 12 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 3 heures 14 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 4 heures 1 min
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 4 heures 39 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?
il y a 4 heures 53 min
décryptage > Economie
BCE

"En finir avec une politique monétaire insensée ?" Petite démolition argumentée d’un raisonnement 100% faussé

il y a 5 heures 27 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’offensive de Disney, Amazon, Google et Apple, les chaînes de télé et le cinéma risquent d’être définitivement dépassés

il y a 6 heures 23 min
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 18 heures 45 min
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 21 heures 27 min
© Cr; Pénélope Ambert
© Cr; Pénélope Ambert
Shakespeare revient, ils sont devenus fous !

Pendant des siècles, Othello a été noir : le théâtre des Abbesses a mis fin à ce scandale

Publié le 19 octobre 2019
Dépêchez-vous d'aller voir la pièce : la dernière représentation a lieu aujourd'hui.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dépêchez-vous d'aller voir la pièce : la dernière représentation a lieu aujourd'hui.

Les petites filles blanches en tremblaient. C'était bien plus effrayant que le grand méchant loup. Leurs mères leur disaient : « Si tu n'es pas sage, Othello viendra t’étrangler, comme il l'a fait avec Desdémone ». Et les petites filles blanches faisaient d'effroyables cauchemars avec un horrible Noir.

Cette image tourmentait des centaines de millions de Noirs qui ne voulaient pas être identifiés à Othello. Au Kenya, en Côte d'Ivoire, en Ouganda, aux États-Unis, en France, ils en souffraient. Comment un Noir pouvait-il faire preuve d'une telle noirceur ?

Il était temps que ce calvaire cesse. C'est ce qu'a bien compris le théâtre des Abbesses. Son Othello vient enfin panser les plaies des personnes « racisées ». Dans sa nouvelle version, Othello est blanc ! Et tous les autres protagonistes sont noirs ! Le contraire de ce qu'avait initialement décrit Shakespeare. On se demande ce que ce sale type avait dans la tête...

Le Monde, rendant compte de la pièce ainsi revue et revisitée, précise que « le Noir est une construction politique ». Quand les premiers explorateurs européens arrivèrent en Afrique, ils découvrirent des êtres humains d'une autre couleur que la leur. Et - n'est-ce pas ? - ils en firent « une construction politique ». Ainsi donc aurait été inventé le Noir !

Selon toutes les théories indigénistes en vigueur, le Noir est nécessaire au Blanc. Ce dernier, nous dit-on, se sent blanc seulement quand il a un Noir en face de lui. Cette couleur lui fait prendre conscience, avec bonheur, de sa blancheur. On connaît la célèbre phrase de Shakespeare : « Que devient le blanc quand fond la neige ? ». Aujourd'hui, d'après les dernières découvertes de la science, c'est « que devient le Blanc quand fond le Noir ».

Le metteur en scène qui a dépouillé Shakespeare de ses oripeaux racistes s'appelle Arnaud Churin. Pour lui, « la jalousie n'a pas de couleur de peau ». C'est plutôt juste. Et c'est pour ça qu'il a transformé le Noir en Blanc. Et blanc, ce n'est pas une couleur ?

Il y avait pourtant une solution pour sortir de ce cruel dilemme : faire jouer Othello par un Noir albinos. Pour la prochaine fois peut-être ? En attendant, vous avez encore 24h pour vous rendre au théâtre des Abbesses. Les places y sont très bon marché : entre 10 et 30 euros.

C'est effectivement pas cher. Parce que les comédiens noirs sont peut être moins bien payés que leurs collègues blancs ? Notons que Arnaud Churin est un adepte du répertoire shakespearien. Après le Maure de Venise, il mettra sûrement en scène Le Marchand de Venise.

L'usurier juif Shylock sera incarné par un comédien blond aux yeux bleus dont l'aryanité sera certifiée et garantie. Tous les autres acteurs porteront barbes, papillotes et kippa. Mais les places y seront plus chères que pour Othello. Car les comédiens juifs sont d'une incroyable cupidité.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jpmednuc
- 20/10/2019 - 12:44
Après Shakespeare ... bientôt Mozart !
Dans cette veine fabuleusement progressiste et antiraciste, je pense en effet qu'il faut également inerdire ou modifier la Flûte enchantée, à cause de Monostatos le "vilain Maure" de Zarastro. Après tout le conte de "La Belle au Bois dormant" n'a-t-il pas été mis à l'index pour sexisme et harcellement, puisque le Prince a osé embrasser l'héroîne sans son consentement pendant son sommeil ? En fait quasiment une scène de viol ! Balance ton porc ! D'ailleurs Descartes n'affirmait-il pas que "le bon sens est la chose du monde la mieux partagée..."
Paulquiroulenamassepasmousse
- 20/10/2019 - 12:28
Avec le théâtre subventionné,
Avec le théâtre subventionné, on n'est que rarement déçu....! Jamais en retard d'une connerie.....pour plaire aux bobos !
bidibul
- 20/10/2019 - 11:20
l' "antiracisme" est une forme de racisme
Merci d'avoir montré le paradoxe constitué par le fait que ce qui est nommé "antiracisme" est en réalité une forme de racisme. La plus vicieuse qui soit.