En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 13 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 34 min 36 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 1 heure 30 min
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 2 heures 53 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 3 heures 55 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 4 heures 42 min
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 5 heures 19 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?
il y a 5 heures 33 min
décryptage > Economie
BCE

"En finir avec une politique monétaire insensée ?" Petite démolition argumentée d’un raisonnement 100% faussé

il y a 6 heures 8 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’offensive de Disney, Amazon, Google et Apple, les chaînes de télé et le cinéma risquent d’être définitivement dépassés

il y a 7 heures 4 min
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 19 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 1 heure 22 min
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 2 heures 27 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 3 heures 34 min
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 4 heures 7 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 5 heures 6 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 5 heures 25 min
décryptage > Social
La réforme venait du froid

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

il y a 5 heures 51 min
décryptage > Santé
Journée “hôpital mort”

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

il y a 6 heures 38 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L'Express voit Macron paralysé; Rachida Dati fait face à ses ennemis; Ségolène Royal veut faire taire les siens, et le PS qu'elle arrête de détourner son temps de parole; Retraite: plus les Français sont âgés, plus ils la souhaitent tardive
il y a 7 heures 15 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 21 heures 48 min
© GERARD JULIEN / AFP
© GERARD JULIEN / AFP
Nouveau Monde

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

Publié le 17 octobre 2019
Alors que le mode de vie des millenials était un mode de vie basé sur des levées de fond sans profit, les entreprises qui en bénéficiaient sont en train d'être reprises en main. La fin d’un mode de vie pas cher s'engage.
Sebastien Laye est un entrepreneur immobilier, chercheur associé en économie à l'Institut Thomas More et président du mouvement Les Citoyens Cincinnatus.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sébastien Laye
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sebastien Laye est un entrepreneur immobilier, chercheur associé en économie à l'Institut Thomas More et président du mouvement Les Citoyens Cincinnatus.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que le mode de vie des millenials était un mode de vie basé sur des levées de fond sans profit, les entreprises qui en bénéficiaient sont en train d'être reprises en main. La fin d’un mode de vie pas cher s'engage.

Atlantico : Bon nombre d'entreprises américaines ont bouleversé l'univers des services, surtout pour les jeunes urbains, en entrant sur des marchés avec des stratégies prix agressives. Aujourd'hui, est-ce que la rentabilité est au rendez-vous ?

Sébastien Laye : Ce qui est en cause ici, c'est l'héritage de business models hérités de la bulle internet des années 1990. Classiquement dans le capitalisme moderne, les nouvelles sociétés sont rarement financés par leurs premiers profits: en effet, leur succes à capturer un nouveau marché attire irrémédiablement de nouveaux entrants, ruinant leurs positions pionnières. Ainsi, sur les créneaux en forte croissance, les nouvelles sociétés financent leur croissance par endettement (si l'activité implique l'achats d'équipements ou actifs tangibles) ou par fonds propres. Le modèle de financement de la start up est intrinsèquement lié à cette prise de positions rapides sur un marché intangible essentiellement: c'est le first mover advantage. Il n'en est pas allé différemment avec la nouvelle génération de start ups de services comme Uber, AIrBnB, WeWork... à ceci près que ces sociétés se sont en réalité attaqué à des marchés existants et tangibles, qu'elles n'ont fait que réinventer au demeurant. Sur de tels marchés, la fuite en avant avec des levées de fonds gigantesques n'a fait que repousser le point d'équilibre des comptes: la taille d'Uber est gigantesque et pourtant la société est incapable d'aligner un profit: trop de concurrence, barrières à l'entrée faible au niveau local, risque juridique considérable. On ne retrouve pas la martingale financière du logiciel ou des moteurs de recherche....Ces sociétés ne sont pas de vraies sociétés technologiques, WeWork étant l'exemple emblématique de cette génération de start ups de services.

Comment ont survécu ces entreprises lorsque cette rentabilité n'était pas là ?

La course au gigantisme du capital risque a permis cette croissance débridée non profitable. L'apparition du fonds Vision de 100 milliards de Softbank a à elle seule crée un super marché, celui de l'accélération ou de la création artificielle des fameuses licornes; on retrouve les mêmes firmes de capital-risque à chaque tour de financement, elles mêmes créant leur propre valeur, artificielle, sur le papier. Cette économie casino bute en général sur l'introduction en Bourse, ou le régulateur boursier est finalement plus regardant que les investisseurs privés. Ce modèle s'effondre aux USA, au moment ou le gouvernement francais et la BPI essayent de le promouvoir à grands coups de communication sur les licornes francaises. C'est une impasse selon moi. Créons des sociétés profitables et aux produits utiles plutot que des miroirs aux alouettes.

Un mode de vie s'est construit autour de ces services, que les Américains appellent le Millenial Life Style. Les consommateurs sont-ils captifs ou l'augmentation des prix inévitable remettra en question leur fidélité ? 

Ils ne vont pas changer de modes de vie ou de consommation mais se retourner vers de nouvelles plateformes qui prendront des parts de marché en baissant les prix. In fine, cette industrie de services désintermédiés ressemblera de plus en plus au transport aérien: utile socialement, mais incapable économiquement de dégager structurellement des profits pérennes. Dans certains pays, certains services publics assureront bientot les mêmes fonctions.

Cette hausse des prix va-t-elle conduire à rendre le coût de la vie en ville encore plus cher qu'il ne l'est aujourd'hui, au moins pour un temps ?

Je ne crois pas au scénario d'une hausse durable des prix. Ces marchés sont un modèle stylisé (si rare à trouver dans la nature) des marchés walrassiens de concurrence pure et parfaite: les barrières à l'entrée sont loins d'être un obstacle. ll va y avoir des faillites, de la casse sociale, mais le consommateur ne sera pas le principal perdant. Et dans la France périphérique, ces services commencent à s'imposer progressivement, notamment parce qu'on est loin des grands centres de production ou de diffusion des services.

Propos recueillis par Augustin Doutreluingne.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires