En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

02.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

03.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

04.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

05.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

06.

Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans

07.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

04.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 3 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 7 heures 26 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 8 heures 9 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 9 heures 40 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 12 heures 34 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 13 heures 54 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 14 heures 17 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 14 heures 55 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 15 heures 48 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 16 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 7 heures 7 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 7 heures 41 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 8 heures 38 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 10 heures 54 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 13 heures 9 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 14 heures 9 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 14 heures 41 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 15 heures 19 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 15 heures 48 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 16 heures 56 min
© REUTERS / Neil Hall
© REUTERS / Neil Hall
Disraeli Scanner

Cette semaine l’Europe joue son destin sur le Brexit

Publié le 14 octobre 2019
Lettre de Londres mise en forme par Edouard Husson. Nous recevons régulièrement des textes rédigés par un certain Benjamin Disraeli, homonyme du grand homme politique britannique du XIXe siècle.
Disraeli Scanner
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benjamin Disraeli (1804-1881), fondateur du parti conservateur britannique moderne, a été Premier Ministre de Sa Majesté en 1868 puis entre 1874 et 1880.  Aussi avons-nous été quelque peu surpris de recevoir, depuis quelques semaines, des "lettres de...
Voir la bio
Edouard Husson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lettre de Londres mise en forme par Edouard Husson. Nous recevons régulièrement des textes rédigés par un certain Benjamin Disraeli, homonyme du grand homme politique britannique du XIXe siècle.

Rome, 

Le 13 octobre 2019, 

Mon cher ami, 

La canonisation du Cardinal Newman

Je vous écris depuis Rome où je suis venu assister à la canonisation du Cardinal Newman. Le Prince Charles a écrit une belle tribune sur le sujet. Et il représentait notre pays à la cérémonie d’aujourd’hui. C’était tout de même mieux que ce vieux mécréant de Boris, qui a fort à faire à Londres. Il est plus que symbolique que cette canonisation ait eu lieu le jour où les Anglicans honorent la mémoire de Saint Edouard le Confesseur, patron de l’Angleterre. Notre pays a été et est redevenu un pays qui contribue au catholicisme, après la terrible parenthèse des années 1530-1830. John-Henry Newman a symbolisé mieux qu’aucun autre le retour du catholicisme sur la scène publique de notre pays, après trois siècles de clandestinité et de silence. On ne peut que sourire de voir des Remainers à court d’arguments essayer de récupérer la cause de Newman pour justifier leur hostilité au Brexit. S’ils avaient lu Newman, ils sauraient qu’on ne trouve chez aucun autre auteur britannique avant Chesterton une critique aussi dévastatrice de l’individualisme absolu qui préside aujourd’hui au combat des Remainers. C’est bien parce qu’elle entend renouer avec le cours profond de l’histoire européenne, fait d’unité spirituelle et de liberté politique que la Grande-Bretagne veut aujourd’hui se séparer d’une Union Européenne qui fait l’inverse de ce qu’il faut faire: contrainte politique impériale et divisions spirituelles. 

Rien ne me frappe plus que l’enfermement sur soi de l’Europe continentale - au moins d’une partie d’entre elle. Le catholicisme est un universalisme incarné dans les peuples et les cultures du monde. L’unité de l’humanité ne peut pas être politique. Elle doit être spirituelle. Nous ne voulons ni d’un gouvernement mondial, ni d’une domination musulmane. Nous voulons la liberté pour nos peuples et nos nations d’adhérer à une Royauté qui n’est pas de ce monde. Je me situe dans cette frange de l’anglicanisme que Newman a voulu revigorer. Je n’ai jamais franchi le pas de rejoindre le catholicisme, par fidélité à mes ancêtres, Juifs et Anglicans. Mais je sais que Newman a eu raison d’aller au bout d’une conversion à la plus universaliste des confessions chrétiennes. 

Une semaine décisive à Londres 

A Londres, le destin est suspendu. Demain, la Reine prononcera un discours du Trône. Il contiendra la promesse de réaliser le Brexit à la date prévue. Et un programme politique, celui du gouvernement, qu’il sera possible de mettre en oeuvre après une élection gagnée. Le Parlement doit débattre de ce programme dans les jours qui suivent. Evidemment, tout le monde sera suspendu à ce qui va se passer à Bruxelles jeudi. Ce qui est révélateur, c’est que les Remainers hystériques, type Hammond ou Grieve aient abattu leur dernière carte aussi vite. Ils ont commencé à dire qu’il faudrait un référendum même dans le cas où Boris Johnson ramènerait un accord du sommet européen. Autant dire qu’ils ont peur d’un accord et qu’ils sont pour le Remain. Nous le savions mais désormais c’est avoué ! 

Les traitres au parti, les idiots utiles du fédéralisme européen, les tortueux travaillistes qui ne savent plus que leur parti fut celui de la classe ouvrière: tous se cachent à peine pour une conspiration à ciel ouvert destinée à forcer le pays à organiser un second référendum. En fait, ils sont très ennuyés, parce que 19 députés travaillistes ont déjà fait savoir que pourvu qu’il y ait un consensus sur un accord avec l’Union Européenne entre le parti conservateur et le DUP, ils voteront un faveur d’un Brexit Deal. 

Je commence vraiment à me demander si je n’ai pas sous-estimé Boris. Il est d’une constance étonnante, toujours en mouvement, aux aguets mais ne déviant pas d’un fil de la ligne qu’il s’est fixée. Vendredi dernier, il est sorti d’un entretien avec le premier ministre irlandais, à l’issue duquel Londres et Dublin ont fait part d’un optimisme prudent. Que se passera-t-il si Boris revient en effet avec un accord, samedi prochain, à la Chambre des Communes, qui siège un samedi pour la première fois depuis la guerre des Falkland? Ce sera un moment décisif pour notre pays. Seuls devant leur conscience, les députés britanniques choisiront-ils leur pays ou bien je ne sais quelle utopie fumeuse, postmoderne et plus mortifère qu’elle n’en a l’air? 

La politique va-t-elle reprendre le dessus dans l’Union Européenne? 

Evidemment, il y a ce qui dépend de nous - le vote à la Chambre des Communes - et ce qui ne dépend pas de nous: le comportement des autres pays européens. A vrai dire, je crois qu’il faut cesser de parler de la Commission Européenne. Elle a montré ces dernières semaines que la plus belle technocratie ne peut donner que ce qu’elle a: des messages de technocrates. Il n’y a plus rien à attendre de Bruxelles. En revanche, il faut se demander ce qui va se passer autour de la table du Conseil. Ceux que vous Français vous obstinez à appeler « petits pays » auront-ils comme d’habitude les yeux rivés sur l’Allemagne? Ou bien voteront-ils pour le bien et la prospérité de l’Europe? L’Allemagne elle-même sortira-t-elle de son indécision - conserver la pureté des principes de l’UE ou bien sauver son commerce? Et la France, que fera-t-elle? Votre président vien de subir une cuisante humiliation de la part des conservateurs allemands du Parlement européen qui lui ont rendu la monnaie de sa pièce: il avait méprisé Manfred Weber et empêché son élection à la tête de la Commission européenne; ils ont recalé Madame Goulard, candidate à un poste de commissaire présentée par la France. En quoi cela pèsera-t-il sur le choix du Conseil européen? 

Il est impossible à ce jour de faire un pronostic. Jamais on n’aura vu un enjeu aussi majeur être aussi dépendant de petits calculs. L’Union Européenne se rend-elle compte qu’en refusant un accord sur le Brexit cette semaine, elle prend le risque de sortir durablement de l’histoire? Je n’ai aucun doute sur le fait que Boris Johnson s’en sortira quoi qu’il arrive. A moins qu'il craque au dernier moment. mais il sait qu’il joue sa survie politique. Un sondage paru hier montre que 41% des Britanniques préfèrent un no deal à une prolongation des discussions. Seuls 32% des britanniques font confiance à Boris Johnson - cela s’explique par le fait que les soutiens du Brexit Party attendent de voir s’il va tenir parole. Mais seulement 16% des Britanniques font confiance à Corbyn. Et si le Premier ministre a les deux tiers de son parti derrière lui, Corbyn ne peut compter que sur un tiers des travaillistes ! 14% seulement des Britanniques font confiance au Parlement pour réaliser le Brexit ! Tandis que presque un Britannique sur deux considère que l’Union Européenne ne négocie pas de bonne foi. 

Voilà où nous en sommes, mon cher ami ! Les dés sont jetés.

Bien fidèlement à vous 

Benjamin Disraëli

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gerint
- 14/10/2019 - 17:20
Si le Parlement empêche le Brexit
Alors qu’on a promis au peuple de respecter son vote et que rien n’indique que le peuple anglais ait changé d’avis, ce peuple est fondé à se fâcher et à déposer les Parlementaires félons au service d’un UE cynique qui invente de faux problèmes comme le backstop et cherche à torpiller le vote référendaire. Les Anglais ont contrairement aux Français depuis la honteuse défaite de 1949 gardé leur identité nationale et ne vibrent pas du tout au mot Europe
gerint
- 14/10/2019 - 17:20
Si le Parlement empêche le Brexit
Alors qu’on a promis au peuple de respecter son vote et que rien n’indique que le peuple anglais ait changé d’avis, ce peuple est fondé à se fâcher et à déposer les Parlementaires félons au service d’un UE cynique qui invente de faux problèmes comme le backstop et cherche à torpiller le vote référendaire. Les Anglais ont contrairement aux Français depuis la honteuse défaite de 1949 gardé leur identité nationale et ne vibrent pas du tout au mot Europe
evgueniesokolof
- 14/10/2019 - 15:37
ouais
Je ne puis m'empêcher de penser que le 31 octobre, il faudra ressortir les écrits. J'aimerais que JMS nous rappelle ce qu il nous a raconté