En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio

02.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

03.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

04.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

05.

Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français

06.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

07.

Wall Street se résout à voir arriver Joe Biden et anticipe (sans enthousiasme) ce qui peut se passer après Trump.

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

06.

HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le rouge se met à fumer et quand la cible a du plomb dans l’heure : c’est l’actualité caniculaire des montres
il y a 1 heure 22 min
décryptage > Politique
Sale temps pour Paris

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

il y a 2 heures 11 min
décryptage > Economie
Des villes et des désavantages

Une étude du MIT découvre que les villes ne sont les plus pourvoyeurs d’opportunités économiques qu’elles ont longtemps été

il y a 2 heures 37 min
décryptage > France
Nouveau Gouvernement : vieilles lâchetés

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

il y a 3 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le flambeur de la Caspienne" de Jean-Christophe Rufin : une enquête captivante menée par un, désormais fameux, vice-consul décalé et fin limier

il y a 20 heures 1 min
light > Economie
Couple bio-bobo
Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio
il y a 20 heures 49 min
pépites > France
Ça vole haut
Greenpeace déploie une banderole sur la grue de Notre-Dame pour alerter de l'inaction climatique du président
il y a 21 heures 33 min
pépites > Santé
Accord nocturne
Ségur de la santé : un projet d'accord trouvé dans la nuit
il y a 21 heures 55 min
pépite vidéo > International
Retour en arrière
À Melbourne, le confinement fait son grand retour
il y a 23 heures 20 min
décryptage > Justice
Reforme en marche forcée

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

il y a 1 jour 37 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Du chaos syrien au chaos libyen, entretien exclusif avec Randa Kassis
il y a 1 heure 52 min
décryptage > Politique
Vieille recette

Vers un nouveau haut commissaire au plan : singer De Gaulle ne peut tenir lieu d’action

il y a 2 heures 24 min
décryptage > France
Vie politique

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

il y a 2 heures 50 min
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 19 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chained / Beloved" de Yaron Shani : un dyptique dramatique passionnant autour d’un couple en difficulté…

il y a 20 heures 15 min
pépites > Justice
À coeur ouvert
L'enquête au centre du don des corps s'ouvre pour "atteinte à l’intégrité du cadavre"
il y a 21 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Bureau des légendes" de Éric Rochant : Mille sabords, quelle série !

il y a 21 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert : un roman noir publié en 1947, réédité en 2020 : l'Épuration trop "pure et dure"...

il y a 22 heures 6 min
pépites > France
Constat radical
Un groupe de sénateurs pointe la propagation de l'islam politique
il y a 23 heures 35 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français
il y a 1 jour 53 min
© DR
© DR
Crash marketing

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

Publié le 09 octobre 2019
Il n’y aura plus de publicité pour le Nutella durant l’émission d’Eric Zemmour. Ainsi en a décidé Ferrero, après l’interpellation de l’association Sleeping Giants, qui lutte contre les appels à la haine. Officiellement, la marque veut éviter que son image ne soit associée à la réputation sulfureuse du polémiste. Cette décision confirme la difficulté pour les grandes entreprises de rester en dehors des débats, en même temps qu’elle illustre une pression sur les medias d’un nouveau genre.
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il n’y aura plus de publicité pour le Nutella durant l’émission d’Eric Zemmour. Ainsi en a décidé Ferrero, après l’interpellation de l’association Sleeping Giants, qui lutte contre les appels à la haine. Officiellement, la marque veut éviter que son image ne soit associée à la réputation sulfureuse du polémiste. Cette décision confirme la difficulté pour les grandes entreprises de rester en dehors des débats, en même temps qu’elle illustre une pression sur les medias d’un nouveau genre.

Plus de Nutella pour Zemmour ! Ainsi en a décidé la marque. Pour éviter de paraître soutenir les appels à la haine, Ferrero ne veut plus acheter d’espace publicitaire sur Paris Première, durant l’émission Zemmour et Naulleau. Le chocolatier italien rejoint ici l’attitude de tous les annonceurs qui, en leur temps, avaient boycotté Hanouna après des propos jugés homophobes.

Nutella assume une pression politique d’un nouveau genre

Dans la pratique, la pression des annonceurs sur les contenus est aussi vieille que l’histoire de la presse. Combien de directeurs de la publication n’ont pas reçu, depuis toujours, des coups de téléphone de tel ou tel grand « client » qui menace de ne pas renouveler des encarts publicitaires si la publication à qui il achète ces espaces se permet de le critiquer.

Mais la pression est ici d’un nouveau genre. Elle ne vise pas à empêcher le titre visé de publier telle ou telle révélation sur l’annonceur. Elle cherche plutôt à influencer des contenus qui ne le concernent pas, en posant des jugements moraux. La marque souhaite sélectionner les prises de position ou les « réputations » de ceux qui assurent l’audience sur les contenus qu’elle sponsorise en évitant les « moutons noirs ».

Sur ce point, et sous l’injonction d’une association qui souhaite visiblement mélanger dangereusement les genres, les annonceurs sont donc appelés à « faire de la politique », et surtout de la morale. Ils doivent se prononcer en faveur d’une cause plutôt qu’une autre. Progressivement, les entreprises glissent sur un terrain où la publicité est considérée comme une manière d’orienter les contenus et les valeurs, à rebours de tout ce qui a toujours été proclamé dans la déontologie sur ce sujet.

Nutella et sa bombe à retardement

Tous ceux qui, dans le camp du bien, applaudissent à cette initiative, ont probablement mal pris la mesure de la bombe à retardement qu’ils amorçaient, dans leur logique de bannissement et de stigmatisation des autres. Car demander aux annonceurs de choisir les contenus qu’ils sponsorisent sur des critères moraux risque bien de se retourner tôt ou tard contre la liberté de la presse elle-même.

Que dirait Sleeping Giants si Ferrero retirait officiellement ses publicités d’un média qui critique la marque ? La même association qui appelle Ferrero à choisir les contenus éditoriaux où elle fait sa publicité dénoncerait probablement cette entrave à la liberté de la presse. Et elle aurait raison. Le paradoxe aujourd’hui est de voir le camp du bien légitimer ces entraves.

Le cas n’est d’ailleurs pas farfelu. Se souvient-on que la fondation Hulot avait attaqué, il y a quelques années, l’huile de palme (utilisée par Ferrero), pour sa contribution à la déforestation en Malaisie. Ségolène Royal avait alors appelé au boycott de la marque. On imagine que, dans ce cas de figure, Ferrero applaudit désormais des deux mains à ces campagnes de boycott fondées sur des principes moraux.

Et on imagine inversement que Sleeping Giants ne trouverait rien à redire si Ferrero renonçait à acheter des espaces dans des medias qui répercuteraient cette campagne de dénigrement, au nom du nécessaire mélange des genres entre publicité et contenu.

Le camp du bien et l’aversion pour la liberté de la presse

Très régulièrement, le camp du bien montre de quoi il est capable, et surtout combien il est étranger à nos bonnes vieilles libertés publiques. La liberté d’opinion, d’expression ou de pensée passent après la promulgation de valeurs contenues dans de grands slogans simplistes, dont on ne connaît pas toujours les tenants ou les aboutissants, parce qu’ils ne sont pas toujours clairement exposés.

Les entreprises sont désormais sommées d’entrer dans ce carrousel de la bonne conscience, par le truchement de l’espace publicitaire et de son poids économique. On ne tardera pas à s’en mordre les doigts.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
TPV
- 10/10/2019 - 09:47
Pleins d'autres!
Un ancien article de 20mn qui présente les alternatives à Nutella.
Probablement meilleures pour certaines et un acte citoyen contre les ennemis de notre pays.
Je vous laisse décerner la...palme.

https://www.google.com/amp/s/m.20minutes.fr/amp/a/2213971
TPV
- 10/10/2019 - 08:04
Ok je jette Nutella et achète une Fiat
Fiat refuse les injonctions des géants dormeurs (mot code pour Islamo gauchiste bien pensant).
evgueniesokolof
- 09/10/2019 - 21:59
D'ailleurs souvenez vous
Des cons se sont battus pour du Nutella....Le Nutella rend con !