En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

02.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

03.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

04.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Crise économique : l‘OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l’Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

03.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 10 min 40 sec
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 20 min 2 sec
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 40 min 20 sec
décryptage > Politique
VGE

Valery Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 53 min 23 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 14 heures 2 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 14 heures 37 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 15 heures 33 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 17 heures 49 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 20 heures 4 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 21 heures 4 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 13 min 52 sec
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 38 min 41 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l‘OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l’Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 48 min 27 sec
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 9 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 14 heures 21 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 15 heures 4 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 16 heures 36 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 19 heures 29 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 20 heures 49 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 21 heures 13 min
Atlanti Culture

"La Miséricorde" de Jean Raspail : Magistral, puissant

Publié le 02 octobre 2019
Tout le talent de Raspail est déjà dans ce livre de jeunesse, longtemps inachevé, heureusement enfin édité.
François Duffour pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Duffour est chroniqueur pour Culture-Tops et avocat au Barreau de Paris. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tout le talent de Raspail est déjà dans ce livre de jeunesse, longtemps inachevé, heureusement enfin édité.

La Miséricorde

De Jean Raspail
EQUATEURS 174 p. 18€

 

RECOMMANDATION
Excellent


THÈME
Jérome des Aulnais, avocat blanchi sous le harnais et cheminant sans le savoir vers la sagesse que l’âge implique alors qu’elle lui a jusque-là fait défaut, la réussite dans les affaires et le succès auprès des femmes ayant eu raison longtemps de sa compassion pour les autres et de toute forme de modestie, emprunte un jour par hasard le chemin d’une abbaye au cœur de laquelle un prêtre quasi-anonyme dispense le sacrement de Pénitence. Il opposera toutes les réticences légitimes à cet exercice que personne ne lui impose, sinon lui-même dans une quête de vérité participant au premier degré de l’exercice narcissique ou d’une psychothérapie de confort, pour cheminer ensuite vers l’idée de la nécessité du « pardon », guidé et dispensé par une main puissante et supérieure dont l’abbé se définira comme le simple et modeste ambassadeur.

Cette confession met en scène et confronte l’avocat-pécheur et son confesseur qui le guide dans sa démarche expiatoire, alors qu’il a lui-même et dans sa jeune vie de prêtre commis un crime affreux ayant défrayé la chronique judiciaire et menacé un peu plus la digue du célibat des prêtres.

 

POINTS FORTS
- Les quelques personnages du roman avec un premier prix à l’évêque, Monseigneur Anselmos, intelligent et bonhomme, qui va, au-delà de ses manières simples, empreintes d’une modestie inversement proportionnelle à son statut,  donner à son vicaire et ses abbés une leçon magistrale sur l’appréhension de l’âme humaine, le combat contre les préjugés, la distance respectable à prendre avec la hiérarchie, le tout au service d’une seule cause, exclusivement généreuse, la miséricorde dont tout homme doit selon le dogme profiter, dans son sens nécessairement biblique, celui de l’accession à l’amour du Dieu qui pardonne.

- Si ce n’est l’objectif ainsi défini, le discours du prélat pourrait être enseigné à tous les jeunes managers, tant il exprime la saine bienveillance inlassablement invoquée aujourd’hui, galvaudée et finalement si artificiellement pratiquée.

- La description très savoureuse des bourgs et des villages placés sous l’autorité de l’évêque, la confrontation des bigotes, des laïcs confirmés et autres bouffeurs de curé dans une France rurale et révolue qui sait quelquefois dépasser sa chapelle pour un moment de concorde mariale et républicaine à la fois.

- Une belle langue, choisie, directe, pertinente et souvent poétique.

 

POINTS FAIBLES
Aucun sinon le thème qui peut en rebuter plus d’un, tant l’idée de la confession et du pardon peuvent véhiculer d’oppositions légitimes, l’absolution qui en constitue l’épilogue sécrétant le pharisianisme et autres hypocrisies humaines. 

 

EN DEUX MOTS 
Un ouvrage magistral et puissant dans lequel l’auteur affronte la souffrance de celui qui a enfreint la loi, celle de Dieu ou celle des hommes et qui doit survivre à cet affront.

D’autant plus remarquable que Jean Raspail confesse en publiant ce livre l’avoir entrepris jeune et bien avant ses premiers succès littéraires, être revenu à plusieurs reprises sur son ouvrage pendant près de 30 ans pour le laisser finalement inachevé et plonger le lecteur devant un abîme de réflexion, à égalité avec l’auteur.

Une invitation à relire Bernanos et son «Journal d’un curé de campagne» pour appréhender la misère des hommes et celle du prêtre confrontés à leur propre dénigrement et à la dissipation de toute espérance, Zola et « La faute de l’Abbé Mouret» pour comprendre la rupture de l’engagement de l’homme d’Eglise et encore parmi les auteurs contemporains, Grégoire Delacourt dans « Mon père » et sa magistrale démonstration d’un pardon sollicité par un prêtre pour le crime commis par un autre.

 

UN EXTRAIT
“ Ma place est dans le confessionnal où je ne suis  qu’un instrument adapté au cadre stable et délimité du sacrement de pénitence qui est pour chacun de ceux qui s’y présentent un périple spirituel intime et un acte de volonté qui n’ont nullement dépendu de moi. Rien de plus simple. J’écoute, j’aide aux travaux de déblaiement, je parle de miséricorde, j’encourage et j’absous. Il n’est rien d’autre que je m’autorise à dire, sauf à préciser, avant de refermer le guichet, que ce n'est pas moi qui absous, mais Dieu, si la contrition est sincère. Vous savez toute cela mieux que moi…. “

 

L'AUTEUR
Jean Raspail est né en 1925. Il a tardé à embrasser le métier des lettres pour lequel il avait pourtant une inclination spontanée et parcouru le monde avant d’écrire, comme un anthropologue, nourrissant sans doute et ainsi ses récits à venir, utopiques et voyageurs. Il a reçu d’innombrables prix pour ses ouvrages et aussi pour son œuvre, ainsi le Grand Prix du Roman de l’Académie Française mais jamais le Goncourt, le Femina ou autre Renaudot. 

Le « Camp des Saints », son ouvrage emblématique considéré par certains comme prémonitoire, traite notamment de l’immigration de masse dont les naufragés de Lampedusa aujourd’hui pourraient être les héros ou les victimes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires