En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

02.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

03.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

04.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

05.

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : un suspect au profil très atypique

06.

Lutte contre la montée de l’extrême-droite : pourquoi l'Allemagne multiplie les gesticulations sans se poser les bonnes questions

07.

Arrestations massives sur le DarkWeb à travers la planète : coup d’arrêt... ou d’épée dans l’eau ?

01.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

02.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

03.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

04.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

05.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

06.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

06.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Pathétique
"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé
il y a 17 min 36 sec
light > Culture
Figure de la droite
L'écrivain et polémiste Denis Tillinac est décédé
il y a 55 min 29 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les 100 plus belles planches de la bande dessinée" : La BD est un art qui vaut le détour !

il y a 2 heures 36 min
décryptage > Terrorisme
Menace diffuse

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : un suspect au profil très atypique

il y a 4 heures 58 min
décryptage > Société
Et Dieu (Jupiter) créa l’homme

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

il y a 6 heures 27 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment le chef de l'Etat Emmanuel Macron a jonglé avec les libertés fondamentales lors de son quinquennat

il y a 6 heures 30 min
décryptage > International
Influence des activités humaines

Incendies en Californie : ce dérèglement climatique qui a décidément bon dos...

il y a 6 heures 30 min
décryptage > International
Urgence énergétique

Liban : aussi une urgence énergétique géopolitique

il y a 6 heures 32 min
décryptage > Environnement
Rendement

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

il y a 6 heures 33 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Ursula Von der Leyen, Angela Merkel, et Christine Lagarde, trois femmes qui ont transgressé les dogmes pour sauver l’Union européenne (et qui vont peut-être y parvenir...)

il y a 6 heures 34 min
pépite vidéo > International
Tragédie
26 morts dans le crash d’un avion militaire en Ukraine
il y a 31 min 55 sec
pépites > Politique
Polémique
Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine
il y a 1 heure 26 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une bête aux aguets" : un roman dément et addictif

il y a 2 heures 42 min
décryptage > Europe
Crier au loup

Lutte contre la montée de l’extrême-droite : pourquoi l'Allemagne multiplie les gesticulations sans se poser les bonnes questions

il y a 6 heures 18 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces acteurs clés du quotidien auprès des plus fragiles face à l'explosion de la dépendance

il y a 6 heures 30 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

OPA sur la droite : le pari risqué de Marion Maréchal

il y a 6 heures 30 min
décryptage > International
Accord global

Derrière aujourd'hui, il y a demain (Proverbe Libyen)

il y a 6 heures 32 min
décryptage > Société
Urgence

10 000 morts dans les Ehpad dans une quasi indifférence générale : voilà pourquoi les racines de notre manque d'empathie envers les seniors sont profondes

il y a 6 heures 33 min
décryptage > Santé
Stratégie contre le virus

Moins de morts, moins d’impact économique : ces voisins européens dont la France devrait urgemment s’inspirer pour ne plus être la mauvaise élève du Covid

il y a 6 heures 34 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac
il y a 6 heures 34 min
© DR
© DR
Atlanti-Culture

"Le Casino Climatique" de William Nordhaus : le changement climatique, vu par un analyste chevronné : un ouvrage de fond toujours utile mais... qui date de cinq ans

Publié le 30 septembre 2019
Jean-Pierre Tirouflet pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Tirouflet est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

RECOMMANDATION

Bon

THÈME

C’est probablement l’attribution à William Nordhaus du prix Nobel d’économie en 2018 qui a conduit l’éditeur de BOECK (Louvain La Neuve, Belgique) à publier cette année 2019 un ouvrage datant de 2013 ; le lecteur doit donc conserver à l’esprit ce décalage dans le temps en parcourant cet opus. Il s’agit en effet d’une somme dédiée au changement climatique –sujet oh combien d’actualité- dont notre auteur est un analyste chevronné, ce qui explique son prix Nobel. On ne s’étonnera donc pas de n’y trouver aucune référence aux fameux accords de Paris, comme à la position du Président Trump sur cette question.

POINTS FORTS

Nordhaus décrit bien la problématique du changement climatique, telle qu’elle ressort des travaux du GIEC, le groupe de l’ONU chargé de suivre cette question. Il le fait avec un souci d’exhaustivité remarquable et une capacité de vulgarisation qui rend l’ouvrage accessible à un large public.

Il le fait aussi en économiste, en proposant les solutions (taxe carbone ou système de plafonnement et d’échange) les moins coûteuses en terme de PIB.

Il passe en revue tous les obstacles à une maîtrise mondialement homogène et coordonnée du réchauffement, en déplorant le manque de coopération internationale sur ce sujet qu’il considère pourtant comme critique.

Enfin, l’auteur n‘est pas absolutiste, en ce sens qu’il ne nous menace pas d’une catastrophe imminente et qu’il fait état de sérieuses inconnues quant aux conséquences à long terme du phénomène.

POINTS FAIBLES

Nordhaus ne discute pas le postulat de base du « réchauffisme », à savoir le lien entre les rejets de gaz à effet de serre (CO2, méthane,…) et l’augmentation de la température du globe. Il a même tendance à disqualifier les scientifiques –et il en existe- qui contestent cette liaison directe.

Le conditionnel est de rigueur dans l’exposé des conséquences potentielles du réchauffement, au delà des cinquante prochaines années sur lesquelles notre auteur n’est guère alarmiste, à telle enseigne que le lecteur peut, à bon droit se demander si tout ce remue-ménage climatique est véritablement justifié.

Enfin, Nordhaus est américain, professeur à Yale, et s’étend peu sur les autres régions du monde qui ont vis-à-vis du carbone des attitudes très disparates : un litre d’essence en Europe est un peu plus coûteux que le même produit aux Etats-Unis !

Enfin la structure internationale (supranationale ?) qu’il appelle de ses vœux pour gérer la lutte contre le réchauffement est bien loin de se matérialiser.

EN DEUX MOTS ...

Une somme bien utile pour ceux qui veulent comprendre mieux une problématique centrale dans le paysage politique contemporain.

UN EXTRAIT

« L’analyse indique que la meilleure approche de la prévention de « perturbations dangereuses » du climat est en fait simple d’un point de vue économique (…) Ces politiques peuvent être mises en œuvre soit par une taxe soit par une limite d’émissions échangeables. Bien que ces deux mécanismes ne soient pas identiques chacun peut cependant, s’il est bien conçu, réduire les émissions afin d’atteindre les objectifs environnementaux ; procurerait aux Etats de précieux revenus pour financer les services publics et réduire d’autres taxes ; et, ce faisant, améliorerait plutôt qu’il ne freinerait l’efficacité économique. Une fois n’est pas coutume, la bonne solution est une solution simple. » (page 254)

L'AUTEUR

Attributaire du prix Nobel d’économie en 2018, avec Paul Romer, spécialiste des externalités, pour ses travaux sur le réchauffement, William Nordhaus est professeur à l’université de Yale aux Etats-Unis. Il est l’auteur d’ouvrages économiques de base. Sa théorie des cycles politico-économiques est reconnue, comme ses travaux sur l’économie de l’environnement.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires