En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

02.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

03.

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

04.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

05.

Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres

06.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) confirme l’illégalité de la publication d’enregistrements de Mme Bettencourt par Mediapart

07.

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

03.

Comment basculer vos groupes de conversations WhatsApp sur Signal

04.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

05.

Vers une nouvelle grande vague de froid sibérien sur la France ?

06.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

03.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

04.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

05.

Olivier Duhamel bénéficiait d'un réseau d'influence et de puissantes protections

06.

Il donne un coup de boule au principal de son collège. Ouf il ne l’a pas décapité…

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 jour 6 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 jour 11 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 jour 11 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 jour 12 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 jour 13 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 jour 13 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 jour 14 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 jour 15 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 jour 15 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 jour 15 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 jour 9 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 jour 11 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 jour 12 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 jour 12 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 jour 13 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 jour 14 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 jour 14 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 jour 15 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 jour 15 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 jour 15 heures
© Loïc VENANCE, Marco BERTORELLO / AFP
© Loïc VENANCE, Marco BERTORELLO / AFP
Atlantico Business

Renault-Fiat : "L‘avenir de l’industrie automobile française est compromis si l’État français ne prend pas ses responsabilités"

Publié le 26 septembre 2019
Jean-Dominique Senard, président de Renault, a regretté que l’Etat Français ait bloqué le projet d’alliance avec Fiat. Il prévient le Sénat que l’avenir de l’automobile européenne est menacé.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Dominique Senard, président de Renault, a regretté que l’Etat Français ait bloqué le projet d’alliance avec Fiat. Il prévient le Sénat que l’avenir de l’automobile européenne est menacé.

« L’Etat français a pris une lourde responsabilité en bloquant le projet de mariage entre Fiat et Renault, parce que l‘avenir de l’industrie automobile européenne est très menacé par la concurrence chinoise ».

Jean-Dominique Senard, président de Renault,n’a pas mâché ses mots. Il a même été d’une rare brutalité devant les sénateurs qui avaient été très critiques de ce projet de fusion en juin dernier.

Jean-Dominique Senard ne s’en cache pas, il rêverait de voir le projet de fusion avec Fiat Chrysler revenir sur la table,parce que pour lui, la création de champions européens est vitale pour faire face à la concurrence chinoise.« Mais j’ai compris que le sujet n'est plus d'actualité », a-t-il dit devant les sénateurs lors d'une audition devant la commission des Affaires économiques du Sénat.

« Si un jour, il devait revenir dans des conditions qui seraient acceptables pour tous, je serais ravi. Mais ce n'est pas l'ordre du jour ». La page est tournée, Jean-Dominique Senard n’en reste pas moins en colère parce qu’il est convaincu que la concurrence chinoise va, dans les 5 ans, envahir la planète.

« Il y a dix ans, les Chinois n’existaient pas. Sur le seul marché des pneumatiques que je connais bien pour avoir dirigé Michelin, les Chinois tenaient 5% du marché européen il y a 5 ans. Aujourd'hui, ils contrôlent plus de 30%. Sur l’automobile, ils ont tout compris. Il y a cinq ans, on en rigolait. Aujourd’hui, ils savent faire des voitures aussi bien que nous et même mieux ».

Sans revenir en détail sur ce qui s’était passé avant l’été, quand ce projet de fusion à 30 milliards d’euros a capoté, la famille Agnelli et le management de Fiat-Chrysler ont retiré leur offre après que l’Etat français, principal actionnaire de Renault, ait demandé un délai de réflexion sans dire s’il était véritablement d’accord avec le projet.

Face aux sénateurs, le dirigeant de Renault a donc repris ce dossier en expliquant que les raisons de l’hostilité politique étaient dérisoires et secondaires par rapport à l’enjeu. Sous-entendu, on aurait étudié le dossier, discuté et négocié plutôt que de rejeter en bloc au nom d’intérêts politiques mal définis.

L’enjeu, c’est la survie du pôle français de l’industrie européenne. Le rapprochement entre Fiat-Chrysler et Renault-Nissan permettait d’acquérir une position mondiale qui va nous faire défaut.

Devant des sénateurs plutôt hostiles aux conditions de la fusion avortée, Jean-Dominique Senard a défendu à nouveau une fusion qui aurait donné selon lui à l'alliance avec Nissan une dimension encore plus mondiale.

"Essayons de nous projeter et de comprendre que si nous n'anticipons pas, à travers certains regroupements de nos unités, notamment européennes, nous n'aurons que nos yeux pour pleurer dans quelques années » a-t-il dit.

Jean-Dominique Senard a répété que l'alliance avec Nissan était "fondamentale" pour Renault.

Mais ce que les sénateurs ont retenu, c’est l’appel aux pouvoirs publics français à prendre leurs responsabilités dans un processus de consolidation. Sur le papier c’est clair, l’Etat français est l’actionnaire incontournable actuellement dans les deux groupes français. Parallèlement, les constructeurs implorent aussi les sénateurs de maintenir les aides en vigueur pour l'achat de véhicules électriques.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires