En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

07.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 22 min 26 sec
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 44 min 38 sec
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 1 heure 19 min
pépites > Politique
Etats-Unis
Donald Trump finit par débloquer le processus de transmission du pouvoir à Joe Biden
il y a 2 heures 4 min
décryptage > Europe
Capital politique en jachère

2020, l'année où l'Union européenne conserva l'approbation d'une majorité d'Européens contre vents et marées... sans rien savoir en faire

il y a 2 heures 30 min
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 15 heures 24 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 17 heures 3 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 19 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 20 heures 51 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 21 heures 57 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 26 min 26 sec
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 1 heure 7 min
décryptage > International
Prévisions

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

il y a 1 heure 58 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bercy force les assureurs à couvrir les risques de pandémie mais pas ceux du Covid. Ce n’est pas gagné

il y a 2 heures 26 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

Covid-19 : mais pourquoi l’Isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

il y a 2 heures 33 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 15 heures 56 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 17 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 20 heures 29 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 21 heures 37 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 22 heures 13 min
© CHRISTOPHE SIMON / AFP
© CHRISTOPHE SIMON / AFP
Vie professionnelle

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

Publié le 19 septembre 2019
Le baromètre IFOP sur la qualité de vie au travail montre que la fatigue progresse fortement chez les salariés.
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le baromètre IFOP sur la qualité de vie au travail montre que la fatigue progresse fortement chez les salariés.

L'IFOP peine à expliquer les causes de ce phénomène, si ce n'est par des considérations un peu laborieuses qui manquent d'une vue d'ensemble prospective et ambitieuse. Nous faisons ici le pari que le management vertical est la première cause de cette fatigue.

Pourquoi, alors que la France est passée aux 35 heures, découvre-t-on, dans le baromètre IFOP sur la qualité de vie au travail, que 41% des jeunes salariés ont plus de mal à concilier leur vie personnelle et leur vie professionnelle? Alors que la durée du travail se réduit, l'imprégnation de la vie professionnelle au coeur même de la vie personnelle augmente. 

Nous retrouvons ici les considérations que nous avancions récemment sur le management intermédiaire, de plus en plus soumis à l'injonction paradoxale d'augmenter la production sans "faire de vague", c'est-à-dire en protégeant les salariés les moins productifs. Ce paradoxe conduit les managers à augmenter la pression sur ceux qui travaillent le plus, et à ses substituer eux-mêmes à ceux qui travaillent le moins. 

Il fut un temps où les entreprises savaient discriminer les bons et les mauvais, et adapter leur organisation aux profils de chacun, lâchant la bride à certains, encadrant plus rigoureusement d'autres. Mais ce savoir-faire disparaît peu à peu sous une normalisation managériale imposée par les grands cabinets de conseils, qui reproduisent des méthodes mécaniques fondées sur une réunionite aiguë et un miroir aux alouettes. 

Le management vertical caché par une épaisse couche de réunions

Dans la pratique, le modèle imposé par les Boston Consulting et autres consiste à transformer les managers intermédiaires en une bureaucratie dédiée à la culture de la réunion. Pendant que les équipes travaillent sagement dans leur bureau, au milieu d'une consternante solitude, et attendent parfois plusieurs semaines pour croiser leur manager pourtant installé à deux ou trois bureaux d'eux (ou au bout de l'open space) mais toujours en réunion, le dit manager s'éparpille en quatre ou cinq comités de pilotage, comités d'utilisateurs, groupes de travail, cercle de réflexion et autres instances pléthoriques où rien ne se décide jamais. 

Comme le constate le baromètre IFOP, le pourcentage de managers qui s'estiment investis d'un pouvoir de décision a baissé de 20 points en 10 ans. Ils ne sont plus que 39% à pouvoir décider. Ce chiffre illustre à merveille l'infestation des entreprises par le management vertical. Il est cocasse de voir que ceux qui critiquent le plus la verticalité en entreprise, et qui plaident le plus en faveur de "l'agilité" sont généralement ceux qui le pratiquent le moins. 

Ou comment les élites managériales épuisent peu à peu les salariés et tuent à petits feux la productivité. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 20/09/2019 - 10:08
Le flicage d'avant le numérique était pire que le numérique car
il était fait par une multitude de petits Chefs & qui avaient droit de cuissage sur ses dames & d'avoir aussi avec plaisir & délectation ses Tête de Turc. Mais aussi les arrangements avec les autres même sur les cartes de pointage. :)::)
salamander
- 19/09/2019 - 22:15
mouais...
quelque part , il doit y avoir un juste milieu entre le servage et le flicage numérique des employés du XXI e siècle.
Benvoyons
- 19/09/2019 - 18:37
Pas de doute , il faut se sortir de ces tortures & faire un
retour du travail du moyen age. Très très peu de machines , 14h par jour du lundi au Samedi & que le dimanche & quelques fêtes. Mais les contrôles étaient drastiques. Faut dire manquer le travail pour quelques toux & maux de tête, c'était sans soupe le soir. Mais pourtant ils avaient l'Assurance Mutuelle la Sécu d'aujourd'hui.