En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Campagne des municipales
Agnès Buzyn regrette le terme de "mascarade" et confirme sa volonté de ne "pas laisser à Anne Hidalgo les pleins pouvoirs" à Paris
il y a 2 heures 53 min
pépites > High-tech
Outil numérique
Assemblée nationale : les députés votent en faveur de l'application de traçage StopCovid
il y a 4 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

La Révolution et l’Empire dans le cinéma français : plusieurs bons films pour cette période historique agitée ! Humour et délectation

il y a 6 heures 13 min
light > Science
Cratère de Chicxulub
L'astéroïde à l’origine de l’extinction des dinosaures aurait suivi la trajectoire la plus dangereuse possible
il y a 8 heures 12 min
décryptage > Société
Lutte contre le virus

StopCovid : les dangers d’un mirage

il y a 9 heures 26 min
pépites > Justice
Justice
Fraude fiscale : Patrick Balkany est condamné en appel à cinq ans de prison, son épouse Isabelle à quatre ans d’emprisonnement
il y a 10 heures 39 min
décryptage > Economie
Plan de relance

Le gouvernement contaminé par le virus du micro-management

il y a 13 heures 15 min
décryptage > Economie
Soutien face à la crise

(Enième ) plan de sauvetage de l’industrie automobile française : une obsession politique contre-productive

il y a 14 heures 19 min
décryptage > Economie
Crise économique

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

il y a 14 heures 52 min
décryptage > France
Polarisation du débat

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

il y a 15 heures 33 min
light > Politique
Bras de fer avec Twitter
Donald Trump menace de "fermer" les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets
il y a 3 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Autre qu’on adorait" de Catherine Cusset : superbe graine de Prix

il y a 6 heures 1 min
décryptage > Economie
Leçons du confinement

Dépendance et pertes d’exploitation : les assureurs battus sur tous les fronts face à la crise du coronavirus…

il y a 7 heures 59 min
pépites > Politique
Soutien
Deuil après la mort d’un enfant : l’Assemblée nationale approuve enfin et à l’unanimité le congé de 15 jours
il y a 9 heures 25 min
pépites > Europe
Solidarité
Covid-19 : la Commission européenne propose un fonds de relance de 750 milliards d'euros pour sortir de la crise
il y a 10 heures 11 min
pépite vidéo > Science
Bond de géant pour l’humanité
Plus que quelques heures avant le premier vol habité de SpaceX
il y a 11 heures 6 min
décryptage > France
Hexagone

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

il y a 13 heures 32 min
décryptage > Société
Univers cauchemardesques

Pourquoi les oeuvres dystopiques déprimantes attirent tant de gens par temps de pandémie ?

il y a 14 heures 40 min
décryptage > Politique
Des hommes, des vrais !

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

il y a 15 heures 13 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron se réinvente en ministre de l’Industrie très gaullien… dans un environnement concurrentiel totalement différent

il y a 15 heures 52 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
mortalité

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

Publié le 18 septembre 2019
Le taux de mortalité cardiovasculaire élevé dans les pays les plus pauvres n’est pas tant lié à des facteurs de risque plus importants, mais plutôt à un accès plus difficile aux soins spécifiques.
Guy-André Pelouze est chirurgien à Perpignan.Passionné par les avancées extraordinaires de sa spécialité depuis un demi siècle, il est resté très attentif aux conditions d'exercice et à l'évolution du système qui conditionnent la qualité des soins.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guy-André Pelouze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guy-André Pelouze est chirurgien à Perpignan.Passionné par les avancées extraordinaires de sa spécialité depuis un demi siècle, il est resté très attentif aux conditions d'exercice et à l'évolution du système qui conditionnent la qualité des soins.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le taux de mortalité cardiovasculaire élevé dans les pays les plus pauvres n’est pas tant lié à des facteurs de risque plus importants, mais plutôt à un accès plus difficile aux soins spécifiques.

Parmi les adultes âgés de 35 à 70 ans, les maladies cardiovasculaires sont la principale cause de mortalité dans le monde. Cependant, dans certains pays à revenu élevé et dans certains pays à revenu intermédiaire, les décès par cancer sont maintenant plus fréquents que ceux dus à une maladie cardiovasculaire, ce qui indique une nouvelle transition des principales causes de décès chez les personnes d'âge moyen. Alors que les maladies cardiovasculaires (MCV) diminuent dans de nombreux pays, la mortalité par cancer deviendra probablement la principale cause de décès. Le taux de mortalité cardiovasculaire élevé dans les pays les plus pauvres n’est pas tant lié à des facteurs de risque plus importants, mais plutôt à un accès plus difficile aux soins spécifiques. De quelles transitions parlons nous?

La première transition: des maladies transmissibles principalement infectieuses vers les maladies non contagieuses et essentiellement chroniques 

À mesure que le PIB/habitant augmente la qualité de l’eau potable s’améliore, l’apport calorique augmente et les soins les plus modernes deviennent accessibles.  Conséquemment la charge de morbidité d'une population tend à subir une transition épidémiologique: les populations présentent moins de maladies principalement transmissibles et plus de maladies à développement principalement non transmissible. C’est l’éradication des grandes épidémies mais aussi d’infections moins épidémiques mais mortelles comme les pneumonies ou bien les infections intestinales. Les moyens médicaux efficaces sont les vaccins et les antibiotiques de même que l'environnement hospitalier pour les soins aigus des patients critiques. 

La deuxième transition: la mortalité par cancer dépasse celle en régression des MCV dans les pays où ces dernières sont prises en charge efficacement

Ensuite des changements dans le mode de vie, dans l'alimentation et l'environnement parmi lesquels le plus important est l’urbanisation vont allonger l’espérance de vie et en même temps provoquer l’augmentation des maladies non transmissibles, MCV, cancers, maladies auto-immunes et neurodégénératives.  Ces maladies non transmissibles ne recèlent pas le même potentiel de guérison ou de stabilisation par la médecine. La poursuite de la croissance du PIB/habitant permet de solutionner en premier les maladies stabilisables ou curables. Le traitement médicamenteux et interventionnel des MCV fait régresser la mortalité des accidents cardiovasculaires majeurs (infarctus myocardiques et cérébraux principalement) dans les pays à revenu par habitant élevé car il existe des moyens puissants de traiter ces patients. Il n’est pas établi qu’il s’agisse d’une diminution de l’incidence de ces MCV car l’épidémie de diabésité en cours conduit inévitablement à une augmentation de ces mêmes maladies. En revanche dans ces mêmes pays à revenu par habitant élevé l’allongement de l’espérance de vie et la stagnation des traitements contre le cancer augmente proportionnellement la mortalité qui en dépend. C’est pourquoi l’évolution récente des traitements des MCV modifient la répartition des maladies non transmissibles. Sur un plan prospectif, identifier et quantifier ces évolutions de la morbidité est crucial pour optimiser l'allocation des ressources et afin que l'utilisation des soins spécifiques soient adaptée aux changements démographiques aux niveaux local et mondial. Tout en gardant à l’esprit que sans croissance économique les soins spécifiques, médicaments, soins de haute technicité sont difficiles à financer et la découverte de nouveaux traitements entravée.

Finalement la leçon à retenir c’est que le PIB/habitant est le facteur majeur à l’origine des “transitions épidémiologiques” et de l’augmentation de la longévité (Figure N°1). Les orientations de décroissance planifiées ou même de croissance nulle comme ce qui est en train de se passer en Europe depuis la crise de 2007 sont contre-productives en terme de solutions au défi des maladies. J’encourage chacun d’entre nous à prendre quelques secondes pour visualiser la relation entre PIB/habitant et espérance de vie depuis 1800 (https://www.gapminder.org/tools/#$state$time$value=1800;;&chart-type=bubbles), un travail monumental de Hans Rosling.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Dr Guy-André Pelouze
- 19/09/2019 - 18:39
Quelle est la cause d'une telle bévue?
La première cause est une habitude détestable: celle de ne pas lire la source.
La seconde est de ne lire que l'abstract (résumé) de l'article en question alors que l'AFP par exemple a reçu le .pdf de la part du journal ou de l'Université en question
La troisième cause est l'acculturation scientifique car qu'on le veuille ou non il faut une formation solide pour analyser un papier très dense et aussi rempli de biais.
En réalité en sélectionnant les 4 pays (Su, CND, Arabie Saoudite et EAU) les auteurs ont voulu maximaliser l'effet ces pays étant parmi les plus riches et parmi ceux qui ont des taux de MCV élevés... Enfin personne ne souligne que c'est une compétition forte à la baisse des mortalités qui est à l'origine de ce changement, pas très catastrophique comme explication... Alors que faire surgir le spectre du cancer est plus conforme. Et bien non les mortalités continuent à baisser dans les MCV comme dans le cancer. A condition de financer les traitements efficaces et pas ceux qui n'en sont pas.
SD..
- 18/09/2019 - 23:43
Journaleux !
J'ai l'article initial publié par l'AFP, et celui "résumé" par Le Figaro. C'est une honte que des gens qui se prétendent aussi intelligents puissent relayer aussi mal une information et induire autant les lecteurs en erreur!!!