En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

02.

La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris

03.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

04.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

05.

Pour la France, la dette est magique, plus on en fait, plus on s’enrichit... alors pourquoi se priver ?

06.

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

07.

Le risque d’une généralisation de l’épidémie à toute la France est pris très au sérieux par les chefs d’entreprise, mais pas par les Français. Alors pourquoi ?

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

05.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

06.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

ça vient d'être publié
light > Société
Croc Top
55% des Français se prononcent pour une interdiction des tee-shirts laissant apparaître le nombril dans les lycées
il y a 20 min 31 sec
décryptage > Politique
A voté

Oui, il faut abaisser à 16 ans l’âge du droit de vote

il y a 54 min 19 sec
décryptage > Société
Etincelles

Ce qui se passe vraiment lorsqu’un parfait inconnu devient un ami proche quasi instantanément

il y a 1 heure 15 min
pépite vidéo > Politique
Démocrates Vs Républicains
Présidentielle américaine : retrouvez le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden
il y a 1 heure 44 min
décryptage > International
Course à la Maison Blanche

Trump - Biden : un débat chaotique qui ne devrait pas changer les lignes

il y a 2 heures 2 min
pépites > International
Ring
Trump face à Biden : un pugilat confus, un match de boxe, plutôt qu'un débat
il y a 2 heures 44 min
décryptage > International
On ne change pas un Ottoman qui gagne

Conflit du Haut-Karabakh : une nouvelle guerre du croissant contre la croix

il y a 4 heures 6 min
pépites > Société
Solidarité
Le congé du proche aidant indemnisé va entrer en vigueur ce jeudi
il y a 18 heures 18 min
light > Santé
Coronavirus
Covid-19 : Alexandre Benalla est sorti de l'hôpital après une semaine en réanimation
il y a 19 heures 16 min
pépites > Politique
Organigramme
LREM : Aurore Bergé est nommée "présidente déléguée" des députés marcheurs
il y a 21 heures 10 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

A la découverte des Emirats arabes unis

il y a 20 min 46 sec
light > Economie
Crise
Disney supprime 28.000 emplois sur 100.000 employés dans ses parcs aux USA
il y a 1 heure 27 sec
décryptage > Science
Imagination

Bonne nuit les petits (cyborgs) : le MIT développe une technologie pour téléguider les rêves

il y a 1 heure 29 min
light > High-tech
Sécurité
Amazon One : un nouveau système de paiement en magasin, un scanner qui analyse votre main
il y a 1 heure 54 min
décryptage > Economie
Espoir

Les ménages américains ont connu un boom de leur pouvoir d’achat pendant les années 2010. Voilà les leçons que l’Europe pourrait en retenir

il y a 2 heures 28 min
décryptage > Justice
Garde des Sceaux

Rébellion corporatiste des magistrats : il faut sauver le soldat Dupond-Moretti

il y a 3 heures 44 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Pour la France, la dette est magique, plus on en fait, plus on s’enrichit... alors pourquoi se priver ?

il y a 4 heures 8 min
pépites > Politique
Signatures
Pétitions citoyennes : l'Assemblée nationale lance officiellement sa plateforme
il y a 18 heures 48 min
pépites > France
Craintes pour les rémunérations
Covid-19 : des agents de la SNCF testés positifs auraient continué à travailler
il y a 20 heures 47 min
pépites > Terrorisme
Profil
Attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo : l'assaillant a reconnu être âgé de 25 ans et non de 18
il y a 21 heures 48 min
© DR
© DR
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

Publié le 17 septembre 2019
AUJOURD'HUI : "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre.
Hélène Kolsky pour culture-tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hélène Kolsky est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
AUJOURD'HUI : "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre.

RECOMMANDATION

En priorité

Prix Goncourt 2014, Lydie Salvaire continue sa quête d'elle-même. Cette fois, le cadre en est le monde de l'art dont elle perçoit admirablement les mécanismes et les artifices.

THÈME

L'humeur railleuse et le verbe corrosif, Lydie Salvayre se saisit du prétexte d'une nuit passée au musée Picasso pour questionner le milieu artistique et ses institutions. Se tournant vers son enfance de "pauvre bien élevée" et abordant sans masque son lien à un père redouté et redoutable, elle essaie de comprendre comment s'est constitué son rapport à la culture et à son pouvoir d'intimidation, tout en faisant l'éloge de Giacometti, de sa radicalité, de ses échecs revendiqués et de son infinie modestie.

POINTS FORTS

L'impression que c'est le livre le plus personnel de Lydie Salvayre. Sa verve et ses colères y sont encore bien présentes. La narratrice va s'enfermer dans un musée face aux sculptures du suisse Giacometti. Mais surtout elle va se remémorer son enfance avec un père violent. Des réflexions très fortes sur l'art, la television, les écrivains, la maladie et le monde actuel, d'une grande liberté..

Une décapante et superbe nuit d'introspection.

Le pouvoir d'intimidation  de la culture ou le règne de l'argent, véritable mainmise du monde de la finance ; la culture est dénaturée dans ce qu'elle a de plus primale

Similitude entre l'impuissance de Lydie à ressentir quelque émotion devant l'homme qui marche et l'impuissance « prétendue » de Giacometti (je n'y arrive pas, je suis nul »)

Opposition entre entre ce monde de la culture où  on se plait à la gagne, la réussite, la performance et  Lydie et Giacometti, qui sont des humbles

au détour de ce roman, et pour la première fois, la romancière expulse d'elle ce qui la plombe depuis toujours : son père, son enfance ; ce père qui déverse ses échecs, ses douleurs en domination qu'elle a subie parce que croyant que c'était normal ; Lydie a beau être pédo-psychiatre, elle n'en est demeurée que victime; elle a subi et ce récit est peut-être (je dis bien « peut être ») le début de la résilience 

son passé lui colle à la peau et elle traine toute sa vie de femme et d'écrivain la phrase assassine qu'une bourgeoise bien née dira lors d'un diner parisien: « elle a l'air bien modeste »; nous aimerions que ces vrais gens comme Lydie soient plus nombreux

il y a enfin cette similitude frappante entre la symbolique d'aller vers la mort de l'homme qui marche et l'inéluctable chemin vers la finitude de chacun et celle de Lydie, ce, d'autant, depuis qu'un cancer a envahi sa vie ; « en pleine gueule » ; il faudra faire avec dorénavant

POINTS FAIBLES

un style d'écriture que nous lui connaissons depuis toujours, cru, et un vocabulaire parfois emprunté au monde qu'elle a côtoyé dans son enfance

une introspection inachevée et qui mériterait à elle seule, un nouveau roman

EN DEUX MOTS...

Rencontre avec soi au détour d'une nuit dans un musée ; Face à face avec le monde de la culture politisé.

UN EXTRAIT

Ou plutôt trois:

«  Nous vivions dans un monde qui définissait l'être par l'avoir, et la beauté par son prix » page 89

« Presque le temps d'une vie, pour regarder sa vie en face » page 142               

« Je crus comprendre plus clairement que jamais que cette vision frontale de l'homme qui marche dans le silence et l'isolement m'avait renvoyé sans ménagement à ma propre mort » page 184

L'AUTEUR

Lydie Salvayre est la fille d'exilés espagnols qui ont fuit le franquisme et tenté de faire le deuil de leur pays natal. Avant d'être un écrivain, elle est psychiatre et travaille de nombreuses années dans un centre de la périphérie parisienne. Auteur de nombreux romans dont « Pas pleurer », pour lequel elle reçoit le prix Goncourt, en 2014, Lydie Salvayre est l'auteur d'une vingtaine de livres traduits dans de nombreux pays et dont certains ont fait l'objet d'adaptations théâtrales.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires