En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

06.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Régimes sportifs : problème de poids

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 2 heures 59 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 4 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 5 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 5 heures 49 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 8 heures 6 min
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 9 heures 7 min
décryptage > International
Un foulard sur les yeux

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

il y a 9 heures 34 min
décryptage > Environnement
Green-Washing

Quand les Etats européens trichent avec les règles de comptabilité pour faire croire à leur vertu énergétique

il y a 10 heures 26 min
décryptage > Economie
Analyse

Journée mondiale pour l'élimination de la pauvreté : croissance, recettes empiriques ou politiques sociales, qu’est-ce qui marche ?

il y a 10 heures 40 min
décryptage > Social
Atlantico Business

J’aime ma boite : 64 % des salariés aiment leur entreprise, mais l’inverse est-il vrai ?

il y a 10 heures 53 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 3 heures 43 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 5 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 5 heures 46 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 7 heures 33 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 8 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Patrick Besson : "J’ai toujours pris Salman Rushdie pour un triste con"

il y a 9 heures 15 min
décryptage > Social
Merci patron...

J'aime ma boite : mythe ou réalité ?

il y a 9 heures 48 min
décryptage > Economie
Nouveau Monde

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

il y a 10 heures 34 min
décryptage > Europe
Axe anglo-allemand

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

il y a 10 heures 41 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Pour Finkielkraut, Zemmour est tombé dans le piège tendu par l’islam radical ; Bayrou essaie encore de faire partir Philippe de Matignon ; 40 salariés chez LREM pour la com digitale, 1 chez LR ; Pour Salvini le fascisme est aussi mort que le communisme
il y a 10 heures 59 min
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
La hausse de l’énergie ne s’arrête-t-elle donc jamais ?

Taxe carbone européenne : la fausse bonne idée

Publié le 16 septembre 2019
Le retour de la taxe carbone est à craindre et peut engendrer l’inefficacité des taxes environnementales si elles ne sont pas contrôlées.
Henri Prévot est ingénieur général des Mines. Spécialiste des questions de sécurité économique et de politique de l'énergie, il tient un site Internet consacré à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre.Il est l'auteur du livre "Avec le...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Henri Prévot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Henri Prévot est ingénieur général des Mines. Spécialiste des questions de sécurité économique et de politique de l'énergie, il tient un site Internet consacré à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre.Il est l'auteur du livre "Avec le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le retour de la taxe carbone est à craindre et peut engendrer l’inefficacité des taxes environnementales si elles ne sont pas contrôlées.

Atlantico : Ce vendredi, on apprend que l'Union européenne considère de nouveau l'introduction d'une taxe carbone à l'échelle communautaire. Une taxe carbone commune en Europe peut-elle être efficace pour atteindre les objectifs fixés par les accords sur le climat ?

Henri Prévot : On parle souvent de « taxe carbone » pour signifier que le montant des impôts devrait dépendre des émissions de CO2, mais on ne peut pas isoler une « taxe carbone » des autres impôts sur l’énergie. En effet les consommateurs ne sont pas sensibles à telle ou telle taxe ; ils regardent le prix qu’ils doivent payer. C’est donc à juste titre que le rapport de la Commission considère la fiscalité de l’énergie dans son ensemble en précisant que celle-ci doit tenir compte des émissions de CO2.

La fiscalité de l’énergie est de la responsabilité des Etats membres ; l’Union se limite aujourd’hui à fixer un niveau minimum. En fait, les impôts sur l’énergie sont très différents d’un pays à l’autre. En France, ils sont généralement très supérieurs à ces minimums. L’harmonisation de la fiscalité que recommande la Commission nous sera donc globalement favorable, si du moins elle tient réellement compte des émissions de CO2.

Malgré les nombreuses révoltes en France qui ont pris comme point de départ la contestation de taxes sur l'énergie, les dirigeants européens semblent toujours favoriser ces approches pour atteindre leurs objectifs économiques. Comment expliquer que les taxes reviennent-elles si souvent pour organiser notre politique environnementale ?

La France, comme les autres pays de l’Union européenne, s’est donné comme objectif que les émissions de CO2 ne dépassent pas une certaine limite.

Pour y parvenir, le gouvernement peut réglementer ou bien faire en sorte que le consommateur trouve intérêt à économiser de l’énergie ou à utiliser des formes d’énergie sans émission de CO2. La réglementation a ses limites ; comme les aides publiques, qui sont financées par les impôts, ne suffisent pas le Parlement a voté la création d’une « taxe CO2 ». 

Mais, en décidant que celle-ci augmenterait d’année en année sans tenir compte du prix du pétrole, la loi en a fait une taxe « aveugle » et non « intelligible » comme l’a fort bien dit Emmanuel Macron dans son discours du 10 décembre 2018 sur la transition énergétique. 

Le but de la taxe est de faire en sorte que les prix du fioul, du gaz et du carburant atteignent des niveaux qui rendent intéressant l’usage des pompes à chaleur pour les logements et de l’électricité pour le transport. Ces niveaux de prix ne dépendent pas du prix du pétrole. Donc le montant de la taxe permettant de les atteindre en dépend directement : avec un pétrole à 150 $/bl, on n’aurait pas besoin de taxe CO2. Les Français pourraient donc comprendre cette taxe si son montant était ajusté selon le prix du pétrole pour que les prix montent de façon programmée et indépendante du prix du pétrole, et si elle était accompagnée d’aides pour les cas difficiles.

Ils n’ont donc pas compris ni accepté qu’elle augmente en même temps que le prix du pétrole. Et ils n’ont sans doute pas vu - car c’est soigneusement caché - qu’une bonne partie de cette taxe CO2 sert à financer le surcoût de la production éolienne et photovoltaïque, qui n’évite aucune émission de CO2. Comment obtenir la confiance si la politique n’est pas cohérente ?

Parmi les mesures envisagées, le rapport de la Commission envisage d'étendre la taxation aux domaines qui avaient été exclus de la directive européenne sur la taxation de l'énergie (DTE) de 2003. Ne faut-il pas craindre de voir ici se creuser plus encore l'inégalité de mobilité tant dénoncée par les gilets jaunes depuis un an ? 

Le rapport de la Commission envisage en effet d’étendre la taxation de l’énergie et de réduire les possibilités d’exemption dans le transport aérien et maritime et le transport de marchandises sur route. Cela toucherait peu la vie quotidienne des Français.

Pour réduire l’inégalité des situations devant les nécessités du transport ou du chauffage, le Parlement pourrait aider les ménages mis en difficulté à acquérir une pompe à chaleur ou un nouveau véhicule, ou leur accorder une prime représentant le montant de l’impôt CO2 payé sur une certaine quantité de carburant par exemple. 

Dans la même veine, la Commission dénonce une taxation de l'électricité trop faible pour gagner. Une hausse des taxes sur l'électricité ne risquerait-elle pas, en plus d'appauvrir les plus défavorisés, de poser des problèmes de compétitivité économique pour l'Union européenne ?

Pour accélérer le développement de l’éolien et du photovoltaïque, le rapport de la Commission recommande de mettre une taxe sur les autres formes d’électricité. C’est logique si l’électricité est produite à partir de gaz ou du charbon mais le rapport, qui ne dit rien du nucléaire (en 66 pages, le mot apparaît seulement une fois !), laisse entendre par son silence qu’il faudrait une taxe aussi sur le nucléaire. Au vu de l’objectif primordial, qui est de diminuer nos émissions de CO2, c’est incohérent.

Autre silence : vouloir se passer d’énergie fossile en 2050 augmentera les coûts de production industrielle. Le rapport n’étudie pas les conséquences sur le commerce extérieur de l’Union. A tout le moins, faudrait-il une taxe à la frontière pour équilibrer les conditions de la concurrence.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

06.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Régimes sportifs : problème de poids

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 16/09/2019 - 19:24
Taxes
Les membres de la commission de Bruxelles, comme le gouvernement français, ont un vocabulaire très limité: mais ils connaissent bien le mot taxe. Quant aux mots "baisse des" cela semble exclu de leur vocabulaire. Comme je comprends les Britanniques et leur brexit. Peut-être qu'ils ne s'en porteront pas mieux mais au moins mais ils n'auront qu'à s'inquiéter des méfaits de ceux qu'ils auront élus.