En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

02.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

03.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

04.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

ça vient d'être publié
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 15 sec
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 25 min 4 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l‘OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l’Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 34 min 50 sec
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 9 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 14 heures 7 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 14 heures 50 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 16 heures 22 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 19 heures 15 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 20 heures 36 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 20 heures 59 min
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 6 min 25 sec
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 26 min 43 sec
décryptage > Politique
VGE

Valery Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 39 min 46 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 13 heures 48 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 14 heures 23 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 15 heures 19 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 17 heures 35 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 19 heures 51 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 20 heures 50 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 21 heures 22 min
© BERTRAND GUAY / AFP
© BERTRAND GUAY / AFP
Le bon temps ?

Il y eut une période heureuse quand on ne parlait pas d’identité nationale…

Publié le 15 septembre 2019
C’était il y a quelques dizaines d’années. On a l’impression que des siècles se sont écoulés depuis.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C’était il y a quelques dizaines d’années. On a l’impression que des siècles se sont écoulés depuis.

Pendant près de cent ans, la France, bienveillante, a accueilli des millions d’étrangers. Ils y venaient pour travailler. Ou parce qu’ils trouvaient que c’était un très beau pays. Des Italiens tentaient d’échapper à la dictature de Mussolini. Des Espagnols ne voulaient pas vivre sous Franco. Des Portugais refusaient le joug de Salazar. Des Arméniens fuyaient les couteaux des assassins turcs. Et les Juifs fuyaient tout.
 
Aucun de ces immigrés ne détestait la France. Et leurs religions ne posaient aucun problème puisqu’ils acceptaient les lois et les coutumes de la République. Certains Français ne les aimaient pas. Ils leur arrivaient parfois de crier "à bas les métèques !" et "mort aux Juifs !". Mais d autres voix plus fortes et plus nombreuses couvraient la leur. 

Certes pendant quelques années - de 1940 à 1944 - on n'entendit qu’eux : mais leurs vociférations devaient tout à la présence des chars allemands. Il est à noter que pendant cette période (pas celle de Vichy bien sûr) révolue, les mots "identité nationale" étaient absents du vocabulaire courant. La France allait de soi. Le drapeau tricolore était légitimement respecté. Et tous - y compris ceux dont les accents étrangers écorchaient sauvagement notre langue - chantaient la Marseillaise. 

Vinrent d’autres temps et d’autres immigrés. Ils étaient de pays que nous avions colonisés naguère. Ils avaient traversé la Méditerranée pour trouver ici une vie décente et pour y obtenir des salaires qu’on leur refusait chez eux. Ils étaient chez nous. Et ils y étaient bien. 

Puis - première génération, deuxième génération…- petit à petit s’installa chez une partie d’entre eux un sentiment destructeur. La France cessa d’être le pays qu'il les avait accueillis pour devenir le pays qui les avait colonisé. Colonisatrice un jour, colonisatrice toujours…. Haïssable donc ! 

Les élites médiatiques et intellectuelles volèrent au secours de ce ressentiment mortifère. Le "beauf", caricaturé par Cabu ("con, Français et fier de l’être !") fut jugé méprisable et ringard. Seuls les Noirs ou les Arabes étaient beaux selon les canons esthétiques de la rive gauche. Ils étaient chez nous ? Non, chez nous, ça devait être chez eux !

La préférence immigrée devint la norme. Tout ce qui s’en écartait fut insulté, stigmatisé et condamné pour racisme et fascisme. Ainsi piétiné le "beauf se rebiffa. On lui enlevait son pays. Il comprit alors qu’il en avait un. 

Et il se mit à revendiquer, avec tous les excès dû à une révolte brouillonne et passionnée, "l’identité nationale". Pendant longtemps, il n’avait pas semblé nécessaire de la revendiquer tant elle allait de soi. Mais le fait d’être bafouée lui assura une résurrection inespérée. C’est ainsi qu’aujourd’hui on parle beaucoup d’"identité nationale". Mais il parait que c’est un gros mot.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
TPV
- 16/09/2019 - 09:20
@tubixray
Correct, la droite en France ne veut pas de leader de droite, en actes; juste en paroles, et encore...!
tubixray
- 16/09/2019 - 09:12
Quelle nostalgie
Toujours le juste ton B. Rayski.
Le mal a commencé avec le "regroupement familial" qui n'aurait jamais du exister. Plus de travail donc retour au pays.
Nous le devons à VGE et J. Chirac.
L'islamisme est désormais implanté, le pire est à venir.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 15/09/2019 - 21:28
Pas d'accord, la 3ème
Pas d'accord, la 3ème génération n'était t pas spontanée..... Nos élites ne les ont pas suivis, mais précédés, et motivés..... Ils espéraient de nouveaux électeurs pour remplacer les ouvriers embourgeoisés pendant les 30 glorieuses.