En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

04.

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

07.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

05.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

ça vient d'être publié
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 57 min 53 sec
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 2 heures 18 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 2 heures 41 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 3 heures 18 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 4 heures 11 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 4 heures 42 min
pépites > Santé
Vacances
Isolement de 7 jours au retour pour les Français qui sont partis faire du ski en Suisse ou en Espagne
il y a 5 heures 26 min
décryptage > Politique
Occupation de temps de cerveau disponible

La démocratie, malade du syndrome Darmanin ?

il y a 5 heures 59 min
décryptage > Economie
Atantico Business

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

il y a 6 heures 50 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 19 heures 45 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 1 heure 33 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 2 heures 32 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 3 heures 4 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 3 heures 42 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 4 heures 12 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 5 heures 20 min
décryptage > Politique
Fractures émotionnelles

La colère et la peur dominent les émotions des Français concernant l’état du pays. Mais ceux qui les ressentent ne sont pas du tout les mêmes

il y a 5 heures 50 min
décryptage > France
Débat public

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

il y a 6 heures 13 min
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 19 heures 21 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 20 heures 12 min
© Kay Nietfeld / dpa / AFP
© Kay Nietfeld / dpa / AFP
Décalage ?

Commission Von Der Leyen : une équipe décalée des rapports de force politiques européens

Publié le 11 septembre 2019
Ce mardi midi, la nouvelle présidente de la Commission européenne-Ursula von der Leyen- en a dévoilé la composition. Une Commission qui compte 13 femmes sur 27 places dont Sylvie Goulard au Marché intérieur.
Thibault Muzergues
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thibault Muzergues est un politologue européen, auteur de La Quadrature des classes.  ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce mardi midi, la nouvelle présidente de la Commission européenne-Ursula von der Leyen- en a dévoilé la composition. Une Commission qui compte 13 femmes sur 27 places dont Sylvie Goulard au Marché intérieur.

Atlantico : Les nouveaux clivages politiques européens se retrouvent-ils dans la Commission ? Qui semble s'imposer ?

Thibault Muzergues : On ne retrouve pas ces clivages parce que la Commission est nommée par les Gouvernements et par les chefs de Gouvernement ; il n'y a pas eu d'élections directes. Ils sont tous pro-européens.

Il y a plusieurs personnalités qui s’imposent, outre la Présidente Ursula Von der Leyen bien sur : Sylvie Goulard, très clairement, va jouer un rôle de leader à l’intérieur de la Commission. De meme que Margrethe Vestager, qui elle aussi est issue de la famille ALDE-Renew Europe et compte en plus une longue expérience en tant que Commissaire européenne. Il va falloir voir comment ces deux personnalités vont travailler toutes les deux, car elles n'ont pas leur langue dans leur poche, et des visions bien arretées qui ne seront pas toujours complémentaires. Outre ces deux femmes fortes, le Letton Vladis Dombrovskis va probablement être aussi une personnalité incontournable: il a été premier ministre de son pays, c’est son deuxième mandat de Commissaire européen, il est respecté dans la “Brussels Bubble”, des éléments qui devraient le rendre incontournable durant les cinq prochaines années. Généralement, quand vous avez été Premier ministre d'un pays, vous connaissez déjà un petit peu Bruxelles, et donc vous avez plus de poids à l'intérieur de la Commission. Sans oublier Frans Timmermans, qui reste lui aussi un pilier de la Commission, et un leader pour les Sociaux-Démocrates

Quels sont les postes les plus importants ? Quels commissaires vont peser le plus sur la politique européenne dans les prochaines années ?

Cela dépend bien entendu des intérêts de chacun (pour certains pays, l’agriculture est le poste le plus convoité). Mais tous les postes à dimension économique, et notamment la concurrence, seront les postes les plus influents, du fait de l’importance de Bruxelles dans la régulation de nos économies. D’autres commissions seront beaucoup plus périphériques - c’est le cas de l’élargissement, qui n’est clairement pas une priorité pour les cinq prochaines années (d’où la nomination d’un proche de Viktor Orban à ce poste), ,mais aussi de la politique étrangère, dans la mesure où les Etats gardent jalousement leurs prérogative.

Quelle conception de l'Europe se dégage de cette Commission ?

Une des nouveautés de cette Commission, c'est qu'elle a été très féminisée - c'est un signal assez fort qui est envoyé aux libéraux et aux socio-démocrates. Mais surtout c'est une Commission qui est une fois de plus complètement pro-européenne (sans être pour autant fédéraliste), ce qui n'était pas acquis au moment de sa constitution. Les Commissaires sont nommés par les gouvernements avant confirmation par le Parlement, et le risque était bel et bien présent que la Pologne ou l’Italie envoient des “commissaires-bulldozer" à l'intérieur de la Commission pour bloquer tout développement. Or, les Polonais ont joué le jeu, et la crise gouvernementale en Italie a permis au PD de revenir au pouvoir et de nommer Gentiloni,  qui va travailler "collectif" dans la Commission.

Du point de vue français, une des grandes questions va être la relation entre Sylvie Goulard et les autorités à Paris. Emmanuel Macron pense-t-il pouvoir l'influencer par le fait qu'elle soit Française et qu'elle soit nommée par lui ? Sylvie Goulard a un caractère bien trempé; elle est également très indépendante et très sincèrement en l’Europe. Officiellement, les Commissaires sont sensés être au service de l’intérêt européen, pas de l’intérêt national - une chose que les gouvernements nationaux ont parfois du mal à accepter. Dans le cadre d’un gouvernement français beaucoup plus unilatéraliste que ne le laissent entendre les déclarations du Président, il y aura probablement matière à conflit, et il sera intéressant de voir qui de l’exécutif national ou de la Commissaire l’emportera lorsque ce sera le cas. Au delà, et  comme toujours à chaque nouvelle Commission, la situation française pose la question plus large de savoir quelle sera la relation entre une Commission nommée par les chefs de gouvernement, et le Conseil composé de ces memes chefs de gouvernement. La Commission aura-t-elle un poids suffisant pour s’imposer face au conseil? Certaines personnalités qui dépendent peu de leur capitale (c’est le cas de Frans Timmermans, de Valdis Dombrovskis, ou encore de Margrethe Vestager) feront pencher la balance vers Bruxelles, d’autre non. Ce sera le travail de Charles Michel et d'Ursula van der Leyen d’amener la autorité supra-étatique qu’est la Commission et le très intergouvernemental Conseil à travailler ensemble. Si le courant ne passe pas, le Parlement européen pourrait en profiter pour multiplier les initiatives.

Quel est le rôle de Sylvie Goulard dans la nouvelle Commission ?

Il y a deux défis pour elle : le premier va être de trouver sa place dans cette Commission - Goulard est une personnalité forte, ce qui est une bonne chose, mais cela peut également l’amener à rentrer en conflit avec ses collègues - la relation avec Vestager sera probablement une clé de son intégration, dans la mesure où ce sont les deux commissaires libérales qui ont le plus de chances de rentrer en conflit, du fait de leur caractère bien trempé et de leurs compétences qui vont se chevaucher (tandis que Vestager aura institutionnellement l’avantage).

Son deuxième défi sera sa relation avec Paris, et notamment avec Emmanuel Macron. On sait désormais que Jupiter n’apprécie guère l’ombre portée par d'éventuels satellites. Le satellite Europe de son dispositif européen saura-t-elle exister tout en restant en orbite, ou assistera-t-on à une relation plus conflictuelle? Le problème est en tous cas posée, et il faudra observer les premiers pas de la nouvelle Commissaire une fois sa nomination confirmée par le parlement.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
evgueniesokolof
- 12/09/2019 - 18:36
C'est qui ce type ?
Le niveau des commentaires c'est celui de BouFfeMerde TV ! manque Arlette Chabot et quelques vieux croutons assortis
C'est fatiguant cette histoire de robots!!!! Vu le faible nombre de posts et le nombre presque aussi faible de postiers j'ai pas l'impression que les zombies attaquaient
tubixray
- 12/09/2019 - 09:28
dictature bureaucratique
Elle poursuit son œuvre sans considérations pour le mode de vie des européens qu'elle devrait défendre.
Le CV de sa présidente est édifiant, une pro immigration assumée.
Au parlement, au conseil et à la commission, les peuples et les nations seront encore piétinés par le progrès et les droits des autres hommes.
J'accuse
- 11/09/2019 - 20:45
Politburo
Comme il est dit au début de l'article, la machine européenne avance indépendamment des élections.
Ce que les peuples veulent, les Bruxellois s'en foutent; en langage politicien, il disent qu'ils assument.
L'UE a été créée pour éloigner les peuples des décisions politiques: "vous votez, et on fait ce qu'on veut après; si ça ne vous plait pas, c'est pareil".