En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

04.

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

05.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

06.

Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis

07.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > France
Bonnes feuilles

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

il y a 43 min 30 sec
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Covid-19 : la société française face au confinement

il y a 1 heure 47 min
décryptage > Culture
Il faut que tout change pour que tout change

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

il y a 2 heures 19 min
décryptage > International
Lion-dragon deal

Comment la politique iranienne de Trump a jeté Téhéran dans les bras de Pékin

il y a 3 heures 19 min
décryptage > Politique
Le bloc-pol de Laurence Sailliet

Ce devoir de pragmatisme qui s’impose au gouvernement Castex

il y a 4 heures 19 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

il y a 5 heures 24 min
décryptage > Société
Retrouver le sens du réel

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

il y a 6 heures 8 min
pépites > France
Viviane Lambert
L’émotion de la mère de Vincent Lambert, un an après la mort de son fils
il y a 19 heures 3 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : comment la candidature de Rachida Dati a assuré la survie de la droite à Paris

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > International
Bonnes feuilles

Comment le coronavirus a bouleversé et totalement relancé la course à la Maison Blanche entre Joe Biden et Donald Trump

il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : la démocratie à l’épreuve du coronavirus

il y a 1 heure 30 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Crise du coronavirus aux Etats-Unis : une mise à l’épreuve des valeurs fondamentales de la société américaine

il y a 2 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Bernard Plessy : "Travaux et jours dans la Grèce antique" (éditions Paradigme), grandeur du "petit peuple"

il y a 2 heures 51 min
décryptage > Economie
Effet boule de neige

Covid, moins d'habits, plus de chômage !

il y a 3 heures 45 min
décryptage > Culture
"Last night a DJ saved my life"

Humeur sombre mais folles envies de dance floor : la pop music n’a jamais été aussi rythmée depuis 10 ans

il y a 4 heures 40 min
décryptage > Société
1001 colères

A chacun ses coupables, à chacun ses victimes : mais qui écoute le plus les Français silencieux ?

il y a 5 heures 38 min
pépites > Education
Génération Covid-19
Bac 2020 : 95,7 % de réussite après la première session de rattrapage
il y a 18 heures 36 min
pépite vidéo > France
Mort du conducteur agressé
Bayonne : Gérald Darmanin promet des mesures pour les chauffeurs de bus de toute la France
il y a 19 heures 27 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

L’instinct de survie : cet atout majeur de l’espèce humaine pour surmonter ses peurs, les obstacles et les accidents de la vie

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > France
Bonnes feuilles

Retour de l’Etat de droit : la difficile et délicate mission de la lutte contre le narcobanditisme

il y a 1 jour 3 heures
© ABBAS MOMANI / AFP
Manifestation de femmes palestiniennes après la mort d'Israa Gharib à Ramallah
© ABBAS MOMANI / AFP
Manifestation de femmes palestiniennes après la mort d'Israa Gharib à Ramallah
Le crime était presque (presque) parfait

Pourquoi parle-t-on si peu de la jeune Palestinienne assassinée en Cisjordanie ? Parce que ce ne sont pas les Israéliens qui l'ont tuée !

Publié le 10 septembre 2019
Il y a des victimes plus désirables que d'autres. Celle-ci n'intéresse pas les médias.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il y a des victimes plus désirables que d'autres. Celle-ci n'intéresse pas les médias.

Quelques lignes seulement sur des sites internet... Une vingtaine de lignes dans le Figaro, sans lequel on n'aurait rien su... Elle s'appelait Israa Gharib... Elle était jeune et jolie... Israa a commis la faute impardonnable de poster sur Instagram une photo d'elle avec l'élu de son cœur. Une offense qu'elle a payé de sa vie. Sa famille, ses proches, se sont réunis et l'ont battue jusqu'à ce que mort s'ensuive. Un crime d'honneur comme il y en a beaucoup trop dans ce coin du monde. Le gouvernement palestinien a promis une enquête. Les associations féministes palestiniennes, habituées à ces postures verbales, n'en attendent rien.

C'est l'occasion de parler de la Cisjordanie, toujours qualifiée « d'occupée ». Sa capitale, c'est Ramallah. C'est là que siègent le premier ministre et les ministres palestiniens. C'est là que réside le président Mahmoud Abbas. Les lois qui s'y appliquent sont palestiniennes, pas israéliennes ! L'occupation israélienne se borne à contrôler étroitement les frontières.

Pour faire régner l'ordre à Ramallah et autour, il y a une police palestinienne. Elle reçoit ses armes et ses munitions d’Israël, en vertu d'accords sécuritaires dont on ne parle jamais. Mais pour faire régner la paix civile chez lui, Mahmoud Abbas est contraint de tenir compte de l'influence des islamistes. Pour eux, la pureté de la femme prime sur tout. C'est pourquoi, les crimes d'honneur sont si mollement réprimés.

La Cisjordanie a ses lois propres qui ne doivent rien à l'influence israélienne. Il y en avait une particulièrement édifiante et écœurante. Un homme poursuivit pour viol n'encourrait aucun châtiment s'il consentait à épouser sa victime. On appelait ça une réparation. La question de savoir si la violée avait envie d'épouser son violeur ne se posait évidemment pas. Cette loi, monstrueuse et inique, n'a été abolie qu'en 2018. Au rythme où va le progrès en Cisjordanie, combien de siècles faudra-t-il pour qu'elle ressemble à Israël ? Mais, comme chacun sait, la Cisjordanie a sa fierté et ne veut en aucun cas ressembler à Israël.

On aurait bien tort pour autant de médire de la patrie de Mahmoud Abbas. Car elle n'atteint en rien la perfection du pays des mollahs. Là bas, dans la province de Bahmai, un homme de 22 ans a épousé une petite fille de 11 ans. La loi iranienne, juste et équitable, exige le consentement mutuel des époux. Le marié, Milad Jashani, a été consentent. Normal, il avait payé l'équivalent de 10.000 euros pour avoir la petite Fatima dans son lit. Fatima, 11 ans (redisons-le), en présence du mollah, a exprimé son acceptation de la façon suivante : « Oui, avec la permission de mes parents ». Une permission qui valait 10.000 euros ! L’heureux époux, légitimement fier de son butin si chèrement acquis, a posté des photos et des vidéos où on le voit avec sa proie sur les genoux.

Ça a fait scandale. Car en Iran il y a, sous les mollahs, une société civile courageuse et combative. Les protestations ont eu pour résultat qu'un juge a annulé le mariage. Mais sans doute avait il déjà été consommé. La loi iranienne fixe l'âge légal du mariage pour les filles à 13 ans. Mais comme c'est quand même un peu vieux pour certains, elle a prévu des dérogations à cette règle si sévère. On peut en effet épouser une fille de moins de 13 ans si un juge estime qu'elle est « mature ». C'est à dire capable de discernement.

Un juge a pensé, un peu tard pour elle, que tel n'était pas le cas concernant Fatima, 11 ans (répétons-le encore). Ainsi, l'Iran avance à marche forcée vers le progrès. En 1925, la loi iranienne fixait l'âge légal du mariage à 18 ans pour les garçons, et à 15 ans pour les filles. Grâce aux mollahs, on a gagné deux ans ! Une machine à remonter le temps ferait beaucoup de bien à l'Iran. En conclusion, on considérera que les femmes sont sensiblement plus libres à Ramallah chez Mahmoud Abbas, qu'à Téhéran chez Ali Khamenei. Mais si on est vraiment soucieux de leur dignité, il vaut encore mieux aller à Tel Aviv...

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Marie Esther
- 10/09/2019 - 18:33
Merci pour cet
article et d'avoir une pensee pour la jeune Israa lachement assassinee par sa famille pour un soi disant crime d'honneur. Maintenant qu'il y a les reseaux sociaux, les familles ne peuvent plus assassiner leurs enfants comme elles le faisaient avant. On sait qu 'il y a encore des jeunes femmes qui agressent des Israeliens pour echapper a la "honte " de leurs familles. Et pendant ce temps la, les Palestiniens vivent dans des camps (GAza, Judee Samarie), n'ont pas de travail, Abbas ne veut pas negocier avec Netanyahu (normal il attend les militaires retraites qui vont tout signer comme du temps des Travaillistes) et lui il a un palais, in avion ... et aussi un musee vide .... mais le plus important il a toujours l'argent de l'Euroope dont la France pour en profiter lui et sa clique. Au fait Abbas et son gouvernement vont se faire soigner en Israel (comme Hamas) mais il a defendu a la Population de s'y rendre... elle n'a qu'a aller en Jordanie.
Benvoyons
- 10/09/2019 - 17:53
Encore un putain de crachat de loupé! Bon je vais me cacher
Ainsi il cacha la belle veuve Khadidja. Celle qui perdit tout. En fait elle s'est bien fait n.....
OLYTTEUS
- 10/09/2019 - 16:19
Abbas
Abbas est un islamiste comme les autres vomissant les Juifs et appelant à les tuer, les Palestiniens sont sous la coupe de totalitaires.
Facile de critiquer Israël pour cette engeance,( seule démocratie du Proche Orient )et de berner les Occidentaux sur la pureté des luttes palestiniennes et ensuite d'aller se faire soigner en Israël. Ce qui est impardonnable c'est d'orienter tout un peuple ( comme Hitler auparavant ) vers le sacrifice, la mort pour tuer les Juifs, les tchadors dissimulent bien les couteaux...