En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

02.

Bayonne : le journaliste Christophe Hondelatte déplore les nuisances sonores du 1er RPIMa en plein confinement

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

07.

Coronavirus : où l’on apprend qu’en Afrique du Sud les heures les plus sombres de l’apartheid sont revenues…

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

ça vient d'être publié
pépites > High-tech
Indicateurs utiles
Google décide de partager les données de localisation des utilisateurs comme un nouvel outil dans la lutte contre le coronavirus
il y a 5 heures 7 min
pépites > International
Aux origines du virus
Chine : des marchés d’animaux sauvages auraient réouvert
il y a 6 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chanson bretonne, L’Enfant et la Guerre, Deux contes" de J.M.G. Le Clézio : l’émotion des souvenirs d’enfance. 2 contes sensibles et subtils

il y a 7 heures 45 min
light > France
Manœuvres militaires
Bayonne : le journaliste Christophe Hondelatte déplore les nuisances sonores du 1er RPIMa en plein confinement
il y a 11 heures 44 min
Avec modération
Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique
il y a 13 heures 41 min
light > Culture
"Magie" du confinement
J.K Rowling lance un site Internet dédié à Harry Potter en cette période de confinement
il y a 15 heures 3 min
pépites > International
Bilan présidentiel
Coronavirus : Donald Trump révèle qu'il a été testé une nouvelle fois et qu’il est toujours négatif
il y a 17 heures 41 min
pépite vidéo > Politique
"Restez chez vous" pour sauver des vies
Le gouvernement a un message clair : "ne partez pas en vacances" et "respectez le confinement"
il y a 19 heures 36 sec
pépites > Education
Calendrier bouleversé
Jean-Michel Blanquer révèle que les épreuves du bac 2020 et du brevet seront remplacées et validées par le contrôle continu
il y a 19 heures 52 min
décryptage > France
Face à la crise

L’incapacité bureaucratique française face au Covid-19

il y a 20 heures 50 min
pépites > Media
Contamination de l’information
Reporters sans frontières a lancé "l’Observatoire 19" de la liberté de la presse en pleine crise du coronavirus
il y a 5 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Siècle des Quatre Empereurs" de Rémi Kauffer : un formidable récit historique, une gigantesque fresque humaine et une épopée haletante

il y a 7 heures 25 min
pépites > Santé
Données des Ehpad communiquées
Covid-19 : plus de 6.500 morts en France, selon les derniers chiffres dévoilés par Jérôme Salomon
il y a 11 heures 10 min
pépite vidéo > Economie
Leçons de la crise
Jacques Attali estime que "commencer à parler" maintenant "du déconfinement est une plaisanterie du 1er avril"
il y a 12 heures 41 min
pépites > Santé
Recommandations
Covid-19 : l'Académie de médecine se prononce pour le port obligatoire du masque, même pour les modèles "alternatifs"
il y a 14 heures 31 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le noir se noircit et quand le bleu devient plus bleu : c’est l’actualité toujours pas déconfinée des montres
il y a 17 heures 15 min
pépites > France
Polémique
Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse
il y a 18 heures 24 min
pépites > Justice
"Bombe" sanitaire
Coronavirus : les prisons françaises comptabilisent 6.266 détenus en moins depuis le début du confinement
il y a 19 heures 18 min
décryptage > Politique
Contagion

Abjurez le libéralisme et vous serez sauvé !

il y a 20 heures 36 min
décryptage > Economie
Ralentissement

Inflation en chute libre : la déflation est en marche et nous ne réagissons pas (assez)

il y a 21 heures 18 min
© D.R.
Photo prise à le Coudray-Montceau le lundi 2 septembre.
© D.R.
Photo prise à le Coudray-Montceau le lundi 2 septembre.
Propriété privée

"Récupérons nos terres", ces dangereuses opérations paysannes contre les gens du voyage qui s’installent dans leurs champs en toute impunité

Publié le 08 septembre 2019
Là où la pression foncière est la plus forte, en zones périurbaines et en particulier en Ile-de-France, les soucis s'accumulent pour les agriculteurs : dépôts sauvages dans les champs, hangars vandalisés régulièrement... Mais le pire pour eux est sans doute de voir leurs terres accaparées par un camp de gens du voyage. Pour les déloger et donc pouvoir travailler, devant l'incapacité des pouvoirs publics à faire respecter la propriété privée, ils se sont organisés et procèdent à plusieurs à des opérations "récupérons nos terres". Lesquelles peuvent présenter des risques...
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri, pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Lancé en début d’année 2012, WikiAgri a pour philosophie de partager, avec les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri, pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Lancé en début d’année 2012, WikiAgri a pour philosophie de partager, avec les...
Voir la bio
WikiAgri
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Là où la pression foncière est la plus forte, en zones périurbaines et en particulier en Ile-de-France, les soucis s'accumulent pour les agriculteurs : dépôts sauvages dans les champs, hangars vandalisés régulièrement... Mais le pire pour eux est sans doute de voir leurs terres accaparées par un camp de gens du voyage. Pour les déloger et donc pouvoir travailler, devant l'incapacité des pouvoirs publics à faire respecter la propriété privée, ils se sont organisés et procèdent à plusieurs à des opérations "récupérons nos terres". Lesquelles peuvent présenter des risques...

Ici, une trentaine de pneus usagers balancés au milieu du champ. Là, un dépôt de gravas. Plus loin, des tessons de bouteilles. Plus rarement, mais ça arrive, une rave party organisée quelques heures sur les semis, juste le temps d'obliger à nettoyer (il faudrait presque une entreprise spécialisée...) puis à ressemer. Sur la terre, des sillons qui n'ont rien d'agricoles, creusés par les roues des motos de quelques "jeunes" qui se sont livrés à un véritable rodéo...

Toutes ces avanies font partie du quotidien des agriculteurs des zones périurbaines. Plus on est proche des villes, plus le nombre de personnes irrespectueuses grandit. Le champ agricole ressemble si souvent à un exutoire... Les agriculteurs subissent, déposent des plaintes, enfin, ceux qui en déposent encore... Car derrière, c'est l'indifférence générale. Les cas où ces dépôts de plaintes ne conduisent à rien sont de plus en plus nombreux.

Un cas de figure est symptomatique de l'abandon auquel sont soumis les agriculteurs des zones périurbaines : celui où un convoi de caravanes de gens du voyage envahit un champ. En 2013 déjà, j'étais allé sur le terrain près de Houdan dans les Yvelines pour assister à un regroupement d'agriculteurs (en l'occurrence soutenus par des élus locaux) prenant en main eux-mêmes l'évacuation des envahisseurs. Depuis, les choses n'ont fait qu'empirer. Jamais les gendarmes n'ont reçu l'ordre de déloger des caravanes des champs. Le plus souvent, des solutions alternatives existent, puisque les communes dépassant 5000 habitants ont l'obligation légale de proposer une aire d'accueil. Ces solutions ne sont parfois distantes que de quelques kilomètres... Oui, mais voilà, l'herbe est plus verte sur un champ aménagé et entretenu, sans parler des "à-côtés"...

Dernier exemple en date, sur la commune de Le Coudray-Montceau

Tout récemment, le dimanche 1er septembre 2019, 30 à 50 caravanes ont envahi un champ agricole sur la commune de Le Coudray-Montceaux, dans l'Essonne (au sud-est de l'aéroport d'Orly). Quand l'agriculteur s'est rendu compte de cette intrusion, il a constaté que les caravanes s'étaient arrimées à un point d'arrivée d'eau, qui lui sert pour irriguer ses cultures (en d'autres termes, il se faisait voler son eau). Et dans la foulée, plusieurs gens du voyage étaient en route vers son hangar dans l'intention, cette fois, de se brancher à l'électricité... Il n'a eu que le temps de se mettre en travers. Trop seul pour tenir, il a prévenu ses voisins, son syndicat. En l'occurrence, la Fdsea et les JA locaux. C'est alors, dès le lendemain (après une nuit de veille donc), que s'est mise en place la fameuse opération "récupérons nos terres".

Celle-ci consiste à épandre du fumier ou autres (du moment que c'est nauséabond) au plus près des caravanes, de façon à rendre le séjour si désagréable qu'il ne reste plus qu'à partir. En plusieurs années de conflits avec ces occupants indésirables, c'est la seule "méthode" (aussi invraisemblable qu'elle paraisse)  qui a fait ses preuves. On évite ainsi, en principe, les altercations physiques... Mais ce qu'il vient de se passer au Coudray-Montceaux montre bien les limites de l'exercice.

Car certains parmi les gens du voyage ont sorti des armes. Cinq coups de feu ont été tirés pour empêcher les agriculteurs d'effectuer l'épandage, et évidemment, ces derniers n'ont pas risqué leurs vies et ont arrêté. Apparemment, les coups de feu en question ont été tirés en l'air. Il n'empêche, la menace était forte. Les gendarmes sont venus. D'après des sources proches du dossier, la capitaine de gendarmerie pensait alors perquisitionner les caravanes et arrêter toutes les personnes en possession d'armes. Seulement le préfet en a décidé autrement. Donnant l'ordre de ne pas intervenir. Préférant laisser pourrir la situation, et donc risquer un drame. Les agriculteurs ne l'ont pas entendu de cette oreille, ils ont été bloquer l'autoroute la plus proche, l'A6. Revendication : que le préfet fasse partir, de la manière qu'il souhaite, les gens du voyage du champ agricole.

Au passage, signale Nicolas Galpin, président de la Fdsea locale de Corbeil-Essonne, pendant le blocage de l'autoroute, un automobiliste excédé a sorti une arme. Il a aussitôt été appréhendé par les forces de l'ordre. "Ils sont entraînés à cela, ils peuvent intervenir contre des armes, ce n'est donc pas par sécurité qu'ils n'ont pas arrêté ceux qui ont tiré en l'air dans le champ..." Tout simplement, les ordres n'étaient pas les mêmes...

Finalement, l'opération a porté ses fruits, le préfet a trouvé un terrain d'entente avec les gens du voyage, les faisant déménager à quelques centaines de mètres de là (avec probablement d'autres problèmes, mais qui ne regardaient plus les agriculteurs). Mais il n'est intervenu qu'à partir du moment où l'autoroute était bloquée, et donc où l'ordre public général était remis en cause. Tant que le problème était circonscris au champ, non seulement il n'a pas levé le petit doigt, mais il a empêché les forces de l'ordre d'appréhender ceux qui avaient tiré.

Va-t-on aller jusqu'au drame ?

Cet exemple du Coudray-Montceau est à l'origine de plusieurs motifs d'inquiétude. Préférer ne pas régler un problème quand il ne concerne "que" les agriculteurs (en l'occurrence, ou qu'une catégorie de personnes en général), de la part d'un préfet, ce n'est jamais sain. Car chacun sait que les préfets n'ont qu'une marge d'initiative très étroite, ils sont aux ordres du pouvoir, en l'occurrence en termes de hiérarchie directe du ministère de l'Intérieur. La crainte d'une communication néfaste en cas de prises de vues d'une intervention des forces de l'ordre auprès des gens du voyage l'a emporté sur la volonté de régler un problème de société de plus en plus récurrent, sur la volonté de faire respecter la propriété privée, de faire respecter le droit au travail des agriculteurs.

Pour ne pas être accusés de stigmatiser les gens du voyage (après, tout dépend de la façon dont on règle les problèmes, faire respecter nos lois ce n'est pas forcément non plus s'en prendre avec violence aux contrevenants...), nos gouvernants préfèrent délaisser franchement nos agriculteurs, par ailleurs déjà tracassés en zones périurbaines comme je vous le décrivais plus haut (sans parler des autres problèmes, prix, crises, etc.).

Chacun aura bien compris à la lecture de cet article qu'il ne s'agit pas de remettre en cause la vie de Bohème menée par les gens du voyage, mais d'espérer qu'un minimum de dialogues et de négociations s'ouvrent pour que personne n'ait à pâtir du mode de vie de l'autre. Alors qu'en attendant que deux camps opposés finissent par s'affronter, on ne va que dans une direction, celle du drame...

Article publié initialement sur Wikiagri

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

02.

Bayonne : le journaliste Christophe Hondelatte déplore les nuisances sonores du 1er RPIMa en plein confinement

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

07.

Coronavirus : où l’on apprend qu’en Afrique du Sud les heures les plus sombres de l’apartheid sont revenues…

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
clo-ette
- 10/09/2019 - 08:24
quelle mystérieuse population
que celle des "gens du voyage" .De plus ,il y a les "Français" relativement intégrés dans le sud du pays, et les autres qui sont surtout roumains ou européens. L'Etat se désintéresse du problème ....
Olivier62
- 09/09/2019 - 19:39
Lâcheté ou complicité ?
Tous les marginaux violents bénéficient d'une impunité pratiquement totale de la part des services de l'état pourrisseur. Les "gens du voyage", c'est-à-dire des bandes de roms totalement asociaux, ne vivent que de délinquance, allocations sociales et rapines diverses. Que du bon pour la justice et les merdias du système, qui adorent tout ce qui peut agresser les français "de souche". Derrière le problème de la délinquance ce cache en fait une forme de guerre raciale attisée par les politiciens, contre les "de souche".
Ullman
- 09/09/2019 - 14:55
JUSTICE À VISAGE HUMAIN
C’est un cas particulier mais tellement semblable au cas général…
Des gens du voyage en stationnement illégal sur un terrain communal ont percé un trou dans ma clôture et sont entrés chez moi : je les ai pris en flagrant délit. — Deux gendarmes sont venus et nous sommes allés sur la campement où j’ai reconnu les 2 délinquants. — Nous avons été insultés et molestés tous les trois, j’ai personnellement été frappé et menacé de mort par 2 adultes identifiés, en termes très clairs. — Selon les gendarmes, toute la bande était dangereuse, n’avait aucun revenu, vivait exclusivement de rapines, mais possédait de belles caravanes tirées par de puissantes voitures. — Ma plainte est restée sans suite, la justice ne m’a même pas écrit.