En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

03.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

04.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

05.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

07.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi parle-t-on si peu de la jeune Palestinienne assassinée en Cisjordanie ? Parce que ce ne sont pas les Israéliens qui l'ont tuée !

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 10 heures 5 min
light > Insolite
constante menace
Un oiseau attaque et tue un cycliste
il y a 11 heures 34 min
pépites > Politique
toujours en poche
Emmanuel Macron évalue ses ministres avec une application
il y a 12 heures 53 min
pépite vidéo > Loisirs
Jamais deux sans trois
Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux
il y a 13 heures 48 min
light > Science
découverte scientifique
Des ingénieurs du MIT ont mis au point le matériau le plus noir de tous
il y a 15 heures 22 min
pépites > Terrorisme
Retour de tous les djihadistes en France ?
Des familles françaises de djihadistes portent plainte contre Jean-Yves Le Drian
il y a 16 heures 36 min
décryptage > Politique
analyse des résultats de votes des Régionales

Les deux France, celle qui taxe et celle qui paye

il y a 17 heures 55 min
décryptage > France
La fête hélas est finie

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

il y a 18 heures 31 min
décryptage > Economie
politique monétaire

Le cri désespéré de Mario Draghi : « la politique fiscale doit devenir le principal instrument de la politique conjoncturelle ! »

il y a 19 heures 6 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico business

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

il y a 19 heures 36 min
pépites > Education
une prison à ciel ouvert ?
Les guerres de bandes gangrènent des lycées franciliens
il y a 10 heures 56 min
Art et nature font-ils bon ménage ?
Une forêt de 300 arbres voit le jour en plein milieu d’un stade de football
il y a 12 heures 20 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Démanteler les GAFA pour déséquilibrer le monde ? Fausse bonne idée

il y a 13 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"LECTURES D'ETE": "InQarcéré" de Jean-Pierre Marongiu

il y a 14 heures 27 min
décryptage > Science
nouvelle exoplanète k2-18B

Pourquoi la super-terre découverte par les astronomes est moins intéressante en soi que les méthodes qui ont permis de la repérer

il y a 15 heures 48 min
pépite vidéo > Justice
justice a été rendue
Condamné à 10 jours de prison pour cruauté envers un requin
il y a 17 heures 24 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La nouvelle Bataille d’Angleterre

il y a 18 heures 21 min
décryptage > Europe
La hausse de l’énergie ne s’arrête-t-elle donc jamais ?

Taxe carbone européenne : la fausse bonne idée

il y a 18 heures 40 min
décryptage > Politique
rentrée politique

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

il y a 19 heures 27 min
décryptage > Economie
Nouveau livre

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

il y a 19 heures 45 min
© INA FASSBENDER / AFP
© INA FASSBENDER / AFP
Fiabilité

Tests de Biocheck : une fraude à grande échelle dans l’affaire des "pisseurs" de glyphosate ?

Publié le 05 septembre 2019
Des Français ont fait des tests de glyphosate dans leurs urines. Afin de vérifier la fiabilité du laboratoire BioCheck qui réalise ces tests, des agriculteurs du Morbihan ont réalisé un test d'urine à l'hôpital de Vannes avec la méthode de la chromatographie.
Marcel Kuntz est biologiste, directeur de recherche au CNRS. Ses propos n'engagent pas son employeur. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marcel Kuntz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marcel Kuntz est biologiste, directeur de recherche au CNRS. Ses propos n'engagent pas son employeur. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des Français ont fait des tests de glyphosate dans leurs urines. Afin de vérifier la fiabilité du laboratoire BioCheck qui réalise ces tests, des agriculteurs du Morbihan ont réalisé un test d'urine à l'hôpital de Vannes avec la méthode de la chromatographie.

Atlantico.fr : Depuis quelques mois, des milliers de Français font des tests de glyphosate dans les urines. Ces "pisseurs volontaires" portent ensuite plainte pour "mise en danger de la vie d'autrui, tromperie aggravée et atteinte à l'environnement". Afin de vérifier la fiabilité du laboratoire allemand BioCheck, qui effectue la totalité de ces tests débouchant tous sur un résultat alarmiste (100% de contamination, même dans le lait maternel), une vingtaine d'agriculteurs du Morbihan ont choisi de faire le test d'urine à l'hôpital de Vannes. Celui-ci propose la méthode de la chromatographie, une méthode séparative qui permet l'identification et le dosage des différents composants d'un mélange. Le résultat est sans appel : négatif pour tous les tests. Qu'est-ce que cela révèle de la fiabilité des tests de glyphosate ?

Marcel Kuntz : Réaliser des tests de détection, quelle que soit la molécule recherchée, nécessite de la rigueur scientifique. Le test détecte-t-il la molécule recherchée ? Détecte-t-il aussi d’autres molécules, donc produit-ildes faux-positifs ? En l’occurrence le test BioCheck repose sur l’utilisation d’anticorps produits pour se fixer sur le glyphosate. Le test, dans son ensemble, est donc capable de détecter et doser cette molécule. En revanche, concernant la seconde question, tous les spécialistes savent qu’il existe un risque non-négligeable qu’un anticorps se fixe également sur d’autres molécules. Même si cette détection n’a pas la même « efficacité » (scientifiquement on parle d’affinité), le signal produit peut être important si les autres molécules sont présententes en concentration élevée.

Un premier suspect susceptible d’entrainer des faux positifs était l’AMPA, un métabolite du glyphosate et aussi de détergents courants. Le fait que cela ne semble pas le cas a amené certains à conclure, un peu hâtivement, que le test détecte bien le glyphosate dans les urines. C’est ignorer qu’il peut y avoir d’autres sources de faux positifs sans lien avec le glyphosate. Notamment dans un liquide complexe comme l’urine. Il faut savoir que le test en question a été mis au point pour détecter le glyphosate dans l’eau, notamment pour les captages d’eau potable, ce qu’il fait bien, à faible coût. Mais il n’a pas été validé pour l’urine !

Le test utilisé suite à la démarche de ces agricultures du Morbihan, qui repose sur une séparation des molécules par chromatographie, est plus fiable et … plus cher !

Cette question est désormais éminemment politique. Qu'en sera-t-il des démarches judiciaires mises en œuvre à la suite des tests de BioCheck ?

Le scientifique que je suis est tenté de recommander à la justice de classer ces plaintes sans suite. Mais je vais résister à cette tentation, car je n’ai aucune légitimité à dire ce que la justice doit faire… Elle pourra, seule, constater que ces plaintes sont une tentative d’instrumentaliser l’autorité judiciaire dans le cadre d’une entreprise politique. En effet la question du glyphosate a toujours été politique. Si des activistes anti-pesticides ont procédé à ces « détections » du glyphosate, cela participeà la longue campagne visant à faire interdire cet herbicide et tous les « pesticides » (sont uniquement visés, par idéologie, ceux de « synthèse », en ignorant les pesticides utilisés en agriculture biologique). Ces activistes tentent d’imposer par la peur leur vision politique de l’agriculture, essentiellement anti-capitaliste et anti-moderne. Certes l’agriculture a généré des pollutions, mais il ne faut pas nier la capacité des agriculteurs à réduire leur impact environnemental, ce qu’ils font depuis des décennies.

Il est consternant que le gouvernement se soit aligné sur les désinformations anti-glyphosate, dans le sillage du seul avis du Centre International de Recherche sur le Cancer, en méconnaissant que ce dernier est décrédibilisé par son noyautage par des anti-pesticides (dont certains en cheville avec les cabinets d’avocats qui espèrent de juteux honoraires suite aux plaintes contre Monsanto), et en ignorant qu’une douzaine d’agences scientifiques dans le monde, en Europe et même en France ont réfuté la dangerosité du glyphosate lorsque utilisé selon les pratiques recommandées.

Quel est l'impact de ces recherches sur notre connaissance actuelle des effets du glyphosate ?

Il est difficile d’émettre un avis définitif sur la seule expérience induite par ces agricultures du Morbihan. Scientifiquement, il serait intéressant d’avoir accès aux échantillons d’urine qui ont été soumis au test BioCheck, et de les soumettre au test chromatographique.

Ce que l’on peut dire, c’est que l’opération des anti-pesticides a réussi à imposer, dans la plupart des médias, que la présence du glyphosate dans l’environnement et les aliments est massive, au point de « contaminer » tout le monde. Ce test du Morbihan montre que cela n’est pas aussi simple.

Il faut également mentionner que la seule détection d’une molécule n’est pas synonyme de risque. Scientifiquement, le risque prend en compte la quantité à laquelle on est exposé. Si l’exposition est faible (par rapport aux niveaux toxiques), le risque est faible. Je ne discuterai pas ici d’éventuelles exceptions à cette règle de « la dose fait le poison ». Ce qui doit être souligné, c’est que les lobbies écologistes tentent d’imposer l’idée que la seule détection d’une molécule (de synthèse, en ignorant toujours la toxicité des molécules naturelles) est synonyme de toxicité. Cela est scientifiquement fallacieux. Si le gouvernement, et plus généralement l’Union européenne, cèdent à ces pressions ce sera une immense régression pour la gestion des risques.

Propos recueillis par Aliénor Barrière

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

03.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

04.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

05.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

07.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi parle-t-on si peu de la jeune Palestinienne assassinée en Cisjordanie ? Parce que ce ne sont pas les Israéliens qui l'ont tuée !

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
moneo
- 06/09/2019 - 16:36
et ça vous étonne?
encore un our blanc qui va mourir
Hiris
- 06/09/2019 - 08:34
'Merci pour cet article
et souhaitons que la vraie voix des scientifiques soit enfin entendue et prise en compte dans ce ramassis de bobards écolos.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 05/09/2019 - 15:01
Très futé de la part de Bayer
Très futé de la part de Bayer (propriétaire de Monsanto) , qui produit le glyfosate.... Un labo Allemand détecte les surdoses, les plaignants se retournent contre l'état Français pour mise en danger.....
Les Allemands gagnent donc 2 fois, en vendant, puis en analysant... Les français perdent puisqu'ils paieront pour ne pas l'avoir interdit.