En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

03.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

04.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

05.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

07.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi parle-t-on si peu de la jeune Palestinienne assassinée en Cisjordanie ? Parce que ce ne sont pas les Israéliens qui l'ont tuée !

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 10 heures 19 min
light > Insolite
constante menace
Un oiseau attaque et tue un cycliste
il y a 11 heures 48 min
pépites > Politique
toujours en poche
Emmanuel Macron évalue ses ministres avec une application
il y a 13 heures 7 min
pépite vidéo > Loisirs
Jamais deux sans trois
Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux
il y a 14 heures 2 min
light > Science
découverte scientifique
Des ingénieurs du MIT ont mis au point le matériau le plus noir de tous
il y a 15 heures 35 min
pépites > Terrorisme
Retour de tous les djihadistes en France ?
Des familles françaises de djihadistes portent plainte contre Jean-Yves Le Drian
il y a 16 heures 50 min
décryptage > Politique
analyse des résultats de votes des Régionales

Les deux France, celle qui taxe et celle qui paye

il y a 18 heures 9 min
décryptage > France
La fête hélas est finie

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

il y a 18 heures 45 min
décryptage > Economie
politique monétaire

Le cri désespéré de Mario Draghi : « la politique fiscale doit devenir le principal instrument de la politique conjoncturelle ! »

il y a 19 heures 20 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico business

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

il y a 19 heures 50 min
pépites > Education
une prison à ciel ouvert ?
Les guerres de bandes gangrènent des lycées franciliens
il y a 11 heures 9 min
Art et nature font-ils bon ménage ?
Une forêt de 300 arbres voit le jour en plein milieu d’un stade de football
il y a 12 heures 33 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Démanteler les GAFA pour déséquilibrer le monde ? Fausse bonne idée

il y a 13 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"LECTURES D'ETE": "InQarcéré" de Jean-Pierre Marongiu

il y a 14 heures 41 min
décryptage > Science
nouvelle exoplanète k2-18B

Pourquoi la super-terre découverte par les astronomes est moins intéressante en soi que les méthodes qui ont permis de la repérer

il y a 16 heures 2 min
pépite vidéo > Justice
justice a été rendue
Condamné à 10 jours de prison pour cruauté envers un requin
il y a 17 heures 37 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La nouvelle Bataille d’Angleterre

il y a 18 heures 34 min
décryptage > Europe
La hausse de l’énergie ne s’arrête-t-elle donc jamais ?

Taxe carbone européenne : la fausse bonne idée

il y a 18 heures 53 min
décryptage > Politique
rentrée politique

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

il y a 19 heures 41 min
décryptage > Economie
Nouveau livre

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

il y a 19 heures 59 min
© AHMAD GHARABLI / AFP
© AHMAD GHARABLI / AFP
Tribune

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Publié le 15 août 2019
Le parti de Matteo Salvini est crédité de près de 40% d'intentions de vote en cas de tenue d'élections. Ce succès dans l'opinion doit faire réfléchir la droite française.
Les Arvernes sont un groupe de hauts fonctionnaires, de professeurs, d’essayistes et d’entrepreneurs. Ils ont vocation à intervenir régulièrement, désormais, dans le débat public.Composé de personnalités préférant rester anonymes, ce groupe se veut l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Arvernes
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Arvernes sont un groupe de hauts fonctionnaires, de professeurs, d’essayistes et d’entrepreneurs. Ils ont vocation à intervenir régulièrement, désormais, dans le débat public.Composé de personnalités préférant rester anonymes, ce groupe se veut l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le parti de Matteo Salvini est crédité de près de 40% d'intentions de vote en cas de tenue d'élections. Ce succès dans l'opinion doit faire réfléchir la droite française.

A peine un nouveau décret durcissant la lutte contre l’immigration a-t-il été adopté à l’instigation de Matteo Salvini que ce dernier vient de faire voler en éclat la coalition au pouvoir en Italie depuis à peine plus d’un an. Alors que son parti est crédité de près de 40% des intentions de vote en cas de tenue d’élections, même si une alliance de circonstance M5S-PD se mettait en place avec pour seul objet de retarder l’inéluctable -au risque de complètement vider de sa substance l’idée même d’exercice de la démocratie, il est un secret de Polichinelle dans le très sérieux théâtre de la politique italienne que le prochain homme fort du pays sera Matteo Salvini. La droite française, en capilotade, doit donc prendre le temps de considérer ce qui se passe de l’autre côté des Alpes.

Disons-le tout net : l’Italie n’est pas la France. La France, si on la compare à l’Italie, et plus largement à la plupart des grands pays occidentaux, est par nature plus à gauche, le sang de la Révolution française et un égalitarisme puissant coulant dans ses veines. Comment pourrait-on être italien, dirait Montesquieu, si l’on veut bien considérer qu’en Italie les héritages n’y sont pas taxés jusqu’à un million d’euros sans que cela choque qui que ce soit ? Ou qu’aujourd’hui 60% des italiens (sic) soutiennent la politique migratoire pourtant très dure selon nos propres critères de Matteo Salvini ? 

Ces précautions étant prises, qu’on le veuille ou non, la politique italienne est aussi un laboratoire pour nous autres français, et la droite française ferait bien de tirer des succès de Matteo Salvini quelques leçons.

Première leçon : savoir ce que signifie être de droite. Matteo Salvini ne craint pas de le dire : c’est, d’abord et avant tout, placer les questions de civilisation, c’est-à-dire la sécurité publique, l’identité, la famille, le contrôle des frontières, le respect de la laïcité, au premier rang des priorités, avant l’économie. Non pas que l’économie n’ait pas d’importance. Mais la droite française s’est progressivement laissée imposer un terrain de jeu qui se résume en la formule célèbre du philosophe : « ce n’est pas la conscience qui détermine l’être social, c’est l’être social qui détermine la conscience ». Ainsi, depuis trop longtemps, la droite française, singeant la gauche, pense que les problèmes de la France seront réglés quand les problèmes économiques le seront. C’est un piège mortel, car à ce jeu, la gauche est toujours plus habile.

C’est aussi, deuxième leçon, une erreur tactique grave. Car les français, peu instruits d’économie et à qui l’on a trop menti en matière de croissance et de chômage, ont fait leur le fatalisme exprimé par François Mitterrand quand il rendait les armes au chômage, contre lequel, disait-il, tout en reconnaissant sa propre incompétence économique, « on a tout essayé ». Bien sûr, ceci est faux. Il n’y a quasiment pas de chômage en Allemagne et au Royaume-Uni, pays comparables au nôtre, et il ne faut pas prendre pour une loi économique la médiocrité de nos gouvernants, de droite et de gauche, depuis quarante ans. Mais le fait est que la droite –pas plus que la gauche - ne gagnera plus en promettant à des Français plus intelligents que les politiciens ne le croient, et conscients de l’inter connexion qui est le fait des économies modernes, des lendemains qui chantent en matière de pouvoir d’achat ou de chômage. En revanche, l’expérience italienne le prouve, Union européenne ou non, il est des domaines dans lesquels l’Etat national est capable, s’il le souhaite, d’agir vite et fort : le problème migratoire, soi-disant insoluble, est largement réglé en Italie.

Encore faut-il, et c’est la troisième leçon, avoir la volonté d’agir. Dans quelques pages lumineuses de son livre L’art de l’homme d’Etat (Statecraft), Margaret Thatcher pourfend ce qu’elle nomme à juste titre le « distaste of power », la maladie des élites occidentales de la fin du 20 em siècle, qui considèrent avec répugnance l’exercice du pouvoir politique, c’est à dire, aussi, celui de ce que Max Weber appelle le monopole de la violence légitime. C’est l’un des secrets de la réussite des grands mouvements de droite, aux Etats-Unis, à l’Est de l’Europe, au Royaume-Uni : cesser de craindre d’exercer le pouvoir, en en reprenant une partie abandonnée aux juges, aux technocrates, aux médias. La droite française, si elle veut se reconstruire, doit convaincre les français, peuple politique, qu’elle ne craindra pas d’exercer le pouvoir. Encore faut-il savoir comment, pour quoi faire, et sans blesser le besoin aigu de justice qui est le vrai tempérament des Français. Vaste programme dirait le Général de Gaulle. 

C’est dire, en définitive, que la droite française doit considérer avec intérêt ce qui se passe chez nos cousins italiens. Le chemin qui s’y dessine est clair : donner la priorité au régalien, cesser de promettre tout et son contraire quand une partie des leviers économiques vous échappe, exercer le pouvoir, ce qui n’est pas un plaisir mais bien plutôt un sacerdoce.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

03.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

04.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

05.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

07.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi parle-t-on si peu de la jeune Palestinienne assassinée en Cisjordanie ? Parce que ce ne sont pas les Israéliens qui l'ont tuée !

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (17)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
REAGAN
- 27/08/2019 - 11:52
l italie
avec les taux d intérêts qui sont proches de zéro en Italie et ayant un excédent primaire il y a de fortes chances que la dette diminue en Italie très rapidement et Salvini le sachant veut prendre le pouvoir mais les autres partis ne veulent pas lui laisser ce retournement économique car c est celui qui sera au gouvernement qui pourra prétendre que c est grâce a lui
le déficit de l Italie ne représentent que les intérêts de la dette donc taux a zéro plus d intérêts sur les nouvelles dettes
c est pour cela que l Italie s en tirera mieux que la France
Ganesha
- 17/08/2019 - 17:39
Mauvaise Foi et Paresse Intellectuelle
Dans la discussion ci-dessous, on trouve deux ''joyeux comiques'', qui nous livrent un énième copié-collé d'un argument débile : ''le programme économique de Marine Le Pen est de GAUCHE'' !

Lassé par un tel obscurantisme, j'ai fourni le 15/8 à 15h36 le lien internet leur permettant de se confronter à la réalité.

Avec leur mauvaise foi habituelle et la faible curiosité intellectuelle, signe de leur dégénérescence cérébrale due à leur âge, ils se sont bien gardés de fournir cet effort.

Seul un autre ''expert'' à lu ce programme : il se reconnaîtra, je le félicite et je le remercie.

Le programme de Marine en 2017, était, en fait très libéral.
Préoccupé par un objectif de ré-industrialisation grâce à des mesures de soutien aux PME : baisse d'impôts, simplification administrative, préférence nationale.
evgueniesokolof
- 16/08/2019 - 17:42
entre nous soit dit
On n'est guère surpris de voir citer Thatcher mais.....Fillon qui était la triste marionnette de la droite et qui nous ressortait les bonnes vieilles recettes libérales du garde manger en a payé la facture. Ce qui fait le succès de Salvini, c'est sa politique migratoire. Quid ensuite de la politique économique. Les italiens doivent considérer que les migrants sont le problème numéro 1 et lui en savent gré. Que ferait il ensuite dans un pays dont le PIB n'a pas augmenté depuis 2000 ? N'oublions pas que Thatcher a largement contribué à la désindustrialisation du RU !