En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Une cérémonie écœurante

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

Publié le 14 août 2019
Il a jugé bon de célébrer la mémoire de combattants anticommunistes et surtout antisémites.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il a jugé bon de célébrer la mémoire de combattants anticommunistes et surtout antisémites.

La presse gouvernementale de Varsovie les appelle les « soldats maudits ». « Maudits » parce que pendant longtemps il n'y a eu ni fleurs ni couronnes sur leurs tombes. Cet « oubli » est maintenant réparé.

Dimanche dernier a eu lieu, à l'initiative du parti au pouvoir, une cérémonie commémorant le 75e anniversaire de la création de la Brygada Świętokrzyska. Une unité clandestine nationaliste qui luttait contre l'occupant allemand (un peu), contre les communistes (beaucoup), les soviétiques (également beaucoup) et les Juifs (énormément).

Quand en 1944 l'Armée rouge entra en Pologne, la Brygada Świętokrzyska collabora objectivement avec les nazis en tuant des soldats soviétiques. Elle tua aussi des partisans communistes et massacra, chaque fois que l'occasion se présentait, des groupes de partisans juifs. Pour elle, communiste voulait dire juif. Et Juif voulait dire communiste. Après la guerre, la Pologne étant devenue communiste, la Brygada Świętokrzyska continua le combat. Des années de sang qui virent la mort de plus de 1 000 Juifs rescapés d’Auschwitz et de Treblinka.

Les combattants nationalistes faisaient descendre les passagers des trains dont ils prenaient le contrôle. On les obligeait à baisser le pantalon, et les circoncis étaient abattus. Nombre de ces « soldats maudits » furent fusillés par les autorités polonaises. Il paraît que cela suffit à faire d'eux des héros...

L'opposition démocratique polonaise s'est insurgée contre cet hommage honteux. Et la protestation la plus écœurée est venue du grand-rabbin de Pologne. Inconscience ou provocation, il avait été officiellement invité à cette cérémonie expiatoire ! « Je me sens insulté » a-t-il déclaré, avec un haut le cœur.

La Pologne est un grand et beau pays. Son chemin des tourments est jalonné de héros, de vrais héros qui l'honorent. De quoi organiser des célébrations justes et émouvantes. La Pologne mérite mieux, beaucoup mieux, que le gouvernement de m... qui la dirige. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Grand est le désespoir de Donald (Trump) : Greta (Thunberg) a été d’une cruauté sans pareille avec lui.

03.

4 millions de dollars : c'est ce que gagne chaque heure la famille la plus riche du monde

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

06.

Pourquoi cette étude confirme l'absence de lien entre vaccination et sclérose en plaques (mais ne suffira probablement pas à recréer la confiance)

07.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

En deux siècles, les forêts ont doublé en France et voici pourquoi

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

03.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

04.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

05.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

06.

Brexit / élections italiennes : l’automne à risque qui attend l’Europe

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 15/08/2019 - 21:35
@JLH
... "Je n'ai jamais compris qu'on oublie même si on n'a pas connu directement."
Pour vous aider à comprendre, il vous suffit de considérer que L'URSS était du côté des vainqueurs et qu'en France le PC receuillait 30% des votes à la libération et encore 25% en 1968......
Louna
- 15/08/2019 - 11:59
JLH
Témoignage émouvant. Que peut-on ajouter ? L'homme est, à mes yeux, le plus grand prédateur, la seule erreur de Dieu.
JLH
- 15/08/2019 - 11:21
TERRE DE SANG
Je conseille à chacun des polémistes plutôt mal inspirés aujourd'hui, de lire Terre de Sang de Tim Snyder, haut les cœurs, ce livre décrit sans périphrase aucune les horreurs, les crimes absolus, entre le méridien de Poznan et celui de Moscou entre 1927 et 1953. Horreurs absolues, horreurs inimaginables, description de la Pologne et ses milices. La comptabilité des crimes est inutile, le premier est déjà de trop, les criminels Staline, Mao ou Hitler, et quelques autres comme Pol Pot sont de même nature. Né au début des années 50, fils et petit fils de juif mais catholique, je n'ai jamais compris ma grand-mère qui était de Chernovitz, qui a perdu toute sa famille, (mon père aujourd'hui décédé n'avait aucun cousin, tous ont été assassinés, une première couche par Staline et son exécuteur local, Kravtchenko (couvert par son copain Koessler), une deuxième couche, par Hitler et son équipe jusqu'en 44), je n'ai donc jamais compris ma grand-mère qui était communiste, admiratrice de la révolution prolétarienne en URSS, je n'ai jamais compris qu'on puisse être juif et communiste, (j'ai de bons copains membres du PC). Je n'ai jamais compris qu'on oublie même si on n'a pas connu directement.