En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Un appel contre l'Europe

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Et si le principal obstacle sur la route des voitures autonomes était… la neige et la pluie ?
il y a 15 min 1 sec
décryptage > Politique
Paysage politique

Etiquettes partisanes : le paradoxe des municipales

il y a 43 min 56 sec
décryptage > Justice
"Penelope Gate"

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

il y a 1 heure 21 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 21 heures
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 22 heures 10 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 22 heures 32 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 22 heures 57 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 22 heures 57 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 22 heures 58 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 23 heures 28 min
décryptage > Politique
Leçons

Le Fillonisme, ce deuil non accompli qui revient hanter la droite

il y a 26 min 16 sec
décryptage > Environnement
Atlantico Business

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

il y a 1 heure 6 min
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 15 heures 33 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 21 heures 53 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 22 heures 23 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 22 heures 50 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 22 heures 57 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 22 heures 57 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 23 heures 15 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 23 heures 41 min
© Decitre .fr capture d'écran
© Decitre .fr capture d'écran
Bonnes feuilles

Les chats : un compagnonnage avec l'homme qui s'est fait en deux temps

Publié le 10 août 2019
La maison d'édition "Plon" publie Dans la peau des bêtes, La vie sensible et intelligente des animaux de Aline Richard Zivohlava. Extrait 1/2.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La maison d'édition "Plon" publie Dans la peau des bêtes, La vie sensible et intelligente des animaux de Aline Richard Zivohlava. Extrait 1/2.

Domestiqué ou simplement apprivoisé, l’histoire de notre compagnonnage avec vous ne s’arrête pas là. Il semble s’être déroulé en deux temps.

Première vague il y a 5 000-6 000 ans : les chats lybica en passe de devenir catus accompagnent la migration des populations sur le continent européen. La seconde vague date de l’Antiquité avec l’incroyable popularité de nos congénères égyptiens, élevés au rang de divinités par la société des pharaons.

Pour les Égyptiens, nous sommes les «miou» (onoma‑ topée transcrite par les spécialistes par miw au masculin et miwt au féminin). Protecteurs du foyer, nous peuplons les temples et les palais, chassons les rongeurs et distrayons les humains. Nous sommes respectés à tel point que, lorsque l’un d’entre nous meurt, la tradition veut que ses maîtres se rasent les sourcils en signe de deuil et lui fassent l’offrande d’un embaumage. Animal sacré, le chat est l’in‑ carnation de la déesse Bastet, garante de la joie du foyer, de la chaleur du soleil et de la maternité. Cette divinité bienveillante est néanmoins capable de terribles colères. Et elle sait se montrer impitoyable dans sa lutte contre le serpent Apophis qui tente de contrecarrer la course du soleil.

Les Grecs, puis les Romains, craquent pour ces minous des bords du Nil. À Rome, les riches familles les adoptent pour la chasse aux souris et l’agrément, puis la mode des chats se répand dans tout l’Empire grâce aux soldats romains qui les emmènent, à pied ou en bateau, pendant leurs campagnes. Nous voyageons ainsi dans toute l’Europe, de l’Écosse aux ports de la Baltique.

Au Moyen Âge, ça commence bien pour nous pour se terminer très mal. Les paysans nous apprécient puisque nous sommes chats souriciers, protecteurs des récoltes de grains. Mais on se méfie de nos chaleurs, de nos vagabondages et de notre nonchalance, et, dès lors, l’Église s’en mêle. L’imagerie médiévale nous dépeint noirs comme le démon ; nos yeux brilleraient des flammes de l’enfer, et nous serions les adjoints des sorcières qui nous ont accordé neuf vies. En 1233, le pape inquisiteur Grégoire IX considère que le chat, comme le crapaud, est une incarnation du diable : toute personne abritant un chat noir risque le bûcher. C’est encore pire deux cents ans plus tard : dans sa bulle de décembre 1484, le pape Innocent VIII ordonne une enquête sur les sorciers, les sorcières et la sorcellerie, en vue de définir les signes auxquels on peut reconnaître le pacte d’un individu avec le démon… Le chat fait partie du lot. L’Église autorise alors le sacrifice des félins pour les fêtes populaires, et nombre d’entre nous sont brûlés vifs. Le jour de la Saint-Jean constitue pour tous les chats une date maudite : en 1573, encore, sur la place de Grève à Paris, on a placé un sac rempli des nôtres sur le bûcher, et c’est le roi lui-même qui a jeté la torche.

Après toutes ces horreurs, vous conviendrez avec moi que les siècles suivants auront été moins dramatiques, même si, à certaines périodes, l’humain nous a chassés sans pitié, histoire de nous transformer en toques de fourrure ou de nous mettre à son menu. Ainsi, une recette de chat rôti figure dans un traité culinaire espagnol du XVie siècle. Encore aujourd’hui, nous passons à la casserole 15 en Asie, et dans certains endroits du nord de l’Italie et de la Suisse. Et en France, souvenir des pénuries du passé, on nous ressort encore la vieille blague qui consiste à miauler lorsque apparaît le lapin en gibelotte sur la table familiale.

Mais désormais, ce sombre passé est révolu. Nous avons conquis les cœurs, en tout cas ceux de l’Occident cossu. Il y aurait 82 millions de chats domestiques aux États-Unis, 7 millions au Japon, 76 millions en Europe. La France, en particulier, est folle de nous : dans ses foyers, 13 millions de matous, et une population en constante augmentation avec une moyenne de près de 600000 naissances par an. Plus de chats, et qui vivent plus longtemps. Notre espérance de vie s’établit aujourd’hui entre 15 et 21 ans, soit, si l’on tente une équivalence, entre 76 et 100 ans humains. Quand on aime, on ne compte pas, proclame l’un de vos proverbes. Nos propriétaires ont fait leurs comptes : un budget de 600 euros par an, a minima, pour un chat des villes. Beaucoup d’entre vous ne lésinent pas sur notre bien-être : fini, la pâtée bas de gamme, vive les croquettes bio ! Le chiffre d’affaires des biscuits, friandises et pro‑ duits d’hygiène bucco-dentaire connaît une croissance de 20%. Et les dépenses ne s’arrêtent pas là. Vétérinaire (consultation de base à 34 euros), assurances, sans oublier les vacances… Et les extravagances:  à Paris et à Lyon, nous avons des hôtels pour félins avec chambres individuelles comprenant litière, griffoir personnel, brossage et friandises.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Chat, Animaux
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Un appel contre l'Europe

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Fazende
- 11/08/2019 - 07:33
Aïe, Aïe @Assougoudrel
Vous lire n'est pas toujours de repos.. Un dimanche matin de surcroît... Sourire charmeur !
assougoudrel
- 10/08/2019 - 22:16
J'aime beaucoup les chiens, mais,
à choisir, je préfère le chat. J'ai poussé parmi chats et chiens. Le chat, en un rien de temps, peut retourner à l'état sauvage. Petit, j'ai voulu traire notre chatte qui avait fait des petits et j'ai tiré sur ses tétines; j'ai pris un coup de griffe à l’œil et je me suis retrouvé avec un pansement dessus. Soldat, j'ai reçu une cartouche à blanc dans l'autre (trois semaines aveugle avec de la poudre brûlée dedans). Mon ophtalmo sursaute à chaque fois, à cause des cicatrices que j'ai aux yeux. Ce petit félin fascine, car il a tous les sens développés.
evgueniesokolof
- 10/08/2019 - 18:33
et le chat
est parfois plein de bon sens
http://kelenborn.e-monsite.com/pages/nouvelles-1/canailles-escrocs-et-bouffons/le-macron-de-carabas.html