En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

02.

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

03.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

04.

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

05.

La France est-elle menacée par des attaques "non-attribuables" comme en a connues l’Arabie saoudite sur ses champs de pétrole ?

06.

Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales

07.

Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

03.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

04.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Justice
Japon
Fukushima : trois anciens dirigeants de Tepco ont été acquittés
il y a 10 heures 5 min
pépites > Environnement
Emploi du temps
Ségolène Royal, ambassadrice des pôles, n'aurait pas assisté aux réunions du Conseil de l'Arctique
il y a 10 heures 54 min
light > Justice
Butin important
Les propriétaires du château de Vaux-le-Vicomte ont été séquestrés
il y a 12 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": Notre sélection des meilleurs livres des 10 derniers mois, "L'amour est aveugle" de William Boyd

il y a 13 heures 59 min
pépites > Politique
Victoire ?
Procès de Jean-Luc Mélenchon : le renvoi du parquet a été refusé
il y a 14 heures 49 min
décryptage > Sport
LDC

PSG - REAL : 3 - 0 Sans ses stars mais avec un Idrissa Gueye impérial, Paris surclasse le Real de Zidane

il y a 17 heures 36 min
décryptage > Economie
Vie professionnelle

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

il y a 18 heures 9 min
décryptage > France
Riposte

Recrudescence des mites mangeuses de vêtements à cause des fibres naturelles et du lavage à basse température

il y a 18 heures 41 min
décryptage > Politique
Langue de bois s'abstenir

Une étude des universités de Harvard et de Berkeley démontre qu’en politique les propos clivants et politiquement incorrects paient

il y a 19 heures 17 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

il y a 19 heures 56 min
pépites > International
Tunisie
Mort de l'ancien président tunisien Ben Ali
il y a 10 heures 32 min
light > Société
Vocation
Traverser la rue pour trouver un emploi : la nouvelle vie de Jonathan
il y a 11 heures 42 min
pépite vidéo > International
Campagne
"Blackface" : Justin Trudeau présente ses excuses après la diffusion d'une photo polémique
il y a 13 heures 34 min
pépites > Santé
Mesures
Un rapport parlementaire dévoile la prise en charge "catastrophique" des patients en psychiatrie
il y a 14 heures 10 min
décryptage > High-tech
Le monde d’après Snowden

Mémoires de Snowden : mais où en est-on de la surveillance mondiale à l’heure actuelle ?

il y a 17 heures 5 min
décryptage > Santé
Santé

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

il y a 17 heures 45 min
décryptage > Economie
Epargne

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

il y a 18 heures 29 min
décryptage > Politique
Évaporation du domaine de la lutte

L’autre gros problème de Jean-Luc Mélenchon

il y a 19 heures 1 min
décryptage > Défense
La guerre à l’heure des ennemis non identifiés

La France est-elle menacée par des attaques "non-attribuables" comme en a connues l’Arabie saoudite sur ses champs de pétrole ?

il y a 19 heures 33 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales
il y a 20 heures 7 min
© Maison d'édition Mareuil
© Maison d'édition Mareuil
Bonnes feuilles

Le dernier résistant raconte sa libération de Paris

Publié le 09 août 2019
La maison d'édition "Mareuil" publie Moi, Oscar Ziegler, dernier compagnon de la Libération, d'Henri Weill. Extrait 2/2
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La maison d'édition "Mareuil" publie Moi, Oscar Ziegler, dernier compagnon de la Libération, d'Henri Weill. Extrait 2/2

Je fus évacué en fin de journée vers Franconville. Un couple de septuagénaires m’hébergea. Selon une hypothèse précédente formulée par un donneur d’ordre de la Résistance, leur cave devait servir à enfermer Henriot après son enlèvement.

Je fus traité comme leur fils qui était prisonnier depuis quatre ans en Allemagne. J’avais embrassé une dernière fois Margot, et il me tardait fiévreusement de la revoir. Elle assurerait consciencieusement son travail et continuerait à renseigner son réseau. J’étais très fier d’elle. Je la désirais. J’étais amoureux.

Je fus informé que Londres voulait que je reste à Paris, car tout indiquait que l’heure de la libération de la capitale allait sonner. J’appris que nos têtes étaient mises à prix. Vingt millions de francs. Un membre de l’équipe avait été très vite abattu lors d’une opération menée par des miliciens. Trop bavard, il avait été livré par une femme d’affaires que la récompense extasiait. Morlot était recherché. Il n’était plus, pour l’instant, à Paris. J’appris en lisant un journal que les miliciens venaient de rebaptiser l’avenue du président Wilson, « avenue Philippe Henriot, mort pour la France ».

Si beaucoup de policiers n’obéissaient plus vraiment ou faisaient preuve de laxisme dans l’exécution des ordres reçus, quelques nervis, sentant la fin venir, multipliaient les actes de cruauté, notamment lors d’arrestation de personnes suspectées de lutter contre le futur ex-pouvoir.

Le BCRA me demanda ensuite d’épauler une équipe chargée de mener un coup de main en plein jour à Neuilly. Il s’agissait de récupérer des armes destinées à des partis collabos.

Leur chef était un policier révoqué et recherché par les brigades spéciales des Renseignements généraux. Depuis 1941, le brigadier Filoche désobéissait à Vichy et ses représentants etétait engagé dans la « contre-Révolution nationale » au sein de la préfecture de police. Avec huit gars, des policiers comme lui, nous pénétrâmes dans les caves d’un immeuble cossu. Dans la rue, deux « paniers à salade » nous attendaient pour embarquer le matériel, si nous arrivions à nous en emparer.

Ce fut un jeu d’enfant. Pas de gardes. Juste des portes à crocheter. Ce qui fut fait à midi. À 14  heures, nous avions chargé plus d’une tonne de fusils, révolvers et pistolets avec leurs munitions. Cadeau précieux pour la suite des événements. Filoche avait parfaitement organisé l’opération. La rue concernée, à l’écart des avenues passagères, était barrée à chaque bout par d’autres policiers complices.

Je retournai à Franconville. Un agent de liaison avait déposé un message codé. Je devais me rendre le lendemain à la basilique Saint-Denys d’Argenteuil afin de rencontrer Paulet, qui était à l’état-major FFI. Celui-ci était réapparu de l’enfer deux mois auparavant. Chef régional de la Résistance à Montpellier, il avait été arrêté par les sentimentaux miliciens qui l’avaient conduit à la « villa des Rosiers ». J’avais entendu parler de lui au Bureau. Mais je ne savais pas que je le rencontrerais un jour. Il y avait été affreusement torturé. Les locataires du lieu étaient appelés « la Brigade sanglante ». D’autres sanguinaires prirent la suite. Ceux de la Geheime Staatspolizei, c’est-à-dire la Gestapo. Qui n’obtinrent rien, mais qui ne comptèrent par les coups donnés et se firent plaisir dans la torture qu’ils avaient depuis longtemps érigée en art. Le cas Paulet se traiterait ensuite à Paris. Où il fut condamné à mort. Les Allemands, qui aimaient faire voyager leurs prisonniers, avaient décidé qu’il serait fusillé à Montpellier. Voyage retour. Embarquement à Austerlitz. En ce début de février 1944, il faisait froid, à 23 heures, dans une gare ouverte aux quatre vents. Paulet savait qu’il devait tenter le tout pour le tout, sinon sa vie s’arrêterait à trente-trois ans. Comme celle du Christ.

« Mais l’analogie ne me faisait pas rire alors », me raconterat-il après-guerre. Paulet était menotté et chevillé. Pourtant, à l’entrée du tunnel de Bourg-lès-Valence, il parvint à sauter du train. Les gardes tirèrent et le blessèrent à la jambe gauche. Le contact avec le sol fut extrêmement violent, si bien que ses menottes se cassèrent. C’est étonnant ce qu’un homme mu par le désir de survivre peut réaliser. Il avança au rythme d’un type secoué et trouva son salut dans la rencontre avec un braconnier qui le conduisit dans une ferme à proximité. Là, un couple de paysans le cacha, une infirmière le remit sur pieds jusqu’à qu’il puisse, après plusieurs semaines passées dans la Drôme, revenir par étapes dans la capitale. Son travail n’était pas fini, il reprit des contacts et fut affecté auprès des hommes et des femmes qui préparaient l’attaque qu’ils espéraient finale dans la capitale.

Paulet me conduisit auprès des chefs de la future insurrection parisienne. Londres voulait que je les assiste et les conseille. Scott, un radio parachuté dans l’Yonne, me rejoignit. Je pouvais ainsi sans trop de difficultés envoyer des messages.

Je vécus la libération de Paris rue de Rivoli, à la préfecture de police, boulevard Duquesne, dans un bâtiment des pompes funèbres municipales et dans un vestiaire de la Cipale. Mais également aux « Pyramides », lupanar de luxe parfaitement tenu par monsieur Marcel dont les affaires furent florissantes avant et après-guerre, mais surtout pendant. Monsieur Marcel finançait la Résistance et mettait à notre disposition deux pièces inoccupées de son quatrième étage, celui de la direction. Toutefois, jamais je ne vis les jeunes femmes qui travaillaient chez lui. Mon camarade arcachonnais serait bien déçu si je lui racontais l’épisode.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

02.

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

03.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

04.

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

05.

La France est-elle menacée par des attaques "non-attribuables" comme en a connues l’Arabie saoudite sur ses champs de pétrole ?

06.

Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales

07.

Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

03.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

04.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires