En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

03.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

04.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

05.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

06.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

07.

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

04.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

ça vient d'être publié
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Petit guide des multiples moyens employés par Facebook pour vous traquer en ligne
il y a 3 heures 38 min
décryptage > Science
Evolution stellaire

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

il y a 4 heures 20 min
décryptage > Economie
Âge d'or

Voilà pourquoi l’âge d’or qu’ont représenté les années 2010 pour les riches ne devrait pas se poursuivre dans la décennie qui vient de s’ouvrir

il y a 4 heures 33 min
pépites > Politique
A torts ou à raison ?
Violences policières : Sibeth Ndiaye défend les forces de l'ordre
il y a 16 heures 7 min
pépites > Politique
"10, 9, 8... boum"
Donald Trump raconte l'élimination du général Qassem Soleimani par les forces américaines
il y a 18 heures 33 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Proxima Centauri c : y a-t-il une superterre à 4,2 années-lumière du Soleil ? ; Bételgeuse : sa baisse de luminosité décryptée par Sylvie Vauclair
il y a 22 heures 29 min
décryptage > International
Fiche de lecture

Goliath : le livre choc sur la manière dont les citoyens occidentaux ont organisé la dangereuse impuissance des démocraties (et la surpuissance des géants du web)

il y a 23 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Daniel Pennac, rêveur sacré

il y a 23 heures 57 min
décryptage > International
Disparition passée inaperçue

Avec la mort du sultan d'Oman, quel avenir pour la diplomatie conciliatrice au Moyen-Orient ?

il y a 23 heures 58 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Attentat de Charlie Hebdo, entraves à la laïcité : vers le rétablissement du délit de blasphème ?

il y a 1 jour 36 sec
décryptage > Santé
Sans (aucun) risque ?

Retrait de médicaments : pourquoi la France ne devrait pas avoir peur de vivre une épidémie d'addiction aux opioïdes à l’américaine

il y a 3 heures 52 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

il y a 4 heures 29 min
décryptage > Société
Multi-facettes

Politique, sociale ou purement criminelle, la violence s’impose partout en France. Est-il encore possible d’échapper à la spirale infernale ?

il y a 4 heures 50 min
light > Politique
Une nouvelle vie
Royaume-Uni : le prince Harry et son épouse Meghan Markle renoncent à leur titre d'altesse royale
il y a 17 heures 38 min
pépites > Politique
Numéro 1
Municipales 2020, Paris : Anne Hidalgo prend la première place
il y a 21 heures 2 min
décryptage > Tribunes
De nouveaux enjeux

Les étranges voeux d’Emmanuel Macron pour l’environnement en 2020

il y a 23 heures 11 min
décryptage > Economie
Un constructeur qui tient la route

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

il y a 23 heures 56 min
décryptage > Politique
On a besoin de lui !

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

il y a 23 heures 58 min
décryptage > International
Contre-intuitif

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

il y a 23 heures 59 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Système de santé en France : les dérives de la gestion administrative et du manque d’engagement et de courage du pouvoir politique

il y a 1 jour 1 min
© Capture d'écran // FNAC
© Capture d'écran // FNAC
Bonnes feuilles

L'Empire byzantin n'était pas "raffiné, corrompu, barbare et dévot"

Publié le 07 août 2019
La maison d'édition "Perrin" publie Les Empires médiévaux de Sylvain Gouguenheim. Extrait 2/2
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La maison d'édition "Perrin" publie Les Empires médiévaux de Sylvain Gouguenheim. Extrait 2/2

Rarement un empire comme le fut l’Empire byzantin n’aura suscité autant de fantasmes, de jalousies et de mépris, mais aussi de préjugés tenaces – de l’époque médiévale jusqu’à des dates plus récentes. En assurant pourtant la pérennité de l’État romain pendant plus de 1 000 ans au Moyen Âge et en transmettant à la modernité la culture intellectuelle grecque de l’Antiquité, Byzance peut être considérée comme un État et une civilisation majeurs pour l’affirmation de la culture européenne et, plus largement, « occidentale ». Il faut cependant reconnaître qu’elle se révèle encore bien méconnue de nos contemporains, tout en jouissant, il est vrai, d’une certaine aura dans nos imaginaires. C’est à partir de cet apparent paradoxe que se développera ce chapitre, nous rappelant que l’histoire et le mythe entretiennent souvent des affinités électives. Évoquer dès l’abord le mythe de Byzance permet sans doute de souligner que l’empire et la civilisation auxquels nous attribuons ce nom – de manière si maladroite – ont, d’une certaine manière, perduré bien au-delà du seul Moyen Âge et de la chute définitive de son État en 1453.

Après cette date, le plus souvent connue de l’honnête homme, l’Empire est d’abord associé à la double représentation de fascination et de mépris qu’il a pu – et peut encore – susciter. Dans nos inconscients collectifs, le mot même de « Byzance » renvoie à l’idée de faste et d’un certain luxe, comme le rappelle l’interjection française familière « C’est Byzance ! », là où, dans notre langue toujours, l’adjectif « byzantin » renvoie à des spéculations creuses ou sans intérêt, identiques à celles que l’on prête encore à quelques beaux esprits glosant sur le sexe des anges alors que l’Empire était sur le point de sombrer. Plutôt valorisée en Europe occidentale aux XVIe et XVIIe siècles, l’image de Byzance a beaucoup perdu de sa superbe à l’époque des Lumières dont on tient les écrits comme l’un des éléments fondateurs de notre modernité. « Tissu de révoltes, de séditions, de perfidie » pour un Montesquieu, cet « Empire grec » était même vu par Voltaire comme l’« opprobre de la terre », ce qui préparait la voie au philosophe Hegel qui, lui, résumait le millénaire impérial à « une suite de crimes, de faiblesses, d’infamies ». Accusé alors de mêler de manière inextricable le politique et le religieux, il fut ainsi jugé responsable d’une interminable histoire de bassesses et de violences.

Longtemps, en Europe occidentale, cette image s’est imposée, avant que Byzance ne redevienne un sujet digne d’intérêt, qu’elle suscite la curiosité et retrouve une place plus enviable dans les représentations mentales. Guy de Maupassant, en évoquant la cité sise sur le Bosphore et qui, par extension, finit par donner son nom à l’Empire, put ainsi la définir à la fois comme « raffinée, corrompue, barbare et dévote », bien qu’entourée d’un certain « mystère ». C’est là encore un qualificatif auquel on associe couramment l’Empire byzantin lui-même. Plus largement, la littérature française de la fin du XIXe siècle a redoré son blason, avant que l’histoire scientifique naissante ne lui emboîte le pas 1. Un siècle après, quand il ne l’oublie pas, notre temps lui accorde encore une place singulière qu’il a d’ailleurs du mal à définir avec précision, sans doute car Byzance échappe à nos catégorisations mentales : elle n’est ni vraiment occidentale ni totalement orientale, elle est à la fois européenne et asiatique, elle remet en cause la trop facile scission entre une Antiquité qui sombrerait corps et âme en 476 et un Moyen Âge qui débuterait alors, etc.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

03.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

04.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

05.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

06.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

07.

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

04.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires