En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

02.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

03.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

04.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Crise économique : l‘OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l’Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 19 min 20 sec
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 28 min 42 sec
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 49 min
décryptage > Politique
VGE

Valery Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 1 heure 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 14 heures 10 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 14 heures 45 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 15 heures 42 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 17 heures 58 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 20 heures 13 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 21 heures 13 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 22 min 32 sec
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 47 min 21 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l‘OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l’Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 57 min 7 sec
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 10 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 14 heures 30 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 15 heures 12 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 16 heures 44 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 19 heures 38 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 20 heures 58 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 21 heures 21 min
© Capture d'écran / Fnac
© Capture d'écran / Fnac
Atlanti-Culture

"LECTURE D'ETE": Sérotonine : Quand Houellebecq donne raison à Musset ("Les plus désespérés etc")

Publié le 06 août 2019
AUJOURD'HUI :"Sérotonine" de Michel Houellebecq publié aux ed. Flammarion.
Valérie de Menou pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Valérie de Menou est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
AUJOURD'HUI :"Sérotonine" de Michel Houellebecq publié aux ed. Flammarion.

LIVRE

Sérotonine

de Michel Houellebecq

Ed. Flammarion

352 pages

22 Euros

RECOMMENDATION

En priorité

THEME

Florent-Claude Labrouste, ingénieur agronome quadragénaire, fumeur compulsif et roulant en 4X4, a quitté les laboratoires Monsanto pour un obscur service du ministère de l’agriculture. Il rédige des notes censées défendre les petits producteurs et  destinées à l’administration européenne. Comme tout héros Houellebecquien, sa vie professionnelle et sa vie personnelle sont un désastre. Partageant sa vie avec une jeune  japonaise égoïste et libertine, il hésite entre l’idée de la défenestrer de leur tour du quartier Beaugrenelle ou de fuir. Il opte pour une disparition promptement organisée –toute sa vie tient dans un ordinateur- mais son mal-être s’aggrave.  Le voilà donc sous antidépresseur : le « Captorix », qui libère une hormone régulatrice de l’humeur, la sérotonine, mais anéantit sa libido.

Il entame alors une pérégrination existentielle et sentimentale, dans la France de nos territoires, celle du monde rural et du quotidien tragique de nos agriculteurs d’aujourd’hui, à la recherche de ses amours ratés et d’un sens à sa vie.

POINTS FORTS 

- La presse a largement commenté les scènes du roman qui évoquent le mouvement des gilets jaunes, anticipé par Houellebecq, et que les politiques n’avaient pas vu venir. L’auteur est, une nouvelle fois,  conforté dans son rôle d’entomologiste de notre société.

 - Une analyse cynique et cruelle des maux de notre monde occidental : un monde déshumanisé où  règne une grande solitude, à Paris comme en province.

 - De très belles pages sur la beauté de la campagne normande.  Cette errance conduit d’ailleurs le héros à retrouver un ami d’agro,  descendant d’une vieille famille aristocrate, pris à la gorge par les quotas laitiers et qui essaie de sauver ses terres familiales jusqu’au désespoir. Un chevalier des temps modernes lié au monde paysan en révolte contre la technocratie.  

-  Dans les 100 premières pages, qui posent le décor dans une ambiance à la Houellebecq, pur jus,  quelques savoureux coups de griffe aux retraités hollandais naturistes, aux bobos parisiens écoresponsables, aux supermarchés.  Puis suit une galerie de destins brisés comme cette actrice ratée devenue alcoolique et définitivement paumée, ou le drame des parents du héros, un couple mythique,  mirage d’un monde qui n’existe plus.

- Pour la première fois chez Houellebecq, le personnage principal  est un vrai personnage romantique. Il prend conscience, insidieusement, qu’il est rongé d’amour par une fille qu’il n’a pas vue depuis 10 ans et qu’il a perdue par stupidité. Son profond tourment sera d’ailleurs étonnamment confirmé par une analyse sanguine.

POINTS FAIBLES

Comme dans tous les romans de l'auteur, il faut parfois faire abstraction de ses références incessantes au sexe. Les scènes de pédophilie et de zoophilie n'étaient vraiment pas indispensables.

EN DEUX MOTS
 

Le roman le plus désespéré de Houellebecq et le plus poignant parce que l’espoir semble vain.

Il  est d’autant plus transperçant qu’il fait écho à la souffrance ambiante et à la fracture avec nos territoires qui s’est récemment révélée dans la douleur.

Par la voix de son héros, porte-parole de la détresse sociale, Houellebecq nous infuse son amour pour notre pays, un véritable cri de compassion qui retentit contre les donneurs de leçons et contre la mondialisation.   

Un roman qui fait mal.

 
UN EXTRAIT
 

Ou plutôt deux:

 - « Le monde extérieur était dur, impitoyable aux faibles, il ne tenait presque jamais ses promesses, et l’amour restait la seule chose en laquelle on puisse encore, peut-être, avoir foi » page 180

 - « J’avais toujours proposé des mesures de protection raisonnables, des circuits courts économiquement viables, mais je n’étais qu’un agronome, un  technicien et on m’avait toujours donné tort, les choses avaient toujours au dernier moment basculé vers le triomphe du libre-échangisme, vers la course à la productivité, alors j’ouvris une nouvelle bouteille de vin, la nuit était maintenant installée sur le paysage, Nacht ohne Ende, qui étais-je pour avoir cru que je pouvais changer quelque chose au mouvement du monde ? » page 251

 
L'AUTEUR
 

Ou plutôt deux:

 - « Le monde extérieur était dur, impitoyable aux faibles, il ne tenait presque jamais ses promesses, et l’amour restait la seule chose en laquelle on puisse encore, peut-être, avoir foi » page 180

 - « J’avais toujours proposé des mesures de protection raisonnables, des circuits courts économiquement viables, mais je n’étais qu’un agronome, un  technicien et on m’avait toujours donné tort, les choses avaient toujours au dernier moment basculé vers le triomphe du libre-échangisme, vers la course à la productivité, alors j’ouvris une nouvelle bouteille de vin, la nuit était maintenant installée sur le paysage, Nacht ohne Ende, qui étais-je pour avoir cru que je pouvais changer quelque chose au mouvement du monde ? » page 251

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hoche38
- 08/08/2019 - 11:07
Houellebecq est cohérent.
Croyez-vous qu'il faille "faire abstraction de ses références incessantes au sexe"? L'époque que décrit Houellebecq en est obsédée et si "les scènes de pédophilie et de zoophilie" sont sans doute indispensables, c'est qu'elles s'étalent sur le Net et rendent encore plus sinistre ce monde qu'il dessine.