En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

04.

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

05.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

06.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

07.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 52 min 4 sec
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 2 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 3 heures 45 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 6 heures 29 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 6 heures 44 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 6 heures 59 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 7 heures 12 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 7 heures 50 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 7 heures 54 min
décryptage > Politique
On y pense à l’Elysée

Etrangers fichés S : vers un Guantanamo à la française ?

il y a 7 heures 59 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 1 heure 50 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 2 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 3 heures 51 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 6 heures 36 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 6 heures 47 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 7 heures 8 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 7 heures 47 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseil à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 7 heures 54 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’Occident : un coupable idéal aux yeux de la pensée décoloniale

il y a 7 heures 58 min
décryptage > Economie
L'impossible Budget 2021

Récession Covid : le grand écart s'accentue entre ceux qui vont bien et ceux qui coulent

il y a 7 heures 59 min
© David Parker / POOL / AFP
© David Parker / POOL / AFP
#Chill

Et voilà ce que vous devriez faire si vous souhaitez être à la pointe de la tendance pour vos vacances 2019

Publié le 05 août 2019
Summit Prairie, une maison de vacances située au sommet d’une tour au cœur de la nature sauvage de l’Oregon, ne dispose ni de Wi-Fi, ni de télévision, ni d'horloge et le premier commerce se trouve à une heure en voiture. Pourtant, les vacanciers américains s'arrachent ce chalet pour une somme très élevée (200$/nuit).
Bertrand Réau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Réau est sociologue au Conservatoire national des Arts et Métiers. Il est l'auteur de Les Français et les vacances : Sociologie des pratiques et offres de loisirs (CNRS Editions, mai 2011).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Summit Prairie, une maison de vacances située au sommet d’une tour au cœur de la nature sauvage de l’Oregon, ne dispose ni de Wi-Fi, ni de télévision, ni d'horloge et le premier commerce se trouve à une heure en voiture. Pourtant, les vacanciers américains s'arrachent ce chalet pour une somme très élevée (200$/nuit).

Atlantico : Pourquoi le nouvel Eldorado des personnes riches qui partent en vacances, les Américains les premiers, est paradoxalement un lieu peu luxueux, doté de distractions minimales et loin des lieux de tourisme habituels ?

Bertand Réau : Ce qui caractérise le tourisme de manière générale, et encore plus lorsqu'il s'agit d'ultra-riches, ce sont des logiques de distinction. Ce sont donc des pratiques qui évoluent dans le temps. Si l'on parle des catégories les plus riches, il y aura des multiplicités de pratiques, dont celle de s'isoler dans une maison, quelques jours, sans wifi etc. Mais il s'agit là de pratique parmi d'autres.

En outre, même au sein des personnes très riches, il y a des fractions de classe qui sont fortement différenciées et qui traduisent des goûts différents : certains seront plus occupés aux dépenses ostentatoires, d'autres au capital culturel, à la dimension du retour sur soi etc. Le cas en question est donc un épiphénomène par rapport à la variété des pratiques de ces groupes sociaux qui vont trouver ici un écho assez peu inattendu, pas très original. Déjà dans les années 1970, "Terres d'aventure" proposait ce genre de retour sur soi avec cette relecture philosophico-esthétique de l'individu dans la nature, seul au monde.

Une des caractéristiques de cette nouvelle tendance en vacances est aussi de pratiquer le moins d'activités possibles. A quoi est due cette saturation de certaines personnes pour les vacances organisées et touristiques ? Les "vacances sans loisirs" sont-elles la preuve d'un excès de loisir ou de travail ?

Ce que recherchent avant tout ces individus, c'est la coupure avec les réseaux sociaux, avec l'Internet et tous ces moyens de communication qui peuvent être considérés comme très utiles et avilissants. En réalité, cela recompose même les voyages des backpackers : certains sont en Asie du Sud Est et tous les jours publient leur vlog sur Facebook ou d'autres réseaux sociaux. Ils sont en somme très connectés aujourd'hui, alors qu'avant le carnet se faisait sur un bout de papier et rien que pour soi.

Cette hyper-connexion est parfois même recherchée là où elle est encore absente, et cela recompose cette quête d'authenticité. Par exemple, quand vous êtes dans une guest house tenue par des Allemands en Indonésie et que vous passez toutes vos soirées sur Facebook à échanger avec vos amis en Europe, vous n'avez pas tout à fait la même rupture permanente que si vous êtes dans un village mong, tout seul  et sans connexion.

C'est vraiment ce qui est intéressant dans ce genre de pratique : elle n'est pas réservée à une élite, puisque la rupture numérique peut se faire de façon plus simple et plus aisée au quotidien, de couper son portable. Qui plus est, elle veut se présenter comme une "radicalité chic" en montrant que, pendant un temps, on peut se permettre de ne plus exister socialement alors même qu'on a beaucoup de responsabilités : en disant, on montre que l'on existe énormément. C'est très distinctif : on n'a pas besoin de le dire si on veut le faire, ni de le montrer. Ce que les personnes riches doivent payer cher, c'est un moment de tranquillité que la célébrité n'offre pas souvent.

Il ne s'agit donc pas d'une pratique réservée aux classes supérieures : la rupture numérique peut être aisément faite par chacun d'entre nous, d'autant qu'il y a un droit à la déconnexion qui existe aujourd'hui. En revanche, ce qui est distinctif, c'est de payer si cher sa tranquillité pour une personne importante et à hautes responsabilités. Ce qui intéressant, c'est la mise-en-scène qu'il y a autour en montrant que l'on cherche à se couper du monde. Il ne s'agit pas d'une aventure, mais bien d'une volonté d'affichage de rupture.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires