En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

02.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

03.

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

04.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

05.

Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres

06.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) confirme l’illégalité de la publication d’enregistrements de Mme Bettencourt par Mediapart

07.

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

03.

Comment basculer vos groupes de conversations WhatsApp sur Signal

04.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

05.

Vers une nouvelle grande vague de froid sibérien sur la France ?

06.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

03.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

04.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

05.

Olivier Duhamel bénéficiait d'un réseau d'influence et de puissantes protections

06.

Il donne un coup de boule au principal de son collège. Ouf il ne l’a pas décapité…

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 22 heures 23 min
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 jour 3 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 jour 3 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 jour 4 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 jour 5 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 jour 5 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 jour 6 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 jour 6 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 jour 7 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 jour 7 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 jour 1 heure
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 jour 3 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 jour 4 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 jour 4 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 jour 5 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 jour 6 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 jour 6 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 jour 7 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 jour 7 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 jour 7 heures
Wikiagri

En voie de disparition, le coq gaulois passionne ses derniers éleveurs

Publié le 04 août 2019
Avec WikiAgri
Le saviez-vous ? Le coq gaulois, l'un des symboles de la nation française, correspond à une race précise, la gauloise. Or, avec seulement 153 coqs et à peine plus de 500 poules recensées en France en 2018, celle-ci est considérée comme étant en voie de disparition. A moins que la passion de ses derniers éleveurs ne le sauve !
WikiAgri
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le saviez-vous ? Le coq gaulois, l'un des symboles de la nation française, correspond à une race précise, la gauloise. Or, avec seulement 153 coqs et à peine plus de 500 poules recensées en France en 2018, celle-ci est considérée comme étant en voie de disparition. A moins que la passion de ses derniers éleveurs ne le sauve !
Avec WikiAgri

Lorsque la Marseillaise retentit, avant un match de football ou de rugby, ou après une victoire en athlétisme ou en natation, le maillot ou survêtement frappé du coq l'accompagne inévitablement. Le coq gaulois symbolise notre pays aussi sûrement que la baguette de pain ou son hymne national, là où le béret est tombé en désuétude, alors que les Français ne sont plus des "mangeurs de grenouilles" qu'épisodiquement et en petit nombre. Le coq, lui, est toujours là.

Mais pour combien de temps ?

La question mérite d'être posée, car ce coq gaulois n'est pas n'importe quel gallinacé. Il correspond à une race bien précise, celle de la gauloise saumon dorée. Or, cette race est aujourd'hui en voie de disparition, il n'existe plus que quelques dizaines de spécimens éparpillés sur le territoire, tout récemment recensés grâce aux efforts d'un passionné, Damien Vidart, 34 ans, de l'Aube.

Des éleveurs uniquement amateurs

Le coq gaulois a une particularité, ses éleveurs sont des passionnés, des amateurs. Pas un aviculteur professionnel n'en assure la production, mais pour autant, avoir ne serait-ce qu'un couple de gauloises n'est pas aussi simple que de laisser gambader des "vulgaires" poules rousses dans son jardin. Le coq gaulois a son caractère. C'est certainement à lui que l'on doit l'expression "fier comme un coq", il bombe le torse et regarde dans les yeux, il ne recule pas face à quiconque, y compris un prédateur, qu'il est même capable de mettre en fuite. Et puis ça lui arrive de voler. Tout cela pour dire qu'il lui faut de l'espace. Le trop commun "poulailler de jardinerie" ne lui suffit pas, il réclame une volière, une enceinte pour l'autoriser à voler, lui conférant un espace suffisamment digne.

En termes de débouchés économiques, le coq gaulois n'est pas une poulaille de chair, il existe des races qui produisent davantage de viande. C'est sans doute pour cela qu'il est en voie de disparition, et qu'il n'intéresse finalement que des passionnés, attachés à son caractère et à l'ensemble des symboles qu'il porte. Mais il conserve des atouts : il reste excellent à la consommation et, derrière sa vivacité, il cultive bien des symboles, dont le premier est de servir d'emblème à toute la France sportive !

Damien Vidart veut redémarrer la race du coq gaulois avec un plan de sauvegarde

Damien Vidart est l'un de ces passionnés. Son histoire personnelle est liée au coq gaulois. Il y a quelques années, il a donné rendez-vous à celle qui allait devenir sa compagne devant les stands d'aviculture du Salon de l'agriculture. L'année suivante, ils y ont acheté des poussins, et celle d'après un couple de gaulois. Disposant d'un jardin de 3000 mètres carrés, il a pu installer la volière chez lui. Et depuis, il s'est lancé sur de multiples recherches sur l'animal. Notamment sur un recensement de la race et de ses éleveurs. "Je veux sauver le coq gaulois, dit-il à WikiAgri. Pour cela, il faut une reproduction raisonnée, éviter la consanguinité mais aussi des croisements avec d'autres races. Et en l'occurrence, c'est très compliqué, car le nombre d'individus est trop peu élevé."

C'est ainsi, à force de recherches, qu'il établit une sorte de cartographie des éleveurs en France. Il a retrouvé 130 personnes qui possèdent au moins un couple de coqs gaulois, et jusqu'à 25 ou 30 spécimens. En tout, 153 coqs et à peine plus de 500 poules sont ainsi recensées en France en 2018. "Il faudrait arriver à ce qu'il y ait de plus en plus d'éleveurs pour redémarrer la race", espère-t-il.

Damien Vidart réfléchit également à un plan de sauvegarde de la race, il en est l'animateur officiellement mandaté par l'association Bresse-Gauloise club de France (lire plus bas des détails sur cette association).

L'INRA sollicité pour une étude sur la race pure du coq gaulois

Augmenter le nombre d'individus pour pouvoir effectuer des croisements qui maintiennent la race en évitant autant que possible la consanguinité, ce n'est pas si simple. Damien Vidart a donc pris contact avec l'INRA (institut national de recherche agronomique) pour un devis sur une étude sur la pureté de la race en France, que seul un organisme de cet ordre est à même de mener. "L'objectif, c'est de savoir entre qui et qui effectuer des croisements, créer toute une communauté autour du coq gaulois." Parallèlement, la semence du coq gaulois est désormais conservée dans la cryobanque de l'INRA, afin de garder un modèle de la race pure de l'espèce.

"Le coq gaulois a des vertus, souligne Damien Vidart. Il est vigoureux, beaucoup moins fragile que nombre de ses congénères. Il résiste aux intempéries (évidemment sans excès, il faut en prendre soin tout de même), aux températures négatives sans tomber malade immédiatement..."

Un éleveur bovin du Lot veut utiliser des coqs gaulois pour enrichir ses sols

Dans le Lot, Anthony Born est pour sa part éleveur professionnel... Mais de bovins ! La viande qu'il produit, elle vient de ses limousines. L'homme est surtout féru de permaculture, et ne cesse de rechercher partout des renseignements sur ces pratiques, y compris avec des retours d'expériences venues de l'étranger. C'est ainsi qu'il réfléchit à enrichir le sol de ses prairies aussi naturellement que possible, et qu'après avoir vu un collègue outre-Atlantique utiliser des poules pour cela, a envie de tenter de l'expérience avec des coqs gaulois.

"L'idée, c'est à la fois de participer à la survie de notre race emblématique, tout en faisant travailler ces gauloises à l'enrichissement de mes sols, explique Anthony Born à WikiAgri. Pour cela, je suis en train d'aménager une caravane, d'y mettre un grillage au fond pour l'écoulement des fientes, et ainsi avoir un poulailler mobile. Au fur et à mesure que je travaille ma prairie, je fais passer cette caravane derrière, et mes sols sont ainsi enrichis par les poules et coqs. L'idée n'est pas de moi, je l'ai vue à l'étranger, mais je me l'approprie avec le coq gaulois en particulier, pour en même temps montrer mon attachement à cet animal symbolique. Je vais vérifier les textes de loi, je crois que l'on n'a pas le droit d'avoir plus 50 individus sans avoir à déclarer l'élevage comme professionnel, je vais donc commencer "en amateur" avec une petite cinquantaine de gauloises."

Mais si effectivement ses intentions sont confirmées, avec une cinquantaine de spécimens, il deviendrait le plus grand éleveur de coq gaulois en France. La preuve surtout que le monde agricole peut participer à la survie du coq gaulois, il suffit de se creuser les méninges.

Si vous aussi vous voulez des coqs gaulois...

Dans l'hypothèse où, chers lecteurs, vous voudriez vous faire partie de ce club réduit de défenseurs ardents du coq gaulois, deux possibilités.

Il existe une association qui suit le coq gaulois, elle date de... 1904 ! Depuis, elle a intégré les volailles de Bresse, elle s'appelle Bresse-Gauloise club de France, rassemblant ainsi deux races emblématiques des volailles françaises. Mais aujourd'hui, ces bénévoles ont besoin d'aides, de personnes qui, chacune à leur niveau, prennent en main la destinée du coq gaulois authentique en ayant, chez elles, des reproducteurs... Vous avez lien vers son site internet en fin d'article.

Autre option, contacter Damien Vidart. Soit sur sa page Facebook, soit par mail à l'adresse suivante : [email protected]. Il a cartographié tous les éleveurs en France et est donc en capacité de vous indiquer les plus proches de chez vous.

Imaginez un jour où nous ne pourrions plus bomber le torse en criant "Cocorico" au terme d'une victoire sportive française, ce serait tout de même bien triste !

 

En savoir plus : https://www.facebook.com/La-Gauloise-Saumon-Doré-294186718032428 (page Facebook de la gauloise saumon dorée) ; http://bresse-gauloise-club-de-france.e-monsite.com (site internet de l'association Bresse-Gauloise Club de France).
 

 

Vu sur : Wikiagri
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
evgueniesokolof
- 05/08/2019 - 17:38
ah ah ah
Si le coq ne nous réveille pas, il restera toujours les cloches!!! N'est ce pas Benvoyons ?
Benvoyons
- 04/08/2019 - 13:57
C'est bizarre que le RN ex FN ne demande pas à ses adeptes
bouzelouf d'en relancer chez eux la production. & la Marraine de cette grande messe sera "la Maréchal me voilà "
assougoudrel
- 04/08/2019 - 11:17
Il y a peu de temps, un
juge s'est déplacé dans la campagne pour constater qu'un coq avait chanté 23 fois en 26 minutes, en plein jour et le propriétaire s'est vu infliger une amende de 500 euros; tout ça pour une hôtesse de l'air qui s'envoie en l'air la nuit et qui dort le jour. Le coq gaulois disparaîtra et sera remplacé par des chameaux et des dromadaires beaucoup plus bruyants (voir le cadeau fait par le président malien au gros nain Hollande) et sans que personne ne trouvera à en redire. Le muezzin pourra gueuler autant qu'il le voudra, sans voir le juge débouler et sévir, car sa femme et ses filles porteront le voile.